Voyager en Colombie

La Colombie, le pays de la diversité

Une biodiversité exceptionnelle

La Colombie, qui s’ouvre lentement au tourisme, laisse peu à peu entrevoir des richesses naturelles et culturelles insoupçonnées. Pays d’une incroyable diversité, tant du point de vue
des paysages que de sa population, la Colombie est un carrefour qui attire chaque année de plus en plus de voyageurs.
La Colombie est selon l’ONU le deuxième pays le plus riche du monde en matière de biodiversité : doté d’une grande variété de paysages, allant des plages aux cordillères des Andes en passant par les forêts tropicales de l’Amazonie, un voyage dans ce pays est la garantie d’un vrai dépaysement.
La Colombie est divisée en 5 grandes régions elles mêmes divisées en 33 départements: la région caraïbe, la région andine, la région de l’Orenoque, la région amazonienne et la région pacifique. Chacune de ces régions possède son propre climat, ses paysages, sa faune et sa flore, ses traditions, sa population, et le tout forme un des plus beaux pays d’Amérique du Sud.

Un patrimoine culturel très riche

Le patrimoine culturel de la Colombie est également impressionnant : le pays possède ses villages d’exceptions, los pueblos patrimonios, un peu comme les pueblos magicos du Mexique, ou les « plus beaux villages de France« . Ici l’architecture coloniale a posé sa marque et a façonné l’urbanisme à travers tout le pays.
On retrouve donc de nombreux villages coloniaux, plutôt blancs du côté Est (villa de Leyva, Barichara, Giron ), plutôt très colorés à l’ouest (Salento, Filandia, Jardin, Guatapé ou Jerico).
A côté des ces villages hors du temps, les grandes villes comme Bogotá et Medellín ou encore Carthagène des Indes, possèdent également des restes de ce passé colonial.

En plus de l’apport colonial, principalement architectural, on peut noter aussi la très grande diversité de cultures locales, notamment au niveau de la nourriture, des chansons, des danses et de l’artisanat.

Une grande variété ethnique

Ce qui peut frapper lors d’un voyage en Colombie, c’est aussi la très grande variété de visages que l’on peut croiser : des descendants d’esclaves africains sur les côtés caribéennes, des paisas du côté de Medellín, des descendants de colons aux yeux clairs dans les villages de Santander, des indigènes d’Amazonie et d’ailleurs, des latinos émigrés, de nombreux libanais :  il y a vraiment une grande diversité ethnique.

Un pays qui s’ouvre au tourisme : la sécurité en Colombie

Longtemps en proie aux guerres intestines et à toute sorte de conflits armés menés par les barons de la drogue, les guérillas marxistes, les Farcs, ou encore les paramilitaires d’extrême droite, la Colombie s’est forgée une mauvaises réputation au cours des dernières décennies. Depuis les années 2010 à peu près, la plupart des zones occupées sont peu à peu sécurisées: les touristes peuvent donc revenir pour profiter de ce pays hors normes. Les frontières avec l’Equateur, le Panama et le Venezuela sont toujours considérées comme des zones à risques.
Une fois sur place, en regardant les infos notamment, on voit tout de suite la différence avec l’ Occident : les JT du soir diffusent en permanence des images de meurtres,
de bandits capturés, de corps criblés de balles, de fusillades :  la violence est quotidienne.
Mais en tant que touriste, comme dans la plupart des pays dit ‘à risque’, on ne voit la plupart du temps rien de tout cela.
Malgré les annonces alarmistes de certains frileux, sur les forums de voyage notamment, on croise des touristes dans à peu près tout le pays et pour eux les drames restent rares.

Formalités d’entrée en Colombie

Le visa pour la Colombie

Pour un ressortissant français, européen, nord américain ou encore japonais ou australien,  seul un passeport en cours de validité est nécessaire.
Il n’y pas besoin de visa si l’on reste moins de 90 jours sur place. Au delà, il faut en faire la demande.

Les vaccins pour la Colombie

Le vaccin de la fièvre jaune est fortement recommandé pour ceux voulant se rendre dans les parcs nationaux du pays. Le vaccin coûte une soixantaine d’euros. On obtient un petit livret
à montrer en cas de contrôle. Celui-ci n’est pas systématique.

