Les rizières des Philippines

Les rizières des Philippines : un véritable trésor

Lorsque l’on parle des Philippines, la première chose qui vient à l’esprit des voyageurs, ce sont les plages au sable fin, une mer bleue turquoise, des récifs coralliens spectaculaires, des lagunes paradisiaques. Mais pour celui qui est passé par la région Ifugao, au nord de l’île de Luzon, l’image des Philippines est indissociable de celle de ses rizières, parmi les plus belles et les plus impressionnantes au monde. Il y a beaucoup d’endroits sur terre où l’on peut lézarder sur une plage de sable fin dans un décor de carte postale, en revanche il n’y a que très peu d’endroits où l’on peut voir d’aussi belles rizières.

En ce sens, la région Ifugao peut clairement faire l’objet d’un circuit sur mesure, une expédition à part entière. Cinq Rizières sont classées au patrimoine mondial de l’humanitéBatad, Hungduan, Nagacadan, Mayoyao et Bangaan. Ces décors de montagne travaillées par la main de l’homme sont uniques au monde. Le Vietnam, la Chine sont souvent cités pour leurs rizières. Si vous passez par les Philippines, ne manquez surtout pas ces paysages qui sont vraiment incroyables et qui vous laisseront une toute autre image des Philippines!

Il y a deux saisons principales pour les rizières aux Philippines, deux récoltes principalement, trois dans certains endroits. Il faut donc bien se caler à la saison pour en prendre plein les yeux !

Deux de ces rizières classées, Batad et Bangaan, se trouvent dans la municipalité de Banaue, un petit village de montagne situé tout au nord de l’île de Luzon. C’est là le point de chute de tous les voyageurs. A partir de Banaue, vous pouvez aussi organiser des excursions pour rejoindre celles de Hungduan, Nagacadan et Mayoyao. Dans cet article, nous allons passer en revue deux de ces merveilles : Batad, Bangaan. Nous parlerons aussi bien sûr des rizières de Banaue, qui sont elles aussi exceptionnelles, et celles d’Hapao facilement accessible depuis le village. Pour ceux qui veulent aller plus loin, on citera enfin celles de Sagada, à plusieurs heures de route de là.

Plus bas dans l’article on vous explique sommairement comment vous rendre à Banaue. Pour plus d’informations, rendez-vous dans notre article sur Banaue.

Les rizières de Banaue

On démarre donc notre circuit à Banaue, après un long trajet de nuit en bus. Les rizières de Banaue sont une parfaite introduction pour découvrir la région Ifugao et ses paysages magnifiques.

Depuis le village, Il y a environ 6 ou 7 view points sur la longue route qui mène aux rizières. La randonnée aller-retour prend la matinée. Le mieux est de vous rendre à l’office de tourisme à l’entrée du village. Le jeune homme sur place pourra vous indiquer la route. Plus sauvages que les rizières suivantes, elles permettent de réaliser l’incroyable travail des ancêtres de l’ethnie Batad, qui ont façonné la montagne il y a plus de 2000 ans pour y construire ces rizières en terrasses.

  A Banaue, le meilleur moment pour voir les rizières dans tout leur éclat se situe entre juin et juillet.

Rizières de Banaue

Consutlez notre article complet pour en savoir plus.

Les rizières de Hapao

Si vous avez visité les rizières de Banaue le matin, profitez-en pour enchaîner avec celles d’Hapao dans l’après midi. Situées à une petite dizaine de kilomètres de Banaue, on peut s’y rendre en louant les services d’un guide qui fera l’aller-retour en tricycle. Le trajet dure environ une heure, et tout le long on peut observer différentes rizières. Celles d’Hapao sont étalées tout le long d’une large vallée coupée par la Hapao River. La vue est tout simplement sublime. 

 L’aller retour pour Hapao se négocie à 500 pesos pour deux, auxquels il faut rajouter 35 pesos par personne de droit d’entrée dans la zone. Les tarifs officiels sont souvent indiqués dans les guest house ou à l’office de tourisme. Ne vous faites donc pas avoir sur les prix !

 Le mois de mars est idéal pour les voir dans tout leur éclat.

Hapao

Consultez notre article complet pour en savoir plus.

Les rizières de Bangaan

Le lendemain, on retourne à la place centrale de Banaue pour trouver un guide. On peut alors demander un tour combiné pour voir, dans la même journée, les rizières de Bangaan et de Batad.

