La Vallée de Cocora et ses palmiers géants

La Vallée de Cocora et ses palmiers géants

La vallée de Cocora est l’une des principales attractions touristiques de la Colombie. Elle fait partie de ces paysages d’exception qui font de la Colombie une destination hors-norme : le parc national de Tayrona, les différents paramo, le Désert de la Tatacoa, le canyon du Chicamocha, le Parc national de la Sierra Nevada del Cocuy , la Serranía de La Macarena, les îles ou les volcans…Le pays regorge de sites spectaculaires, avec une biodiversité exceptionnelle, une faune et une flore parfois endémiques.
La vallée de Cocora est l’un des rares endroits sur terre où il est possible d’observer le Ceroxylon quindiuense ou palmier à cire, la plus grande espèce de palmiers au monde, pouvant atteindre jusqu’à 60 m de hauteur. Ce palmier géant est considéré comme un emblème du pays, et il est de ce fait une espèce protégée.

La vallée de Cocora se trouve au pied du Parque Nacional Natural de Los Nevados , dans le département du Quindío, en plein dans la cordillère centrale des Andes. On est là à une vingtaine de kilomètres d’Armenia, la capitale du département Quindío. et à une petite dizaine de kilomètres du village de Salento. L’environnement montagneux et la haute altitude font de la vallée un endroit très humide, il fait assez frais et les pluies sont fréquentes.

Vallée de Cocora

Une alternative à la vallée de Cocora : Tochecito

Cocora un site relativement facile d’accès, mais c’est une version miniature et touristique d’un site largement plus impressionnant. Le bassin de la rivière Tochecito, dans le département de Tolima,  regroupe près de 90% des palmiers géants du pays. Tochecito est à 17km seulement au sud de Cocora. En fait la vallée de Cocora regroupe seulement quelques 2000 palmiers selon les sources locales. A Tochecito, on peut en voir 600 000 !! Une véritable forêt de palmiers géants.
Dans la ville de Salento, vous tomberez sûrement sur des petits plans indiquant cette forêt méconnue.
Comme nous l’a signalé notre hôte à Salento, pour aller à la vallée de Cocora, c’est moins de 5000 COP, mais pour se rendre dans la vraie forêt de palmier, c’est plutôt dans les 100 000 COP !!!
C’est une des raisons pour lesquelles Tochecito est moins connu,  il est plus difficile d’accès, et cette forêt était le territoire des FARCS jusqu’à il y a peu donc très peu connue des colombiens eux-mêmes.
Voici un petit plan montrant tous les lieux de la région contenant des palmiers géants.

Vallée de Cocora

Vous le savez maintenant, si jamais vous projetez de voir ces palmiers, il existe donc une véritable forêt beaucoup plus dense qu’à Cocora juste en dessous, et d’autres endroits similaires dans toute la région!

Cocora un lieu exceptionnel

Cela n’enlève rien à la beauté de la vallée de Cocora. Facile d’accès depuis le très beau village de Salento ou encore de Filandia, cet endroit reste exceptionnel et c’est un incontournable pour le voyageur de passage dans le pays. La randonnée dans la vallée de Cocora restera sûrement un moment fort de votre séjour en Colombie.

La randonnée dans le parc  : infos utiles

La marche dans la vallée de Cocora est l’attrait principal de la région pour de nombreux touristes.
La grande boucle fait 12km, la boucle courte qui mène directement à la forêt de palmiers fait 4.6km. Il faut donc prévoir au minimum la matinée, sinon la journée entière pour bien en profiter. Les sentiers ne sont pas excessivement difficiles, mais ne sont pas de tout repos non plus. Il y a par moment de grosses montées dans la jungle.
Par mauvais temps, le chemin devient vite boueux et très glissant, ce qui peut considérablement ralentir la marche. Comme le temps est vite changeant, il n’est pas inutile de prévoir un imperméable. Les chaussures de type rando sont vivement recommandées.
Pendant la randonnée, on voit différents types de paysages : plaine, montagne, rivière et mini-cascade, jungle dense et bien sûr palmiers géants qu’on peut toucher et voir de près au niveau des miradors.
Les sentiers, une fois dans la jungle, sont parfois mal indiqués. Il peut arriver de se perdre sur quelques dizaines de mètres.
Si jamais vous n’avez pas ramené de provisions depuis Salento, vous trouverez près de l’entrée du site quelques petits commerces et un café-restaurant. Il est également possible de manger à la maison des colibris, un des arrêts de la grande boucle.

Randonnée à cheval

Une fois sur place, on peut faire la randonnée à pied dans la vallée, comme la majorité des gens, ou en faire une bonne partie à dos de cheval : location à la demi-heure, à l’heure, ou jusqu’à certains points précis. En face du « parking » à jeep, il y a deux trois ranchs qui proposent la visite guidée en cheval. Voici les tarifs et les excursions proposées.

