Caño Cristales, votre guide de référence

Caño Cristales, le vrai joyau de Colombie !

Un écosystème unique au monde

Le Caño Cristales est un affluent de la rivière Guayabero dans le département de la Méta, à environ 250km au sud de Bogota en Colombie,. On est là au beau milieu d’une chaîne de montagnes qu’on appelle la Serrania de la Macarena, un des écosystèmes les plus riches de la planète !
La rivière dite des cinq couleurs (jaune, bleu, vert, noir et rouge) est considérée comme une des plus belles rivières au monde. Elle doit sa particularité à la présence d’une plante endémique qu’on appelle Macarenia clavigera. Cette plante de couleur rose ou rougeâtre, la couleur des pierres par endroits jaune ou verdâtre, la clarté de l’eau et la luminosité, le tout donne à la rivière une apparence féerique qu’on ne trouve nulle part ailleurs sur la planète.  Cet affluent si particulier constitué de cascades, de rapides et de trous, court sur une centaine de kilomètres pour une largeur maximale de 20 mètres, et il est aujourd’hui possible d’en visiter une partie, à partir du village La Macarena.

Une vraie curiosité naturelle

Le zone est ouverte une partie de l’année seulement, de juin à novembre, période à laquelle la plante se pare de ses plus belles couleurs. La vidéo que vous pouvez visionner ici a été filmée au mois de septembre. Le reste de l’année, il n’est pas possible de se rendre au Caño Cristales.

L’ouverture d’un site classé

Caño Cristales s’est apparemment ouvert au tourisme depuis 2009, et le site est entièrement sécurisé depuis 2017, date à laquelle les Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC) ont définitivement quitté les lieux. Dans ce parc, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est toujours l’armée qui régule les passages. D’après notre guide, ce sont les locaux chasseurs d’animaux sauvages qui ont découvert ou redécouvert cet endroit unique au monde au cours du XXe siècle. Les pistes et les chemins autour des différents bras de la rivière Caño Cristales ont été en grande partie crées par les FARC. En 2016, environ 16 000 voyageurs se sont rendus au Caño Cristales, dont 20% d’étrangers. Et aujourd’hui on peut voir les militaires construire de grands baraquements à l’intérieur du parc pour accueillir de plus en plus de touristes.

Cano Cristales

Se rendre à Cano Cristales par ses propres moyens

Nous nous sommes renseignés en amont pour savoir s’il était possible de visiter Caño Cristales seul. Visiter le parc national seul, non ce n’est pas possible. En fait c’est comme aller dans une jungle sans savoir où se trouvent les sites d’intérêt. Une fois sur place, il est obligatoire d’être accompagné d’un guide.

Se débrouiller pour s’y rendre par ses propres moyens, et se débrouiller sur place pour choisir un guide, un hôtel etc. , oui c’est possible, mais on le déconseille fortement. Nous avons fait le calcul : déjà trouver les informations est plus que difficile, mais d’après toutes les informations qu’on a collecté ce n’est absolument pas rentable.

Il vous faudra payer :

  • Le vol aller-retour depuis Bogota ou Villavicencio. C’est également possible depuis les autres villes de Colombie (Medellin, Cali ).
  • Le transport fluvial et terrestre : les allers-retour en lancha et 4*4 dans le parc national.
  • Les diverses taxes aéroportuaires à l’aller.
  • La taxe d’entrée au parc national de 92 000 COP par personne.
  • La taxe de participation au tourisme pour la municipalité de la Macarena de 39.100 COP par personne.
  • Bien sûr la taxe aéroportuaire de la Macarena de 6000 COP par personne à la sortie.
  • Enfin payer le service de guides pour vous balader dans la nature.
  • Et obtenir un permis d’accès au parc naturel, car l’armée filtre le nombre de visites quotidiennes. Vous pouvez faire une demande aux adresses suivantes: reservasmacarena@parquesnacionales.gov.co et  regionalmacarena@cormacarena.gov.co ou demander des renseignements à ce sujet sur le site des Parques nacionales. Il faut apparemment 3 jours pour obtenir un permis. Il faut être sûr de pouvoir faire correspondre vos dates de visite avec votre autorisation.

