Sukhothai, la Thailande et ses buddhas

Sukhotai, patrimoine mondial de l’humanité

Sukhothai, ce royaume qui a détrôné le règne khmer d’Angkor Wat, était la première capitale du Royaume de Siam. A la même époque en France, on commençait à peine à bâtir des cathédrales. D’un point de vue culturel, c’est sans doute la ville a plus intéressante à voir en Thaïlande. C’est du moins la cité historique plus connue, et c’est celle que tous inscrivent sur leur itinéraire lors de leur passage dans le pays. Sukhothai est inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité et c’est un joyau qu’il ne faut rater sous aucun prétexte!

La ville se trouve à 450km au nord de Bangkok.

Sukhothai, l’ancienne et la nouvelle

La ville est séparée en deux parties distinctes : d’un côté le centre historique où se trouve le grand parc et ses nombreuses ruines. C’est le Old Sukhothai. De l’autre, 12 km plus loin, la partie plus urbaine et moderne, c’est le New SukhothaiUn bus bleu relie les deux villes toutes les demi heures, et met environ trois quart d’ heure. Le trajet coûte 15 bahts par personne.
Si vous êtes dans la vieille ville, ce bus se prend devant l’entrée du parc historique. Il peut vous déposer à la gare routière. C’est l’option la moins chère, on vous en dit plus dans la section transport plus bas dans la page.

Les ruines de Sukhohtai

Le parc historique de Sukhothai se trouve au pied de la chaîne montagneuse du parc national de Ramkhamhaeng. Il se répartit sur 5 zones dans un rayon de 5km sur 5 environ. L’essentiel des ruines se trouve à l’intérieur de l’enceinte historique centrale, délimitée notamment par des douves et les rivières Sao Ho et  Mae Ramphan. Pour le reste, on en trouve dans des zones plus sauvages au nord, au sud, à l’ouest et à l’est. Les ruines sont dans un environnement naturel, avec beaucoup de verdure. En dehors de la zone centrale, on tombe très vite sur des chemins en terre au milieu des champs et des rizières. Le cadre est donc particulièrement dépaysant !

Les accès aux ruines de Sukhothai

 L’accès à la zone centrale, la zone Nord et la zone Ouest coûte officiellement 100 Bahts par personne. L’accès aux zones Sud et Est est en revanche gratuite.
A cela s’ajoute 10 baths si vous comptez accéder aux zones payantes en vélo, et 20 bahts en scooter. On peut même rentrer en voiture, dans ce cas il faut rajouter 50 bahts.
La location d’un scooter vous coûtera entre 250 et 350 bahts.
La location de vélo elle ne coûte que 40 bahts la journée. Il est généralement loué avec un cadenas, et une carte du site dessinée.
 Les temples sont ouverts à partir de 6h30. Ils sont accessibles jusqu’à 18h00 au centre, jusqu’à 17h30 au nord, et 16h30 à l’ouest.

Que voir à Sukhothai ?

Le plan du site

Il y a un grand nombre de ruines disséminées dans un périmètre de 5km². Dans la région, il y aurait au total près de 193 ensembles de ruines. Le parc historique de Sukhothai à lui seul est peut être trop grand pour tout voir en une seule journée. En vous levant tôt, et en pédalant du matin au soir, vous en verrez déjà l’essentiel !

Voici un plan montrant les ruines à voir sur l’ensemble du site:

old-sukhothai-map Sukhothai

Un site immense mais accessible

Par beau temps et sous la chaleur écrasante, la balade peut être éprouvante !  Muni d’une carte sur votre téléphone, celle de Maps Me par exemple, vous pouvez facilement vous retrouver à des kilomètres, perdu au beau milieu des champs et des rizières. De nombreuses ruines ne figurant sur aucune carte existent : certaines valent clairement le coup, d’autres en revanche ne sont qu’un amoncellement de pierres et ne présentent pas d’intérêt visuel. Quoiqu’il en soit, la balade à vélo est idéale pour découvrir les lieux, car on est seuls la plupart du temps dans un décor champêtre typique ! Ce qu’on recommande, c’est de faire toute la zone centrale à pied. Vous serez plus libres pour déambuler au milieu des ruines. Le vélo sera nécessaire pour aller voir les temples éloignés.

campagne de Sukhothai

Comment visiter Sukhothai sans touristes?

Nous donnons ici une astuce que peu de touristes connaissent. En fait le site principal, celui dans lequel se trouve le Wat Mahathat, est ouvert et gratuit avant 6h30. Il y a bien un garde, mais celui-ci vous laissera passer. D’autres temples sont également gratuits très tôt le matin ou après 16h30. Les locaux le savent, pas les touristes évidemment. En se levant tôt, on peut donc rentrer dans l’enceinte gratuitement, et personne ne vous réclamera quoique ce soit jusqu’à  la sortie. A cette heure-ci il fait encore nuit, et il est donc possible d’assister au lever du soleil dans les ruines.

C’est le moment idéal pour prendre vos photos car il n’y a absolument personne. Par deux fois donc, nous avons visité gratuitement ce parc historique en étant seuls pendant au moins une heure. Ensuite, les premiers arrivants débarquent discrètement. Dans l’après midi en revanche, tous les sites sont saturés, et il devient difficile de prendre des photos des sites sans personne dessus !