Vallée de Cocora

Le choix de la randonnée

Il y a confusion sur le sens à prendre, notamment à cause de nombreux blogueurs qui parlent d’un chemin court ( en suivant le chemin principal) ou d’un chemin long (en prenant à droite vers la ferme des truites Truchas Cocora.). En réalité,  la longue boucle est possible par les deux chemins : c’est juste qu’en prenant le chemin principal, on commence par les miradors et la forêt de palmiers. En prenant le petit chemin, on termine par les miradors et la forêt de palmiers.
Si on veut juste voir les palmiers sans passer par la jungle ni la maison des colibris, on part tout droit sur le chemin principal, on va au bosque del palmas, les deux miradors puis on revient. Si on veut faire toute la boucle, on peut très bien prendre ce même chemin et continuer au-delà des miradors, ou alors prendre le petit chemin par la porte métallique bleue.
A gauche sur la photo, le chemin principal qui passe d’abord par la forêt de palmiers, et à droite le petit chemin qui passe par la ferme Truchas Cocora. Les deux permettent de faire la grande boucle.
Consultez notre section recommandations pour mieux comprendre (l’icône de l’œil ci-dessus).

Vallée de Cocora

Un retour d’expérience sur la vallée de Cocora

Si vous savez que vous n’allez pas marcher dans la forêt pour tout le reste de votre séjour en Colombie, ici ça peut être la bonne occasion.Vous pouvez opter pour la grande boucle.
Si en revanche vous connaissez déjà la forêt tropicale humide, si vous manquez de temps ou voulez privilégier le village de Salento par exemple, la petite boucle suffit. En fait avec du recul, le principal attrait de la vallée, ce sont les palmiers. Donc si vous ne faites que l’aller retour aux miradors, objectivement, vous ne regretterez pas le reste. Regardez notre vidéo pour avoir un aperçu visuel concret du parcours.

Vallée de Cocora : La petite ou la grande boucle

Les avis divergent sur la meilleure manière d’aborder la boucle faisant le tour de la vallée. Voici les différentes options.

Petite randonnée

La première option consiste simplement à aller voir la forêt de palmiers et à en revenir. C’est là que les vues sont les plus belles pour observer les palmiers géants de très près. C’est l’option dessinée sur le plan ci-dessous. Les flèches rouges indiquent l’aller, les flèches bleues le retour. On s’arrête donc aux miradors et on revient.

  1. Une première étape  : 1km  – terrain relativement plat jusqu’au bosque del palmas via la finca la Esperanza. En principe, on doit payer 3000 COP pour passer par le terrain de la finca, dans un sens comme dans l’autre.
  2. La deuxième étape : 1.7km – montée jusqu’au premier mirador.
  3. La troisième étape : 2.3km – montée  jusqu’au deuxième mirador.
  4. Retour à l’entrée. Longueur de la randonnée aller-retour 4.6 km

Vallée de Cocora

Longue randonnée

La deuxième option consiste à faire une grande boucle de 12 km, dans un sens ou dans l’autre. Dans le plan ci-dessous, ils préconisent de commencer par le petit chemin, et de revenir par celui de gauche, le chemin principal.

Vallée de Cocora

Longue randonnée par le chemin principal

  1. Une première étape  : 1km  – terrain relativement plat jusqu’au bosque del palmas via la finca la Esperanza. En principe, on doit payer 3000 COP pour passer par la finca, dans un sens comme dans l’autre.
  2. La deuxième étape : 1.7km – montée jusqu’au premier mirador.
  3. La troisième étape : 2.3km – montée  jusqu’au deuxième mirador.
  4. La quatrième étape : 4.5km – la longue montée entouré de sapins jusqu’à la Finca la montana.
  5. La cinquième étape : 5km – grosse descente dans la forêt en zig zag vers le croisement.
  6. La sixième étape (optionnel) : 6.5km – la longue montée dans la montagne jusqu’à Acaime ou la maison des colibris puis retour au croisement.
  7. La septième étape : 8km –  le passage par le bosque de Niebla,  les 6 ponts suspendus, et la petite cascade.
  8. La huitième étape : 11km –  on sort de la forêt, on suit la rivière San José à travers la plaine, entouré des montagnes. On passe là par le terrain privé de la Finca El Portón. En principe, on doit payer à la fin un droit de passage de  2000 COP au Punto de control Sendero el Porton.
  9. La neuvième étape : 12km – un dernier tronçon facile avec un dernier pont suspendu et une dernière montée jusqu’à la porte métallique bleue et l’entrée du site, en passant par Truchas Cocora.

Certains locaux préconisent de le faire dans ce sens. L’inconvénient c’est que tout le début du chemin est une longue montée de 4.5km jusqu’à la Finca la Montana. L’avantage, c’est que la partie la plus pentue, juste après, on la fait en descendant.

