Balicasag, paradis du snorkeling

Balicasag ou la « snorkeling city »

Une île touristique

Balicasag est une île située à quelques kilomètres à peine de Panglao, dans la mer de Bohol et la région des Visayas Centrales, au centre des Philippines. Depuis les années 80, une réserve marine entoure l’île et assure la préservation du récif corallien, faisant d’elle l’une des plus réputées en matière de snorkeling et de plongée. Balicasag attire donc énormément de touristes qui viennent généralement à la journée, lors d’un « one day trip » depuis Panglao ou Bohol. Les touristes de passage restent sur la plage et mangent dans les petits restaurants locaux en extérieur crées spécialement pour eux.

Ayant passé plusieurs jours sur place, nous allons donc décrire ici ce paradis surtout pour ceux qui voudraient y séjourner.

Belicasag

Les touristes d’un jour

Le tourisme de masse à Balicasag

Comme on vient de le signaler, Balicasag est une île que les touristes visitent essentiellement en one day trip depuis Bohol.
Il y a au bas mot une cinquantaine de bangkas remplies de touristes qui débarquent de 7-8 heures du matin à 14 heures, tous les jours. Les bateaux plus imposants des plongeurs bouteilles tournent autour de l’île en s’arrêtant à chaque spot de plongée. Tous les autres sont parqués non loin du Balicasag Island Dive Resort, et devant les restaurants sur la plage.

L’Entrance fee

Il y a un monsieur, portant des accréditations autour du cou, qui fait le tour de l’île pour récolter 100 pesos par personne d’entrance fee sur l’île. Malheureusement, même en y restant plusieurs jours, on doit les payer.

Belicasag

Séjourner sur l’île

Un accueil glacial

Les deux premiers jours, lorsqu’on séjourne sur l’île, les habitants paraissent très désagréables à première vue. Les visages sont fermés, et personne ne sourit ou ne dit bonjour. Sans doute trop habitués aux touristes à usage unique, ils ne voient en nous que des profiteurs, des chanceux ou des portefeuilles sur pattes.

Des restaurants hors de prix

Pour les nombreux coréens ou européens qui viennent en « one day trip« , tous les restaurants affichent des plats à 300 pesos par personne. Même en séjournant là, il est très difficile de manger pour moins cher. La seule solution est donc de manger chez votre hôte, pour 150 pesos.

Un paradis qui se mérite

A partir du troisième jour, les locaux nous reconnaissent et comprennent qu’on est là pour échanger et nous ne sommes plus à leur yeux ces « touristes d’un jour« . Alors seulement les visages changent, les gens nous sourient et nous invitent à venir discuter avec eux. Il faut creuser, endurer la fermeture d’esprit de certains habitants et persévérer pour se sentir enfin acceptés. Au final, on a eu du mal à quitter l’île !!

Belicasag

La configuration de l’île

Voici un plan de l’île.

Une île sauvage

Une île minuscule

Malgré son statut touristique et sa petite superficie, Balicasag abrite près de 1000 habitants qui se répartissent sur la quasi totalité de l’île. L’île est vraiment minuscule. Elle fait environ 700 mètres de circonférence. Plusieurs petits chemins de sable et le principal en béton permettent de sillonner l’île dans tous les sens. On peut également faire tout le tour de l’île par la plage en 30 minutes environ.

Une vraie vie de village

L’intérieur de l’île est plutôt sauvage et calme, avec pas mal de végétation et des habitations rustiques. On croise une église au milieu du village, la Balicasag Island Chapel, un phare, le Balicasag Light House, un terrain de basket et plusieurs petits commerces locaux. Les stands au milieu de l’île sont bien moins chers que ceux sur la plage.
On peut acheter des cigarettes au prix local, et de l’eau fraîche sous vide dans un tube en plastique à 5 pesos.

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

 

Les meilleurs coin pour la baignade à Balicasag

Belicasag

Les one day trip et le turtle point

Ceux qui viennent là en « one day trip » en réalité profitent à peine des fonds marins de Balicasag. Il existe un fish sanctuary sur l’île, plusieurs spots de plongée phénoménaux, mais les bangkas à touristes s’arrêtent visiblement volontairement là ou il n’y a pas grand chose à voir.
Tous les touristes, majoritairement des chinois et des coréens, restent au bord du riff. Une corde est tirée pour délimiter le point nommé « turtle point » sur la carte. La roche à faible profondeur est plate jusqu’au tombant du reef. Les visiteurs peuvent donc tranquillement observer des petits poissons de toutes les couleurs sans danger.

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Le meilleur coin pour faire du snorkeling

On ne peut pas le savoir sans y séjourner, mais le turtle point n’est qu’un aperçu modeste du vrai paradis sous-marin de Balicasag. Les meilleurs coins pour se baigner et voir des milliers de coraux et de poissons se trouvent tout le long du Balicasag Island Dive Resort. C’est le « marine sanctuary » et toute la partie Ouest sur la carte.
En remontant vers le nord, le tombant se rapproche du bord, et on peut observer là des milliers de petits poissons multicolores,  le riff de corail est époustouflant. C’est en tout cas pour nous le deuxième plus beau de toutes les îles qu’on a visité, après Cabilao. C’est réellement impressionnant et rien qu’avec un masque et un tuba, on en prend déjà plein les yeux !

belicasag

Un paradis du snorkeling

Des coraux et des poissons par milliers !

Sur une bonne centaine de mètres, on observe des milliers de poissons, dont certains assez gros, de 50cm à 1 mètre. On nage  au dessus de tombants vertigineux, tout le long sur un tapis de corail vraiment impressionnant de beauté.
Une fois les one day trip partis, à partir de 14 heures, vous êtes seul dans l’eau : vous pouvez croiser ici des tortues autrement plus grandes qu’a Apo, nous en avons vu une dizaine en tout, dont deux immenses, vraiment impressionnantes.