Le climat en Colombie

La Colombie possède un climat tropical avec une température moyenne de 25° toute l’année. Mais c’est une moyenne, il y a donc de grandes disparités de températures en fonction des régions :  les forêts tropicales, les paramos, les côtes pacifiques et caribéennes, la zone caféière chaude et humide, les hauts plateaux des cordillères de Andes. La préparation d’un voyage en Colombie doit donc être bien réfléchie en fonction des destinations choisies dans le pays : si vous allez du côté de Medellín, ou de la région de Santander, une tenue d’été peut suffire, mais si vous passez par Bogotá ou le sud de la zone caféière, dans les paramos ou sur les hauts plateaux, il faudra prévoir des tenues chaudes et imperméables.
Les saisons de pluies sont généralement situées entre avril et juin, août et novembre. Mais encore une fois, l’humidité et les précipitations varient selon les régions.

Les prises électriques en Colombie

En Colombie on utilise les mêmes prise à deux fiches plates qu’aux Etats Unis, Japon, Cuba.

  • Type A / B
  • Voltage: 110 V
  • Fréquence: 60 Hz

L’idéal est d’avoir un adaptateur universel, très pratique en voyage.

Que voir, que faire en Colombie ?

Préparer son itinéraire

La préparation d’un voyage en Colombie nous a semblé, à nous en cas, particulièrement difficile. Les montagnes de la cordillères des Andes coupent le pays en deux et compliquent de ce fait les trajets. La distance entre les points touristiques et la lenteur des transports rendent un itinéraire compliqué à mettre en place.
Les informations précises concernant les transports sont éparpillées à travers les forums, les sites webs spécialisés ou les blogs.
Certains traversent le pays d’est en ouest, d’autres d’ouest en est, du nord au sud ou du sud vers le nord, chacun apportant des miettes d’informations quand ils le peuvent.
Les sites internet des compagnies de bus ou des compagnies aériennes sont peu nombreux, parfois capricieux, parfois inaccessibles, voire inefficaces.
Pour certaines compagnies aériennes il faut utiliser un VPN pour pouvoir consulter leur sites, ou être carrément sur place. C’est la raison pour laquelle pour chacun de nos articles,
nous avons détaillé les informations pratiques qu’on a pu collecter sur place et au retour, sur internet.

Définir ses priorités

Après avoir consulté plusieurs sites d’informations, nous avons distingué plusieurs zones intéressantes à voir dans le pays :
Les grandes villes : Bogota, Medellin, Carthagène des Indes, Cali, .
Les sites naturels : cano cristales, le parc de Tayrona, désert de la Tatacoa, le Canyon du Chicamocha, les différents paramos, la vallée de Cocora.
Les monuments historiques comme la Ciudad Perdida, la Cathédrale de sel de Zipaquirá, Le Sanctuaire de Las Lajas, le parc archéologique national de Tierradentro et ses tombes souterraines.
Les îles de la mer des Caraïbes.
Les villages coloniaux..dont ceux de la liste des pueblos patrimonios.

Une fois les points placés sur une carte, on réalise qu’on ne peut pas tout voir.

On part donc des grandes villes comme Bogota, Medellin et Carthagène qui forment un axe central.

En fonction du temps à passer dans le pays, il faut choisir des lieux à visiter soit à l’Est, soit à l’Ouest soit dans les deux parties.
A l’Est, les villages blancs de Boyaca et de Santander, le paramo d’Ocetá, Guadalupe.
A l’ouest les villages colorés de la zone caféière et vallée de Cocora.

La solution pour pouvoir profiter des deux faces des cordillères des Andes, c’est de prendre des vols internes. Si on a un temps limité, c’est vraiment l’idéal.
A partir de là, on dessine l’itinéraire en fonction du temps dont on dispose sur place et du temps de trajet.
Voici la liste des villes, villages et parcs qu’on a eu la chance de visiter en 17 jours sur place :

Santander

Guadalupe

Las gachas

Barichara

Barichara

Guane

Guane

Giron

Giron

Socorro

Socorro

Quindio

Salento

Salento

Filandia

Filandia

Cocora Valley

Vallée de Cocora

Antioquia

Medellin

plaza botero

Guatapé

guatape

Penon de Guatapé

penon de guatape

Jardin

Jardin

Cundinamarca

Bogota

Monserrate

La Meta

La Macarena (Cano Cristales)

Cano Cristales

En plus de ces endroits, nous avons forcément dû passer par d’autres villes ou villages : Andes, Pereira , Bucaramanga, Canyon du Chicamocha, Villavicencio et bien d’autres endroits.

