Le festival des lumières à Chiang Mai :Yi Peng Festival & Loy Kratong

Yi peng festival et Loy krathong festival

Le festival des lumières, le Loy krathong Festival, est une fête traditionnelle qui a lieu le 12e mois du calendrier lunaire thaïlandais dans toute la Thaïlande, mais c’est ici, à Chaing Mai qu’elle est la plus impressionnante. Les rues sont noires de monde, des milliers de touristes affluent vers la Tha Phae Gate, le fleuve Ping, font le tour des temples illuminés, ou encore suivent le cortège officiel qui défile et se dirige vers le fleuve Ping.

Au cours de cette fête de tradition indienne, les thailandais fêtent Loy Krathong en faisant flotter dans l’eau des milliers d’offrandes faites soit en peau de banane, en matière naturelle ou synthétique.
A cette occasion les thailandais fêtent également le Yi Peng Festival (ou Yee Peng). De tradition chinoise, cette fête consiste à lâcher dans les airs des lanternes flottantes, Chiang Mai est donc le lieu idéal où il faut absolument aller en cette période.

La conjonction de ces deux fêtes dans le nord de la thailande, et en particulier à Chiang Mai est vraiment impressionnante, car les lumières sont à la fois dans l’eau, dans les rues et dans les airs!
Yi Peng à Chiang Mai est célébrée avant et après la fete des lumières, et les lanternes continuent de flotter dans toute la région, meme après les dates officielles.On peut pendant ces trois jours de fête observer des feux d’artifices, des défilés ou parades, des temples qui se parent de milles couleurs et lanternes.Bref, passer par Chiang Mai a cette période est la garantie de voir la thailande sous ses meilleures couleurs.
Comme cette fete gigantesque a lieu le jour de pleine lune, la date exacte change tous les ans.

Yee Ping Festival

Où se rendre pour profiter pleinement de la fête des lumières ?

La plus grosse concentration de lanternes « volantes », celle que l’on voit sur toutes les photos, se situe à L’université Mae Jo à Chiang Mai, et sur le « Lanna Dhutanka Grounds« , la place située juste derrière.(à 15 km de la ville) Il y a deux versions ici, une gratuite et locale, qui a lieu avant le festival des lumières dans la ville, et une deuxième « version », payante, qui a lieu pendant le festival et Loy Krathong, pour les touristes qui prennent un ticket en avance et qui veulent profiter de la fete plus au calme.(100$)
L’entrée est gratuite la première semaine, payante ensuite lors des trois jours de fete dans la ville, et pour profiter de la vue il faut s’y rendre vraiment tot dans la journée, et vu le monde dans les rues à cette période, il vaut mieux prévoir du temps de transport (jusqu’à deux heures pour s’y rendre depuis Chiang Mai) .Des agences organisent des tours pour assister à cette fete depuis l’université, en van privé.La fete démarre aux alentours de 18 h30.

Pour ceux qui n’auraient pas possibilité d’y aller, rassurez vous, toute la ville de Chiang Mai est en fête.
A la Tha Phae Gate, on croise quand meme des centaines de touristes venus faire voler leur lanternes, mais c’est moins impressionnant car tout le monde le fait à son rythme.

Autrement, un autre endroit impressionnant est l’avenue qui part de la Tha Phae Gate jusqu’au fleuve Ping au Saphan Nawarat Bridge, à faire en suivant les nombreux cortèges qui défilent.On arrive à un terre plein central, où la circulation est bloquée pour l’occasion. Là des milliers voire des dizaines de milliers de touristes et locaux se rejoignent pour faire flotter leurs lanternes, il n’y a pas de coordination,chacun le fait dans son coin, mais ça reste impressionnant car il y en a vraiment des milliers dans le ciel. On peut les apercevoir depuis n’importe quel point de la ville.

La fete est célébrée officiellement pendant trois jours, les lanternes ne sont censées voler que le premier jour.Il y a apparemment des pressions des compagnies aériennes pour faire stopper cette pratique car jugée dangereuse (des dizaines de milliers de lanternes dans les airs),mais en réalité, pendant la semaine ou on est resté à Chiang Mai, on en a vu tous les soirs.
L’ouverture de la cérémonie a lieu à la Tha Phae Gate, on a pu voir la scène et les décorations, mais nous étions ailleurs, en face du Three kings Monument, ou le gouverneur (consul) de Chiang Mai et sa femme font un discours et ou l’on peut assister à une danse traditionnelle de dizaines de jeunes femmes (jeunes filles) vétues de rouge, faisant valser avec leurs mains des centaines de bougies de manière coordonnée.

Yee Ping Festival

Et de la, le cortège officiel part, escorté par la police, et des camions sur lesquels sont assis des thailandais et thailandaises tous plus beaux les uns que les autres. La fête est également l’occasion d’un concours de beauté réputé, on les voit donc danser, faire signe aux touristes déguisés et maquillés comme des rois.

Yee Ping Festival

Où acheter des lanternes?

Partout, dans la vieille ville ou en dehors, des stands improvisés vendent trois différentes tailles de lanternes, de 40 à 100 bahts, et parfois plus chers.N’achetez pas au premier qui vous en propose car il y a des différences de prix assez grandes.On a remarqué que c’était beaucoup moins cher dans la vieille ville.
Il vous les vendent avec le cercle inflammable, qu’ils vous installent à l’achat..il n’y a donc qu’à déplier la lanterne faite en papier ou en papier de riz, et faire bruler avec son briquet le petit cercle à la base.

Que voir à part les lanternes?

Pour cette fête exceptionnelle, toute la ville s’habille de milles couleurs, les temples sont décorés comme jamais, c’est vraiment beau à voir, et certains font voler leur lanternes depuis les temples, c’est unique.
Dans la journée, le premier jour, on peut voir les moines à l’oeuvre décorer et installer des lampions de couleurs, et les temples restent ainsi décorés toute une semaine voire plus. On est resté environ une semaine à Chiang Mai, toute la semaine on a pu voir la ville en couleur et en lumière.

Yee Ping Festival

Durant la soirée, on peut suivre les cortèges qui avancent vraiment lentement, il n’y a pas de circulation sur tout le passage, mais des milliers de touristes et locaux  qui bloquent les rues.On marche au ralenti parfois, et on peut contourner les ruelles pour attendre le cortège au bout de l’avenue.
On peut aussi rejoindre le fleuve Ping et les dizaines de bouis bouis qui la longe, au beau milieu d’une foule compacte, et descendre le long du fleuve pour poser ses lanternes dans l’eau