Suivre le reef

Sur toutes les autres faces de l’île, les coraux sont moins nombreux et le tombant se trouve beaucoup plus loin du bord. Il y a aussi moins de poissons et plus de méduses.
L’île forme un cercle presque parfait, et le tombant forme un cercle plus ou moins régulier tout autour de l’ile. L’idéal, si on est bon nageur, est donc d’en faire le tour tout en suivant le tombant !

belicasag

belicsag

Notre top 2 des Philippines

Balicasag reste dans notre top 2 des spots de snorkeling aux philippines. Mais encore une fois, il faut y séjourner pour en profiter. En « one day trip » , vous ne verrez sûrement aucune tortue, et pas beaucoup de coraux.

Les couchers de soleil à Balicasag

Balicasag, tout comme Pamilacan, offre des couchers de soleil magnifiques. En restant posé sur le sable en début de soirée, on observe des dizaines d’ailerons de requins baleine au loin, des dizaines de têtes de tortues qui sortent de l’eau. Par ici les eaux sont vraiment remplies de vie!

Belicasag

Les transports vers Balicasag

Si vous séjournez à Pamilacan, sachez qu’il est possible de partir directement à Balicasag pour environ 1500 pesos. Le trajet dure deux heures environ. En mer, vous croiserez sans doute des dauphins, des baleines, et peut être comme nous un ou des orques, passant carrément sous la bangka!!

Belicasag

Belicasag

Venir à Balicasag depuis Panglao

Plusieurs agences sur la plage d’Alona Beach proposent l’excursion à la journée. Les prix nous semblent un peu excessifs. Voici le genre de pancartes que vous verrez sur place. L’excursion comprend généralement un arrêt à Virgin Island, un banc de sable perdu en pleine mer entre Panglao et Balicasag.

 Les tarifs vont de 1500 à plus de 3000 selon l’agence.

Alona beach

L’hébergement sur Balicasag

Une offre modeste

Il n’y a que quatre possibilités d’hébergement sur l’île: un resort gouvernemental, le Balicasag Island Dive Resort, à 60 euros environ la chambre avec une grande piscine. Autrement, il y a seulement trois familles qui proposent des chambres. 

 Les prix vont de 700 à 1500 pesos la nuit. Tout dépend de votre habileté à négocier.

Il n’y a de l’électricité qu’en soirée, de 18h00 à minuit. Il n’y a aucune wifi sur l’île,  à part peut-être dans le resort.

Le bungalow de rosa

La meilleure offre de l’île

Nous avons pu négocier la nuit à 800 pesos avec petit déjeuner, et les repas du midi et du soir à 150 pesos par tête. Soit une journée complète à 1400 pesos, au lieu des 1500 pesos sans repas proposés au départ.
Nous avons logé dans l’unique bungalow de rosa, une cinquantenaire philippine divorcée. La chambre à louer, gigantesque, est mitoyenne à la sienne dans une petite maisonnette en bois et en paille.

Une maison au paradis

Une fois les touristes partis, on a donc toutes les plages de l’île pour soi, et le luxe de pouvoir dîner les pieds dans le sable dans l’une des cabanes en bois de sa cours, à 20 mètres de l’eau ! Dans la chambre, il y a parfois des invités surprises, comme cette araignée monstrueuse d’au moins 15 cm de diamètre que l’on vous montre en photo plus bas.
A savoir si vous séjournez là, rosa vous rajoute 100 pesos de « services » en plus pour on ne sait quelle raison à la fin de votre séjour.
Si jamais le bungalow de rosa est déjà occupé, sachez qu’à une centaine de mètres sur la droite, un autre monsieur loue ses deux bungalows pour 700 pesos mais sans douche ni repas.

Balicasag Island avec la GoPro

Voici un petit aperçu sans prétention de l’île de Balicasag avec la GoPro.

Snorkeling in Balicasag, la snorkeling city!!

Et voici pour finir notre vidéo de snorkeling à Balicasag.

Impressions sur Balicasag

Balicasag est effectivement un endroit exceptionnel. Le tombant est raide et part plusieurs centaines de mètres plus bas dans l’obscurité. Pour les plongeurs bouteille, c’est un paradis à ne pas rater!!

  1. Bonjour. Nous n’avions pas réservé, et on a eu la chance que la chambre de rosa soit disponible. Malheureusement, elle n’avait à l’époque qu’une seule grande chambre avec un lit double. La seule solution pour une famille est le resort. Lors de notre passage, il n’était pas du tout complet, et on aurait très bien pu y séjourner sans réservation. Vous pouvez toujours tenter de les contacter depuis Bohol, ce sera plus simple une fois sur place. Vous pouvez toujours faire une excursion à la journée, voir les possibilités sur place et revenir ensuite avec vos bagages. En couple, vous auriez pu choisir entre rosa et deux autres possibilités d’hébergements, quand même très rustiques.
    Mais avec des enfants, j’ai bien peur que la seule solution soit le resort. Tentez le contact via inquiries@divephil.com ou leur page facebook https://www.facebook.com/bestdivespotinphilippines/

  2. Bonjour
    Nous sommes une famille avec 3 enfants et cherchons à aller sejourner à Balicasag. Le resort est impossible à reserver sur notre periode (de fin fevrier à debut mars) et nous sommes donc interessés par le bungalow de rosa ou les autres logements dont vous parlez. Avez vous des coordonnées afin qu’on puisse réserver? Savez vous s’il est possible d’arriver sur place et de se loger directement ou est-ce risqué de se retrouver sans rien? Merci d’avance pour votre réponse,
    Claire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top