Bohol aux Philippines

Bohol, le centre des Philippines

Bohol est une île incontournable aux Philippines, surtout en raison de sa position géographique. Située au centre du pays dans les Visayas centrales, elle est un point de passage presque obligé pour les voyageurs qui restent dans le pays plus de 3 semaines. Bohol est quand même une île très grande, regroupant une quarantaine de villes, avec plus d’un million d’âmes au total. Les habitants parlent le bisaya, le cebuano et l’anglais.  Ses paysages sont très variés : on y trouve quelques rares plages de rêves, plutôt du côté de Anda tout à l’est, mais aussi des rivières, des montagnes, des forêts et des grottes.  Une fois qu’on a visité les rizières du nord, l’île de Palawan et de Coron, on vient généralement à Bohol pour rejoindre ensuite d’autres îles des Visayas comme Siquijor, Camiguin, Pamilacan, Balicasag ou encore CabilaoEt sur place, les activités ne manquent pas. Dans cet article nous allons donc vous décrire un peu l’île pour vous aider à préparer votre séjour.

Tagbilaran, capitale de Bohol

Tagbilaran, capitale de Bohol, est une petite Manille, bruyante, polluée, grise et surpeuplée. Les touristes s’y arrêtent en général pour aller ensuite sur l’île de Panglao. C’est à Tagbilaran que se trouve le principal port de l’île, et c’est par là que vous arriverez sans doute depuis une autre île. Pour qui n’est jamais venu aux Philippines, la ville reste cependant dépaysante, avec ses nombreux tricycles et jeepneys, ses devantures et habitations colorées typiques des Philippines. Dès qu’on sort de Tagbilaran, on retrouve rapidement les villages et les paysages qui font le charme du pays. Si vous avez besoin d’internet, il y a une connexion gratuite au Mac Donald de l’avenue Carlos P Garcia. 

La Baie de Tagbilaran

Si vous voulez avoir une belle vue de la baie et voir l’île de Panglao, il faut rejoindre la Celestino Gallares Street. Vous allez tomber sur un petit centre commercial, le Galleria Luisa Mall avec ses nombreux restaurants à l’étage qui offrent une vue sur toute la baie.

Faire son renouvellement de visa à Tagbilaran

Si jamais vous devez faire renouveler votre visa aux Philippines, sachez que c’est possible à Bohol.

Le Bureau of Immigration Bohol Field Office se trouve sur la Carlos P.Garcia Avenue, l’avenue centrale de Tagbilaran. C’est au deuxième étage d’un petit immeuble. L’entrée ne paye pas de mine et il faut repérer les stickers sur la porte qui indiquent « Bureau of Immgration« .

C’est assez rapide, pour notre part, on a eu notre visa en 15 minutes, nous étions les premiers sur place. Début 2016, nous avons payé un peu plus de 3000 pesos par personne.On vous invite à vérifier les tarifs sur le site officiel.

Il faudra vous munir bien sur :

  • de votre passeport
  • d’une photocopie pleine page de votre passeport et surtout de la page où se situe le tampon d’entrée. Ne faites pas de recto verso ou autre, il serait dommage qu’on vous les refuse.
  • une photo d’identité( prenez en deux au cas ou )
  • et enfin il y a le formulaire qu’on récupère sur place à remplir.

Que faire et que voir à Bohol ?

Bohol a su tirer profit de ses paysages et les activités touristiques ne manquent pas sur place. Voici les principales attractions de l’île, suivies de quelques spots moins connus.

Sta. Monica Church of Alburquerque

L’église paroissiale de Monica, dans la ville d’Alburquerque, a date du XIXe siècle. C’est une des nombreuses églises de l’île, vestige de la fin de l’époque coloniale. L’autel a apparemment été sculpté par un habitant. Cette église est situé à 16 km environ de Tagbilaran.

Immaculate Concepcion Church of Baclayon

Cette église située dans le village de Baclayon serait la deuxième plus vieille église des Philippines. En grande partie dévastée par les tremblements de terre, celle-ci était à moitié recouverte d’échafaudages lors de notre passage.

bohol

Les Chocolate Hills

Bohol Chocolate Hills

Principale attraction de l’île, les Chocolates Hills sont une curiosité de la nature. Ce ne sont pas les seules collines arrondies des Philippines, il y a par exemple les Negros Chocolate Hills sur l’île de Negros. Reportez vous à notre article sur les Chocolate Hills pour en savoir plus.

