Apo Island aux Philippines

Apo Island, une île paradisiaque aux Philippines

L’île d’Apo aux Philippines est une minuscule île, située à 7km de Zamboanguita au large de la pointe sud du Négros Oriental. Dumaguete, la capitale de la province, se trouve à 30 km environ au nord. Apo, qui signifie « petit enfant« , se trouve dans une réserve marine protégée, et jouit donc d’un cadre idéal pour les amateurs de plongée et de snorkeling. L’île est surtout réputée et fréquentée pour ses tortues qui vivent en nombre sur le récif corallien.

Une île sauvage

Un petit rocher isolé en mer

Apo Island est une île rocheuse tout en relief et elle est recouverte en grande partie de végétation. Elle fait à peine 1.5km de longueur pour 1km de large. Le point culminant de l’île atteint 120 mètres d’altitude. Dans cet environnement à priori inhospitalier, les habitants qui sont près d’un millier, se répartissent comme ils le peuvent sur les rares terrains plats de l’île. La majorité se trouve dans le village principal sur la face ouest de l’île, c’est là que vous trouverez tous les hébergements. Sur la face Est, des pêcheurs ont constitué un petit village rustique caché derrière la colline. Enfin, sur le chemin menant au phare tout au nord de l’île, il y a également quelques habitations isolées.

Une île sauvage

L’île aux tortues a une apparence d’île sauvage. Un système de canalisation pour les habitations existe, mais l’utilisation de l’eau est limitée. Pour info, l’électricité fonctionne de 18h à 21h-22 heures en moyenne, et il n’y a pas de wifi. En réalité,  juste à coté du terrain de basket il y a une dame qui fait des shakes toute la journée (donc qui a de l’électricité pour les faire),  et on voit des maisons allumées même après l’extinction officielle de 21h30. L’extinction est surtout destinée aux touristes !

Penser à prendre du cash

Bien sur, avant de venir à Apo il faut penser à prendre du cash. Il n’y as pas de distributeurs, ni à Dauin sur l’île de Negros, ni à Apo. Les plus proches sont à Dumaguete.

Apo Island

Les habitants d’Apo Island

A Apo vous allez tomber sur des habitants très souriants. La plupart vous salueront au passage, surtout les jeunes écoliers et les enfants ! La majorité des jeunes hommes d’Apo sont guides, et la majorité des familles vivent du tourisme.

Une île où il fait bon vivre

Les guest house sont éparpillées entre les habitations, le long du seul chemin bétonné, la rue Witchy’s Waterfront Trail et la Lagoon Avenue. Il y a quelques commerces modestes, un terrain de basket, une église. Il y a deux ou trois centres de plongées posées sur la plage, dont le Apo Island Beach Resort et le Liberty’s Lodge. L’intérieur du village est vraiment charmant, avec ses maisons rustiques reliées entre elles par des petits chemins étroits en terre. Tout au bout et avant l’escalier qui mène au village de pêcheurs se trouve l’école de l’île.

Apo reste l’une des îles les plus friendly qu’on ait fait aux Philippines. Le fait de voir des tortues à chaque sortie dans l’eau rend le séjour encore plus agréable, en plus des balades sur l’île. Le snorkeling est bien sûr la principale activité sur l’île, donc si on aime ça, Apo est la destination parfaite. En revanche, si vous aimez le confort, ou que vous cherchez à faire la fête, cette île risque de vous décevoir. Voici quelques images de l’île.

Que faire à Apo ?

Un île exceptionnelle

L’île est une exception aux Philippines grâce à ses tortues. Elle a aussi beaucoup de charme, les balades à pied dans l’île offrent vraiment de beaux paysages. Avant de venir à Apo, oubliez votre confort quotidien et préparer vous à vivre en toute simplicité ! Vous pourrez visiter la totalité de l’île à pied en quelques heures, et les balades sont assez sportives ! Une ou deux collines traversent l’île au milieu et les points d’intérêts comme le village de pêcheur, le phare ou la petite cabane (view deck) nécessitent un peu d’efforts physiques !
Apo se mérite, et c’est surtout lorsqu’on la quitte qu’on réalise pleinement l’unicité de l’île. Il y a finalement peu d’endroits aux Philippines où l’on se sent comme à la maison, avec tous les atouts d’une île isolée. Le village est dépaysant, les paysages sont magnifiques, et vous êtes sûr d’en prendre plein les yeux sous l’eau !

