Salento, Quindío

Salento, porte d’entrée à Cocora Valley

Salento est la première municipalité fondée dans le département du Quindío en Colombie. Le village compte un peu moins de 4000 habitants, un peu plus de 7000 si l’on y ajoute tous les habitants des fincas voisines. Salento a su conserver son architecture coloniale traditionnelle, typique de la région du eje cafetero, qu’on appelle bahareque. Il fait partie des nombreux villages colorés de l’ouest Colombien. Le tourisme à Salento se compose aussi bien d’étrangers que de locaux, venus de tout le pays pour admirer la nature si particulière de la zone caféière. Salento est bâti sur un petit plateau, bordé par le fleuve Quindío et entouré de montagnes verdoyantes et de plantations de cafés. On peut apercevoir les sommets des petites collines environnantes depuis n’importe quelle rue du village. Si Salento est votre premier village coloré en Colombie, celui-ci vous enchantera très certainement. Mais il faut savoir qu’il n’est pas le plus coloré du pays, loin de là, et qu’il n’est pas le plus joli non plus. Le triangle du café regroupe trois grands départements : Caldas (manizales), Risaralda (Pereira) et Quindío (Armenia) plus des parties d’autres départements. Et il y a beaucoup de villages vraiment dépaysants dans toute la zone, comme par exemple Filandia, Pijao, Aguadas, Salamina, Marsella. Plus au nord dans la région d’Antioquia, des villages comme Jardin, Jerico, Guatapé, Santa fé de Antioquia pour les plus connus, sont aussi de vraies perles et ils méritent tous le titre de plus beau village de colombie ! Ce qui fait donc le succès de Salento, en plus de ses couleurs, c’est surtout sa proximité avec la vallée de Cocora, l’un des principaux attraits touristique du pays.

Salento

Le climat à Salento

Salento se trouve sur un étage de climat tempéré, à près de 2000 mètres d’altitude. La température moyenne oscille entre 17 et 22°. Ce qui signifie qu’au soleil et en haute saison on peut tout à fait rester en T-shirt la journée, mais en basse saison et par mauvais temps il faut prévoir un pull ou un blouson imperméable. Toute la région est assez humide, et de septembre à décembre il peut y avoir des pluies torrentielles. Nous avons visité la région en septembre, ce n’est pas vraiment l’idéal. Comme vous pouvez le voir sur nos vidéos et photos de Salento, Filandia ou Cocora Valley, le mauvais temps prédomine, même s’il y a de belles éclaircies par moment. Consultez nos différentes rubriques pour avoir des informations sur les transports depuis ou vers Salento, et les principales choses à voir dans le coin.

Les choses à voir à Salento

Si vous venez jusque là, il faut se réserver au moins une après-midi pour visiter le village. Il fait partie de ces villages coloniaux colombiens, très colorés, où il fait bon vivre. En tout cas, en tant que simple touriste de passage, on ne peut qu’apprécier cette ambiance ouverte et décontractée qu’on ressent ici.

La Plaza de Bolivar Salento

Dans tous les villages de Colombie,  la première chose que l’on voit en arrivant, c’est la place principale. A Salento, tout autour du parc central vous trouverez un distributeur, des restaurants et des stands de nourriture en journée (moins chers), des petits hôtels colorés à l’architecture coloniale, les jeep willys en partance pour Cocora Valley, l’église principale. Bref, c’est le cœur du village et vous y passerez et repasserez plusieurs fois pendant votre séjour.

Salento

Iglesia Nuestra Señora del Carmen

Trônant sur la place, l’Iglesia Nuestra Señora del Carmen est typique des petits villages de la région, mais de notre point de vue ce n’est pas la plus belle. En fait d’après certaines sources, l’église possédait deux tours à l’origine, mais suite à un tremblement de terre ou un incendie, elle a été reconstruite avec une seule tour, toute effilée comme on peut la voir aujourd’hui.

