Carthagène des Indes, le centre historique

Carthagène, une magnifique ville coloniale

Cartagena, une ville à part en Colombie

Carthagène des Indes, plus communément appelée Carthagène ou Cartagena, est une ville de Colombie située dans le département de Bolívar.  Fondée au XVIe siècle par les colons espagnols, elle a servi de point d’ancrage pour la domination et le rayonnement de l’empire en Amérique du Sud. Cet héritage colonial fait de Cartagena une des villes les plus touristiques du pays, mais elle est en complet décalage avec les autres grandes villes colombiennes comme Bogota ou Medellin. En débarquant à Cartagena après avoir sillonné tout le pays, on pourrait facilement se croire dans un autre pays : la population et l’ambiance ne sont plus les mêmes, l’architecture n’est pas la même non plus. Quoiqu’il en soit, c’est une ville incontournable en Colombie, qui en révèle une autre facette. La ville historique de Carthagène et son enceinte sont classées au patrimoine de l’UNESCO.

Cartagena et la Havane

Cartagena fait face à la mer des Caraïbes et jouit donc à ce titre d’un cadre exceptionnel; Cette touche caribéenne la distingue des autres villes du pays et la rapproche plus en réalité d’autres villes comme la Havane à Cuba. La ressemblance entre ces deux villes est d’ailleurs très frappante : ce sont toutes les deux d’anciennes cités fortifiées faisant face à la mer, ultra colorées et à l’architecture typiquement coloniale. A l’intérieur des murailles on trouve la partie historique, les grands monuments et les belles places. En dehors des murs, la partie plus populaire et une zone urbanisée plus moderne. La population est principalement afro (noir, mulâtre ou zambo).
La différence entre les deux villes finalement, c’est l’entretien des murs : la Havane n’a pas les moyens de ravaler toutes ses façades, et la ville toute entière souffre des affres du temps, des vents du nord et du manque d’entretien. Carthagène, c’est un peu la Havane en plus propre, plus lisse et plus riche..les murs des bâtiments sont entretenus, la peinture ne s »écaille pas comme à la Havane et on sent moins la pauvreté, même si elle est quand même bien présente.

Si comme nous vous enchaînez la Havane et Carthagène dans le même voyage, les confusions pourront être nombreuses !

La population à Carthagène

A Cartagena, on retrouve le même genre de métissage afro que dans d’autres villes ou îles caribéennes. Contrairement à la Havane dont on vient de parler, notre impression est beaucoup moins positive à l’égard des Carthagénois. La population locale à laquelle on est confronté en tant que touriste est très souvent en demande, avec un rapport purement commercial. Il y a beaucoup de drogue et de prostitution à Carthagène et l’ambiance générale est par endroit un peu malsaine. Dans le petit quartier de Getsemani notamment, le soir venu, on peut voir les prostituées au coin des rues, et les hommes n’hésiterons pas à vous proposer de l’herbe ou autre chose.

Pour information, le quartier de Villa Hermosa, entre l’aéroport et le centro, où nous avions notre premier hébergement, est un quartier à éviter : cette zone ressemble beaucoup à certains coins de Belize city, avec beaucoup de groupes de jeunes un peu comme dans nos banlieues françaises. Notre taxi nous a vivement déconseillé de sortir en nous déposant devant la guest house. On est quand même sorti pour manger en traversant deux blocs de maisons, et c’est vrai que l’endroit n’est pas des plus rassurant. Si vous êtes en famille, ou pas habitués aux banlieues, évitez ce quartier. On imagine qu’en dehors de la presqu’île de la vieille ville, il doit y avoir beaucoup d’autres quartiers à éviter, car la ville est grande.

Les ruelles du centre historique

La vieille Carthagène se compose essentiellement de deux quartiers, le centro historico et San diego. Ces deux quartiers entourés par la muraille forment le centre historique de Carthagène. En dehors de murs, mais toujours sur la même presqu’île, on trouve le quartier de Getsemani, avec une apparence coloniale aussi,  et la Matuna, un quartier commercial et moderne dont on parle dans notre précédent article. Ici on va se concentrer sur le centro et San Diego. Voici un plan pour mieux visualiser ces quartiers, et les différents lieux qu’on aborde dans l’article.

La partie historique intra-muros de Carthagène a un charme indéniable. C’est la partie la plus colorée et la plus fleurie de toute la ville. On peut flâner au hasard des rues et découvrir plusieurs jolies places, de très belles églises, de très beaux balcons en bois, et des bâtiments de toutes les couleurs ! Voici une petite sélection de photos pour vous donner un aperçu  :

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

getsemani

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Cartagena Old City

Quelques suggestions de visites à Carthagène

Les places du centre historique de Cartagène

Une des composantes importantes du charme de la vieille Carthagène, ce sont ses places. Voici les principales :

Torre del Reloj

On commence la balade dans le vieille ville par son entrée principale, la torre del Reloj. Depuis Getsemani, on traverse un bout de la Matuna via son allée Camellón de los Mártires, et on passe sous la grande porte de la  Puerta del Reloj, Torre del Reloj ou encore Boca del Puente. Cette entrée a été bâtie au XVIIe siècle et c’était l’entrée officielle de la cité fortifiée.

Cartagena Old City

Plaza de Los Coches

Derrière la grande entrée de la torre del Reloj, on tombe sur cette grande place aérée bordée par le Portal de las Dulces, une succession de magasins vendant des friandises typiques.

