Nara, première capitale du Japon

Nara, la ville des cerfs

Une ville incontournable du Kansai

Dans la région du Kansai au Japon, Nara est une des trois villes incontournables avec Kyoto et Osaka. Cette petite ville d’un peu plus de 300 000 habitants concentre tout ce qui fait à nos yeux la beauté du Japon : une nature abondante avec un parc qui occupe une très grande partie de la ville, un patrimoine historique impressionnant, et une atmosphère apaisée qui permet aux cerfs de vivre en harmonie avec les hommes. Nara est surtout une ville à taille humaine vraiment agréable à visiter, notamment autour des quartiers résidentiels typiques de Nara-machi et des allées commerçantes qui y mènent.

Une ville à taille humaine

En une après midi depuis Kyoto, on peut déjà avoir un bel aperçu des attraits de la ville. En arrivant aux alentours de midi par exemple, vous aurez le temps de visiter les principaux temples situés dans l’enceinte du parc et toute une partie de la vieille ville.

Pour mieux en profiter, une journée pleine ou deux jours semblent évidemment plus adaptés, notamment pour voir toute la partie ouest de Nara. La majorité des touristes se concentre sur le parc de Nara mais celui-ci a l’avantage d’être très vaste, si bien qu’on ne ressent pas la pression touristique comme ça peut-être le cas dans d’autres villes touristiques du pays.

Nara

Un plan pour vous repérer à Nara

Pour plus de commodités, voici un plan My Maps regroupant tous les points qui nous semblent intéressants. Les temples, les ruelles à visiter, tout est dans ce plan. Vous pouvez évidemment télécharger ce plan au format KML. Si jamais vous le modifiez et l’utilisez sur votre site, merci d’indiquer sa provenance !! Pour l’exporter sur son téléphone et s’en servir en voyage, on vous invite à consulter notre petit tutoriel sur le sujet.

Que voir que faire à Nara ?

La ville de Nara : Sanjō-dōri

La gare JR Nara donne sur la Sanjō-dōri, la rue commerçante principale de l’est de la ville. Si on descend à l’autre gare de Kintetsu Nara, on peut emprunter l’allée commerçante de Sakura dori ou celle de Higashimuki et descendre vers le sud. Ce sont toutes deux des arcades couvertes qui grouillent de vie et de commerces, et elles rejoignent Sanjō-dōri,  l’avenue commerçante qui mène à Nara-koen (parc de nara). Sur Sanjō-dōri on trouve tous un tas de magasins, boulangeries, pâtisseries, restaurants, échoppes, cafés etc. La rue est vraiment agréable à visiter, avec de grands trottoirs. Vous y trouverez pour manger plein de spécialités locales, aussi bien que les produits japonais courants, toujours de bonne qualité !

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Les arcades commerçantes Mochiidono et Shimomikado

A partir de la Sanjō-dōri, presqu’ à l’extrémité de celle-ci on peut emprunter un petit passage couvert sur la droite, une arcade commerçante appelée Mochiidono. C’est l’extension de l’arcade Higashimuki. A partir de là on peut par moment s’égarer dans de petites ruelles perpendiculaires vraiment tranquilles. S’il fait mauvais temps, c’est l’endroit idéal où passer du temps ! A la fin de Mochiidono, l’arcade se poursuit et s’appelle Shimomikado.

Nara

Nara

Nara naramachi

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Nara

Naramachi

Au delà de l’arcade Shimomikado, on tombe sur le quartier sans doute le plus tranquille et agréable de la ville. Tout un ancien quartier commerçant de l’époque Edo avec quelques résidences et demeures anciennes, un musée et un temple connu : c’est Naramachi. On vous en dit plus dans notre article sur le sujet.

Nara machi

Le parc de Nara

Le parc de Nara borde toute la partie Est de Nara. C’est là que vont tous les touristes car c’est là qu’on trouve les principaux temples, le Musée National de Nara et les shika. Ces derniers sont vraiment partout et ils semblent même être l’attraction principale pour de nombreux touristes. Comme les singes dans d’autres pays du monde, ici les cervidés sont en quête perpétuelle de nourriture. Ils s’approchent facilement et se laissent caresser, mais ils peuvent aussi être agressifs ou oppressants. Au nord du parc, le long d’une allée commerçante entre les temples Todai-ji et Kasuga Taisha, il y a une entrée pour gravir le mont Wakakusa.

Nara koen

Wakakusa Yama

L’ascension de la colline Wakakusa permet d’atteindre un point de vue qui embrasse toute la ville. Ici les daims se reposent sur l’herbe de la colline et semblent plus calmes que dans le parc.

 L’accès aux sentiers de randonnées coûte 150¥.
 La colline est accessible de 9:00 à 17:00 et elle est fermée de mi-juin à mi-septembre et de fin novembre à fin mars.

Ukimi-dō Pavilion

En revenant de Kasuga Taisha, vous pourrez passer par le très beau pavillon Ukimi-dô, un décor typiquement asiatique, avec cette petite pagode qui trône au milieu d’un étang et dans lequel on peut aller se poser pour admirer le paysage.

