Nager avec les requins baleine à Oslob

Oslob et les requins baleines

Oslob est une municipalité comprenant 21 barangays, située tout au sud de l’île de Cebu aux Philippines. C’est une des destinations touristiques majeures des Philippines et un des rares endroits où l’on a l’assurance de voir des requins baleines. Le Oslob Whale Shark Watching se trouve dans la localité de Tan-awan, au bord de la Natalio Baccalso Avenue, à 9km au sud du petit village d’Oslob. Cette longue route prend différents noms tout au long de son parcours et fait tout le tour de l’île, en bord de mer. Le paysage dans cette partie de Cebu est donc paradisiaque, on voit la mer bleue turquoise en permanence !

Que faire à Tan-awan ?

Si vous décidez comme nous de rester à Tan-awan, il n’y a pas grand chose à faire à pied autour du centre. La localité n’est en réalité qu’une succession d’hôtels et de resorts posés le long de la route. En remontant l' »avenue » en direction du  Liloan Port (vers le sud), vous atteindrez des points de vue sympa d’où vous pourrez voir toute la baie. On peut par endroits descendre à la plage, mais l’eau est plus trouble qu’ailleurs et la mer assez mouvementée. Le snorkeling de ce coté-ci de l’île est donc assez difficile.

Oslob, un petit village colonial

Depuis le centre d’observation, vous atteindrez facilement le village d’Oslob, en bus ou en jeepney. Ce dernier village posé face à mer porte encore des vestiges de la colonisation espagnole, avec notamment :

  • les Cuartel Ruins,
  • le Baluarte,
  • l’église Our Lady of Immaculate Conception Church

Sur la route vers Oslob, dans la localité de Daanlungsod, on peut voir :

  • les ruines du Baluarte Daanlungsod,
  • les Daanglungsod Fort Ruins,
  • l’Interior Baluarte
  • la Baluarte South Tower.

Cette partie de Cebu est donc intéressante à visiter, même en dehors de l’observation des baleines.

Non loin du centre, vous pourrez découvrir les immenses Tumalog Falls ou faire l’excursion à la journée sur Sumilon Island.

Le Oslob Whale Shark Watching et les requins baleines

Le nombre des requins varie selon les jours, mais à priori, on a l’assurance d’en voir au moins trois. Le principe est simple : on paye un certain prix, soit pour plonger en bouteille, soit pour nager avec les requins baleines, soit enfin pour les observer depuis la barque. Les requins sont nourris tous les matins par une horde de guides philippins qui ont trouvé là un bon moyen pour subvenir à leurs besoins et enrichir la communauté locale. D’un côté, même si la pratique peut paraître contestable pour de nombreux blogueurs et voyageurs donneurs de leçons, il est facile de se mettre à leur place et de les comprendre. L’activité en tout cas, bien que controversée, attire de plus en plus de touristes.

En bref, comment se passe l’excursion?

  • On achète un ticket, puis on attend les instructions sur la plage.
  • Chaque bateau compte deux guides.
  • De 3 à 12 touristes sur chaque petit bateau.
  • Chaque bateau se suit à la queue leu leu et en cercle autour des requins.
  • Il y a une bonne dizaine de bangkas en cercle (ce qui représente pas mal de monde).
  • A 6 heures du matin en tout cas, la moitié des touristes sont dans l’eau et le tout se passe à 50 mètres de la plage.
  • Au milieu de cette foule, dans 4 ou 5 petites barques, des guides solitaires lancent au compte goutte des restes de poissons aux requins, qui ainsi les font tourner en cercle pour que chaque groupe de touristes puissent les voir de près..
  • Il y a plus de 60 guides sur place, plus les coast gard en orange pas loin.
  • La séance de snorkeling pourra en décevoir plus d’un, à cause du monde présent.
  • Les jeunes touristes en majorité ne sont pas forcément là pour observer les requins et les admirer, mais pour se prendre en selfie devant les requins.

