Ta Prohm à Angkor

Ta Prohm le temple de la jungle

Certainement le plus fameux des temples d’Angkor au Cambodge, le Ta Prohm est aussi, avec Angkor Wat, le plus fréquenté. Il a été bâti sous le règne de Jayavarman VII au XIIe siècle, et a d’abord servi de monastère et d’université pour le courant bouddhiste Mahāyāna.

Ce magnifique temple de la jungle, connu pour son aspect « authentique« , est un des joyaux d’Angkor. La végétation qui l’entoure lui donne un aspect hors du temps, de nombreux amoncellements de pierres bloquent certains passages et donnent au temple une apparence sauvage. Le temple est vaste et le mélange de végétation et de pierre, avec la présence de nombreux tetrameles nudiflora, fait de ce temple un des plus photogénique d’Angkor.

Ta Prohm

Ta Prohm : un temple majestueux

Les enceintes de Ta Prohm

Ta Prohm est entouré d’une grande enceinte d’1km sur 700 mètres. A chaque point cardinal se trouve un gopura orné des 4 visages typiques d’Angkor. Devant l’entrée ouest vous trouverez quelques marchands ambulants. Il y a au total cinq enceintes autour du temple central. Comme pour le Preah Khan, une fois franchie la première enceinte, on emprunte un petit chemin au milieu d’une forêt dense sur des centaines de mètres. On arrive ensuite de chaque côté sur une allée dallée et une terrasse cruciforme. Les douves, sur le côté sont à peine visibles et on aperçoit déjà les fromagers typiques de la cité historique.
Après la 4ème enceinte, on débouche sur une cour d’une quarantaine de mètres de diamètre, protégée par des murs en latérite. On peut ici emprunter plusieurs chemins pour faire le tour des édifices ou poursuivre tout droit vers le centre.

Le coeur de Ta Prohm

Après le gopura de la 3ème enceinte, on tombe sur une autre cour avec de nombreuses racines qui entourent les pierres comme des mains. Il y a quelques plateformes pour se prendre en photo devant les arbres. A l’intérieur de la 2ème et de la première enceinte on pénètre dans le cœur de Ta Prohm, avec une multitude de petits édifices reliés entre eux par une passerelle en bois. On peut voir là des hauts reliefs avec des apsaras sur presque tous les piliers.

Ta Prohm ou le temple du « touriste »

 Ta Prohm : un temple à éviter l’après midi

Sa petite taille, comparativement au Bayon ou Angkor Wat fait qu’on se sent vite à l’étroit.
La balade, autant que la prise de photo dans ce temple est assez difficile. Aux heures de pointe, il y a des gardiennes qui indiquent aux touristes la direction à prendre. Le temple est traversé par une passerelle de bois qui oblige les visiteurs à suivre une voie toute tracée. En journée, avec la foule de touristes qui crient au lieu de parler, ceux qui se prennent en selfie toutes les deux secondes, les gens qui doublent, c’est clairement un temple à éviter.

La visite de Ta Prohm à l’ouverture

Ses horaires d’ouverture ont changé, depuis 2016 il n’est plus possible d’y rentrer à 5 heures du matin. L’ouverture se fait à 7 heures, les entrées à cette heure sont déjà noires de monde. Une foule de tuk tuk et de touristes attendent impatiemment devant les gopuras. Malgré tout, on vous recommande d’y venir tôt, ou alors à l’heure du déjeuner ou juste avant la fermeture. La visite sera déjà moins désagréable qu’en plein après midi. Si vous y êtes à l’ouverture, vous pourrez marcher plus vite que les autres après la première enceinte et arriver sur les lieux parmi les premiers. Vous pourrez ainsi visiter quelques couloirs seuls.

Le Ta Prohm : un temple surchargé

A Angkor, les tours operators ont mis la main essentiellement sur trois temples : le Bayon, Angkor Wat et le Ta Prhom. Attendez vous donc à y croiser du monde !
Pour votre information, Preah Kahn est largement aussi beau, tout comme le petit Banteay Kdei. Ceux-ci sont pourtant beaucoup moins fréquentés.
C’est d’ailleurs le même roi, Jayavarman VII qui est à l’origine de ces trois temples.
Comme beaucoup d’autres voyageurs, nous avons davantage pris plaisir à visiter les petits temples d’Angkor plus discrets. Ta Prhom reste néanmoins un incontournable du site historique.

Walking in Ta Prohm

Et voici pour finir un aperçu de l’intérieur de Ta Prohm, filmé avec une GoPro.

Top