Belicasag

Belicasag ou le snorkeling city

Belicasag c’est la minuscule île juste en face de l’ile de Panglao, dans la région des Visayas Centrales, au centre des Philippines. Cette île est réputée pour être l’un des plus beaux spots de snorkeling de tout le  pays.

Belicasag

Belicasag est une ile que les touristes en majorité visitent en one day trip depuis Bohol
Il y a au bas mot une cinquantaine de bangkas remplies de touristes qui débarquent entre 7-8 heures du matin jusqu’à 14 heures, tous les jours. Les bateaux plus imposants des plongeurs bouteilles  tournent autour de l’ile toute la journée en s’arrêtant à chaque spot de plongée, tous les autres sont parqués pas loin du resort, devant les restaurants sur la plage.
Pour profiter pleinement de l’ile et se faire des scénaces de snorkeling dignes de ce nom il faut y séjourner. Il y a un monsieur, portant des accréditations autour du cou,  qui fait le tour de l’ile pour récolter 100 pesos par personne d’entrance fee sur l’ile.

Belicasag

Belicasag, une ile particulière

Les deux premiers jours, lorsqu’on séjourne sur l’ile, ses habitants paraissent très désagréables à première vue.Visages fermés, personne qui ne sourit ou ne dit bonjour.

En « one day trip » tous les restaurants affichent des plats à 300 pesos par personne.Même en séjournant là, il est très difficile de manger pour moins cher.La seule solution est donc de manger chez votre hote, pour 150 pesos.

A partir du troisième jour, les locaux nous reconnaissent et comprennent qu’on est là pour échanger et nous ne sommes plus à leur yeux des « touristes d’un jour ».Alors seulement les visages changent, les gens nous sourient et nous invitent à venir discuter avec eux. Il faut creuser, endurer la fermeture d’esprit de certains habitants et persévérer pour se sentir enfin acceptés.Après, on a du mal à quitter l’île !!

Belicasag

Belicasag

La configuration de l’ile

L’île est vraiment minuscule. On en fait le tour en 30 minutes à pied sur la plage.
A l’intérieur on peut y trouver un seul chemin pavé et plusieurs chemins de terre, des dizaines voire des centaines de petites maisons en bois, certaines en ruines.
On croise une église au milieu du village, un phare, un terrain de basket et plusieurs habitants qui vendent des chips, des gateaux,  de l’eau etc…
Un seul petit commerce, non loin de l’église, vend des « bakery » (pain philippin).
On peut acheter des cigarettes au prix local, de l’eau fraîche sous vide dans un tube en plastique.Le tube d’1 demi litre d’eau coûte 5 pesos.

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

L’hébergement sur Belicasag

Il n’y a que quatre possibilités d’hébergement sur l’île: un resort gouvernemental, à 60 euros environ la chambre, et seulement trois familles qui proposent des chambres
à des prix allant de 700 à 1500 pesos la nuit.Tout dépend de votre habileté à négocier.
Il n’y a de l’electricité qu’en soirée (18h00-00h00) et aucune wifi sur l’île.
Nous avons pu négocier la nuit à 800 pesos avec petit déjeuner, et les repas du midi et du soir à 150 pesos par tete.Soit une journée complète à 1400 pesos, au lieu des 1500 pesos sans repas proposés au départ.
Nous avons logé dans l’unique bungalow de  rosa, une cinquentenaire philippine divorcée, qui vous racontera l’histoire de l’île.
A savoir si vous séjournez là, rosa vous rajoute 100 pesos de « services » en plus pour on ne sait quelle raison à la fin de votre séjour.

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Ci-dessus l’araignée géante qui nous attendait dans la chambre. Largement 10-15cm de diamètre…un truc énorme..!

Quand on est face au bungalow de rosa, à une centaine de mètres sur la droite, un autre monsieur loue ses deux bungalows pour 700 pesos sans douche ni repas.On peut aussi essayer de négocier avec les habitants.