Longue randonnée par le petit chemin qui passe par la ferme Truchas Cocora :

  1. La première étape : 500m – une grosse descente et petit chemin en passant par un premier pont suspendu et la ferme des truites Truchas Cocora.
  2. La deuxième  étape : 1.5km –  on suit la rivière San José  à travers la plaine, entouré des montagnes. On passe là par le terrain privé de la Finca El Portón. En principe, on doit payer au début un droit de passage de  2000 COP au Punto de control Sendero el Porton.
  3. La troisième étape : 3.5 km – on arrive à une cascade et l’entrée de la forêt, le bosque de Niebla. On traverse cette jungle en passant par 6 petits ponts suspendus jusqu’à un croisement.
  4. La quatrième étape : 5.2km – la longue montée en pleine montagne jusqu’à Acaime ou la maison des colibris puis le retour au croisement.
  5. La cinquième étape :  7.5km – grosse montée en forêt jusqu’à la Finca la montana.
  6. La sixième étape : 9.7km –  lente descente jusqu’au mirador 2
  7. La septième étape : 10.3km – lente descente jusqu’au mirador 1
  8. La huitième étape :  11km – descente à travers les palmiers en passant par Finca la Esperanza.
  9. La neuvième étape : 12km – dernier tronçon plat jusqu’à l’entrée

Les touristes et le plan montré plus haut préconisent ce sens, l’inconvénient c’est que le chemin le plus pentu, on le fait en montant. L’avantage, c’est que les 4.5 derniers kilomètres, on les fait en descente. A vous de voir ce que vous préférez ! C’est vrai que c’est peut-être mieux de garder les palmiers pour la fin !

Voici en image, la grande boucle en passant par le petit chemin.

1- La descente vers la Truchas Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

2 – Le chemin à travers la Finca El Portón

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

3 – L’entrée dans le bosque de Niebla, passage par la jungle et les ponts suspendus

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

4 – La maison des colibris, Acaime

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

5 – La Finca La Montaña

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

6 – La descente vers le mirador 2

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

7 – Le Mirador 1

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

8 – La descente au milieu des palmiers en passant par Finca Esperanza

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

9 – La fin du parcours

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Vallée de Cocora

Le trajet jusqu’à la Vallée de Cocora

Depuis Salento

Depuis le village de Salento, des jeeps partent depuis la place principale toutes les heures de 6:30 à 17:30 jusqu’au pied de la vallée. Pour le retour, les dernières jeeps partent vers 17h00.
Il y a à chaque départ plusieurs jeeps, et il faut rester à proximité pour avoir une place.
Il y a 6 à 8 places à l’arrière et 2 à 3 places devant, plus deux à quatre places debout à l’arrière (en fonction de la taille et corpulence des gens bien sûr).
Le trajet dure environ 30 minutes.
Pour l’un des deux trajets, l’aller ou le retour, on recommande vivement de rester debout à l’arrière du pick up. C’est là que vous verrez le mieux les paysages splendides ! En étant à l’intérieur à l’arrière du pick-up, on ne voit absolument rien ! Voici les horaires, que vous trouverez sur la place :

trajet en bus salento cocora

Vallée de Cocora

Depuis Filandia

Des jeeps partent régulièrement et directement pour Salento, depuis la place principale de Filandia . Vous pourrez donc faire un premier trajet d’une demi-heure, puis reprendre une jeep à la place principale de Salento.

horaires de bus Filandia Salento

Cocora Valley en Jeep

Et voici une deuxième vidéo montrant le trajet en jeep depuis la place principale de Salento jusqu’à la vallée de Cocora et la balade au sein du parc.

Le budget à prévoir pour la vallée de Cocora

Voici une indication du budget à prévoir pour votre excursion à la vallée de Cocora.

  • Le trajet en jeep de Salento à la vallée de Cocora coûte 4000 COP par personne.
  • A la Finca El Portón, on paye un droit de passage de  2000 COP par personne.
  • A la Finca la Esperanza, on paye un droit de passage de 3000 COP par personne.
  • A la maison des colibris, ACAIME, on doit payer 5000 COP de droit d’entrée par personne. Ceci donne droit à un café chaud. Pour 10 000, on peut manger une énorme assiette (viande, riz, patate, haricots blancs, oeuf, soupe ).
  • Au retour, on repaye le trajet en jeep 4000 COP par personne.

 

Soit un total de 18 000 COP par personne. Si on mange en plus à la maison des colibris, il faudra compter 28 000 COP par personne.
Certains ont apparemment eu de la chance et n’ont pas eu à payer de droits d’entrée, mais ces « check-points » ne sont pas des arnaques puisqu’ils sont bien indiqués sur les plans.
Après peut-être que la version courte seule est gratuite. Prévoyez quand même du cash et des petites coupures au cas où !

Vallée de Cocora

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top