Banteay Kdei à Angkor

Banteay Kdei: un incontournable d’Angkor

Banteay Kdei est l’une des nombreuses ruines à voir à Angkor au Cambodge. Il a été érigé en 1185 par Jayavarman VII, à peu près à la même époque que nos cathédrales. Ce magnifique temple se trouve sur la route entre Angkor Wat et le temple Pre Rup.

Une des plus belles ruines d’Angkor

Bien qu’il soit assez petit, c’est selon nous un des plus beaux temples de toute la cité archéologique. En plus d’être peu fréquenté, il regroupe tout ce qu’on peut espérer voir à Angkor: de magnifiques bas-reliefs, des murs en latérite colorés par les intempéries, des salles et des petits couloirs obscurs. Sans oublier bien sûr les fameux fromagers qui poussent autour et sur les pierres. Le mieux est d’y passer à l’heure du déjeuner après avoir visité le petit Prasat kravan par exemple, ou bien après avoir flâné autour du lac Srha Srang.

Banteay Kdei, un temple unique

La situation du temple

Malgré sa ressemblance avec les autres temples d’Angkor, le Banteay Kdei reste unique. Ses ruines se trouvent un peu en retrait de la route, en pleine forêt, à mi chemin entre Ta Prohm et le Srah Srang.

Tout le site est entouré d’une enceinte d’environ 700 mètres de longueur, qui englobe le temple et sa forêt. Pour y accéder depuis la route, on passe à travers une porte monumentale flanquée des 4 visages géants emblématiques d’Angkor. Il faut ensuite suivre un  chemin de terre sur environ 300 mètres. Le Banteay Kdei est lui aussi entouré d’une douve, et le carré qu’il forme fait un peu moins de 300 mètres de chaque côté. Le chemin repart ensuite dans la forêt tout droit jusqu’au Wat Katkanyaram, un petit monastère. En poursuivant le chemin qui bifurque à droite, on atterrit sur la route qui mène à Ta Phrom.  On est donc au cœur de la cité archéologique d’Angkor !

La visite du temple

On entre et on ressort en passant par une terrasse décorée de nombreux Garudas. Le site compte de nombreux gopuras, ces tours monumentales qu’on retrouve dans chaque temple d’Angkor. Au milieu du temple on marche à travers une ancienne « salle de danse » dont il ne reste plus que les colonnes. Certaines sont ornées de belles apsaras et de Devatas. L’intérieur est vraiment comme un petit labyrinthe avec plein de portes qui relient différents espaces. Les couloirs partent de la statue de bouddha à l’entrée, et se perdent dans des recoins de chaque côté du temple. Une bonne partie des murs tient fragilement en équilibre et beaucoup d’endroits sont totalement en ruine. Vous verrez aussi pas mal de sculptures dans les murs.

Beaucoup de portes et des pans entiers de murs sont soutenus par des poutres en bois, et le tout semble vraiment fragile. Une des particularités du Banteay Kdei ce sont ses murs dont la couleur vire du rouge au vert. A l’intérieur, vous croiserez peut-être une none qui n’a pas d’age, et qui vous attachera au poignée un petit bracelet porte bonheur.

Un temple à voir

Le Banteay Kdei fait partie des petits temples d’Angkor, et c’est selon nous l’un des plus agréables à visiter. On vous recommande donc vivement un petit détour pour découvrir cette pépite !

Top