Kanchanaburi, une halte avant les iles du sud

Kanchanaburi…

Kanchanaburi est sur le circuit des voyageurs en Thaïlande qui souvent font aussi Petchaburi. Ces deux villes sont sur la route entre Bangkok et les îles du Sud. La ville attire en premier lieu pour son pont mondialement connu, le pont de la rivière Kwai, mais aussi pour les parcs naturels aux alentours, comme le parc national d’Erawan avec ses cascades du même nom.
La ville en-elle même n’a pas grand intérêt : la Maenamkwai Road, au nord-ouest de la ville, longe la rivière et se termine au pont de la rivière Kwai. Cette longue rue est plutôt réservée aux touristes, avec tous ses hôtels, restaurants et guest houses, et le centre-ville ressemble un peu aux autres centre-villes de province en Thaïlande.
Chacun pourra expérimenter à sa manière l’accueil des locaux dans cette ville. Il y a en revanche plein de petits coins le long de la rivière vraiment tranquilles et ou il est agréable de flâner.

Kanchanaburi

A Kanchanaburi on peut y voir pas mal d’occidentaux de la cinquantaine ou plus, de vieux routards qui viennent la pour les ladyboys du coin. Beaucoup de touristes aussi viennent là juste pour la journée depuis Bangkok.

Kanchanaburi

L’hebergement à Kanchanaburi

Du coté de la rivière, et jusqu’au Pont de la rivière Kwai, dans pratiquement toutes les petites rues perpendiculaires qui partent vers le fleuve on trouve des guest house bon marché, des hotels, des resorts.
Il n’est pas forcément utile de réserver à l’avance, ou disons plutôt que si on ne réserve rien, on trouve forcément quelque chose.La wifi n’est pas dans tous les hôtels, le plus souvent c’est dans les espaces communs.
Nous avons séjourné au RIVERKWAI MANSION pour 350 Bahts la nuit (wifi au rez de chaussée, salle de bain et balcon).Les avis sur Trip Advisor décrivent tout à fait l’ambiance du lieu.
Une deuxième nuit dans la guest house MY HOME pour 250 Bahts (petite « maisonnette » de hobbit minuscule avec la wifi et le café gratuit).Le lieu est tenu par un thaïlandais qui vit aussi au Canada, et qui donc parle parfaitement français. Les huttes ici sont minuscules mais très charmantes vues de dehors. Les deux hôtels cités se trouvent sur des petites rues perpendiculaires à  la Maenamkwai Road

Kanchanaburi

Comment se rendre à Kanchanaburi

Le train depuis bangkok, à prendre à la gare de Thonburi nous a couté 100 bahts par personne jusqu’à Kanchanaburi, et nous semble être la solution la plus intéressante : on débarque non loin du quartier à guest house de la ville et au passage on profite des beaux paysages. Arrivé à la gare, il faut marcher une dizaine de minutes tout droit en sortant et trouver la rue qui longe le fleuve, la Maenamkwai Road : c’est la qu’on trouve toutes les guest house ou hôtels. C’est la ligne qu’on appelle la Death Railway. Après la station Kanchanaburi, le train passe par le pont de la rivière Kwai et s’arrête peu après à la station Saphan Kwae Yai, avant de continuer vers Namtok. Le trajet est connu pour son passage sur le pont en bois, Tham Krasae Bridge railway station.

Kanchanaburi

Repartir de Kanchanaburi vers le sud

Pour repartir de la ville, il faut à nouveau rejoindre le terminal des bus au centre ville
Le tuk tuk pour s’y rendre coute 60 bahts pour 2.(on peut aussi y aller à pied, c’est à environ 2 km de la Maenamkwai Road ). Le bus ensuite pour Ban Pong coute 50 bahts par personne.A Ban pong, il vaut mieux prendre le train couchette pour arriver au petit matin à surat thani : celui ci coute 429 bahts par personne en deuxième classe, 700 et des brouettes en première classe (décembre 2015)
Dans le train de nuit, il ne faut pas s’attendre à du grand luxe, les places pour dormir sont serées, et les wagons contiennent des dizaines de couchettes. Il vaut mieux acheter ses billets à l’avance si possible, car les locaux prennent d’assaut les places du bas, plus confortables. Veuillez consulter cet article pour voir une vidéo sur le sujet

Kanchanaburi

Manger à Kanchanaburi

Comme partout ailleurs en Thailande, on trouve de tout, mais les prix des restaurants qui se trouvent dans la rue principale sont assez élevés. Pour manger local, il faut se rendre au centre ville, du côté du terminal de bus par exemple.

Kanchanaburi

Que faire à Kanchanaburi ?

Le pont de la rivière Kwai

Le pont de la rivière Kwai, évidemment. On a lu des commentaires sur Trip Advisor de quelques illuminés qui disent « sentir le poid de l’histoire » en se baladant sur le pont.

Kanchanaburi

Honnêtement, il ne reste rien des années de guerre, le pont a été restauré et est entretenu, et les structures métalliques du pont ne laissent transparaitre aucune trace de la guerre.L’endroit est donc tout simplement touristique, ca porte un nom célèbre, mais il n’y a rien d’historique ici (mis à part le fait qu’il a été restauré à la fin des années 40) et le pont se traverse en même pas dix minutes montre en main.Ce qui est plus sympa, c’est de continuer à pied le long des rails pour se retrouver seul loin de la horde de touristes venus se prendre en selfie sur le pont. Si on vient jusque là, peut-être vaut il mieux visiter les musées relatifs au pont, et monter si possible dans le train touristique pour faire le court trajet proposé.