Si jamais vous hésitez à passer, attendez les sportifs, ils sont nombreux à faire leur footing en traversant le parc historique de Sukhothai, il suffit de les suivre.

Sukhothai Thailande

La zone centrale de Sukhothai

C’est dans le centre du parc historique que vous verrez le plus de ruines, de statues de bouddha et de pagodes. S’il n’y avait qu’un seul endroit à choisir, ce serait celui-ci. Les deux guest houses citées plus bas dans l’article se situent à 50 mètres de l’entrée principale du site.

Le Wat Mahathat

Le Wat Mahathat, avec le fameux bouddha assis entre des colonnes est certainement le premier groupe de ruines que vous allez voir. C’est un vrai petit labyrinthe : on passe au milieu de dizaines de structures et de statues, et le tout est très bien conservé. C’est vraiment l’endroit le plus emblématique de tout le parc.

Wat Maha That temples

Ordinary Hall

A l’ouest du Mahathat, on peut se rendre sur un petit îlot circulaire contenant les restes d’un temple.

Ordinary Hall

Ordinary Hall

Ordinary Hall

Le Wat Sa Si

Situé au milieu d’un bassin, le Wat Sa Si et accessible par un petit pont de bois. C’est également un très bel endroit à voir dans l’enceinte. La perspective de la statue et du grand bouddha assis est particulièrement belle.

WAT SA SI

WAT SA SI

WAT SA SI

WAT SA SI

Wat Tra Kuan

Le Wat Sa si by night

Le site de Sukhothai est ouvert également en soirée jusqu’à 21h. A la nuit tombée et à certaines dates, vous pourrez y voir des animations particulièrement belles, notamment devant le Wat Sa Si.

Wat Sa Si by night

Wat Sa Si by night

Wat Sa Si by night

Wat Traphang-Ngoen

Le Wat Traphang-Ngoen se situe à l’extrémité ouest de l’enceinte principale. Il ne reste plus qu’un bouddha assis devant sa petite pagode, et une très belle statue d’un bouddha adossé à un muret.

Wat Trapang Ngoen

Wat Trapang Ngoen

Wat Trapang Ngoen Sukhothai

Wat Traphang Thong

A l’est du groupe central, on peut voir un monastère et sa pagode.

Wat Traphang Thong

Wat Sorasak

Voici une magnifique petite ruine, un chedi datant du XVe siècle parfaitement restauré. Ses éléphants sont particulièrement beaux.

Wat Sorasak chedi

Wat Sorasak chedi

Wat Sorasak chedi

 Wat Sorasak chedi

Wat Sorasak chedi

Wat Sorasak chedi

Wat Son Khao

A l’extrémité nord de l’enceinte principale, vous passerez devant cette petite plateforme en ruine, avec quelques colonnes.

Wat Son Khao

King Ramkhamhaeng Monument

Une des entrées dans l’enceinte donne sur la statue d’un roi et son grand bassin.

Wat Chana Songkhram

Voici l’un des nombreux chedi que vous croiserez dans la zone centrale. Il y en a un peu partout de différentes formes.

Wat Tra Kuan

Les bassins de Sukhothai

Toute la zone centrale est parsemée de nombreux bassins dont les bords sont remplis de nénuphars. Les reflets de l’eau rendent les lieux particulièrement photogéniques. Les fleurs ajoutent de la couleur à l’ensemble, et vous verrez même des enfants se baigner dans ses eaux verdâtres ! Si vous comptez visiter le site historique à vélo, vous passerez aussi par les deux rivières Sao Ho et  Mae Ramphan.

Sao Ho et  Mae Ramphan

La zone nord de Sukhothai

Le Wat Sri Chum

Au nord-ouest de la zone centrale, le Wat Sri Chum est une des ruines phares du site. C’est sans doute le plus grand bouddha de Sukhothai.

Wat Si Chum

Wat Si Chum

Wat Si Chum

Wat Si Chum

Wat Si Chum

Wat Phrapai Luang

Voici un ensemble de ruines, situé juste au nord de la zone centrale. En plus d’un grand chedi de style khmer, on peut deviner la silhouette presque effacée d’un immense bouddha.

Wat Phrapai Luang

La zone Sud de Sukhothai

Si vous souhaitez visiter des ruines sans aucun touristes, c’est bien dans la zone sud que vous serez le plus tranquille ! C’est aussi dans le sud que vous pédalerez au milieu des rizières, des champs et des habitations rustiques typiques !

Le Wat Chetuphon

Voici sans doute les plus belles ruines situées tout au sud du parc historique. Un endroit totalement isolé, désert et sauvage. Complètement différent du reste des ruines, cet endroit vaut le détour. On peut y voir des colonnes rectangulaires prêtes à s’écrouler, la silhouette d’un grand bouddha et de nombreuses petites structures. L’entrée est délimitée par une mini-douve.