Les compagnies aériennes : Bogota

Les compagnies aériennes pour se rendre à la Macarena depuis Bogota ont des sites internet qui ne sont pas consultables depuis la France. La ligne  Satena Airlines assure des vols commerciaux.Il faut un VPN pour contourner le blocage depuis l’Europe, ou les consulter une fois en Colombie. Vous pouvez sinon les contacter et leur demander leurs tarifs, dates de vol etc. via leur page facebook ou via les mails suivants :

mercadeo@satena.com
reservas.callcenter@satena.com
reservas1@satena.com
reservas2@satena.com
norma.marquez@satena.com
norma.mendez@satena.com

Avec Satena Airlines, il y a seulement trois vols hebdomadaires au départ de Bogota (mercredi vendredi et dimanche) et deux vols depuis Medellin ( lundi vendredi ). Leurs horaires sont variables. Le séjour sur place doit donc s’organiser en fonction de cette contrainte.
En 2018, le tarif pour un vol aller-retour Bogota – La Macarena avec la compagnie Satena est de 717 200 cop par personne.

Avec les charters Jet Stream et Embraer de la société Sarpa SAS il y a également 3 vols hebdomadaires au départ de  Bogota ( le lundi, le jeudi et le samedi).
Il s’agit de petits coucous d’une capacité respective de 19 et 30 passagers. Nous n’avons trouvé aucune information sur internet au sujet de leurs horaires et leur tarifs, sans passer par une agence.

Depuis Bogota, les avions partent du terminal 2 du Puente Aéreo de l’Aéroport El Dorado. Le départ se fait toujours le matin.

Les compagnies aériennes : Villavicencio

Il est également possible de partir depuis Villavicencio. A l’aéroport de Villavicencio, vous pourrez demander aux 3 ou 4 agences présentes, et négocier un vol tous les jours de la semaine pour environ 500 000 COP par personne. Le risque sans passer par une agence, c’est de ne pas avoir de vol le jour même, si aucun n’est disponible. En semaine, ce sont des petits coucous de 3 ou 5 places de type Cessna, et le samedi il est possible d’embarquer dans le Douglas DC-3 (un petit avion qui transporte cargaison, animaux et passagers!).

Depuis Villavicencio, les avions partent de l’aéroport Vanguardia dès 8h du matin.

Cano Cristales

Les avantages et inconvénients à s’y rendre par ses propres moyens

L’avantage à se débrouiller seul est bien sûr d’avoir un sentiment de plus grande liberté. On est en solo avec son guide, et non avec tout un groupe. L’inconvénient, c’est qu’on paye certainement plus cher, et qu’on perd beaucoup de temps à attendre et chercher les informations. Cela génère naturellement plus de stress et d’incertitude. En gros de notre point de vue, ça n’est pas plus intéressant de se débrouiller seul. Pour une fois, on recommande de passer par l’une des agences locales, ce sera moins cher et plus simple !

Au cas où vous seriez intéressé par une aventure sans passer par une agence, voici en plus les coordonnées tel et mail des guides-lanchas à la Macarena. Vous verrez cette affiche à l’embarcadère de la Macarena. Pour chaque départ, du premier au dernier jour, c’est là qu’on se réunit. On prend la lancha pas plus de 10 minutes à chaque fois, pour rejoindre l’autre rive. C’est ici apparemment, chaque matin, que les guides négocient et décident des lieux à visiter pour leur groupe.

Cano Cristales

Se rendre à Cano Cristales via une agence

Les agences locales, une valeur sûre

Vous pourrez trouver les 22 agences locales de la Macarena pour effectuer un tour à Caño Cristales sur le document intiulé ABC cano cristales, fourni par le site « parques nacionales« .  Beaucoup d’agences nationales, voire internationales organisent aussi le circuit, mais ce sont bien les guides locaux qui au final gèrent l’excursion. Si vous passez par un site ou une agence française, elle ne fait en réalité que l’intermédiaire, et les prix sont bien plus élevés.