Les transports en Colombie

A l’intérieur du pays, le réseau des bus et les vols internes sont les deux solutions à privilégier. Tous les deux sont bons marchés : les bus relient toutes les villes et villages entre eux, et les vols internes permettent, lorsque la distance est trop grande, de gagner un temps considérable.

Des références pour les bus:

Voici quelques sites à consulter pour préparer votre itinéraire :

Lorsque vous ne trouvez pas les horaires ou des indications concernant des trajets entre deux villages, cela ne signifie nullement qu’ils n’existent pas. Les plus petites compagnies n’ont pas de sites et certains trajets pourtant fréquents ne sont jamais listés. Les forums restent les meilleurs sources pour trouver la bonne info !

Des horaires de bus à noter

Voici quelques exemples d’horaires et de prix que vous pourrez noter pour la préparation de votre itinéraire. Reportez vous à chacun de nos articles pour avoir plus d’informations, et plus d’horaires.

De Socorro à Bucaramanga

Depuis Socorro vous pourrez rejoindre Bucaramanga avec les compagnies Copetran ou transsander.

   Horaires : Il y a des bus toutes les 20 à 40 minutes de 4:30 à 00:00 et le trajet dure environ 3h30.
   Tarif : environ 25 000 COP.

De Bucaramanga à Socorro

   Horaires : Il y a des bus toutes les 20 à 40 minutes de 4:30 à 19:30 et le trajet dure environ 3h30.
   Tarif : environ 25 000 COP.

De Socorro à San Gil

   Horaires : de 6:00 à 18h30 toutes les 15 minutes.
   Tarif : environ 4-5000 COP.

De San Gil à Socorro

   Horaires : de 5:30 à 19:30 toutes les 15 minutes.
   Tarif : environ 4-5000 COP.

De Socorro à Guadalupe

   Horaires : 12h00, 13h30, 16h00.
   Tarif : environ 11 000 COP.

De Guadalupe à Socorro

   Horaires : 5:00, 6:00, 12:00.
   Tarif : environ 11 000 COP.

De Socorro à Oiba

   Horaires : de 6:00 à 18:00 toutes les 20 minutes.

De Oiba à Socorro

   Horaires : de 6:00 à 18:00 toutes les 20 minutes.

De Guadalupe à Bucaramanga

Depuis Guadalupe, les transports sont peu fréquents. Selon l’horaire, vous pourrez partir directement à Bucaramanga, à Oiba ou à Socorro. Si vous ne comptez pas prendre le seul direct pour Bucaramanga à 4h du matin, voici quelques indications : Le ticket de bus s’achète sur la place principale, dans une petite agence. On prend le ticket pour Socorro, avec un premier arrêt à Oiba.

 Temps de trajet  2h au total.
   Tarif: 11 000 COP.

A Socorro, c’est le bazar.Le bus s’arrête à un terminal à côté d’un marché, et il y a du monde partout. A cet endroit, il n’y a que la compagnie CootraSaravita. A la descente on est face à une petite agence qui vend les billet pour Bucaramanga.

   Il y a des bus qui partent toutes les 30 minutes de 04:00 à 10:00 et toutes les heures de 11:00 à 00:00.
   Tarif : 19 000 COP.
Temps de trajet : 3h30

De Villa de Leyva à Guadalupe

Et voici quelques indications sur le trajet depuis Villa de Leyva.

De villa de Leyva à Tunja

   Tarif : 7000 COP.

De Tunja à Oiba

   Tarif : environ 20 000 COP.

De Oiba à Guadalupe

   Tarif : 7000 COP.

Les transports depuis / Vers Barichara

Barichara est situé à 110 km de Bucaramanga et 21 km de San Gil. Depuis Medellin, le trajet en bus est possible, mais très long (une dizaine d’heure). On recommande donc l’avion. Le billet d’avion pris en avance coûte dans les 132 000 COP.

De Bucaramanga a San Gil

   Les bus de Bucaramanga à San Gil partent toutes les demi-heures de 4:30 à 20:00.
Le trajet dure 2h30.
   Le tarif est de 19 000 COP par personne.

De San Gil à Barichara

   Les bus du terminal de bus de San Gil jusqu’à Barichara partent toutes les demi-heures de 06:00 à 20:30 .
Le trajet dure un peu moins d’une heure.
   Le tarif est de 5000 COP par personne.