Cartagena Old City

Plaza de la Aduana

En allant sur la gauche, on découvre une place tout aussi grande mais plus aérée encore, la Plaza de la Aduana, avec là encore une grande statue de Christophe Colomb, de très beaux bâtiments coloniaux et un pan de la muraille.

Cartagena Old City

Plaza San Pedro de Claver

La Plaza de la Aduana débouche ensuite sur l’une des plus belles places du centre historique, la Plaza San Pedro de Claver. On tombe face à face avec la très belle
église San Pedro devant laquelle on peut voir toute une série de sculpture en métal représentant des scènes de vie.
On retrouve le même type de statues à la Plazuela del Pozo dans Getsemani.

Cartagena Old City

Plaza de Santa Tereza

Si l’on poursuit en longeant la muraille, on arrive à la Plaza de Santa Tereza qui donne au bout sur la mer et le Baluarte de San Francisco Javier. De là on peut monter sur la muraille et entamer le tour de la vieille ville.

Cartagena Old City

Plaza Bolivar

Cette place très arborée est également assez populaire, avec sa grande statue de Simon Bolivar. Sur le côté, on peut voir des maisons coloniales avec de très beaux balcons fleuris. Sur l’un des trottoir couvert il y a les photos par terre de toutes les miss Colombie des années 50 à aujourd’hui. On y trouve également la Catedral Basílica Menor et el Palacio de la Inquisición.

Cartagena Old City

Plaza de la Proclamacion

Une petite place qui part du parque de Bolivar et qui longe la cathédrale sur sa droite, sur une allée piétonne.

Cartagena Old City

Plaza Santo Domingo

Cette place que l’on découvre presqu’au bout de la carrera 3 ou Calle de Ayos est entourée de nombreux cafés et de très beaux bâtiments historiques dont l’iglesia de Santo Domingo. Au milieu de la place trône une statue d’une femme couchée de l’artiste Botero.

Cartagena Old City

Plaza de la Universidad ou plaza de los estudiantes

Cette petite place fait face à l’imposante université de Carthagène. Une statue et quelques arbres, on ne s’y arrête pas forcément.

Cartagena Old City

Plaza Fernandez de Madrid

Au bout de la carrera 7, c’est la place San Diego. Assez fréquentée, il y a un parc central avec là encore de très belles bâtisses colorées, le bar décalé KGB et l’église Santo Toribio.

Cartagena Old City

Plaza de San Diego

Plus haut encore sur la carrera 8, on trouve la petite place San Diego avec son petit parc arboré, ses petites maisons coloniales et son église rouge qui est en fait une université. Vous pouvez avoir un aperçu de cette place dans notre vidéo « Cartagena Walk » tout en haut de la page.

Plaza de Las Bovedas

Tout au nord du quartier de San Diego, il y a sous la muraille une longue allée de magasins de souvenirs. L’endroit est joli, mais il est bordé de l’autre côté par un parking et un immense hôtel.

Cartagena Old City

Plaza de la Merced

Cette petite place discrète que l’on découvre en longeant la muraille sur la carrera 2 cache le théâtre Adolfo Mejia.

Cartagena Old City

Les murailles de la ville fortifiée

Tout comme certaines villes mexicaines comme Campeche par exemple, ou des villes européennes comme Dubrovnik, à Carthagène on peut longer toute une partie de la vieille ville depuis les hauteurs de ses murailles. On peut démarrer au niveau de la Plaza de Santa Tereza à partir du Baluarte de San Francisco Javier, ou plus bas depuis le Baluarte de San Ignacio . La très large muraille permet d’observer la mer et d’avoir de belles perspectives sur plusieurs rues du centre historique. En chemin on passe par le Baluarte Santo Domingo, Baluarte de la Merced, Baluarte de Santa Catalina et Baluartes de San Lucas. En faisant le tour complet,
on peut pousser jusqu’au Baluarte de San Pedro Martir, le Baluarte San Miguel Chambacu et le baluarte De Santa Tereza et revenir vers la Torre del Coche ou poursuivre dans les allées commerçantes de la Matuna.

Cartagena Old City

Le pasaje moneda

Comme à Getsemani avec le centro commercial empresarial, le vieux quartier possède aussi ses passages commerciaux. Le Pasaje Moneda est l’un d’entre eux. Beaucoup plus petit, il se situe entre l’Avenida Carlos Escallon et la calle monedaje.

carthagene des indes

Château de San Felipe de Barajas

Véritable monstre de pierre, cette forteresse qui est un immense bloc plus qu’un château conventionnel date du XVIe siècle et il serait la plus grosse forteresse construite par l’empire colonial espagnol. Il est situé dans la périphérie de Getsemani, sur la colline de San Lázaro. On vous en dit plus dans un autre article.

Castillo San Felipe de Barajas

Le quartier de Getsemani

Souvent cité comme alternative au centre historique, ce quartier situé à même pas 10 minutes à pied des murailles est la version populaire de la vieille ville. On vous donne plus d’informations dans un autre article.

getsemani

Un petit tour en bus touristique

A Carthagène, il y a la possibilité de prendre un bus touristique pour faire le tour des attractions de la ville. On en a vu un peu partout, notamment au pied du château San Felipe de Barajas.

 Le tarif est de 45 000 COP par personne
 Le tour dure 2 heures.

Castillo San Felipe de Barajas

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.