Banaue

Banaue, l’autre Philippine

Pour avoir des infos pratiques sur le trajet de Manille à Banaue, veuillez vous reporter à notre article précédent sur manille.

La ville de Banaue

Banaue est une petite ville de montagne située au nord de l’île de Luzon aux Philippines. Elle n’est pas vraiment charmante mais incontournable, car c’est là le point de chute idéal pour découvrir les plus belles rizières en terrasse de la région Ifugao, classées au patrimoine mondial de l’humanité : Batad, Hungduan, Nagacadan, Mayoyao et Bangaan.  C’est à Banaue notamment que se tient avril le principal festival Ifugao de la région.
Le village s’est construit à flanc de montagne, entouré des fameuses rizières de Banaue qui elles aussi sont magnifiques, et le village tout entier vit par et pour le tourisme. Dans l’ensemble, Banaue est une ville très vivante et très fréquentée par les touristes.
Les maisons semblent toutes ici en perpétuelle construction, depuis certains points de vue on peut même voir l’arrière des maisons et les piliers en ciment qui les soutiennent : à voir les structures on se dit qu’il suffirait d’un tremblement de terre ou d’un glissement de terrain pour que la ville disparaisse. Banaue de loin paraît un peu « grise », tout en taule et en ciment.

Aux mois de mars et avril, le temps est assez changeant, mais même par mauvais temps il ne fait pas froid, bien qu’on soit un peu en altitude.

banaue

banaue

banaue

banaue

banaue

Retirer de l’argent à Banaue

Lors de notre passage en 2016, un ATM venait d’ouvrir à Banaue : il est peut-être plus prudent de retirer quand même une certaine somme avant de venir, au cas où.

banaue

Les habitants de Banaue

La majorité des jeunes de Banaue sont « guides » et conducteurs de tricycle.
Une particularité de Banaue,c’est qu’ils sont tous accro à la « moma », une fleur qui pousse dans la montagne et qui a semble-t-il les mêmes propriétés que la coca.
Ils mâchent ça en permanence, du matin au soir, et ça rend leur dentition toute rouge, et pour certains ça semble entraîner d’assez graves séquelles (regards dans le vide, nerfs à vif, louchement des yeux, tics nerveux). Le sachet d’environ 6 momas coûte à peine 10 pesos et s’achète partout.
C’est réellement comparable à une drogue, et la majorité de la population en prend. C’est censé les aider à lutter contre le froid et ne pas avoir d’effet secondaires.
Tout ceci est vrai à Banaue, mais on n’en a pas vu dans les autres villages de la région.

Tout le monde ou presque parle l’anglais, sauf les habitants éloignés du centre du village.

banaue

banaue

L’hébergement à Banaue

A l’arrivée, tous les rabatteurs vous mènent aux deux hôtels à touristes du village  ou l’on prend des chambres à 600 ou 700 pesos avec douche extérieure.C’est un attrape touriste,on se sent un peu obligé de prendre une chambre tellement les conducteurs de tricycle sont insistants.
Il faut feinter, à la limite prendre la son petit déjeuner, bien qu’il soit plus cher qu’ailleurs, et aller se balader seul en remontant la rue.
On peut vous conseiller l’hotel Querencia, à 500 pesos la nuit avec douche intérieure.
Les femmes ici sont largement plus agréables et moins « requins » que dans les deux autres hotels.
Votre tranquillité dépendra du type de touristes qui seront à l’hotel en meme temps que vous.
Ici les chambres sont séparées par une planche de bois très fine, on entend donc tout, le moindre soupir ou ronflement.
Autrement, il y a quelques autres hotels plus haut de gamme, avec des chambres à partir de 600, 700 pesos, un peu plus éloignés de la ville, en repartant dans le sens de manille ou dans l’autre sens.

banaue

banaue

Comment venir à Banaue ?

Pour arriver à Banaue depuis Manille, il est conseillé de prendre le bus de nuit via la société Ohayami.
En arrivant de l’aéroport, le terminal de bus est à environ 30 minutes en taxi, mais on est aux Philippines, de surcroit à Manille, il faut donc compter au minimum 1heure 1heure et demi pour y parvenir.Les embouteillages sont monnaie courante ici, comme à Bangkok, voire même pire.
Il faut prendre les taxis blancs depuis l’étage des départs à l’aéroport, le trajet se fera au compteur.
Nous avons payé 180 pesos.On lit ici ou la des personnes payant jusqu’à plusieurs milliers de pesos pour le même trajet.