Salento

La calle Real

Principale rue commerçante du village, c’est aussi cette rue qui fait un peu la renommée du village. Toute la rue n’est qu’une succession de boutiques et restaurants. Tout au bout, on arrive aux escaliers menant au mirador. La rue démarre à droite de l’église, sur la place principale.

Salento

Salento

Salento

Salento

Salento

Salento

Salento

Salento

Mirador Alto de la Cruz

Une centaine de marches avec plusieurs paliers mènent au somment d’une petite colline surplombant tout le village, c’est le mirador Alto de la Cruz. L’ambiance là-haut est familiale et touristique, il y a un tout petit parc avec des balançoires. De là, on voit bien le village et au delà, et c’est là qu’on peut le mieux observer le coucher de soleil.

Salento

Salento

Salento

Sur le côté derrière les balançoires, le chemin se poursuit vers la montagne pour un autre point de vue à la fois sur les montagnes jouxtant le village et sur celles de derrière.

Salento

El mirador de Salento

A partir du précédent mirador, un chemin bétonné sur la gauche mène au bout d’une cinquantaine de mètres au deuxième mirador du village, el mirador de Salento qui offre une vue sur les montagnes de derrière. La vue est moins belle ici. Dans la rue, on trouve quelques commerces.

Salento

Salento

Salento

Salento

Le Meraki

Le restaurant extérieur Meraki se trouve assez loin de la place centrale, sur la calle 6. Ambiance détendue, cuisine internationale, c’est un des restaurants pas du tout typique mais sympathique à essayer. Les plats sont autour des 16 000 COP.

Salento

Salento

Salento

Salento

Salento

La galerie marchande El fin del Afan

Parmi toutes les boutiques de la Calle Real, la petite galerie marchande El fin del Afan mérite un petit détour. Un long couloir traverse plusieurs boutiques d’artisanat et mène tout au bout à deux dernière boutiques inférieures. Il y a pas mal de belles choses à l’intérieur.

Salento

Partir à la journée pour Filandia

Si vous séjournez à Salento et que vous avez du temps, une excursion à la journée à Filandia est l’occasion de découvrir un autre village coloré de la région :  Filandia. Ressemblant à tout point à Salento, ce petit village situé à une vingtaine de kilomètres vaut vraiment le détour. Le village est largement aussi joli, voire plus joli, et il est beaucoup moins touristique ! Consultez notre rubrique transport pour savoir comment y aller, et n’hésitez pas à visionner notre vidéo de Filandia !

Filandia

Partir à la journée pour Cocora Valley

Bien sûr, on ne pouvait pas ne pas citer la valle de Cocora, une des principales attractions touristiques du pays. Situées à 30 minutes environ en jeep depuis le centre du village, les montagnes parsemées de palmiers géants sont un des paysages emblématiques de la Colombie.

Cocora Valley

La vallée et le paramo de Romerales

Au delà de la Vallée de Cocora, en poursuivant les sentiers pédestres dans la montagne, on peut rejoindre le Paramo de Romerales qui fait partie du parc national naturel Los Nevados. Ici on peut observer, à plus de 3000 mètres d’altitude le même type de paysage qu’à Mongui, beaucoup plus connu des voyageurs car plus accessible. Cette randonnée est considérée comme très dure et des treks sont organisés sur plusieurs jours. Le parque Los Nevados est apparemment le troisième parc le plus fréquenté en Colombie.

La Cascada Santa Rita

A environ 6km de Salento se trouve une belle cascade, la cascada Santa Rita, située dans la la Reserva Natural La PataSola. On peut y aller par l’est en passant par le village la Boquia, ou par l’ouest en passant par les montagnes. Etant sur le chemin d’une finca, il y a apparemment un droit de passage de 3000 COP à payer. Sinon, il existe des guides privés pour s’y rendre. L’excursion guidée au départ de Salento coûte 60 000 COP et dure 3h30.

Les fincas ou ferme à café autour de Salento

Notre hôte à Salento nous a recommandé aussi tout un tas de finca accessibles depuis le village : voici donc une petite liste, vous trouverez plus d’infos sur place évidemment.