Venir à Belicasag depuis Pamilacan

Si vous séjournez à Pamilacan, sachez qu’il est possible de partir directement pour Belicasag pour environ 1500 pesos, pour environ deux heures de trajet.En mer, vous croiserez sans doute des dauphins, et peut être comme nous un ou des orques, passant à un mètre à peine de la bangka!!

Belicasag

Belicasag

Les meilleurs coin pour la baignade à Belicasag

Belicasag

Ceux qui viennent la en « one day trip » ne pourront qu’être décu de leur journée.Il existe un fish sanctuary sur l’ile, plusieurs spots de plongée phénoménaux, mais les bangkas à touristes s’arretent visiblement volontairement là ou il n’y a rien à voir.
Tous les touristes, majoritairement des chinois et coréens, restent au bord du riff, là ou c’est le moins beau : c’est au sud est du point nommé « turtle point » sur la carte.Ici on ne voit que des petits poissons, et aucune tortue.

Belicasag

Belicasag

Belicasag

Les meilleurs coins pour se baigner et voir des milliers de coreaux et de poissons se trouvent tout le long du resort : c’est le « marine sanctuary » et toute la partie Ouest sur la carte.
En remontant vers le nord, le tombant se rapproche du bord, et on peut observer là des milliers de petits poissons multicolores,  le riff de corail est époustouflant : le deuxième plus beau de toutes les iles qu’on a visité, après Cabilao. C’est réellement impressionnant.

belicasag

Sur une bonne centaine de mètres, on observe des milliers de poissons, dont certains assez gros (50cm -1 metre), on nage  au dessus de tombants vertigineux,  tout le long sur un tapis de corail vraiment impressionnant de beauté.
Une fois les one day trip partis, à partir de 14 heures, vous êtes seul dans l’eau : vous pouvez croiser ici des tortues autrement plus grandes qu’a Apo, nous en avons vu une dizaine en tout, dont deux immenses, vraiment impressionnantes.

Sur toutes les autres faces de l’île, les coraux sont moins nombreux et le tombant se trouve beaucoup plus loin du bord, moins de poissons et plus de méduses.
L’île forme un cercle presque parfait, et le tombant forme un cercle plus ou moins régulier tout autour de l’ile. L’idéal, si on est bon nageur, est donc d’en faire le tour tout en suivant le tombant.

belicasag

belicsag

Belicasag reste dans notre top 2 des iles des philippines pour le snorkeling, mais encore une fois, il faut y séjourner pour en profiter.En one day trip , vous ne verrez sûrement aucune tortue, et pas beaucoup de coraux.

Belicasag, tout comme Pamilacan, offre des couchers de soleil magnifiques.En restant posé sur le sable en début de soirée, on observe des dizaines d’ailerons de requins baleine au loin, des dizaines de têtes de tortues qui sortent de l’eau. Par ici les eaux sont vraiment remplies de vie!

Belicasag

Belicasag

Snorkeling in Belicasag, la snorkeling city!!

Cette appellation de ‘snorkeling city » on la doit à un norvégien croisé sur notre route, qui qualifiait ainsi Belicasag :  cette île minuscule située en face de Bohol aux Philippines, est littéralement  surchargée de touristes du matin 7 heures, à 14 heures environ..Pour en profiter pleinement,  il faut y séjourner quelques jours, et se faire ses propres séances de snorkeling, seuls dans l’eau..Et là, le spectacle sera au rendez vous!!!

C’est effectivement un endroit exceptionnel, le tombant est raide et part plusieurs centaines de mètres plus bas dans l’obscurité, mais il entoure l’île et permet d’en prendre plein les yeux.Le meilleur endroit démarre devant le seul resort de l’ile et se termine plus au nord.Pour les plongeurs bouteille, c’est un paradis à ne pas rater!!

Belicasag Island

Voici un petit aperçu sans prétention de l’île de Belicasag avec la GoPro.

Articles similaires

Laissez un commentaire