Les tarifs des agences locales

A peu de choses près, les agences locales proposent tous les mêmes circuits et les tarifs sont sensiblement les mêmes : Nous avons choisi l’agence Eco Turismo Sierra la Macarena (turismoecologico@ecoturismomacarena.com) qui organise les expéditions au départ de Bogota, Villavicencio, Cali et Medellin. Voici leurs tarifs :

Depuis Villavicencio :
2 jours sur place : $1.181.000 COP (333,30 euro)
3 jours sur place : $1.439.000 COP (406,11 euro)
4 jours sur place : $1.682.000 COP (474,69 euro)
5 jours sur place : $1.971.000 COP ( 556,25 euro)

Depuis Bogota:

3 jours. : $1.672.000 COP (471,87 euro)
4 jours. : $1.925.000 COP (543,27 euro)
5 jours. : $2.240.000 COP (632,17 euro)

Depuis Medellin ou Cali :
le tour de 4 jours. :$2.100.000 COP  (592,66 euro )
le tour de 5 jours. : $2.100.000 COP (592,66 euro )

Vous trouverez généralement partout cet ordre de prix : autour de 300 euros pour 2 jours et 400 euros les 3 jours depuis Villavicencio. Il faut compter 100 euros de plus si vous partez de Bogota.

Quelques variantes selon les agences

L’agence De Una Colombia que nous avons contacté aussi propose le tour de 3 jours depuis Bogota au prix de 525 euros. Ils sont plus chers, mais proposent des formules différentes :  une formule avec le trajet en bus de Bogota à Villaviencio, une autre avec une nuit en hamac dans le parc même etc.

Les dépenses à votre charge

Toutes les agences prennent en charge une partie des taxes mais certaines dépenses restent à votre charge :

  • Les bouteilles d’eau en dehors de l’excursion. Ils prêtent contre une caution de 5000 cop l’unité plusieurs gourdes en plastiques et les remplissent d’eau potable. Les bouteilles vendues dans les commerces ne sont pas autorisées dans le parc.
  • La taxe de participation au tourisme pour la municipalité de la Macarena de 39.100 COP par personne.
  • Les frais d’entrée dans le parc d’un montant de $92.000 COP par personne.
  • La Contribution au plan d’urgence à La Macarena d’un montant de 12 000 $.
  • La Taxe aéroportuaire lors de votre départ d’un montant de $6.000

En pratique, nous n’avons payé que la taxe de 39.1000 COP dès l’arrivée à l’aéroport de la Macarena et les 6000 cop de taxe aéroportuaire le jour du départ. Notre guide le premier jour nous a parlé des taxes, on a dit (car on le pensait vraiment) qu’il nous semblait que tout était compris, et on a rien payé d’autre.

Cano Cristales

Comment payer le tour ?

Cette agence comme les autres organisent des promotions sur leur site. Nous avons choisi la formule de 3 jours, on nous a annoncé par email le prix de $1.493.000 par personne. Nous avons payé 30% du prix total avant le départ, via l’interface de paiement en ligne PayU, et le reste en cash à l’aéroport (retrait à Villavicencio, sinon paiement par carte possible aussi). Cette interface de paiement est sûre, nous avons eu du mal à faire passer le virement (plusieurs jours d’attente après une annulation du transfert), mais les employés PayU répondent rapidement par tchat ou email. Le virement a finalement eu lieu, et l’agence ecoturisma nous a confirmé la bonne réception par mail. Au final, on n’a pas trop compris pourquoi, mais à l’aéroport on a payé environ 200 000 COP de moins que prévu en cash.

Les filles qui voyageaient avec nous dans l’avion avaient tout payé en une seule fois sur internet, une fois en Colombie.