Les temples de Nara

Kōfuku-ji

Kōfuku-ji est généralement le premier ensemble par lequel on rentre dans le parc. Situé à l’extrémité de Sanjo-dori, l’escalier menant au temple fait face au petit sarusawa no ike (étang de sarusawa). On peut déjà faire une petite pause sur les bancs face à l’étang et photographier le reflet de l’immense pagode. On grimpe les escaliers et on tombe sur un immense espace jalonné de temples et autres monuments. Un grosse cloche, Nan’endo et à côté le temple Kozenin. A une centaine de mètres il y a le temple Kōfuku-ji et la grande pagode à 5 étages, apparemment la deuxième plus haute du Japon. Le Kōfuku-ji est donc un lieu de passage obligé pour tous ceux qui viennent de la ville et vont voir les temples du parc. C’est là que vous apercevrez sans doute les premiers shika du parc. On continue vers le parc proprement dit en longeant le Musée National de Nara. Les panneaux indiquent le chemin pour le plus grand temple de la zone, le Todai-ji.

 L’esplanade reste ouverte en permanence.
 La visite de cet ensemble de temples est gratuite. L’entrée au Musée des Trésors Nationaux coûte 600¥.

Nara

Nara

Nara

Nara

Todaiji, le temple phare de Nara

Le sanctuaire Todai-ji est un endroit à ne pas manquer à Nara. Situé au nord du parc, il abrite plusieurs temples de différentes tailles, dont le plus important est le Daibutsu-den, considéré comme la plus grande construction en bois au monde. Il abrite un bouddha de bronze tout aussi imposant. C’est selon certaines sources la plus grande oeuvre en bronze jamais réalisée. Ce Bouddha Vairocana de 16m de hauteur est classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. C’est un peu le temple emblématique de Nara.
Dans la zone du Todai-ji, on recommande vivement le temple Nigatsudo, une petite réplique de Kyomizudera à Kyoto. Tout autour il y a en plus des dizaines d’autres temples à visiter.

 L’entrée au Todaiji coûte 600¥ .
 Le temple est ouvert de 8:00 à 16h30 au plus tôt, 17h30 au plus tard (selon la saison)

Todaiji

Kasuga Taisha

Kasuga Taisha est l’autre grand sanctuaire situé tout au sud du parc. Depuis le Nigatsudo, il faut dans les 20-30 minutes de marche pour l’atteindre. Fondé en 768, c’est un monument important du courant shinto au Japon. Un détour par là nous semble inévitable, c’est sans doute la plus belle partie du parc. Deux milles lanternes en pierre jalonnent les chemins tout autour du petit temple. Les pins sont majestueux, et les cerfs qui se baladent entre les pierres ne font qu’ajouter au côté féerique des lieux. Les lanternes sont illuminées en février et en août au moment du festival de Setsubun. Le temple en lui-même n’est pas exceptionnel, c’est surtout le cadre qui nous semble intéressant.

 L’entrée au temple coûte 500¥ .
Le sanctuaire est ouvert de 6:00 à 17:00 au plus tôt, 18:00 au plus tard (selon la saison).

Kasuga Taisha

Nara en fête

De Mi-juillet au mois de septembre, le parc de Nara ainsi que ses temples sont le théâtre d’illuminations tous les soirs de 19 à 22h.
Le temple Gankjoji, dans Naramachi est illuminé de milliers de bougies lors de la fête Jizoe Manto Kuyo les 23 et 24 août.
De septembre à Novembre, c’est tout Nara qui fête l’art en général, avec des concerts, des danses de rues, des ateliers etc.. Renseignez vous sur le site officiel de la ville pour choisir le moment de votre visite.

L’ouest de Nara : Nishinokyo et au delà

Tout le quartier ouest de Nara, souvent délaissé des touristes, est appellé Nishinokyo. On y trouve les autres principaux temples de la ville comme Saidaiji, le magnifique Yakushi-ji, Tōshōdai-ji et ses grandes statues. Bien plus au nord trône  l’ancien Palais impérial Heijokyu, lieu de plusieurs festivals dans l’année.

Les sakuras à Saho River

Au moment de la floraison des sakuras, il y a bien sûr le parc et les temples, mais on peut aussi s’éloigner et faire un tour du côté de la Soho River. Celle-ci est bordée tout le long de très beaux Sakura notamment le passage entre les rails de la JR Nara Line et celle de la Kintetsu Line,  et les lieux sont totalement inconnus des touristes! Amusez vous à vous balader virtuellement sur cette carte street view

Les transports depuis/ vers Nara

Venir en train vers Nara

Depuis Kyoto

Nara est accessible en 3/4 d’heure avec la ligne JR Rapid ou en une demi heure avec la ligne Kintetsu. La gare de Kintetsu Nara est plus proche des temples, mais l’arrivée par la gare JR permet de traverser toute l’avenue commerçante menant aux temples, la Sanjō-dōri.

Depuis Osaka

Il faut compter un peu moins d’une heure de trajet avec la ligne JR Yamatoji Rapid depuis Osaka.

Se déplacer à Nara

Pour vous déplacer à Nara, rien de mieux que la marche à pied. Autrement, il existe la ligne de bus Nara City Loop qui dessert tous les sites touristiques de la ville. Il y a également des pass à la journée à 500 yens comprenant des arrêts  à Nara Park, Todaiji, Kasuga Taisha, Kofukuji, Naramachi, Yakushiji et Toshodaiji. Ceux à 1000 yens la journée vont jusqu’au temple Horyuji.

Mais encore une fois, si vous ne comptez visiter que la partie est de Nara (le parc et ses temples), la marche à pied reste selon nous le meilleur moyen de se déplacer.

kyoto Nara

Walking in Nara


Voici une petite vidéo d’immersion filmée à l’aide de la GoPro et du stabilisateur Gimbal Feiyu. On part de la gare de Nara et on traverse toute l’avenue Sanjō-dōri.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top