Le trajet depuis le terminal de bus Ohayami à Manille

Le terminal de bus est minuscule, c’est juste un parking assez grand pour tout juste deux bus, un hall avec des chaises pour attendre et le guichet.
Le ticket coute 450 pesos par personne, et il y a quatre horaires de départ en tout, variables dont trois pour Banaue,  avec deux bus qui partent à chaque horaire.

ohayami manille banaue

Les bus sont climatisés, mais on n’a pas froid comme dans les bus Thailandais ou il peut faire 20 degrés de différence par rapport à la température extérieure, pas de karaoké non plus, ni de musique.Tout cela bien sûr dépend du conducteur.

Le trajet dure environ 10heures, parfois moins, parfois plus.Le notre à duré 8 heures, en partant à 22 heures.Le bus s’arrête en bord de route si vous insistez pour pisser, et il y a deux arrets pour manger et se dégourdir. On arrive au petit matin à Banaue.

Vous allez donc prendre un avion pour Manille le soir, arriver le matin avec le décalage horaire, sans avoir dormi;Ensuite il vous faudra attendre le soir pour partir de nuit vers Banaue.La encore on ne dort pas.Et dans le bus, comme c’est souvent flippant, (les bus de l’autre compagnie, fermée, ont fini dans le ravin) on ne dort pas non plus.Vous allez donc rester plus ou moins 36 heures sans dormir et arriver à Banaue sur les rotules!!!!

Bon courage!!! on l’a fait, on prend quelques cheuveux blancs au passage mais ca le fait!!

Le bus Ohayami s’arrête à environ 10 minutes de la ville, dans un espèce de petit parking ou une dizaine de tricycle et van attendent les touristes, pour mieux pouvoir les « guider » vers la ville.A titre d’information, c’est là qu’on vous fera payer un droit d’entrée d’un montant de 40 pesos par personne. (tarif 2016)

Comment se déplacer à Banaue

Seules les rizières de Banaue sont accessibles à pied, et il faut etre bon marcheur.
Les trois autres principales rizières du coin, Batad, Bangaan ou Hapao, d’ailleurs largement plus belles que celles de Banaue. sont trop éloignées et sont uniquement accessibles en trycicle.
A pied, il vaut mieux ne pas y penser, tant la route est difficile.Meme en étant bon marcheur, 10 15 ou 20 km aller retour à pied en montée cela relève de l’exploit sportif.
Nous avons fait au total près de 10 kilomètres, c’est amplement suffisant!
Il y a également la formule trekking : on part pour plusieurs jours en montagne, pour découvrir les rizières, en traversant les villages et les montanges. Vous pourrez vous renseigner sur place à l’office de tourisme pour en savoir plus.

banaue

Repartir de Banaue vers Manille

On prend son Ticket de bus nocturne au guichet, situé  à droite tout en haut des marches.Le prix est le même: 450 pesos par personne.
Départ à 19h et arrivée à 4h du matin.

Banaue

Ou manger à Banaue ?

Il n’y a rien qui soit réellement exceptionnel à Banaue, chaque guest house ou hôtel tient son propre restaurant, on trouve trois ou quatre petits restau non loin de l’ATM en bout de rue derrière le parking des jeepneys et tricycles.
De ces quelques petits restaurants (boui boui local) on a une vue plongeante sur l’autre colline du village.
De manière générale la nourriture n’est pas excellente, et on trouve les « bakery » traditionnelles philippines.
Sinon,on trouve du riz, du porc et du poulet, plus ou moins bons et les plats sont assez chers, comparativement à ce qu’on peut trouver à Manille par exemple.
Vous trouverez deux ou trois petits restaurants locaux dans le « public market« , qui proposent entre autre des pancit (nouilles) et d’autres plats bon marché.
Il y a devant le bar rasta (tenu par un étranger…rasta) une marchande de glace qui fait des glaces pas chères et assez bonnes!

banaue

banaue

Tilt Shift Banaue

La région de Banaue, dans la cordillère des Ifugao aux Philippines, en miniature!

Laissez un commentaire