 

Oslob

Où va l’argent qu’on donne?

Sur les 1000 pesos que paye le touriste, 30% vont à l’état, 10% au village, et 60% aux guides. C’est donc un business juteux, surtout pour les guides.

Les requins baleines d’Oslob en Bref

Le tourisme de masse

Oslob est « devenue » en 5 ans (depuis 2010 d’après un local) une grosse industrie touristique. Ce sont tous les resorts du coin et un centre officiel qui envoient chaque matin plusieurs centaines de personnes observer 2 ou 3 requins baleines.
La multitude des blogs qui en parlent ont sans doute trop popularisé cette activité touristique. Certaines descriptions étant lacunaires, on peut être déçu en arrivant sur place :

  • On s’attend à aller loin en mer, mais comme on vient de le souligner on peut dans l’absolu tout à fait y aller à la nage. On se fait emmener en barque pour ensuite plonger à 50 mètres de la plage, ça déçoit un peu.
  • Tous ceux qui se prennent en selfie devant le requin sans personne autour font indirectement penser qu’il n’y a pas grand monde sur place, alors qu’il y a foule.
  • Le centre nous a semblé complètement débordé. On a senti un manque total d’organisation par rapport au nombre de touristes sur place. En fait une fois le ticket payé, vous pouvez vous-même vous diriger vers les bateaux et attendre qu’un guide vous fasse monter sur sa barque. On a pas vu de file d’attente, c’est un peu la cohue.
  • Les quelques restaurants autour sont hors de prix pour des restaurants philippins. On voit même sur place un restaurant français nommé « tonton« .
  • Les resorts prennent décidément trop de place, si bien que du village d’Oslob jusqu’au centre lui même, il est difficile d’atteindre une plage sans avoir à payer un repas ou un droit d’entrée pour y accéder. Ceci est malheureusement vrai dans presque toutes les philippines.

Bref, à Oslob préparez-vous à voir du monde !

Le voyage 2.0 ou l’influence des réseaux sociaux

Oslob, avec ses requins, est donc devenu une destination « instagram » typique. Quoi de mieux en effet pour un jeune blogueur ou un pseudo influenceur que de se montrer sur un selfie avec un requin baleine ! C’est le graal et les vues assurées !

Lors de cette courte excursion, les touristes descendent tous du bateau, et forment une ligne devant le requin qui lui se dirige un peu où il veut. Les gardes crient sur ceux qui tentent de les approcher de trop près. Chacun nage quelques mètres en direction du requin pour que son ou sa partenaire le ou la prenne en photo. Chacun essaye d’être seul sur l’image, si bien qu’on a en permanence des gens qui nous passent devant. On se prend des coups de palme, des coups de coude. On en a même vu un qui s’est pris la queue du requin en pleine tronche car il faisait le zouave en lui tournant le dos (pour une photo instagram évidemment) . Bref, quand on assiste à ça, on se dit que certains ne vont pas à Oslob pour admirer une bête sauvage de près, mais pour se prendre en photo devant la bête sauvage. C’est ce qui fait toute la différence.

oslob

oslob

oslob

oslob

oslob

oslob

oslob

oslob

Une expérience unique

C’est sûr, rien ne vaudrait une rencontre hasardeuse en pleine mer. Mais même si la rencontre est provoquée et artificielle, l’expérience reste unique !
L’avantage d’Oslob, c’est que la ville autant que l’excursion sont faciles d’accès. Vous pourrez donc facilement faire un détour sur l’île de Cebu pour vivre cette expérience.

Comment venir jusqu’à Oslob ?

Le trajet depuis l’île de Negros

Venir à Oslob depuis Apo Island

 Le retour d’Apo Island au petit port de Malatapay, le trajet dure 45 minutes et coûte 300 pesos par personne.

De Malatapay à Dumaguete

Du petit port Malatapay, sur l’île de Negros, il faut prendre un bus jusqu’au terminal de bus de Dumaguete.

 le trajet dure une vingtaine de minutes et coûte 26 pesos par personne.