Voici donc un descriptif détaillé d’Apo Island, avec un petit itinéraire en 15 étapes pour découvrir l’île d’Apo.

Apo Island

1 -La Chapel Reef

Vous débarquerez sur l’île par la Chapel Reef, la plage principale où se trouve le sanctuaire protégé des tortues.  C’est donc là que vous passerez la majorité de votre temps, entre les tortues, l’hébergement et les couchers de soleil ! Depuis la plage, on aperçoit l’île volcanique de Negros.

Apo Island

Apo Island

2 – Le Marine Turtle Area et les tortues à Apo Island

Une zone protégée accessible depuis la plage

Le sanctuaire protégé des tortues s’étale là sur quelques dizaines de mètres en longueur et sur des centaines de mètres vers l’océan. La zone est délimitée par une simple corde et une pancarte. Officiellement on doit payer un guide pour qu’ils nous emmène voir les tortues (300 pesos pour 4 personnes). Si vous séjournez sur l’île, vous pouvez tout à fait poser votre serviette sur les rochers face à la zone protégée et nager librement dans l’eau. Les tortues viennent brouter l’herbe marine à quelques mètres à peine de la plage !

Apo Island

Des tortues par dizaines !

Au Chapel Reef, vous avez la garantie de croiser des tortues par dizaines dès que vous mettrez la tête sous l’eau ! Si jamais vous décidez de rester là plusieurs jours, et on vous le recommande, vous pourrez vous réveillez tous les matins avec les tortues !

Ces dernières sont nombreuses surtout en début d’après midi, jusqu’à 15-16 heures. Vous pourrez en croiser des dizaines, seules ou par paquet de deux ou trois, qui « broutent » la végétation et vous ignorent complètement. Vous pourrez vous positionner en apnée a coté d’elles pendant de longues minutes sans qu’elles ne bronchent !
Lorsqu’elles mangent, elles semblent imperturbables. Par contre, si vous les croisez en train de nager ou à d’autres moment de la journée, elles ont tendance à fuir.

Les pancartes indiquent 5 espèces de tortues vivant dans la zone, mais on n’en a reconnu que 2.

Le snorkeling à Apo Island

La visibilité à Apo Island peut être très bonne. Cela dépend bien sûr de la météo et de la mer, mais avec de la chance on voit bien à des dizaines de mètres ! Les coraux sont plus beaux et plus nombreux sur le côté gauche de la plage. Face au village, après une vingtaine de mètres le fond devient de plus en plus profond, et le sol est tapissé de coraux mous. Ce ne sont pas les plus beaux fonds marins qu’on ait vu aux Philippines, mais l’endroit reste quand même exceptionnel ! Le récif corallien d’Apo regroupe près de la totalité des 450 espèces de coraux répertoriées aux Philippines, et plus de 600 espèces de poissons !

Les serpents d’Apo Island

La seule chose qui peut faire concurrence aux tortues, ce sont les serpents de mer, et ils sont assez nombreux à Apo !
Certains touristes marchent juste à coté sans même les voir. Comme dans beaucoup d’îles aux Philippines, on croise essentiellement le serpent tricot rayé noir qui est l’un des plus dangereux au monde. Le venin d’une seule morsure peut apparemment tuer jusqu’à 10 hommes ! Par moment on peut en voir s’étirer jusqu’à la surface pour respirer. Ils se cachent en général sous les rochers donc faites attention où vous posez le pied, même au bord de la plage!
Un cobra des mers, de plus d’1m50 et assez épais traînait par là lors de notre séjour.

