Les arnaques à Surat Thani et Krabi

A Surat Thani, attention aux arnaques!

Dans cet article on va essayer de vous décrire le genre d’arnaques dont on peut être victime lorsqu’on voyage en Thaïlande avec un petit budget, et qu’on tente de contourner les agences. Les arnaques de Surat Thani et de Krabi sont bien connues. On précise bien sûr que le retour d’expérience relaté ici est le notre et ne reflète pas une réalité systématique. On connaît l’engouement des voyageurs pour la Thaïlande, la fascination qu’exerce le pays sur de nombreuses personnes et on est tout à fait conscient que la plupart des gens reviendront avec de très beaux souvenirs du pays.

De Surat Thani à Krabi

Généralement, ceux qui viennent de Bangkok prennent le train de nuit et arrivent à Surat Thani au petit matin.

Comme nous l’avons nous même vécu, et comme le souligne Wikitravel, à Surat Thani vous risquerez fort d’avoir affaire à la mafia des agences,des chauffeurs de bus ou de van qui n’hésiterons pas à vous arnaquer dans tous les sens pour vous faire payer le prix fort. 

Surat Thani

1- Au petit matin, à la sortie du train de nuit à Surat Thani, des rabatteurs postés devant la gare insisteront avec lourdeur pour vous emmener en van jusqu’ à Krabi, pour la somme de 250 bahts minimum par personne. Selon eux, il n’existe aucun autre moyen pour aller à Krabi.
(Dans notre cas, une dame nous a suivi sur à peu près 100 mètres depuis la gare en insistant jusqu’à ce qu’on parvienne à l’éloigner).

On peut en réalité prendre un bus juste en face de la gare, qui nous emmène au terminal de bus de Surat Thani pour 20 bahts par personne, et de là prendre un second bus « local et officiel » pour Krabi. 

Avec du recul maintenant, on se dit qu’on aurait dû accepter la facilité et prendre les premiers vans disponibles. En cherchant à payer moins cher, à vouloir déjouer les arnaques, on finit par payer moins cher effectivement mais le trajet s’avère être plus long et surtout beaucoup plus fatigant et stressant.

2-Si vous prenez le bus local, il vous déposera sans aucun doute à un faux terminal à Surat Thani, le Kaset Market 1 où il n’y a aucun bus qui part pour Krabi. En demandant aux locaux à la sortie du bus, ils vous indiqueront tous des agences privées locales situés dans la rue juste en face, la Talad Mai Road, où les prix sont encore plus chers qu’au départ de la gare. Tous les locaux semblent de mèche et tous vous diront qu’il n’y a pas de terminal de bus, qu’il faut passer par une agence. Et les rabatteurs sont de chaque coté de la rue, on n’y échappe pas.
Dans notre cas, la femme du chauffeur de notre bus local, qui était descendue du bus à un moment, est réapparue au terminal. Une fois sorti du bus, on l’a vu « engueuler » son mari de chauffeur qui commençait à nous indiquer la route pour le bon terminal, et elle a ensuite lourdement insisté pour qu’on aille dans une de ces agences juste en face pour sûrement prendre une commission au passage. Dans ce genre d’agence, les tarifs vont de 250 à 500 bahts par personne, voire plus.

En réalité, le vrai terminal de bus, que personne ne vous indiquera, se trouve caché entre des immeubles, sur une petite place, au bout de la rue Talat Mai 31 ou la parallèle Talad Mai 33 Alley, à cinq minutes à peine de là. Le terminal porte le nom de Surath Thani Transport Station ou Khanom bus Terminal.  Le long de ces deux ruelles, il y a encore d’autres rabatteurs qui essaieront de vous vendre leur ticket. On est là à 25 mètres à peine du bon terminal, mais ces commerçants vous soutiendront qu’il n’y a pas de terminal au bout de la rue.

A ce terminal, le trajet coûte 150 bahts par personne jusqu’à Krabi et le trajet prend environ 3 heures.

On rappelle que selon Wikipedia, Surat Thani signifie « la ville des gens bien«  !! Cette ville reflète pour nous ce qu’on peut garder de pire comme souvenir en Thaïlande : les arnaques à répétition et des gens malhonnêtes.

De Krabi à Railay Beach

3- Le problème avec cette formule, est qu’encore une fois, on ne vous déposera non pas à Krabi même, mais à un terminal de bus situé à l’extérieur de la ville, sur la Utarakit Road. On est là en réalité à 100 mètres du terminal de bus Krabi Provincial Transport Station. Mais sans GPS, on ne peut pas le savoir.
Là, une fine équipe de rabatteurs attend le touriste pour lui faire payer le prix fort(à partir de 300 bahts pour aller quelque part à Krabi).