L’interface de paiement PayU depuis la France

A savoir, nous avons également payé des billets d’avion internes pour des vols avec la compagnie Easyfly, toujours avec cette interface PayU depuis la France. Pourquoi ?? car les compagnies colombiennes, pour la plupart ont des comptes bancaires qui ne correspondent pas aux nôtres (IBAN etc). Il faut donc passer par ce genre d’interface car un virement classique semble plus compliqué.

Caño Cristales 2, 3 , 4 ou 5 jours ?

Le minimum proposé par les agences est de deux jours sur place. Le maximum qu’on ait vu sur internet c’est 6 jours. Tout dépend bien sûr de son budget vacances et du temps dont on dispose en Colombie. Il faut juste savoir que le premier jour, il s’agit d’une demi-journée. Idem pour le dernier jour. La formule 2 jours correspond donc en réalité à 1 jour plein sur place, même chose pour le reste des formules. Ceci dit, dès la première journée on en prend plein les yeux avec Cano Cristalitos. Avec certaines agences, mais aussi en fonction des autorisations données par l’armée, il se peut que vous alliez aux cascades Los Pianos ou Los Ochos dès le premier jour, c’est à dire les lieux les plus spectaculaires de toute la zone.

Le dernier jour, là encore, soit vous terminez par les cascades, soit par Cristalitos, mais on en profite largement. Selon notre guide, pour voir tous les sites d’intérêt de Caño Cristales, il faut bien 4 jours. Au delà, on vous emmène certainement en dehors de la zone pour voir d’autres merveilles naturelles, comme El Raudal, un canyon traversé par des rapides.
N’hésitez pas à consulter le détail des trois jours à travers nos articles : 1er jour, 2ème jour, 3ème jour.

Comment rejoindre Villavicencio ?

Si vous prenez une formule via une agence, et que vous souhaitez économiser un peu, il vous faudra rejoindre Villavicencio par vos propres moyens. Villavicencio se trouve à environ à 125km au sud de Bogota. Voici quelques infos pratiques pour vous rendre à Villavicencio:

  • Prendre le bus au terminal Salitre de Bogota
  • Compagnies : Expresso Bolivariano, la Flotta Macarena, Transportes Arimena.

 Horaires des bus de Bogota à Villavicencio:

  • Toutes les 20-25 minutes de 3h25 du matin à 21h20 avec Expresso Bolivariano
  • Pareil de 4h55 à 18h00 avec Transportes Arimena
  • Idem de 00:30 à 23h30 avec la Flotta Macarena
  • Temps de trajet : environ 3 heures à l’aller, 3h30 au retour.

 Tarif : 26 000 COP.

Au terminal de Bogota, comme dans tous les terminaux du pays, les agences se trouvent dans une grande salle où elles sont les unes à côté des autres avec leur nom affiché au dessus. Comme le rendez-vous à l’aéroport de Villavicencio est à 7 heures du matin, il faut donc arriver la veille à Villavicencio.

De Bogota à Villavicencio en bus

Voici une vidéo qui montre le trajet et les paysages entre Bogota et Villavicencio. Une bonne partie du trajet consiste déjà à sortir de la ville de Bogota.

La ville de Villavicencio

Etant arrivé le soir, nous n’avons pas vu grand chose de Villavicencio. C’est une grande ville mais avec de petits bâtiments (voir photo ci-dessous). On est loin de la démesure de Bogota. Pour un hôtel, on recommande toutefois le centre ville, près de la calle 38 du côté du parque de Hacha. Il y a beaucoup de quartiers à Villavicencio avec les mêmes noms ou numéros de rue. Il faudra donc préciser au chauffeur de taxi un point d’intérêt comme un parc dans la zone (munissez vous de l’application MapsMe ou équivalent pour vous aider). La ville est assez populaire, mais aucun problème d’insécurité à signaler. Dans cette partie de la ville, il y a plusieurs banques.

 Le taxi en soirée, du terminal de bus jusqu’au centre-ville coûte 7100 COP.
 Le matin, pour aller à l’aéroport, on doit payer une taxe supplémentaire, et même si la distance est plus courte (4km depuis la calle 38) on paye plus cher : 9000 COP.