Pour ceux qui n’ont jamais nagés avec des serpents rayés, on vous rassure, elles n’attaquent pas, on peut même les suivre de très près sans danger.

apo

L’attitude en mer

Il est recommandé de ne pas toucher les tortues, et les gardes dans l’eau n’hésitent pas à crier sur ceux qui abusent, notamment ceux qui veulent faire jou-jou en s’accrochant à leurs carapaces. Il ne faut pas cependant croire tout ce qu’on peut dire au sujet des animaux et de leur sensibilité face à l’homme. Rappelez-vous que les scientifiques qui étudient les tortues n’hésitent pas à les prendre et à les manipuler dans tous les sens. Les bêtes n’attrapent pas pour autant des maladies et n’en meurent pas.

Malgré ces recommandations, les guides eux-mêmes sont loin d’être exemplaires : à chaque sortie sous l’eau on a vu ces mêmes gardes marcher, écraser et détruire les coraux mous sans aucune pitié. Ils n’ont pas vraiment de conscience écologique en réalité, ils pensent surtout à préserver leurs sources de revenus principales, les tortues !

Les One day Trip

Nombreux sont ceux qui viennent à Apo pour quelques heures seulement, en général depuis Dumaguete. Entre 10 heures et 14 heures, selon les jours, des hordes de chinois, coréens ou autres européens débarquent par bateaux entiers sur la plage principale pour un « one day trip« .
Tous sont accompagnés de guides et portent sur eux des gilets de sauvetage même quand ils ont pied. Ils n’ont pas vraiment le choix, et ils payent pour quelque chose qu’on peut très facilement voir seul, sans guide. Les chinois ont même une corde autour de la taille, et les guides les promènent comme on promènerait un chien en laisse ! Le spectacle est assez pathétique. C’est surtout à eux que s’adressent les entrance fee sur l’île, puisque comme on vient de le signaler, en restant là plusieurs jours vous n’aurez en principe rien à payer.

Apo Island

Ces visiteurs d’un jour ne restent qu’au niveau du Chapel Reef. Vous pourrez donc à loisir visiter les autres plages de l’île qui elles restent désertes en permanence !

3 – Le Katipanan Reef et la Rock west beach

La plage du « katipanan reef » se trouve derrière les gros rochers à l’extrémité sud de la première plage. Elle est difficilement accessible, mais c’est sans doute la plus belle plage de l’île. Vu le chemin pour y aller, il n’y a jamais personne. Face à cette petite plage, il n’y a absolument pas de coraux ni de tortues. Par contre la nage est agréable puisqu’il y a du sable blanc à faible profondeur sur des dizaines de mètres.

4 – Le premier Lagon

La Rock West Beach est une impasse, il vous faut donc revenir sur vos pas. Traversez le terrain de basket et prenez la Lagoon Avenue. Ce petit chemin mène à la prochaine plage et longe le premier lagon de l’île. De couleur verte, l’endroit n’est pas vraiment propice à la baignade ! A son extrémité, on a quand même un beau point de vue sur quelques maisons du village. Tout au bout du lagon, on tombe directement sur la plage du marine sanctuary.

5 – Le Apo island marine sanctuary

Le « Apo island marine sanctuary » se trouve juste après le premier lagon. On l’atteint en 5-10 à pied depuis le village principal. La plage est comme les autres, très sauvage, isolée et déserte ! La plage reste accessible, mais la baignade y est interdite depuis le passage du typhon Haiyan qui a détruit le récif corallien.

Apo Island

6 – Le coeur d’Apo Island

Pour aller voir les autres plages de l’île, vous devrez vous faufiler à travers les habitations en bois par les petits chemins de terre. Le but est de trouver l’escalier en béton qui vous fera passer de l’autre côté de la colline. Vous serez là au cœur d’Apo Island, loin des touristes !

7 – La première colline

La montée des marches est plutôt rude ! Une fois là haut, on découvre alors la jungle d’Apo ! L’escalier redescend en plein dans la forêt de palmiers sur un petit chemin de terre. Il vous suffira alors de le suivre jusqu’au bout pour tomber sur le deuxième lagon et la troisième plage déserte ! En chemin, vous allez passer à côté du puits du village et du deuxième escalier qui mène de l’autre côté de l’île.

Apo Island

Apo Island

Apo Island

8 – Le second lagon

Pour le moment ne prenez pas tout de suite l’escalier. Continuez le petit chemin de terre, et vous allez vite longer le deuxième lagon de l’île. A son extrémité, on tombe sur l’avant dernière plage accessible, celle du Kan Oran reef.