De Bucaramanga à Barichara en direct

Au terminal de bus de Bucaramanga, on peut prendre un bus « direct » pour Barichara avec la compagnie CotraSangil, pour 20 000 COP par personne. Le trajet au total prend 4 heures, avec l’attente à San Gil.

Horaires de bus :

   du lundi au vendredi à 6h45
   le samedi à 9:15
   Le dimanche à 19:30

   Tarif : 20 000 à 22 000 COP par personne.

De Barichara à Guadalupe

   Temps de trajet total: 3h30.
   Tarif global : 22 000 COP par personne.

   Le trajet jusqu’à San Gil dure 1 h. Il y a un bus toutes les 20 à 30 minutes.
   Tarif : 5000 COP par personne.

Au terminalito (petit terminal) de San Gil le trajet s’enchaîne sans attendre, à peine arrivé, on remonte dans un autre mini-bus de la compagnie Transsander pour Oiba.

   Le trajet dure 1h30.
   Tarif :10 000 par personne.

A Oiba, on remonte là encore sans attendre dans une jeep de la compagnie Cootrasaravita Socorro.

   Le trajet jusqu’à Guadalupe dure 1 heure. Horaires inconnus, les jeep fonctionnent en fonction de l’affluence.
   Tarif : 7000 COP par personne.

De Villa de leyva à Barichara

Pour venir à Barichara depuis Villa de Leyva, voici les informations qu’on peut trouver sur internet:

Un premier bus de Villa de Leyva à Tunja :

   le trajet dure 1 h environ.
   Tarif: environ 7000 COP.

Un deuxième bus de Tunja à San Gil :

   Un bus par heure en moyenne et le trajet dure entre 4h et 5h.
   Tarif : environ 30 000 COP.

Un troisième bus de San Gil à Barichara

   Horaires:  toutes les demi-heures de 05:00 à 18:30, le trajet dure moins d’1 heure.
   Tarif: 5000 COP.

De Barichara à Guane

Pour vous rendre au village de Guane en bus :

   Il y a des départs toutes les heures de 5h45 à 17h45.
   Pour le retour, même chose, un bus toutes les heures de 6:15 à 18:15.
   Tarif:2300 COP.

Comment se rendre à Jardin

De Medellín à Jardin

Depuis Medellín, on peut prendre un bus au terminal del sur avec la compagnie Suroeste ou Rapido Ochoa. A Jardin, vous trouverez les agences de ces deux compagnies l’une en face de l’autre dans la calle 8.

   Le bus de la compagnie Rapido Ochoa part à 04:45, 08:50,  13:00,  15:00,  16:25,  18:45.
   Le bus de la compagnie Suroeste part à 5:30, 6:55, 9:20, 10:30, 12:00, 12:30, 13:30, 14:00,15:20, 15:45, 17:00, 17h20, 18:30.
   Le trajet dure 3h30.
   le tarif du trajet est de 26 000 COP.

De Pereira à Jardin

Il existe apparemment plusieurs façons de vous rendre à Jardin depuis Pereira (ou Armenia). Les trajets sont estimés à 7-8 heures. Le trajet de Salento à Medellin prend 8 heures (et non 6 comme indiqué partout). Il peut-être plus judicieux et surtout plus simple de prévoir un bus direct jusqu’à Medellin , et de repartir ensuite de Medellin jusqu’à Jardin à la journée, ou pour plusieurs jours.

De Pereira à Bolombolo

   Tarif : environ 30000 pesos.

De Bolombolo à Jardin

   Tarif : environ 16000 pesos.

Ou un trajet plus souvent cité sur internet :

De Pereira à Riosucio

   Tarif : environ 18 000 COP.

De Riosucio à Jardin

   Tarif : environ 20 000 COP.

Les transports depuis / vers Guatapé

Le village est à environ 2 heures en bus depuis Medellín. Il faut se rendre au Terminal del Norte à la station Caribe, sur la ligne A. Le terminal est à la sortie du métro. Il y a deux stands qui vendent des billets pour Guatapé, les prix sont équivalents : Sotrapenol et Sotravicente.

De Medellin à Penol

   Horaires avec la compagnie Sotrapenol : 06:45, 08:00, 08:20, 08:40, 09:20, 09:40, 10:50, 11:10, 11:30, 12:00, 13:00, 13:30, 14:00, 15:00, 15:30, 16:00, 17:00, 17:30, 18:30, 19:00,19:30, 20:00.
   Tarif: 14 000 COP par personne.