Bangaan est un petit village d’une dizaine de maisons dont quelques habitats traditionnels, le tout entouré de magnifiques rizières. La vue depuis les hauteurs sur la route sont d’une beauté absolue. C’est de notre point de vue les plus belles rizières de la région. Il est possible d’aller visiter le village en traversant les rizières.

 Un aller-retour pour voir les rizières Bangaan vous reviendra à environ 700-800 pesos la demi-journée.

 Là encore, le mois de mars est idéal, les rizières sont d’un vert éclatant.

Bangaan

Consultez notre article complet pour en savoir plus

Les rizières de Batad

On enchaîne ensuite avec Batad, situé à qulques kilomètres de là. Les rizières de Batad sont celles qui vous impressionneront sans doute le plus. Sculptées à même la montagne, les rizières forment un véritable amphithéâtre au pied duquel on se sent tout petit. Le souvenir de cette vue sur les rizières reste gravée longtemps dans la mémoire des voyageurs.

Le tricycle s’arrêtera bien avant les rizières, et il faudra alors marcher un peu pour rejoindre le premier village qui offre des points de vue aériens sur l’amphithéâtre. Il est possible de rester dormir dans le village, à partir de 400- 500 pesos la chambre.

On peut ensuite descendre au deuxième village en contrebas, et passer ensuite derrière les rizières en cascades pour aller voir les Tappia waterfalls, une grande chute d’eau de plusieurs dizaines de mètres.

 L’aller-retour en tricycle depuis Banaue coûte de 800 à 1000 pesos pour deux.

 La meilleure période pour admirer les rizières de Batad se situe entre mars et Mai et entre Octobre et Novembre, c’est là qu’elles seront les plus vertes.

Batad

Comme indiqué précédemment, il est possible de faire une excursion à la journée en combinant la visite des deux rizières de Bangaan et de Batad au tarif de 1300 pesos.

Les prix changent d’année en année, il faut donc bien vérifier au niveau du « tourist information center » les prix officiels.

Consultez notre article complet pour en savoir plus

Les rizières de Sagada

On termine ce circuit par les rizières de Sagada, situées à environ 3 heures de route de Banaue. Si vous avez prévu de prolonger votre séjour dans la cordillère, ne manquez pas ce village. La route pour s’y rendre nous mène au sommet de la cordillère Ifugao, et on longe tout du long de très nombreuses rizières en terrasse. Sagada est surtout connu pour ses cercueils suspendus, ses caves et ses cascades. On ne trouve que peu d’informations sur les rizières, qui sont pourtant magnifiques et valent vraiment le détour! A l’instar des rizières d’Hapao, celles ci s’étendent avec un faible dénivelé sur des centaines de mètres et se prolongent sur les montagnes voisines. Le spectacle est ici d’autant plus beau que tout se fait à pied, on est donc libre de ses mouvements, et on peut rester là des heures à contempler les rizières.

Sagada

Consultez notre article complet pour en savoir plus

Comment se rendre à Banaue ?

Pour arriver à Banaue depuis Manille, il est conseillé de prendre le bus de nuit via la société Ohayami.
Le terminal de bus Ohayami se trouve à environ 30 minutes en taxi de l’aéroport.
Le ticket coute 450 pesos par personne : il est conseillée d’arriver assez tôt sur place et de réserver immédiatement un ticket.

ohayami manille banaue

Le trajet dure environ 10 heures, parfois moins, parfois plus.

Repartir de Banaue vers Manille

Pour revenir à la capitale, on prend son ticket de bus nocturne au guichet de Banaue, situé  au même niveau que l’office de tourisme, à quelque dizaines de mètres vers le nord.Le prix est le même: 450 pesos par personne. Les bus partent le soir à 19h et arrivent à 4h du matin à Manille

Un circuit à part entirère

La découverte de la région Ifugao peut évidemment se faire seul. On peut aussi faire appel à des professionnels du voyage sur mesure, et organiser des trecks dans la montagne pour découvrir toutes ces merveilles à pied, en dormant chez l’habitant. Il faudra alors prévoir plusieurs jours sur place, mais une chose est sûre, c’est que vous ne le regretterez pas, bien au contraire.

Article sponsorisé

Laissez un commentaire