Apo Island

9 – Le Kan Oran Reef

Après la rude montée, cette plage isolée a des airs de bout du monde ! Là encore, le cadre n’est pas très paradisiaque mais l’avantage c’est qu’il n’y a absolument personne. Si vous aimez la tranquillité, vous pourrez donc bien en profiter ici ! On trouve même une petite cabane cachée entre le lagon et la plage.
L’eau ici est agitée, mais il y a beaucoup plus de coraux dès le bord de la plage et plus de poissons. L’ouverture pour nager sans les abîmer se trouve tout au bout de la plage. La visibilité sous l’eau est par contre moins bonne que devant le village principal.

Apo Island

10 – La deuxième colline

Après avoir profité des lieux, revenez à l’escalier. Comme pour le premier, il y a plus d’une centaine de marches abruptes. Elles mènent au point le plus haut de l’île. Une fois au sommet on peut même continuer à grimper sur l’herbe jusqu’au point culminant. C’est de là que vous aurez la meilleure visibilité pour un coucher de soleil !

11 – Le village de pêcheurs

La descente vers le village et la vue depuis les hauteurs seront la récompense à tous ces efforts ! La vue sur la dizaine de maisons en bois et en paille, avec tous ces palmiers, est juste magnifique ! Vous arriverez par le terrain de basket, avec les panneaux directement accrochés au palmiers ! Le village semble vide en journée, on pourrait même croire qu’il est abandonné vu l’état de délabrement des maisons. Mais les enfants sont là pour nous rappeler qu’on est toujours observés !

12 – Le Mamsa Reef

Les habitations donnent directement sur la page du Mamsa Reef. Ici, en plus des grosses pierres sur la plage on a aussi les déchets et les bangkas des habitants ! La mer de ce côté est très agitée et trouble. C’est sans doute la moins belle de toutes les plages et là où le snorkeling est le moins intéressant.

13 – Le Olo Reef

Au delà du village de pêcheurs. il y a la plage déserte et quasiment inaccessible du Olo Reef.

Les visites à faire sur l’île

Après avoir visité toutes ces plages, vous pourrez faire deux dernières petites séances de sport  : rejoindre la petite colline du View Deck à l’extrémité sud de l’île, et grimper jusqu’au phare, le Light House, tout au nord ! C’est donc reparti pour les deux montées – descentes jusqu’au village !

14 – Le View Deck

De retour au niveau du premier lagon, faites comme si vous retourniez au Marine Sanctuary. Derrière une maison en ruine, un chemin monte pour le « view deck » sur la colline. Il faut marcher environ une demi-heure au milieu des rochers et de la végétation pour trouver la cabane délabrée. Si celle-ci est toujours debout, vous pourrez profiter de sa terrasse et admirer le coucher de soleil sur l’île de Negros et la plage principale d’Apo Island.

15 – Le Light House

S’il n’est pas trop tard dans la journée, il vous reste le dernier point à visiter sur l’île : le phare ! Le chemin pour atteindre le Light House part au niveau du Liberty Lodge. Il vous faudra rejoindre l’église du village. A sa droite, vous apercevrez un escalier en béton qui monte à travers les hébergements et leurs terrasses. Les marches sont raides et l’escalier paraît interminable ! Arrivés tout en haut, vous verrez un grand espace dégagé avec quelques habitations en bois et quelques rares habitants.
Il n’y a malheureusement pas de vue dégagée au niveau du phare car la végétation pousse tout autour. Ce sommet n’est donc pas le meilleur endroit pour admirer le coucher de soleil ! Par contre, on aperçoit quand même toutes les grandes îles autour.

Voilà donc pour la découverte d’Apo Island en 15 étapes !

Venir à Apo Island depuis Dauin

Le trajet en plusieurs étapes

Apo Island est notre troisième grande destination aux Philippines. Après les rizières du nord de luzon, les tours en bangka sur l‘ile de Coron (Busuanga) et de Palawan (El Nido), on a atterrit à Dumaguete sur l’île de Negros oriental. On a fait une halte de deux jours à Dauin avant d’arriver sur Apo.