De Dumaguete à Sibulan

De là, on reprend un bus jusqu’au port de Sibulan pour 20 pesos par personne.

 le trajet en bus coûte 20 pesos par personne.

Le ferry de Sibulan à Liloan

Du port de Sibulan, on prend un bateau pour 62 pesos par personne jusqu’au port de Liloan.
 le trajet en ferry coûte 62 pesos par personne.

De Liloan à Oslob

Arrivés sur l’île de Cebu, un bus CERES climatisé attend les touristes et va vers Cebu City.

 On peut demander à s’arrêter au centre d’observation des requins pour 30 -40 pesos par personne.

Venir au centre des requins baleines depuis Cebu

Dans l’autre sens, c’est à dire depuis Cebu, il faut se rendre au terminal de bus sud, et prendre un bus Ceres pour un trajet d’environ 3 heures.

 Le tarif en bus climatisé coûte dans les 160 pesos

Venir au centre depuis Bohol

Si vous êtes sur l’île de Bohol ou Panglao, il faudra certainement organiser un voyage privé ou alors opter pour un ferry jusqu’à Dumaguete. De là vous devrez reprendre un bateau jusqu’à Oslob.

Arriver à Oslob et au centre d’observation des requins baleines

Eviter les arnaques !

Le bus CERES en provenance de Liloan ne s’arrête pas devant le centre officiel d’observation, mais au niveau des resorts juste à côté. Tous sur cette longue route proposent l’excursion. Le chauffeur ou la personne en charge des billets dans le bus pourra vous faire croire qu’il faut s’enregistrer à l’entrée du resort pour pouvoir participer aux excursions. C’est ce qui nous est arrivé. On a senti l’arnaque et on est descendu du bus.
Refusez et continuez votre chemin à pied. Le centre officiel se trouve à 50 mètres.

Trouver soi-même le centre d’observation

En descendant du bus, il faut donc demander aux locaux qui veulent bien vous répondre où se trouve le « government whale shark« . Les pancartes des resorts faisant plus « officielles » que le centre lui même, il est difficile en arrivant là de ne pas se faire avoir !
Depuis l »entrée du centre officiel, il faut descendre une cinquantaine de mètres en direction de la plage. Et là, de 6 heures du matin à 12h30 on tombe au beau milieu d’une foule de touristes, tous venus là pour voir les requins baleines !

Repartir à Siquijor depuis Oslob ou Dumaguete

  • A Oslob, depuis le centre d »observation des requins baleines,  le Jeepney jusqu’au port coute 10 pesos par personne.
  • On prend un  bateau ferry du port de Liloan (Oslob) jusqu’au port de Sibulan à Dumaguete pour  70 pesos par personne. Le trajet dure 30 min.
  • Ensuite on doit prendre un  tricycle du port de Sibulan jusqu’au port de Dumaguete  pour 100 pesos pour deux.
  • De là on reprend un bateau jusqu’à SIQUIJOR avec la compagnie MONTENEGRO.
  • Le départ est à 10H30 et le ticket coûte 130 pesos par personne.

Arrivé à Siquijor, le tricycle jusqu’à  San Juan peut se négocier à 100 pesos pour 2.

Oslob Siquijor

Oslob Siquijor

Oslob Siquijor

Dumaguete road trip

Voici une petite vidéo tournée avec la Go Pro à bord d’un tricycle, pour découvrir un peu la ville de Dumaguete, du centre jusqu’au port de Sibulan.

Où dormir à Oslob?

En face du centre d’observation il y a quelques guest house comme le Jugador Sutukil qui proposent des chambres avec des douches à 700 p, ou 500 avec douche commune.

Dans la petite localité de Tan-awan, il y a juste quelques resorts en bord de plage, et les prix sont bien plus élevés. Vous trouverez sur la route vers Oslob et à Oslob même une foule de guest house et d’hôtels au bord de l’eau, dans un cadre toujours magnifique !  Les plages et l’eau turquoise de ce côté ci de l’île sont paradisiaques ! La page officielle du centre recense les meilleurs resorts.

