Camino real, de Barichara à Guane

Le Camino Real, de Barichara à Guane

Si vous venez jusqu’au village de Barichara dans la région de Santander en Colombie, vous pourrez faire la randonnée d’environ 6km qui relie Barichara au petit village de Guane. Le premier se trouve à plus de 1300 mètres d’altitude, et le second à environ 800 mètres d’altitude. Il est donc recommandé de faire le sentier dans le sens de la descente et de revenir en bus. Ce chemin est déclaré monument national de Colombie, et il fait partie d’un vaste réseau de sentiers du Centre-Est colombien qui intégrait autrefois la route de Santafé de Bogota, Tunja, Bucaramanga, Pampelune et Cúcuta, avec des ramifications menant à Cartagena et même au Venezuela. Il a été à l’origine construit par les indigènes de la région, avant d’être restauré par l’allemand George von Lenguerke à partir de 1864.

Aujourd’hui il est possible de faire une randonnée d’environ 3 jours en enchaînant plusieurs portions de cette ancienne route :

  • De Cabrera à Barichara ( environ 2h30 pour 7km)
  • De Barichara à Guane ( environ 2h  pour 6km)
  • De Guane à Villanueva ( environ 3h pour 8km)
  • De Villanueva au village de Jordan ( environ 5h pour 14km)
  • Et de Jordan à Los Santos (environ 2h pour 5km)

 

Le Camino Real entre Barichara et Guane est donc un petit aperçu des randonnées qu’on peut faire dans la région !

Le départ depuis Barichara

A Barichara, il faut remonter la calle 1 jusqu’à l’intersection avec la carrera 10, et vous verrez là, devant la petite place, la pierre mentionnant le début du sentier.

Guane

Guane

Guane

La randonnée entre Barichara et Guane

Une fois engagé sur le chemin, on descend franchement la montagne sur un petit chemin qui serpente jusqu’à la route via Barichara – Guane. Là encore, comme depuis les miradors de Barichara, on a un beau point de vue aérien sur toute la vallée et les montagnes, au delà du fleuve Suarez. Le chemin est pavé sur la majeure partie du sentier.

Guane

Guane

Guane

Après la route via Barichara – Guane

Au niveau de la route, des panneaux indiquent la direction à prendre, on ne peut pas vraiment se perdre. Un panneau défoncé, et un peu plus loin, une pierre avec la mention Guane. Le chemin est pendant un long moment bordé par un muret de pierre, il passe au milieu des fincas privées. Il y a pas mal d’arbres à melena (ceux avec des lianes qui tombent comme des cheveux) et de nombreux cactus, avec quelques rares habitations perdues au milieu de nulle part.

Guane

Guane

Guane

Guane

Guane

Guane

La casa del Pdisanito

Peu après sur la gauche on peut s’arrêter à la casa del Pdisanito et prendre un café avec la vieille propriétaire (1000 COP par personne). Elle propose aussi à manger et laisse à disposition ses toilettes contre un pourboire.

Guane

Guane

Guane

Guane

La faune endémique de Chicamocha

Tout le long du chemin on peut entendre et si on a de la chance voir des oiseaux, dont deux espèces endémiques de la région de Chicamocha : le Cucarachero de Chicamocha et une espèce de Colibri. A part les oiseaux, on croise en chemin toute la faune habituelle des campagnes, vaches, chevaux et chèvres.

Guane

Guane

Guane

Guane

L’arrivée à Guane

La suite du chemin jusqu’à Guane est assez longue, avec par moment quelques petites montées, mais dans l’ensemble la marche est plutôt facile. Peu avant le village de Guane, on passe à côté d’une finca devant le mirador de la Pierda. Vous verrez une pancarte à l’entrée proposant des boissons. Encore quelques dizaines de minutes, et on arrive enfin à Guane par le haut du village. Celui-ci compte environ 200 habitants et c’est un vrai village de campagne, d’un calme plat, sec et arride, avec les mêmes maisons blanches qu’à Barichara. On sent tout de suite que Guane ne bénéficie pas de la même attention et du même souci de restauration. Certains murs semblent par endroit usés et prêt à tomber. Ceci n’enlève rien au charme de ce village hors du temps, bien au contraire. Ceux qui recherchent la tranquillité pourront trouver là quelques hébergements bon marché.

Guane

Guane

Guane

Le Parque Municipal de Guane

On atteint rapidement le Parque Municipal de Guane, une large place avec quelques commerces et restaurants, et bien sûr l’église principale de l’église, la Parroquia de Santa Lucía.
C’est sur cette place que vous trouverez le Museo Arquelogico y Paleontologico de Guane, où sont apparemment exposés plus de 10 000 fossiles et une momie vieille de plus de 700 ans ! Si le musée n’est pas ouvert, vous pourrez toutefois voir des fossiles exposés sur la place principale, devant l’église !

Guane

Guane

Guane

Guane

Guane

Guane

Les ruelles de Guane et Colombio

Le village compte 10 rues seulement, c’est dire sa petite taille ! On fait le tour en moins d’une heure. Le village est vraiment super calme, les habitants restent sûrement chez eux pour éviter la chaleur ou sont dans les champs à travailler, quoiqu’il en soit, on ne voit pas grand monde dans les rues. Le sol pavé est moins bien entretenu qu’à Barichara et on sent que la nature reprend ses droits par endroit. On retrouve les mêmes maisons blanches et les tuiles de couleur orangées, comme à Barichara.

Sur la place centrale ou au hasard d’un croisement vous tomberez peut-être sur Colombio, un personnage atypique venu de Patagonie. De physique occidental, il assure pourtant être de Medellin et il n’hésitera pas à vous inviter chez lui pour prendre un verre ( 5000 COP) tout en vous racontant sa vie. Il propose une chambre très sommaire pour 15 000 COP la nuit.

Guane

Guane

Guane

Le mirador et le cimetière de Guane

Tout au bout de la carrera 8, on tombe sur le Mirador del Cañon de Suárez d’où l’on a une superbe vue sur le fleuve. A l’opposé on peut visiter le petit cimetière et une petite chapelle.

Guane

Guane

Guane

Le retour à Barichara

Une fois que vous aurez fait le tour du village, si vous souhaitez revenir à Barichara, il suffit de retourner à la place centrale et d’attendre le bus.

  Il y a des départs toutes les heures de 5h45 à 17h45
  Pour le retour, même chose, un bus toutes les heures de 6:15 à 18:15.
  Tarif:2300 COP.

Si vous ne voulez pas attendre, il y a un bus « touristique » coloré ou des tuk-tuk qui font le trajet pour 10 000 COP.

Les horaires en image !

Voici tous les horaires relevés dans la petite agence Cotrasangil de Barichara, avec ceux de Barichara à Guane, ou de Guane à Barichara.

Barichara

Walking in Camino Real

Voici notre petite vidéo GoPro, un bout de la balade sur le Camino Real et un bout du village de Guane !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top