Wat-Chetuphon ruins

Wat-Chetuphon ruins

Wat-Chetuphon ruins

Wat-Chetuphon ruins

Wat-Chetuphon ruins

Wat-Chetuphon ruins

Wat kon laeng

En chemin vers le Chetuphon, vous passerez devant une minuscule ruine perdue au milieu des habitations.

Wat kon laeng ruines

Wat Ton Chan

Toujours sur la même route du sud, vous pourrez voir quelques ruines dont une pagode cachée derrière les arbres.

Wat Ton Chan

Wat Ton Chan

La zone Est de Sukhothai

Wat Chang Lom

Très rapidement, en sortant de la zone centrale par l’est, vous tomberez sur le Wat Chang Lom. Voici donc la réplique du Sosarak, en version plus sauvage et entouré de nombreuses colonnes. Ici, la plupart des éléphants ont perdu leur trompe !

Wat Chang Lom

Wat Chang Lom

Wat Chang Lom

Wat Chang Lom

Wat Chang Lom

Wat Yah Kron

En empruntant les petits chemin poussiéreux, vous tomberez peut-être sur le Yah Kron. Là encore, ces ruines sont isolées du reste et donc totalement désertes.

Wat Yah Kron

Les transports depuis / vers Sukhothai

Arriver à Sukhothai

Depuis le nord ou depuis le sud, le problème est le même si vous comptez voyager en train. Sukhothai se trouve en dehors de la ligne ferroviaire qui traverse le pays, ce qui oblige à trouver des correspondances.

De Bangkok à Phitsanulok

Les trains partent de la gare de Hua Lamphong à Bangkok

 Horaires : 7:00, 8:00 , 9:25, 10:50, 13:45, 18:10, 19:35, 20:10 , 21:00 , 22:00.
 Tarif: en fonction du train, de 69 bahts en troisième classe, à 2154 bahts pour un compartiment privé.

De Lampang à Phitsanulok

Si vous venez depuis le terminal de bus de Lampang, le bus direct jusqu’à Sukhothai coûte 180 baths.

Vous pouvez aussi prendre le train
 Horaires : 00:47, 13:16, 14:34, 17:22, 22:58, 23:53
 Tarif: de 48 bahts à plus de 2000 bahts, là encore on la choix entre de simples banquettes à des compartiments privés.

De Phitsanulok à Sukhothai

 A Phitsanulok, des bus partent du terminal presque toutes les demi-heures entre 8:00 et 23:00.
 Tarif : environ 30 baths ou plus en fonction de la compagnie.

De New Sukhothai à Old Sukhothai

Une fois à Sukhothai, vous pourrez rejoindre la vieille ville depuis la terminal, pour 15 bahts avec le bus bleu local ou 30 avec un songthaeo. Comptez 200 bahts environ en tuk tuk.

Repartir de Sukhothai

Si vous êtes dans la vieille ville :

  • Le bus bleu, passe toutes les demi heure dans la vieille ville, et se rend au New Sukhothai. Trois quart d’heure de route grand maximum, 15 bahts par personne.
  • Une fois à la gare routière de Sukhothai, il faut prendre le bus vers Phitsanulok , cela coûte 30 bahts par personne.

De Phitsanulok à Ayutthaya (ou Bangkok)

 Horaires :  00:01, 00:50, 06:05, 08:55, 10:03, 13:18, 14:44, 21:40, 22:09, 23:01.
 Tarif: de 58 bahts à plus de 2000 pour un compartiment privé. Nous avons payé 168 bahts par personne pour un train du matin.

De Phitsanulok à Chiang Mai

 Horaires :  0:18, 1:49, 4:40, 07:29, 13:22, 20:37
 Tarif : de 65 à plus de 600 bahts en fonction du train et du compartiment choisi.

Phitsanulok

Halte à Phitsanulok

Pour le transfert à Phitsanulok, vous allez peut-être devoir attendre quelques heures à la gare. Dans les alentours vous trouverez quelques cafés, des restaurants, et tout un quartier commerçant. La ville à première vue a l’apparence d’une ville moyenne mais elle semble très vivante. Sur les quais de la gare même il y a plein de bancs où se poser, des petits bouis-bouis pour manger. Et il y a bien sûr des temples à visiter dans la ville.

 

Les engins motorisés de Phitsanulok

Si vous n’avez pas assez de temps pour partir en vadrouille, la gare est déjà un point d’observation idéal pour découvrir l’inventivité des thaïlandais: on peut voir passer des engins sortis de nulle part, de toute les tailles, et qu’on ne voit pratiquement qu’ici en Thailande !

Phitsanulok

Les Hébergements à Sukhothai

Il est possible de trouver un logement et de nombreux restaurants dans la vieille ville. Nous sommes pratiquement les seuls à être descendu du bus dans le Old Sukhothai. Et on a bien fait, car il y a la des guest house vraiment bon marché, juste en face de l’entrée principale du parc historique.

Première nuit au Vitoon à 600 Baths la chambre, très propre avec une salle de bain, de l’eau chaude et une connexion wifi.

Les nuits suivantes on a atterrit juste à côté, dans une guest house plus rustique, le Old city . La chambre est à 250 Baths avec une salle de bain et une wifi très mauvais.

Top