De Dauin à Malatapay en jeepney

 Depuis Dauin, il faut prendre un jeepney jusqu’à Malatapay sur la route principale : le trajet coûte environ 20 pesos par personne.

De Malatapay à Apo en bangka

Arrivé au port il faut être réactif pour s’inscrire sur la liste des départs surtout s’il y a du monde. Vous devrez partager le bateau avec d’autres voyageurs. Vous pouvez aussi prendre un bateau privatif mais c’est beaucoup plus cher. L’attente sur place est longue car les bateaux font des allers retours entre Apo et ce minuscule port de Malatapay. Le trajet dure ensuite 45 min.

 Selon les places disponibles et le remplissage des bangka, le trajet coûte environ 300 pesos par personne.

Repartir d’Apo Island vers Dumaguete puis Oslob

D’Apo Island jusqu’à Malatapay, vous pourrez demander toutes les informations à votre guest house. Les gérants sauront vous organiser le retour pour environ 300 pesos par personne.

Le trajet en détail

Si vous comptez rejoindre Oslob sur l’île de Cebu, voici l’itinéraire en détail :

1- Depuis Malatapay, on prend un bus ou un jeepney en remontant sur la route principale. Le trajet coute environ 26 pesos par personne jusqu’à Dumaguete.
2- Ensuite au terminal de bus de Dumaguete il faut prendre un bus qui va jusqu’au « Sibulan Port » pour 20 pesos par personne.
3- Arrivé  au port de Sibulan, on prend un bateau jusqu’au port de Liloan sur l’île de Cebu juste en face, pour 62 pesos par personne.
4- De là un bus Ceres climatisé attend les touristes et vous emmènera directement au centre d’observation des requins baleines d’Oslob pour 30 ou 40 pesos par personne.

Apo Island

Les hébergements à Apo Island

Comme mentionné en description, les guest house se trouvent toutes dans le village principal.
On trouve un seul resort luxueux à l’extrémité ouest de l’île dans une petite crique : le coco beach grove resort. De ce côté-ci, le mer est rapidement profonde et il n’y a pas de tortues. Les bungalows sont à 2000 ou 3000 pesos la nuit. A coté il y a quelques guest house dans les 700 -1000 pesos, comme le Liberty Lodge.
Enfin, en descendant le village vous trouverez d’autres hébergements moins chers, à environ 500 pesos la nuit, avec une douche privative, comme le Mario’s home stay.

Où manger à Apo Island ?

Il y a quelques « restaurants » assez sommaires dans le village et ils proposent tous les mêmes plats. Vous avez le « chiken adobo » (poulet avec du riz) ,le « fish with rice« , ou des brochettes. On trouve des pancakes à 5 pesos devant l’église et des glaces le matin seulement. Un repas sur l’île coûte en moyenne 150 pesos.
La guest house qui fait les meilleurs repas c’est le «  Ronor’s » avec une dame vraiment sympa tout le temps souriante. Le plat est à 150 pesos mais avec du riz à volonté et de l’eau gratuite.

On peut trouver des bouteilles d’eau fraîche ou des « ice candy » à 5 pesos (tubes de glace à la mangue) plutôt en matinée car la glace qui les maintient au frais fond en journée.
Sur la plage principale, le stand où se rassemblent les one day trip vend des bouteilles d’eau fraîche toute la journée.

Apo Island

Apo Island

Apo Island

Apo island avec la GoPro

Voici une petite vidéo sans prétention qui montre un peu des scènes de vie, et une petite balade sur Apo Island, avec la GoPro.

Snorkeling in Apo Island, comme si vous y étiez!

Et voici pour finir nos deux vidéos de snorkeling à Apo Island ! Si par manque de temps on avait à  choisir une seule île pour finir son séjour aux Philippines et être sur de faire du bon snorkeling, ce serait Apo, sans hésiter!!

Snorkeling with snakes in Apo Island, comme si vous y étiez!

Voici le genre de bestioles qu’on croise finalement un peut partout aux Philippines : les serpents rayés noir et blancs.

Top