  • Kasaguadua finca natural reserve forest
  • coffee farm Las Acacias
  • coffee farm El Ocaso
  • coffee farm Don Elias
  • coffee farm La Arzacia

Les tours se déroulent généralement de 9:00 à 16:00 et durent 1h30 en moyenne. Les tarifs vont de 10 000 à 15 000 COP et on apprend tout le procédé de fabrication du café.

Le transport depuis / vers Salento

Depuis Medellin

Il y a une compagnie qui part directement de Medellin à Salento.

  Horaires : 8h00, 9h00, 11h00, 13h00, 14h00, le trajet dure entre 6 et 8 heures.
  Le billet coûte 47 000 COP environ

Vers Medellin

Des bus partent directement du petit terminal de bus de Salento vers Medellin, en passant par Pereira, Rosucio, Felisa (2 pauses). Il faut acheter son billet la veille avant 16h ou venir dès l’ouverture à 7h30. A la pause déjeuner, on s’arrête à une grande cantine devant un fleuve près de Felisa. Ici vous pourrez prendre un tinto (café) pour 1800 COP. Le plat de poulet coûte 6500 COP, un paquet de chips à 1700 COP.

  Horaires : 8h00, 10h00, 11h00, 12h00, 13h30, 16h00 le trajet dure entre 6 et 8 heures.
  Tarif : 47 000 COP environ .

salento

Si vous n’avez pas de direct, les bus indirects depuis Medellin ou depuis Salento passent par Pereira ou Armenia. Au niveau géographique, vous avez du nord au sud, Medellin, Pereira, Salento et Armenia. On ne voit donc pas trop l’intérêt de descendre jusqu’à Armenia pour remonter vers Salento ou vers Medellin, dans un sens comme dans l’autre. Il est plus logique de viser Pereira, autant de Medellin à Salento que pour le chemin inverse.

De Salento à Medellin, la vidéo

Voici le long trajet d’environ 8 heures entre Salento et Medellin. Ici on montre un peu la route, les arrêts et les paysages.

Depuis Bogota

Depuis le terminal Salitre de Bogota jusqu’à Pereira.

  Les bus partent très fréquemment de 6h30 à 23h 30 (presque toutes les demi-heure), le trajet dure environ 10 heures.
  Tarif: 60 000 à 70 000 COP selon la compagnie

Depuis le terminal Salitre de Bogota jusqu’à Armenia

  Les bus partent aux horaires suivants, en fonction des compagnies : 07h00, 08h00, 09h15, 19h00, 20h00,21h15,  22h00 , le trajet dure environ 09 heures.
  Tarif: 55  000 à 64 000 COP selon la compagnie

La meilleure solution depuis Bogota reste selon nous l’avion. A prendre depuis l’aéroport de Puente Aéreo à Bogota, le vol dure 1 heure et coûte dans les 30 euros. C’est moins du double du prix et ca met 9 à 10 fois moins de temps. On gagne donc une journée, et c’est clairement la meilleure solution si votre temps en Colombie est limité. Prendre l’avion très tôt le matin signifie que vous pourrez déjà être à Salento ou Filandia en fin de matinée.

La compagnie que nous avons choisie est Easyfly. Cette compagnie malheureusement a tout le temps des retards, voire des annulations, dès qu’il y a un peu d’intempéries. Ce sont de petits avions. Sur leur site ils signalent bien une limitation très stricte au niveau des bagages. En pratique, si vous avez un simple sac à dos 30L et que vous le gardez sur vous au moment de l’embarquement, ils ne le pèsent même pas. Nos sacs dépassaient le poids autorisé par moment et on n’a jamais eu de problème, on a toujours pu les garder avec nous.