Il faut marcher environ 4km pour rejoindre la ville. Ce qui est un peu dur avec tous les sacs.
En réalité depuis la rue à l’extérieur, vous pouvez demander à un tuk tuk à ce qu’il vous dépose au terminal de bus de la ville, d’où l’on peu prendre un bus blanc qui fait le tour de Krabi pour environ 80 bahts. Ou prenez un taxi ou un tuk tuk directement sur l’avenue Utarakit jusqu’au centre ville.

4- On recommande de ne surtout pas aller directement à Railay depuis l’un ou l’autre des terminaux de bus, car là encore, c’est une arnaque.
Les rabatteurs du deuxième terminal situé en dehors de la ville, et également ceux du premier terminal à l’intérieur de la ville vous feront croire qu’on ne peut pas aller à Railay Beach depuis Krabi Town :  des taxi stationnés aux terminaux vous emmèneront à Ao Nammao ou Ao Nang pour environ 300 bahts (pour 2). Le bateau depuis l »un de ces deux ports coûte environ 100 bahts par personne. En réalité, on peut partir depuis le port Chao Fah pier à Krabi town même, ce qui vous fera économiser 300 bahts. Les horaires sont variables, il faut se renseigner sur place.
Si vous êtes dans Krabi town, demandez autour de vous aux locaux autant  qu’aux touristes s’il existe un moyen de s’y rendre depuis la ville, sans avoir à retourner au terminal de bus. Le bus local depuis Krabi bus station, sur la Maharaj Road, devrait s’y rendre pour 50 baths.

Pour le retour, un bateau peut vous emmener de Railey beach directement à Krabi town, près de la chafoa road pour 150 bahts par personne. Les bateaux partent une fois pleins, à l’aller comme au retour.

Surat Thani

Repartir de krabi vers Kho Lanta

Dans la ville de Krabi, l’offre ne manque pas en ce qui concerne les trajets pour les différentes villes ou îles aux alentours.
Les agences en ville ne proposent pas du tout les mêmes tarifs, il faut donc prendre le temps de chercher, et de trouver le bon compromis.
Pour aller à Kho Lanta depuis la ville de Krabi par exemple, il est possible de trouver un combiné bateau plus van, à partir de 250 bahts par personne. D’autres le proposent à 300, 350 jusqu’à plus de 2500 bahts.
Un pick up vous prend soit à l’hôtel, soit directement depuis l’agence. Depuis Krabi, avec les ponts et ferry qui relient toutes les îles entre elles, il est possible d’aller directement à Koh lanta sans descendre du van. Et bientôt, un pont reliera directement Krabi à Koh Lanta.( en construction en décembre 2015).
Le trajet dure environ 3 heures en tout, et vous emmène, si vous négociez au départ, jusqu’à votre hôtel sur l’île.

Après bien sûr, tout ceci n’est que notre expérience, et il se peut que pour vous tout se passe bien.

Les arnaques en Thailande

Il faut savoir que dans un pays comme la Thaïlande, il vaut mieux parfois se laisser arnaquer, quitte à payer quelques euros de plus, afin d’arriver à destination de bonne humeur. Vouloir déjouer les arnaques lorsqu’on est de simples touristes, et qu’on a face à soi une véritable organisation locale, presque mafieuse, c’est au mieux perdre du temps, au pire garder un très mauvais souvenir de ce pays. Dans les cas extrêmes ça peut très mal tourner (menaces, bastons etc) . Le fruit de notre obstination à vouloir éviter les arnaques, c’est qu’on garde certes un très beau souvenir du pays et de ses paysages, mais un très mauvais souvenir des locaux eux-mêmes (on a comme tout le monde tendance à généraliser, surtout qu’en tant que touriste, on ne croise souvent que le même genre de personne) . Notre sentiment est qu’en Thaïlande, il n’y a pas un jour qu’on passe sans se faire arnaquer, d’une manière ou d’une autre.  Plus le site est touristique, plus vous aurez ce genre d’expérience. Préparez un budget large,  acceptez les tarifs qu’on vous annonce, et vous passerez de bonnes vacances.

Ayant déjà effectué un voyage en Thaïlande en 1999, on a pu voir l’évolution des rapports entre Thaïlandais vivant du tourisme et les touristes. En Thaïlande plus que n’importe où en Asie, le touriste est perçu comme un portefeuille sur patte qu’il faut plumer à tout prix. Quoiqu’en dise les fans inconditionnels de ce pays, c’est une réalité. C’est en tout cas ce qu’on a ressenti. En tant que touriste, on peut aussi avoir le même type de ressenti au Laos, au Vietnam et finalement partout où le niveau de vie est plus faible (Amérique du Sud, Asie, Afrique) . Plus on prend de l’âge ou de l’expérience dans le voyage, et plus on finit par accepter de jouer son rôle de portefeuille mobile car on sait qu’en payant le prix, on paye la tranquillité.

