China Town à Bangkok

Le quartier de China Town à Bangkok

Ce quartier est certainement le plus dépaysant de tous les coins de la capitale.Y aller en pleine journée c’est s’assurer un bain de foule compact, entouré de locaux, chinois ou thailandais, au milieu des marchés, stands et autres commerces, dans des dizaines de rues et ruelles qui s’entrecroisent sans limite apparente.
Ca fourmille de milles détails à chaque regard:  des couleurs, des odeurs, des gens partout.
On peut s’y perdre facilement,  sortir de China Town ou y rentrer sans même s’en aperçevoir tellement les rues s’entrecroisent et s’entremèlent.On peut y acheter de tout, surtout de la nourriture, des habits, des chaussures, des appareils hitechs, téléphones, montres etc…c’est un grand marché aux puces perpétuel, et pour le coup, vraiment asiatique.

Bangkok

Où se trouve China Town à Bangkok ?

La station de métro la plus proche est la MRT Hua Lamphong, située juste derrière la China Town Gate. De là on peut rejoindr à pied la rue de Traimit Road en prenant l’artère principale Charoeng Krung Rd. On est alors en plein dans China Town et tous ses stands de rue.

On peut aussi s’y rendre depuis le Democraty Monument, le rond point principal derrière Kao San Road, là où passent de nombreux bus. Sur place il faudra demander aux locaux quel bus emprunter pour se rapprocher de la China Town Gate. Les bus 1, 7, 8, 37, 49 et 75, 159 se rendent dans le quartier de China Town

On peut également le tenter à pied, depuis la rue Phra Phiphit, puis Pahurat jusqu’à la Yaowarat. La balade prendra 30 minutes environ.

Enfin, dernière solultion, le bateau Chao Phraya Express Boat jusqu’au port Ratchawong.

Que voir à China Town?

Dans un périmétre restreint, tout autour de la China Town Gate, on trouve plusieurs endroits à visiter: on vous propose ici un itinéraire qui parait court sur la carte, mais qui pourra vous prendre la journé entière!

  • On démarre par l’artère Charoeng Krung, lieu d’animation où des centaines de stands envahissent les troitoirs à la nuit tombée.
  • Juste à côté on peut visiter le Wat Traimit et son immense bouddha d’or dans la rue du même nom.
  • On peut descendre pour rejoindre le temple chinois Wat Uphai Ratbamrung.
  • On remonte la rue et on tombe sur un autre temple, le temple typique thailandais Wat Pathum Khongkha Ratchaworawihan.
  • De là on atteint rapidement le temple Wat Samphanthawongsaram Worawihan.
  • Un dernier petit temple chinois, le Chao Mae Kuan Im Shrine.
  • Enfin, l’arrivée dans ce qui fait vraiment le charme de ce quartier à Bangkok, une ruelle marchande interminable, un labyrinthe d’étals et de stands vendant tout et n’importe quoi. La Sampang Lane, s’étire sur près d’1km entre les deux poinst relevés sur la carte: 401 soi wanit 1 et le 60 Trok Bophit Phimuk.
  • En chemin on peut terminer par un dernier temple, le Wat Chakrawatrachawat Woramahawihan.

Laissez un commentaire