Le sanctuaire des Tarsiers

Chocolate Hills Tarsiers Bohol

Autre attraction majeure à Bohol, les tarsiers sont un des symboles de l’île. Ces petites bêtes assez rares attirent de nombreux touristes et on peut les voir à différents endroits, comme le Tarsier Conservation Area ou le Philippine Tarsier Sanctuary. Jetez un œil à notre petite vidéo sur les tarsiers de Bohol !

Les sanctuaires des tarsiers comme les Chocolate Hills sont accessibles en scooter, en bus, en van ou en jeepney depuis le centre de Tagbilaran. La route pour aller aux collines permet de découvrir l’intérieur des terres, et de traverser de nombreux petits villages bordant la Loay River.

La Loboc ou Loay River et l’Abatan River

La rivière Loboc trouve sa source dans la ville de Carmen, non loin des Chocholates Hills, et se déverse dans la mer au niveau du village de Loay. De nombreuses excursions sont organisées sur cette rivière. On peut également naviguer sur la magnifique Abatan River qui traverse l’île sur plus de 25km !  Sur cette dernière sont organisées des excursions nocturnes pour voir les lucioles.  

Les lucioles (fireflies) de Bohol

Bohol

Cette excursion moins connue est pourtant la garantie d’un vrai émerveillement. Lors de cette petite balade vous verrez des milliers de lucioles dans les arbres bordant l’Abatan River, avec en prime des planctons phosphorescents dans l’eau ! Un moment magique ! Suivez ce lien pour avoir plus d’informations.

La Bilar Man-Made Forest

En chemin pour le Tarsier Conservation Area, vous traverserez la « Bilar Man-Made Forest« , une magnifique forêt replantée par l’homme.

Se promener dans les mangroves

Tout au sud de l’île vous longerez des plages sauvages et des mangroves. De nombreuses routes partent vers la mer depuis la Tagbilaran East Road, et on peut découvrir ainsi plein de petits villages où il n’y a aucun touriste ! Les photos ci dessous a été prise dans l’une des ces mangroves, une forêt inondée dans laquelle on peut se balader comme des aventuriers : un décor de documentaire!

Louer un scooter

Les agences de locations n’ont pas forcément pignon sur rue, il ne faut donc pas hésiter à demander aux locaux sur place. On lit ici ou là qu’il n’y a que deux agences à Tagbilaran, il y en a évidemment plus, déjà au moins deux au port et plusieurs en ville, il suffit de demander autour de soi.

 Un scooter à Tagbilaran peut se louer à partir de 400 pesos pour les 24 heures.

Panglao

A partir de Tagbilaran, on peut se rendre facilement sur la presqu’île de Panglao et sa très connue Alona Beach.

Depuis le centre de Tagbilaran, le tricycle vous emmène tout droit à Alona Beach pour environ 250 pesos. Autrement si on se débrouille, ça coûte exactement 10 fois moins cher en bus ou en jeepney. Panglao est dans l’ensemble très pauvre, et les resort et hôtels de luxe ont envahi toutes les côtes. C’est typiquement le genre d’îles à touristes, occidentaux et coréens en majorité, où l’on vient pour profiter des plages sans sortir de son hôtel. Les plages ne sont pas exceptionnelles, il n’y a pratiquement que des restaurants coréens et pour peu qu’on se balade à pied à l’écart de la route principale, il n’y a absolument rien à voir.

Alona beach

Balicasag

Ensuite, à partir d’Alona Beach on peut prendre une bangka pour aller sur Balicasag . Cette île est réputée pour être un  des meilleurs spots de plongée et de snorkeling du pays. Pour notre part on y est resté près d’une semaine, et contrairement à la majorité des blogueurs, on vous déconseille fortement de passer par une agence et de payer un one day trip. On vous explique pourquoi dans un article consacré à Balicasag.

Belicasag voyager aux Philippines

Pamilacan

Depuis Tagbilaran, on peut aussi se rendre facilement sur l’île de Pamilacan, une petite pépite située au sud de Bohol. Cette île plate est réputée notamment pour ses dauphins et ses baleines. Il faut vous rendre au port de Baclayon au sud de Bohol. Vous pouvez pour cela prendre un jeepney du coté de Plaza Rizal Park, et demander à vous arrêter au port. On vous en dit plus dans notre article sur Pamilacan.