De Penol à Medellin

   Horaires avec la compagnie Sotrapenol : 05:15, 05:45, 06:15, 06:45, 07:15, 07:45, 08:15, 09:00, 09:45, 10:30, 11:15, 12:00, 12:45, 13:30, 14:00, 14:30, 15:00, 15:30, 16:30, 17:30, 18:00.
   Tarif: 14 000 COP par personne.

Les transports depuis / vers Medellín

Medellín se trouve à une heure d’avion de toutes les autres grandes villes de Colombie : Cartagena, Cali, Baranquilla, Bogota, Pereira ou encore Armenia. C’est de loin la meilleure solution pour les grandes distances et pour un séjour de courte durée dans le pays. De plus, les prix sont vraiment abordables (dans les 30 euros pour certains vols). Sinon, voici quelques informations pratiques sur les trajets en bus depuis les principales villes.

De Baranquilla à Medellin

Depuis Baranquilla, les trajets durent 11h environ.

   Les bus Expresso Brasilia partent à 06:30, 09:00, 14:00, 18:00, 20:00, 22:00.
  Tarif 132 000 – 142 000.

   Les bus Rapido Ochoa partent à 10:00, 15:00, 17:30, 19:00, 21:00, 23:00.
  Tarif 109 000 – 120 000.

De Bucaramanga à Medellin

Depuis Bucaramanga, les trajets durent 8h30 environ.

   Les bus Copetran partent à 01:30, 05:00, 08:00, 10:00, 13:00, 15:00, 17:00, 19:00, 21:00, 22:30, 23:45.
  Tarif: 70 000 – 90 000.

   Expreso brasilia partent à 22:30.
Tarif: 92 000.

   Transportes Omega partent à 21:30.
  Tarif: 70 000.

De Pereira à Medellin

Les trajet durent 6-7h.

 Les bus Empresa Arauca partent à 00:15, 08:00, 09:00, 10:00, 11:00, 12:00, 13:00, 14:00, 15:00, 16:00, 18:00, 23:00.
  Tarif 37 000.

   Les bus FlotaOspina partent toutes les heures de 5:00 à 19:00.
  Tarif: 43 000.

De Salento à Medellin

Des bus partent directement du petit terminal de bus de Salento vers Medellin, en passant par Pereira, Rosucio, Felisa (2 pauses). Il faut acheter son billet la veille avant 16h ou venir dès l’ouverture à 7h30. Ce trajet dure entre 6 et 8 heures.

   Horaires : 8h00, 10h00, 11h00, 12h00, 13h30, 16h00.
  Tarif : 47 000 COP environ.

De Cali à Medellin

Le trajet dure 9 heures.

   Les bus Bolivariano partent à 08:00, 10:00, 20:00, 21:30, 23:00.
  Tarif : 58 000- 63 000.

   Les bus Empresa Arauca partent à 06:30, 11:00, 12:00, 14:00, 16:00, 21:00, 22:00, 23:00.
  Tarif : 60 000.

   Les bus Flota Magdalena partent à 21:00.
  Tarif : 55 000.

   Les bus Expreso Trejos partent à 9:30, 11:30, 21:00.
  Tarif : $60.000.

De Cartagena à Medellin

Le trajet dure plus de 14h.

   Les bus Rapido Ochoa partent à 06:15, 16:30, 18:30, 20:30.
  Tarif : 96 000 – 168 000.

   Les bus Expreso Brasilia  partent à 07:00, 13:00, 17:30, 19:30, 21:30.
  Tarifs : 112 00 – 168 000.

De Medellin à Manizales

Ce trajet dure dans les 5 heures.

   Des bus partent toutes les heures de 4:30 à 19:30.
  Tarif : entre 35 000 et 40 000.

De Medellin à Pereira

Ce trajet dure 8h environ.

   Des bus partent toutes les heures environs même plus, de 5:00 à 22h.
  Tarif :entre 45 000 et 75 000.

De Jardin à Medellín

   Le bus de la compagnie Rapido Ochoa part à 04:45, 08:30, 10:30, 13:00, 14:15, 17:45.
   Le bus de la compagnie Suroeste part à 5:15, 6:00, 7:00, 9h30, 12:15, 15:00, 16:15, 17:00,  18:30.
   Le trajet dure 3h30.
   le tarif du trajet est de 26 000 COP.