Depuis Pereira

Il faut se rendre au terminal de Pereira. Si vous êtes à l’aéroport, il y a deux bus à prendre, ou un taxi jusqu’au terminal, et ensuite un troisième bus pour Salento. Le taxi est clairement l’option la plus simple, mais cela coûte environ 15 000 COP. Pour ceux qui optent pour le bus, celui-ci se prend à droite à la sortie, là ou stationnent tous les taxis. Il n’y a pas d’horaire fixe. Il faut acheter une carte rechargeable avant de monter. Pour notre part, on a eu la chance de tomber sur une locale qui a demandé autour d’elle si quelqu’un voulait bien nous faire passer. Le ticket unitaire (en plus du prix de la carte) vaut 2000 COP par personne. On attend donc 20 minutes, une dame nous fait passer dans le bus et on lui donne 5000 pour deux. Ce bus local passe par les stations Viajero puis Cuba. A Cuba, on reprend un autre bus en direction du terminal de Pereira. Pour ce dernier trajet, il ne faut pas repayer le bus. Comme on reste dans le circuit, on monte sur la passerelle, on redescend de l’autre côté puis on prend le bus sans avoir à repayer. (on monte dans le bus par l’arrière) Le trajet de l’aéroport jusqu’au terminal de Pereira coûte donc 2000 par personne (hors recharge) et il y a deux trajets en bus à prévoir.

Depuis le terminal de Pereira:

  Le trajet dure environ 1 heure et les bus partent à 5h30, 6h30, 8h40, 9h40, 11h30, 13h30, 16h30 et 18h30. Le week-end, c’est toutes les heures de 6 à 20h.
  Le trajet coûte 7500 COP

Vers Pereria

Voici les horaires au départ du petit terminal de Salento, pour la ville de Pereira.

salento to pereira

Depuis Armenia

Il faut se rendre au terminal d’Armenia. Si vous êtes à l’aéroport, il y a donc un premier bus à prendre, ou un taxi jusqu’au terminal, et ensuite un deuxième bus pour Salento.

Avec les compagnies Cootracir et Expreso Alcalá :
  Des départs ont lieu toutes les 40 minutes de 5h30 à 20h et le trajet dure environ 1 heure.
  Le ticket coûte 4500 COP.

Depuis Jardin

Il y a trois changements à prévoir :

Un premier bus pour Riosucio:

  Horaires: 8h ou 14h le trajet dure environ 4 heures.
  Tarif : environ 20 000 COP.

Un deuxième bus jusqu’à Pereira

  Départs réguliers pour un trajet d’environ 3h30.
   Tarif : environ 20 000 COP.

Un troisième bus jusqu’à Salento

  Le trajet dure environ 1 heure et les bus partent à 5h30, 6h30, 8h40, 9h40, 11h30, 13h30, 16h30 et 18h30. Le week-end, c’est toutes les heures de 6 à 20h.
  Tarif: 7500 COP.

Depuis /vers Filandia

Sur la grande place de Filandia ou de Salento, des jeep font le trajet direct entre les deux villages, pour 5500 COP tous les jours de la semaine. Voici en image les horaires.

horaires de bus Filandia Salento

Vers Cocora Valley

Pour se rendre à Cocora Valley, il faut prendre une jeep willys sur la place principale. Les horaires sont indiqués ci-dessus. Enregistrez l’image et agrandissez la pour mieux voir!

  Il y a des jeep tous les jours et chaque heure de 5h30 à 17h30.
  Le trajet coûte 4000 COP par personne.

trajet en bus salento cocora

Le terminal de bus de Salento

La calle 6 passe par la place principale. C’est la rue opposée à celle de l’église. Pour trouver le terminal de bus, il faut descendre cette rue (vers le nord) jusqu’au bout, tourner à droite au tournant, ( la rue devient la carrera 7 norte). Sur le côté gauche, vous verrez tout de suite un petit parc en contrebas et quelques cases. Les petites cases qui font office de bureau ouvrent de 7h30 à 16h environ. Les bus pour Medellín par exemple se prennent là.

L’hébergement à Salento

Dans le village, il y a énormément d’hospedaje, de petites guest house ou hôtels, là encore, du plus rustique à l’hébergement très correct. On pense qu’il n’est pas nécessaire de réserver à l’avance, surtout en basse saison. En voici deux que nous avons testé.