Pamilacan

Cabilao

Cabilao est une petite île située sur la face nord de Bohol. C’est pour nous l’île number 1 pour le snorkeling, parmi toutes les îles qu’on a visité. C’est notre meilleur souvenir des Philippines : des poissons par milliers, un récif de corail sur des centaines de mètres, et absolument aucun touriste dans l’eau !

Cabilao

Pangangan

Pangangan est située juste à l’est de Cabilao. L’île est connue notamment pour ses bénitiers géants mais les côtes sont pour une bonne partie recouvertes de mangroves, ce qui n’est pas l’idéal pour le snorkeling. C’est une île à l’écart des circuits touristiques classiques, où il règne une atmosphère paisible.

Pangangan

Les autres pépites de Bohol

Sur cette île, on peut trouver quelques pépites, découvertes au fil du temps par les voyageurs : au programme, rizières, montagnes, cascades et grottes! Tapez chacun de ces noms sur google image pour voir à quoi ca ressemble!

  • Les Busay Falls
  • Les Mag-Aso Falls
  • La Hinagdanan Cave
  • Les Can-umantad Falls
  • La Cabagnow Cave Pool
  • Les plages de sable blanc d’Anda
  • Les autres « chocolate hills » de Bohol, du côté d’Alicia
  • Les Cadapdapan Rice Terraces ( village de Cadapdapan)
  • Les Twin Falls Pahangog Falls à Dimiao

 

Voici la carte de ces différents endroits

Les transports depuis / vers Bohol

Pour notre part, on est venu sur Bohol après avoir parcouru l‘ile de Palawan, Apo Island, Oslob et enfin Siquijor.

Depuis Siquijor

  • on prend un bateau jusqu’ à Tagbilaran via Dumaguete avec la compagnie Oceanjet pour 910 pesos par personne.
  • On doit payer en plus une taxe à Siquijor de 14 pesos par personne, plus 50 pesos pour les bagages.
  • Il n’y a qu’un seul départ par jour à 13H50 sur l’ile de Siquijor, et on  arrive vers 17H à Bohol.

Bohol Road Trip

Tagbilaran et sa région

Voici une petite vidéo d’un road trip dans et autour de Tagbilaran, la ville principale de l’île de Bohol aux Philippines. On peut voir ici à quoi ressemble ce paysage urbain typique des philippines.

En direction de Loon

Et voici une vidéo du trajet en ville en direction de Loon et de l’île de Cabilao, plus au nord.

L’hébergement à Tagbilaran

Sur la Carlos P. Garcia Avenue

Nous avons dégoté un petit hôtel sur l’avenue centrale Carlos P. Garcia Avenue, à une centaine de mètres du bureau d’immigration, pour 500 pesos la nuit.

Vous trouverez plein d’hôtels ou de guest house de ce coté là de la ville. Les prix des hébergements, comme partout en Asie du Sud Est, grimpent très vite.
Et comme partout ailleurs aux Philippines, la propreté dans les petites guest house n’est pas systématique et le bruit est permanent.

Bohol

Un quartier animé

Dans le quartier vous trouverez un Jollibee, un Mc Do, pas mal de petits centres commerciaux, des banques, des restaurants ainsi que le bureau d’immigration où vous pourrez faire renouveler votre visa. Non loin de là se trouve aussi un jeepney terminal. De celui ci, vous pouvez rejoindre ensuite le grand terminal de la ville, le Dao Terminal. Vous trouverez des hébergements tout autour de cet axe, le plus souvent dans les 800 -1000 pesos. C’est donc un point de chute idéal sur l’île.

Dans les zones résidentielles

On a également testé le Dayvew tourist home situé au 269 Lamdagan Street. On peut le recommander, les chambres sont étonnement spacieuses et propres, et le prix très raisonnable. La guest house est située sur la St Joseph street au bout de laquelle il y a un petit Bohol Tourism Office. Dans ces quartiers plutôt résidentiels se cachent quelques loueurs de scooter. Dans l’ensemble l’ambiance est plus tranquille et agréable que dans le centre même.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top