Cano Cristales

A l’aéroport de Villavicencio

L’enregistrement des bagages

Une fois dans la salle d’attente, vers 6h30 du matin, un monsieur de l’agence vient nous voir et nous signale qu’il va ouvrir son bureau. On le retrouve donc dans un petit local à 30 mètres de l’entrée de l’aéroport. Ici on enregistre nos passeports, on laisse nos bagages. Si vous n’avez qu’un petit sac à dos (30 l), vous pouvez le garder avec vous. Les liquides (anti-moustiques notamment) et autres objets interdits comme les briquets vont dans le bagage qui reste en soute. Vous pouvez garder votre appareil photo sur vous dans l’avion.
Si vous demandez à garder votre sac à dos avec vous, ils vous pèsent avec le sac sur le dos !
Une fois les formalités terminées, si vous avez de la chance, ils vous offrent un petit café, et vous attendez un bon moment, le temps qu’ils enregistrent aussi les autres participants.

Le checkpoint de la police et l’embarquement

Ensuite on est guidé, avec les autres passagers du vol (c’est à dire 5 personnes maximum) vers un poste de police dans l’aéroport où on nous redemande des informations (métiers, passeports etc).
S’ensuivent quelques minutes d’attente, et on monte au deuxième étage de l’aéroport pour passer le portique de sécurité. Ici vous pourrez payer le reste de la somme due pour l’excursion, si jamais vous n’avez payé qu’un acompte par internet.
Une fois la vérification des bagages effectuée, on redescend par l’escalier extérieur sur le tarmac. On rejoint à pied le petit coucou à une centaine de mètres de là.

Cano Cristales

Cano Cristales

Le trajet en avion Cessna

Si vous n’avez jamais voyagé dans un petit avion 5 places, c’est clairement une expérience à vivre. Aucune crainte par rapport à la sécurité ou aux turbulences, on s’y habitue très vite.
Le trajet du vol dure un peu plus d’une heure. On survole toute la campagne du sud, traversée par de très nombreuses rivières et fleuves. La vue est magnifique !

Cano Cristales

Cano Cristales

Cano Cristales

Cano Cristales

L’arrivée à la Macarena

L’aéroport de la Macarena se trouve dans le village. Quelque soit l’emplacement de votre hébergement, vous y serez en même pas 10 minutes à pied. La Macarena est un tout petit village. Une fois sorti de l’avion, on doit payer 39 061 COP de taxe par personne. A l’extérieur, un guide de l’agence nous attends. Ils chargent nos bagages sur une charrette tirée par un cheval et on se dirige, accompagné, vers l’hôtel. Lors de la sélection de votre agence et de votre tour, vous aurez en principe le choix entre plusieurs hôtels, et cela ne change pas le prix de votre séjour.
Nous avons choisi l’hôtel Punta Verde, très bien entretenu et très correct, et il se trouve à 200 ou 300 mètres de la piste.

Cano Cristales

Cano Cristales

Les randonnées dans le Cano cristales

Les chemins empruntés et les lieux visités dépendent au jour le jour de l’autorisation que les militaires délivrent aux agences. Il n’y a pas de lieux fermés, mais c’est juste que les agences se répartissent les lieux à visiter. En fonction du « tirage au sort » vous visiterez donc tel ou tel lieu. Lors de nos excursions, on croisait souvent d’autres groupes, mais on ne reste jamais aux mêmes endroits. Tout est très bien organisé pour que chaque groupe vive la meilleure expérience possible. Chaque groupe se baigne (quand c’est autorisé) dans des bassins différents par exemple.
Voici le plan wikiloc pour mieux visualiser les différents spots de l’excursion.