Hostal los 3 Leones

Nous en avons choisi un premier : le Hostal los 3 Leones. On a été séduit par la vue sur le village montrée en photo sur Booking. Le 3 Leones dispose en effet à l’étage d’une terrasse semi-ouverte qui offre une belle perspective sur tout le village. Il conviendra très bien aux jeunes backpackers qui aiment discuter et jouer au ping-pong jusqu’à pas d’heure et qui ne sont pas exigeants. Les chambres entourent une petite cour intérieure et c’est là que les voyageurs (très jeunes pour la plupart) se réunissent le soir, il y a donc pas mal de bruit. Dans la chambre, c’est très humide, il n’y a pas de serviette, pas de PQ, et surtout il y a de l’eau chaude 2 minutes seulement. C’est inscrit sur le petit papier scotché à la porte, et c’est vrai qu’on avait encore jamais vu ça. Soit il y a de l’eau chaude, soit il n’y en a pas, mais deux minutes, on a trouvé le concept assez bizarre. En basse saison il ne fait pas très chaud à Salento, en soirée ou au petit matin, autant dire que tous ces points négatifs nous ont poussé à partir. En même temps, on ne peut pas trop en demander pour 12€. Le propriétaire par contre est super-sympa, un amoureux de sa région et des plantes, et discuter avec lui a été un vrai plaisir.

Salento

Casa Borbon

Le Casa Borbon , notre deuxième choix, est à l’inverse beaucoup plus correct : à 20€ la chambre, c’est ultra propre, avec du café et du thé à disposition dans la petite entrée, une douche avec de l’eau chaude, un grand lit etc. Le gérant sur place nous a vraiment donné plein d’infos sur les choses à faire et à voir sur place. Rien à dire. Si vous choisissez cet hôtel, il faut demander les chambres du haut si possible, pour bénéficier de la vue sur les montagnes. Ils prêtent aussi une brosse pour se laver les chaussures au retour de Cocora Valley. L’hôtel se trouve juste à droite de l’église après la descente, face aux montagnes.

Salento

Une idée des tarifs à Salento

  • En ce qui concerne les hébergements, les petits hôtles affichant le tarif de 20 € ou plus sur booking sont tout à fait correct. Ceux dans les 12 -15 € sont plutôt rustiques. Il y a quelques chambres chez l’habitant qui méritent aussi un coup d’oeil.
  • Sur la place centrale, vous pourrez trouver de très bons plats aux environ de 15 000 16000 COP. Les tarifs sont à peu près les mêmes dans tous les petits restaurants un peu branchés du village.
  • Le restaurant extérieur Meraki, sur la calle 6 offre des plats internationaux (assez bon par rapport à la moyenne colombienne) dans les 15 000 -20 0000 COP.
  • Au Rincon de Lucy, un restaurant typique, vous pourrez manger pour deux fois moins cher.
  • Dans une lavendaria (laverie) classique dans les petites ruelles, le kilo de linge coûte 5000 COP.
  • Les cigarettes Marlboro vendues 6200 COP en supermarché dans les grandes villes sont vendues plutôt 7000 COP sur la grande place.
  • Un t-shirt souvenir à l’éffigie de Salento coûte dans les 20 000 COP.
  • Pour les filles, de très belles boucles d’oreille dans la Calle Real se négocient à 3000 COP.

Les restaurants recommandés par les locaux

On note ici les noms des restaurants et café recommandés par notre hôte à Salento

  • Sur la calle real, le restaurant Camino real, et le rincon de lucy,
  • Sur la calle 6, le restaurant el patio de mi casa,
  • Sur la grande place, les restaurants Juan Esteban et  los Arrieros,
  • Sur la carrera 6, le café jesus martin,
  • Sur la calle 3, à droite de la calle real le café Bernabe,
  • Sur la carrera 4, Tejos bar « los amigos »,
  • Tout en bas de la carrera 4, le luciernaga (live music)
Top