Surat Thani

  1. Comme échangé par mail, vous dites avoir effectué une centaine de voyages en Thaïlande, pour le travail. Effectuer des déplacements professionnels et voyager à petit budget ce sont deux choses et deux approches différentes. Lorsque l’on voyage tout frais payé, effectivement on peut relativiser sur des petites sommes. Vous dites « on parle de 4 euros ». Je vous rappelle qu’un repas peut coûter 1 euro en Thaïlande. Les arnaqueurs et rabatteurs organisés en petite « mafia » en Thaïlande sont les mêmes que dans n’importe quel pays touristique. Etre aveuglément fan de la Thaïlande vous fait sans doute perdre votre objectivité : lorsque l’on voyage par ses propres moyens et en faisant attention à ses dépenses on ne passe pas son temps à comparer les taux de change, on s’adapte au niveau de vie local. Si vous tenez absolument à faire des comparaisons, c’est comme si en France pour chacun de vos déplacements on vous arnaquait de 40 euros. Diriez vous que vous êtes radin parce que vous en avez marre d’être considéré comme un portefeuille sur patte?

    C’est un peu la même chose dans d’autres pays d’Asie du sud-est, mais la Thaïlande reste une championne en matière d’arnaques, c’est un fait. Il n’y a bien que les grands naïfs qui, après tant d’années, continuent à idolâtrer un pays en pensant que l’herbe pousse plus verte ailleurs. Je n’excuse pas plus un rabatteur Thaïlandais sous prétexte qu’il vit dans un pays ou le pouvoir d’achat est plus faible. Un sale mec reste un sale mec quelque soit son origine ou son lieu de résidence. Il y a évidemment des gens bien en Thaïlande, comme partout dans le monde, mais en tant que touriste on n’a affaire la plupart du temps qu’à des gens vivant du tourisme, pour qui l’argent passe avant toute autre considération.

  2. Du grand n’importe quoi cet article …. des arnaques on parle 4 euros là. Remettons les choses à leurs justes valeurs.Le salaire minimun en Thailande n’existe que depuis 3 ou 4 ans et n’est pas souvent appliqué .Alors oui les gens essaient de s’en sortir mieux mais là encore nous les occidentaux nous sommes des grands donneurs de leçons et surtout de grands radins lorque vous voyagez de cette facon….

  3. Merci à toi, en espérant que ca se passe mieux pour vous! Heureusement, avec du recul, on ne retient généralement que les bons moments!Et surtout n’hésite pas au retour si tu as des compléments d’infos ou des corrections à apporter!! merci

  4. Salut !
    Merci pour ce petit topo sur les arnaques a Krabi et Surat thani, nous y allons dans quelques jours et ça nous sera bien utile !
    Je suis du même avis que toi concernant les thaï, super gentils mais tous ceux qui t’abordent directement sont la pour t’arnaquer et gâchent tout le plaisir qu’on peut prendre dans le pays !

  5. Oui effectivement j’ai bien conscience qu’en tant que touriste on ne croise en général que les gens vivant du tourisme donc à priori interessés, parfois sympas, souvent escrocs..j’ai trouvé depuis mon premier séjour là bas en 1999 que ca avait changé en mal, et le comportement des touristes n’y est pas pour rien c’est sur, je suis entièrement d’accord la dessus, moi meme j’etais exaspéré par l’attitude des européens et anglophones.. Mais de manière générale, et c’est subjectif, c’est le pays d’Asie du Sud Est qu’on a le moins apprécié..là ou on a eu le plus d’emmerdes, le plus d’arnaques, le plus d’objets volés,le plus de touristes irresponsables bref…ca n’ira qu’en empirant de toute manière, le voyage étant à la mode et c’est un des pays les plus abordables pour des jeunes voyageurs…évidemment que c’est comme partout..les francais sont bien connus pour etre les pires en matière d’accueil fait aux touristes!! et on doit s’en prendre plein la face sur les forums!!
    mais pour nous en tout cas le « amazing thailand » et le « pays du sourire » ne sont plus trop d’actualité.
    merci en tout cas pour votre commentaire.

  6. je trouve que , pour quelqu’un qui a passé que quelque jours en Thailande , vous jugez un peu vite les gens….vous avez rencontré quelque dizaines de Thaïs ,contents de profiter des touristes naifs , mais vous jugez un pays de 60 millions d’habitans , vous parlez de voyageurs fatigués par l’arogance des Thaïs !!!!!!!!! moi depuis des années sur place je ne vois que des Thaïs épuisés , choqués par le comportement des occidentaux…..

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.