Les 4 zones de Caño Cristales

Lors de votre séjour à Caño Cristales vous visiterez certains des lieux suivants, répartis en 4 zones:

Brazo de los pianos de Caño Cristales:
Caño escondido / Cascada de la virgen / Pianos / Piedra diosa de la Macarena /Paso mojado

Salto del águila de Caño Cristales :
Escalera  / Pozo cuadrado / Piedra negra o cascada Negra /Salto del águila / Tablas de la Ley

Pailones de Caño Cristales:
Monte de las marimbas / Los estrechos / Piscina del pailón

Sendero Central:
Piscina Karol cristal / Piscina del turista  / Los ochos  / Los cuarzos  / Tapetes

Selon votre guide et les chemins empruntés, vous pourrez faire un mélange de tous ces sites.

Cano Cristales

Les recommandations sur place

Les contrôles des militaires

Lors du 1 er jour, comme une partie de la matinée est déjà consommée par le trajet aller et la présentation de Caño Cristales (visionnage d’une vidéo), l’après midi consiste en une petite balade, de l’autre côté de la rivière Guayabero. Dans ce cas, il n’y a pas de contrôle. Lors des jours pleins on s’enfonce plus loin vers le Caño Cristales, et on passe dans ce cas par un check point miliaire, où l’on doit déballer notre sac : pas de nourriture autre que celle fournie par l’agence, pas de briquet ni de cigarettes, pas de liquide autre que l’eau donnée à l’hôtel. Concernant les éléments réquisitionnés, ils inscrivent votre nom dessus et vous rendent tout à la fin de la balade.

Quand on est fumeur

En pratique, ils ne fouillent pas vos poches, donc si jamais vous avez gardé vos cigarettes ou briquet dans la poche vous pourrez les garder. Pour un fumeur, c’est assez difficile de tenir toute une journée sans fumer. Selon l’endroit où vous déjeunerez, vous pourrez peut-être vous éclipser derrière des buissons pour fumer ! Je l’ai personnellement fait, avec bien sûr un cendrier portatif. Ce n’est évidemment pas recommandé. Si vous faites un arrêt dans l’une des nombreuses finca dans la zone, vous pourrez demander l’autorisation de fumer.

Le déjeuner

Pour la journée, votre hôtel prépare pour vous un poulet avec du riz ou quelque chose d’équivalent, enveloppé dans une feuille de banane, un plat typique de la région. Selon votre guide, c’est vous qui le porterez ou lui.

Les recommandations classiques

Il est interdit de s’asperger d’anti-moustique et de crème solaire.
Il est recommandé de porter des vêtements longs, des pieds à la tête. En pratique, il fait vraiment trop chaud pour se couvrir. Nous étions en débardeur, t-shirt, panta-court ou short ça n’a posé aucun problème. Nous n’avons senti presqu’aucun moustique.
Il est conseillé d’avoir une bonne forme physique. On n’a constaté aucune difficulté majeure lors des randonnées dans le parc. Les balades sont ponctuées de nombreuses pauses et baignades, la seule contrainte c’est la chaleur.

La fièvre jaune

Il est recommandé, comme pour les autres parcs nationaux de Colombie, d’être vacciné contre la fièvre jaune. En pratique, ils ne nous ont rien demandé. Mais on pense qu’il ne faut pas prendre le risque de ne pas le faire. Car s’il y a un contrôle, vous ne pourrez pas pénétrer dans la zone et donc vous perdrez du temps et de l’argent. Le vaccin contre la fièvre jaune coûte assez cher, dans les 60 euros. Notre guide nous a signalé que le contrôle a lieu normalement au petit aéroport de la Macarena. S’il n’y pas de vérification à l’arrivée, personne ne vous le demandera par la suite.

Cano Cristales

Repartir de Cano Cristales

La dernière journée, l’excursion du matin dure jusqu’à environ 13h. Votre chambre d’hôtel reste disponible jusqu’à votre départ. Il reste ensuite 30min à 1heure pour prendre une douche, vous changer, ramener vos affaires, et manger le dernier repas de l’hôtel. On repart à l’aéroport pour 14h environ. Toutes les agences signalent que le départ se fait entre 13h et 17h. En fait ils indiquent une plage horaire large en prévision d’éventuelles conditions météorologiques défavorables. Les petits coucous étant plus sensibles aux intempéries, si jamais la météo est mauvaise, il faudra donc attendre que le ciel se dégage.