 Pour aller à Oslob city, où vous avez la majorité des hébergements, le trajet coûte 10 pesos en jeepney, 30 pesos en bus Ceres. Il faut se poster sur la route et attendre.

Combien coûte l’excursion pour voir les requins baleines?

Le centre ouvre de 6h à 12h00

Des tarifs pour philippins et ceux pour les étrangers

  • 300 pesos pour un local.
  • 500 s’il veut faire du snorkeling.
  • 600 s’il veut faire du diving.
  • 500 pour un étranger voulant les voir depuis les petits bateaux.
  • 1000 pesos pour un étranger voulant nager autour des requins.
  • 1500 pour un étranger voulant plonger en bouteille sous les requins.

Oslob

Quel est le meilleur horaire pour voir les requins baleines?

Les conseils des blogueurs

Plusieurs blogs insistent sur le fait qu’il faut privilégier les horaires d’ouverture.
Selon nous, Il n’en est rien.

A 6 heures du matin, il y a tout simplement autant de monde qu’a 11 heures, vu que tout le monde pense être seul à se lever tôt.
De plus, la visibilité sous l’eau est moins bonne aux aurores qu’en fin de matinée, le soleil étant de biais et non au dessus. Comme il y a de toute manière foule à toute heure de la matinée, autant avoir une bonne luminosité.

Eviter d’y aller tôt le matin

Nous avons constaté beaucoup moins de monde vers 11h-12h et aussi une population plus âgée. Les seniors ne vont pas se lever aux aurores pour voir des requins baleines. C’est une population qui ne plonge pas forcément avec masque et tuba.
Comme la majorité des blogs conseillent les aurores pour voir les requins, tous les jeunes se lèvent tôt, et viennent pour faire du snorkeling.
Si vous comptez nager avec les requins à 6 heures du matin, vous vous retrouverez donc au milieu d’une foule. Vous n’apprécierez sans doute moins l’excursion. Et comme les psychopathes du selfie sont par définition des jeunes, et bien c’est avec eux que vous ferez l’excursion !! Bien sur après tout est question de chance.

Nager avec des requins baleines

Voici une petite vidéo pour une immersion au plus près des requins !

Une expérience unique

C’est assez incroyable de nager en compagnie de grosses bêtes de plusieurs mètres de longueur, calmes, voluptueuses, qui nagent avec grâce et indifférence. Ici on découvre le gavage journalier des requins baleines, ce qui a tendance à créer la polémique. Pourtant tous ceux qui alimentent cette polémique y sont eux mêmes allés et ont participé à ce gavage.

Le paradoxe du touriste occidental

Nous y sommet allé en pleine conscience. Le nourrissage des requins permet aussi aux villageois de se nourrir. C’est l’éternel paradoxe de l’homme moderne occidental qui veut manger sans nuire à l’environnement, qui veut « comme tout le monde » visiter un endroit sans rien abîmer. La réalité dans des pays pauvres comme les Philippines est bien différente et les priorités ne sont pas les mêmes.

L’absence de cohérence des donneurs de leçons 2.0

Bref, si vous y allez profitez-en !! Et si jamais votre conscience vous titille, partez en croisade pour libérer du même coup tous les mammifères marins du monde qui vivent dans les parcs aquatiques, et aussi tous les animaux du monde qui sont cloîtrés dans les zoos. Ou n’y allez pas, tout simplement, ça sera déjà un peu plus cohérent !! Mais si vous n’y allez pas car vous avez lu que cela menace la survie de l’espèce, arrêtez aussi de manger, ne vous déplacez plus, ne prenez plus l’avion, arrêtez de respirer…L’être humain est un parasite pour la planète, oui c’est une réalité. Mais auriez vous le courage d’aller jusqu’au bout de vos convictions et de vous tirer une balle dans la tête ?

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top