Chocolate Hills, Bohol

Les Chocolate Hills

Les Chocolate Hills sont la principale activité touristique de l’île de Bohol, en plein centre des PhilippinesCe sont un peu plus de 1000 collines, allant jusqu’à 50 mètres de hauteur, formées il y a deux millions d’années et réparties sur un rayon de 50 kilomètres. D’abord sous marines, formées de couches successives de corail et de coquillages, elles sont ensuite devenues ce qu’elles sont aujourd’hui. De nombreux blogs soulignent le fait qu’elles sont plus jolies en photos qu’en vrai. Chacun pourra se faire son avis sur la question. Il y a en fait plusieurs endroits aux Philippines avec des collines similaires. On peut citer les Negros Chocolate Hills par exemple, encore appelées White Chocolate Hills sur l’île de Negros.

Que faire au Chocolate Hills ?

Le view point des Chocholate Hills

Les collines s’observent depuis un view point principal, dont l’entrée coûte environ 50 pesos par tête. On passe le check point, puis on monte la colline jusqu’à un restaurant où l’on peut garer son scooter. De là il faut gravir à pied une centaine de marches supplémentaires jusqu’au sommet. Ça c’est pour la version officielle et touristique.

Visiter les Montagnes de chocolat par le bas

L’autre façon de visiter ces collines, c’est d’emprunter un des petits chemins qui partent de la route principale juste avant le « Chocolate Hills Complex« . On peut ainsi librement se promener entre les collines, voir les habitations, les villages et les rizières isolées. D’en dessous, la vue n’est plus la même, et rien n’interdit de gravir une colline au hasard.

Chocolate Hills

Le Danao Adventure Park

Un autre point de vue encore plus spectaculaire, car il permet de voir des rizières dans le creux des collines, c’est celui du Danao Adventure Park. Situé à quelques centaines de mètres du Chocolate Hills Complex, ce centre écolo permet de pratiquer de nombreuses activités en plein air, comme le zip-bike (un zip line mais sur un vélo!!) , du tubing ou des randonnées. Il faudra bien sûr payer une activité et rentrer dans le complexe pour atteindre ce view point.

En conclusion…

En résumé, la visite des Chocolate Hills vaut le coup si on prend la peine et le temps de s’enfoncer dans le décor. Autrement, pour un court séjour aux Philippines, vous pouvez faire l’impasse car il y a des paysages bien plus impressionnants dans le pays.

Comment se rendre aux Chocolate Hills ?

Deux chemins pour y aller en scooter

La carte ci-dessous indique les deux chemins pour s’y rendre depuis Tagbilaran. Il y a la route du milieu si l’on souhaite passer par le centre des tarsiers dans la même journée. On peut aussi passer par le sud pour profiter d’une belle vue sur les plages du Sud. Ce dernier chemin permet de passer par la « Man-Made Forest » et par les villages bordant la Loay River, autour de Loboc. Situées à plus de 50 kilomètres de la ville, la visite des Chocolate Hills, cumulée avec celle des Tarsiers, peut prendre la journée.

En bus local

Il est possible sinon de prendre un bus public au Dao Terminal jusqu’au village de Carmen où se trouve l’entrée au view point des Chocolate Hills. Le prix du trajet, entre 30 et 80 pesos environ, dépend du type de transport qu’on prend :  bus ou jeepney.

Top