Le retour en bus de Villavicencio à Bogota

  A Villavicencio, les bus partent pour Bogota toutes les 20 min entre 00:30 et 23:30.
  Le tarif est de 26 000 COP

Caño Cristales, ça vaut le coup ?

Sur les forums, un des points « négatifs » qu’on a pu lire au sujet de Caño Cristales, c’est que c’est un peu cher pour ce que c’est : on visite une rivière plusieurs jours d’affilée, tout en étant accompagné du début à la fin. Sur le papier, effectivement, on peut douter de la réelle « plus-value » d’une telle excursion.

Une fois sur place, on se dit qu’on a bien fait. On voit de ses propres yeux un endroit unique au monde. La variété des paysages, les randonnées, la bonne organisation des locaux, le niveau de service et d’encadrement, le tout fait qu’on repart plus que satisfait de l’endroit.

Une alternative à Caño Cristales ?

El balenario Tranquilandia

Oui en Colombie il existe une alternative Caño Cristales, c’est le balenario Tranquilandia. Prenant sa source dans le Caño Cristales, la rivière à Tranquilandia est située à une dizaine de kilomètres du village San Jose del Guaviare, à 9 heures en bus de Bogota. Le coût du trajet selon des sources internet est de 60 000 COP et l’aller-retour en taxi depuis San Jose coûte 30 000 COP. La rivière est tapissée de la même plante rouge Macarenia clavigera. La partie colorée de la rivière court sur environ 1km et il n’y a pas besoin de guide. L’entrée au site coûte 2000 COP et il y a la possibilité de faire du camping pour 5000 COP par personne.

Las Gachas de Gaudalupe

L’autre alternative la plus souvent citée sur internet c’est Las Gachas à Guadalupe, dans la région de Santander. Il est vrai que sur certaines photos on peut trouver une ressemblance, à cause notamment des trous dans la roche, mais pour avoir fait les deux, on vous confirme que ce n’est pas du même niveau.  A Las Gachas, il n’y pas de Macarenia clavigera, et aucune piscine naturelle transparente. ce qui fait toute la différence. L’envergure du lieu n’a pas la même importance.

Notre guide pour Cano Cristales

Sauf erreur de notre part, Il n’existe à l’heure actuelle aucun article détaillé sur Cano Cristales et des informations pratiques pour préparer l’excursion. Donc si vous avez trouvé cet article utile, merci de nous le faire savoir en commentaire, cela nous motivera à continuer ce genre d’article !

  1. Merci mais c’est bien sur la nature qu’il faut remercier et les hommes et femmes qui y travaillent parfois dans des conditions difficiles pour extraire du sel.

  2. Bonsoir,

    Mon livre s’appelle planète sel : 3 ans de travail avec un peu de géologie mais avant tout un livre de photo ou on apprends beaucoup sur cette ressource indispensable et une diversité de paysage et de couleur qui surprend.

  3. Bonjour Nicolas et merci pour votre commentaire!! oui Cano Cristales est assez incroyable, et pour le coup, super bien entretenu avec 0 déchet! Et on est d’accord la Colombie est un pays exceptionnel!!
    Et pour le prix oui, déjà qu’il vaut un billet d’avion à lui seul, s’il augmente il y aura encore moins de monde !
    Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas !
    Venez partager votre livre photo !
    merci :

  4. Quelle chance d avoir vu cette merveille. Comme les autres sites fragiles sur Terre j anticipe une forte augmentation des prix dans le futur pour protection du site.

    La Colombie 1 % des terres mondiales et 10 % de la biodiversité ! beaucoup d’endroits magnifiques sont cher car difficile d’accès mais c’est un mal pour un bien. J ai visité le Sud du pays et pluie sur pluie dans les montagnes.

    En tout cas toujours aussi bien fait votre site.

    Bon je retourne à la promotion de mon premier livre photo.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top