Panglao et Alona Beach

Panglao et Alona Beach : la plage des touristes

Panglao est une presqu’île rattachée à Bohol dans la province des Visayas Centrales, au centre des Philippines. Alona Beach est certainement la plage la plus touristique du coin. Deux ponts relient Panglao à la grande île de Bohol, et la route principale fait le tour complet de l’île. Un tronçon la traverse aussi par le milieu. Cette île est devenue au fil du temps un spot touristique, elle est surtout prisée des coréens. Les côtes de l’île ne sont d’ailleurs constituées que d’hôtels et de resorts qui leur sont destinés.
Même si Panglao n’est pas vraiment un paradis tropical,  l’endroit reste tout de même agréable pour des vacances au soleil. Le cadre est relativement joli, quoique les photos trouvées sur internet sont souvent trompeuses. Les plages ne sont pas vraiment paradisiaques, ou quand elles le sont, les grands hôtels sont malheureusement là pour gâcher les paysage. Mis à part les côtes bétonnées de l’île et quelques villages, l’intérieur est totalement désert.

Alona Beach et le sud de Panglao

Il y a beaucoup de publicité faite autour d’Alona Beach, selon nous injustifiée. C’est une petite plage située au sud-ouest de l’île, avec une petite ruelle remplie de restaurants coréens. Tout autour, on trouve des resorts plus ou moins luxueux, et rien d’autre. Il y a le long de la plage quelques petits restaurants coréens ou locaux,  des centres de plongées et des boutiques pour les touristes. Disons que rester à Alona Beach c’est comme passer des vacances sur n’importe quelle plage touristique du monde. On y vient pas forcément pour découvrir les habitants et la culture locale !

Le nord de la presqu’île de Panglao

Sur les plages du nord il y a également beaucoup de resorts, de gros buildings luxueux qui attirent peut-être même plus de touristes qu’au sud. Et le week-end, elles sont envahies par les locaux venus en famille ou entre amis pour pique-niquer. Les plages de ce côté sont assez étroites, parfois sales et la mer est plus agitée, si bien que le cadre parait un peu moins paradisiaque. Vous trouverez de ce côté ci quelques guest house bon marché à quelques pas de la plage.

Le centre de l’île et les habitants

L’intérieur des terres, de ce qu’on en a vu, est souvent désertique et très aride. Aux abords des grands complexes hôteliers, le contraste est d’ailleurs saisissant avec la pauvreté de certains habitants, avec parfois des enfants errant seuls et nus dans la rue. On trouve comme partout ailleurs aux Philippines des habitations de fortune, en bois, en taule et en paille.

Le principal village de l’île, Poblacion se trouve à l ‘extrémité ouest, face à Pungtud et Virgin Island. La vie ici est plus animée avec pas mal d’habitations et de commerces. Il y a là quelques gros monuments comme l’Église Saint-Augustin et la Panglao Watchtower, un édifice datant du XIXe siècle.

Les excursions et activité depuis Alona Beach

Pour ce qui est de la plongée ou du snorkeling, Panglao ne dispose pas de fonds marins exceptionnels. Il faut donc participer à des tours en bangka et partir en mer, notamment à Balicasag.

Depuis Alona Beach il y a beaucoup d’excursions possibles, souvent beaucoup plus chères qu’ailleurs. Pour aller à Balicasag ou Virgin Island, on peut en se débrouillant seul trouver jusqu’à 5 fois moins cher que ce qui est proposé sur place. L’île est un point de départ vers tous les reefs de l’île pour les plongeurs à bouteille, il y a donc beaucoup d’agences. Voici le genre de pancartes que vous verrez un peu partout à Alona Beach.

Alona beach

Se loger à petit prix à Panglao

Nous vous invitons à consulter la page wiki travel sur Panglao pour tout ce qui concerne l’hébergement sur l’île, car booking ou agoda ne liste que les resorts. Au nord comme au sud de Panglao on trouve des hébergements à partir de 500 pesos en moyenne.

Impressions sur Panglao

Panglao, et notamment Alona Beach, est une escale sur laquelle vous pouvez vraiment faire l’impasse. C’est typiquement le genre d’île à touristes sans intérêt.

En revanche, si vous y êtes, une attraction naturelle qui rappelle beaucoup les cenotes au Mexique, c’est la Hinagdanan Cave, une grotte immergée à l’eau transparente. Celle-ci se trouve sur la face nord de l’île.

Comment venir à Panglao ?

Venir depuis l’ile de Balicasag

Un retour sur Panglao depuis l’île de Balicasag coûte environ 200 pesos par personne ( en négociant fermement). On passe en chemin par Virgin Island, puis on arrive sur l’île de Panglao par la fameuse Alona Beach.

Depuis/Vers Tagbilaran

Depuis le centre ville de Bohol, le trajet en tricycle coûte environ 250 pesos jusqu’à Alona Beach, et 10 fois moins cher en bus public.
Le bus fait tout le tour complet de l’île. Pour repartir il faut donc être très patient. Celui ci fait des arrêts fréquents et s’arrête devant la ruelle qui descend vers Alona Beach,  la Alona Beach Road.

Alona beach

Où dormir à Alona Beach ?

Si vous recherchez quelque chose d’assez sobre, avec une piscine dans un cadre verdoyant, dans les 500 pesos, le Casa Nova Garden peut faire l’affaire. Il fait extrêmement chaud dans les chambres, tout est en bois et l’ensemble est assez joli, même si ça reste très rustique. Pour une nuit ou deux ça passe largement. On est là à quelques centaines de mètres de la plage et de la Alona Beach Road.

Autrement, tout le long de la plage et autour de la rue principale on trouve d’innombrables resorts plutôt luxueux, à des prix abordables.

Alona beach

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top