Le transport depuis / vers Salento

De Medellin à Salento

Il y a une compagnie qui part directement de Medellin à Salento

  Horaires : 8h00, 9h00, 11h00, 13h00, 14h00, le trajet dure entre 6 et 8 heures.
  Le billet coûte 47 000 COP environ.

De Bogota à Salento

Depuis le terminal Salitre de Bogota jusqu’à Pereira

  les bus partent très fréquemment de 6h30 à 23h 30 (presque toutes les demi-heure), le trajet dure environ 10 heures.
  Tarif: 60 000 à 70 000 COP selon la compagnie.

Depuis le terminal Salitre de Bogota jusqu’à Armenia

  Les bus partent aux horaires suivants, en fonction des compagnies : 07h00, 08h00, 09h15, 19h00, 20h00,21h15,  22h00 , le trajet dure environ 09 heures.
  Tarif: 55  000 à 64 000 COP selon la compagnie.

De Pereira à Salento

Depuis le terminal de Pereira:

  Le trajet dure environ 1 heure et les bus partent à 5h30, 6h30, 8h40, 9h40, 11h30, 13h30, 16h30 et 18h30.
Le week-end, c’est toutes les heures de 6 à 20h.
  Le trajet coûte 7500 COP

De Armenia à Salento

Il faut se rendre au terminal d’Armenia. Si vous êtes à l’aéroport, il y a donc un premier bus à prendre, ou un taxi jusqu’au terminal, et ensuite un deuxième bus pour Salento. Avec les compagnies Cootracir et Expreso Alcalá

  Des départs ont lieu toutes les 40 minutes de 5h30 à 20h et le trajet dure environ 1 heure.
  Le ticket coûte 4500 COP.

De Jardin à Salento

Il y a trois changements à prévoir

Un premier bus pour Riosucio:

  horaires: 8h ou 14h le trajet dure environ 4 heures.
  tarif : environ 20 000 COP.

Un deuxième bus jusqu’à Pereira

  départs réguliers pour un trajet d’environ 3h30.
   tarif : environ 20 000 COP.

Un troisième bus jusqu’à Salento

  Le trajet dure environ 1 heure et les bus partent à 5h30, 6h30, 8h40, 9h40, 11h30, 13h30, 16h30 et 18h30. Le week-end, c’est toutes les heures de 6 à 20h.
  tarif: 7500 COP.

Depuis /vers Filandia

Sur la grande place de Filandia ou de Salento, des jeep font le trajet direct entre les deux villages,pour 5500 COP tous les jours de la semaine.

Vers Cocora Valley

Pour se rendre à Cocora Valley, il faut prendre une jeep willys sur la place principale de Salento.

  Il y a des jeep tous les jours et chaque heure de 5h30 à 17h30.
  Le trajet coûte 4000 COP par personne.

Une  idée des budget en Colombie

1€ = 3749,72 COP

Voici quelques tarifs de dépenses quotidiennes en Colombie

  • Un plat : 9000 – 12 000 -18 000 -22 000 COP et au delà, en fonction du lieu.
  • les bouteille d’eau vont de 800 à 2200 COP.
  • Un café ou « tinto » de 300 (vendeur de rue) à 800 jusqu’à 4000.
  • Dans les villes comme Bogota, Medellin,  vous pourrez trouver des hébergements sommaires pour 50 000 COP ou moins.
  • Dans le Oxxo, (supérette ouverte toute la nuit, concurrente de 7 Eleven)  les bouteilles d’eau sont à 1600 COP.
  • La part de pizza copieuse dans la rue est à 5000 COP.
  • L’empanada de poulet est à 2000 COP.
  • Les cigarettes coûtent selon les marques entre 5000 et 7000 COP.
  • un gâteau au chocolat dans une boulangerie est à 1500 COP, le croissant au chocolat à 1700 COP, le gâteau nature à 2000 COP.
  • A l’aéroport la bouteille d’eau coûte en moyenne 3500 COP, le donuts chez Dunkin’ Donuts 3400 COP.

Les distributeurs

Vous en trouverez partout, dans toutes les villes et villages du pays, à l’exception bien sûr des parcs naturels..Mais s’il y a un village à côté, il y a de fortes chances que vous en trouviez un. On n’a jamais été bloqué à ce niveau là. Le retrait maximum est généralement de 300, 400 ou 600 000 COP.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top