Les cimetières et musées de guerre de Kanchanaburi

En plus du pont de la rivière Kwai, on peut également visiter les cimetières de Kantchanaburi comme le  Kanchanaburi War Cemetery et le cimetière Chongkai War Cemetery. Juste à côté du pont de la rivière Kwai, se trouve le JEATH War Museum.

Le Death Railway

Le train de la mort qu’on prend depuis Thonburi à Bangkok et qui va jusqu’à Namtok au pied du Sai Yok Noi National Park. On peut prendre le train depuis le pont de la rivière Kwai et se rendre à la station de train Tham Krasae, là ou le train roule sur le pont en bois du même nom au dessus du vide.


Les Erawan Waterfalls et la Phra That Cave

Les Cascades Erawan sont une des autres attractions du coin, à deux heures en bus depuis le centre ville. On vous explique tout dans notre article sur le sujet.

A 25 minutes du parc, on trouve la Phra That Cave.


Au sud de Kanchanaburi

Au sud de la ville de Kanchanaburi, on peut aller admirer le Wat Tham Khao Noi et le Wat Tham Sua une série de temples avec un immense bouddha d’or et un chedi de 69 mètres de haut. Dans les environs, on peut voir un arbre étonnant, un Albizia saman appelé ici le Monkey Pod Tree ou encore Giant Rain Tree, et d’autres temples intéressants comme le Wat Tham Pu Wa.

Voici un plan avec tous ces points :

Prasat Mueang Sing Historical Park

Un site archéologique khmer situé à 45 km de Kanchanaburi. La station de train la plus proche est Thakilen Station et l’entrée au site est d’environ 40 bahts.


Au nord-ouest de Kanchanaburi, on trouve des activités plus ou moins connues

Le Hellfire Pass ou Konyu Cutting

Une marche commémorative de plusieurs kilomètres à travers la montagne sur un ancien chemin de fer reliant autrefois la Thaïlande à la Birmanie voisine.Le point fort de la balade est le sentier de 500 mètres à travers un couloir creusé à même la roche par des prisonniers de guerre. On peut s’y rendre depuis le terminal de bus principal de Kanchanaburi pour 50 bahts par personne, en direction de Sangkhlaburi. Le Hellfire Pass Memorial est à environ 80 km au nord de Kanchanaburi. 

Hindad Hot Spring

Trois piscines de sources chaudes situées à 130 km au nord-ouest de Kanchanaburi. On ne trouve pratiquement aucune information pratique pour se rendre aux sources chaudes de Hindad. Le mieux est d’avoir une voiture de location ou de faire appel à une agence.

Le Sai Yok Noi National Park

Le Parc National de Sai Yok Noi  est accessible en deux heures environ depuis Kanchanaburi, en train ou en bus. On peut accéder aux bordures sud du parc national à partir de la dernière station sur la Death Railway : Namtok station. C’est à ce niveau, 2km plus loin,  qu’on trouve la  Sai Yok Naoi WaterfallPlus d’une dizaine de kilomètres au nord, on trouve la Lawa Cave, et encore une dizaine de kilomètres au nord on tombe sur le Hell Fire Pass Memorial Museum. Plus haut encore, au niveau du visitor center du parc, on trouve d’autres cascades comme la Sai Yok Yai  Waterfall ou la Sai Yok Lek Waterfall.

  • En Bus: Il faut prendre un bus depuis le terminal de Kanchanaburi et partir vers Sangkhlaburi. Il y a un bus toutes les 30 minutes entre 6h00 du matin et 18h30, le ticket coûte 60 bahts.
    Les bus s’arrêtent à la cascade de Sai Yok Noi, puis au Hellfire Pass et enfin à quelques kilomètres du parc national de Sai Yok. Le trajet en bus jusqu’à ce dernier point dure un peu moins de deux heures. Au troisième arrêt, il faudra ensuite reprendre un moto-taxi pour 20 bahts pour rejoindre le visitor center à l’intérieur du parc. Le dernier bus de retour de Sangkhlaburi  à Kanchanaburi passe à 17h : il faudra donc demander l’heure exacte à laquelle il repasse à l’un des trois arrêts cités.
  • En train : il faut prendre un train depuis la station de Kanchanaburi jusqu’à Namtok. On rejoint ensuite Sai Yok Naoi Waterfall à pied. Les trains partent de Kanchanaburi à 6h01, 11h00 et 16h37 et les trains repartent de Namtok à 5h25 à 13h et à 15h15. Le trajet dure environ 2 heures et coûte aux dernières nouvelles moins de 20 bahts.

voici un plan pour situer tous ces points:


Encore plus au nord, on trouve un autre parc naturel

Le Sri Nakarin National Park

Dans le Sri Nakarin National Park (ou Khuean Srinagarindra National Park), à plus de 100 km au nord de Kanchanaburi, on trouve d’innombrables activités dont les Huay Mae Khamin Falls à 7 niveaux . Il n’y a apparemment pas de transport public pour s’y rendre. Il faut donc un véhicule de location ou faire appel à une agence. l’entrée au parc est de 300 bahts par personne.

Les cascades de la région de Kanchanaburi

Si vous voulez visiter des cascades tout aussi belles que les Erawan Waterfalls, mais moins connues et donc moins bondées, cette page recense plus d’une cinquantaine de cascades dans la région.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.