Higashiyama, Kyoto

Higashiyama, le quartier historique de Kyoto

Higashiyama, littéralement la montagne de l’est, est le quartier emblématique de la ville de Kyoto au Japon. Il désigne tout le quartier partant du nord de Fushimi Inari (le célèbre sanctuaire aux milliers de toriis rouges), jusqu’au temple Nanzen Ji.
Au dessus de l’extrémité nord de Higashiyama se trouve le quartier historique de Gion, constitué de petites ruelles, de maisons traditionnelles, de boutiques et de restaurants typiques.
Plus haut encore sur la carte on trouve le célèbre Ginkakuji, un temple emblématique de la ville de Kyoto.
Higashiyama peut faire l’objet d’une excursion à la journée, et si on a le temps, de deux journées complètes. Cette zone se caractérise par une multitude de temples parfois gigantesques avec au milieu des parcs et tout un quartier historique très intéressant et visuellement très dépaysant.

Higashiyama a été en partie préservée de l’urbanisme vertical qui caractérise les grandes villes japonaises. Nous l’avons fait en une demi-journée et deux soirées, mais on peut facilement prendre deux journées entières pour découvrir Higashiyama, tant il y a à voir : Du temple Tofukuji, qui marque la limite sud de Higashiyama, jusqu’à Gingakuji, bien au dessus des limites nord de la zone, il y a près de 8km, tout en longueur.

Les temples ici sont vraiment nombreux, et la visite approfondie de chacun d’entre eux nécessite au moins une heure à chaque fois. L’aller, la visite et le retour de Kyomisudera par exemple prennent déjà au moins deux à trois heures. La visite cumulée de Yasaka Jinja, du parc Maruyama et de l’énorme Chion-In peut prendre facilement deux heures etc…

On présente donc ci-dessous un itinéraire tout en longueur, de Kyomizudera à Ginkakuji, soit un peu moins de 6km de marche. Celui-ci peut-être réalisé en une journée, en vous levant tôt et en choisissant au préalable les temples prioritaires et ceux moins importants, sur lesquels vous pourrez faire l’impasse. Si vous avez deux jours, vous aurez largement le temps de tout voir.

On peut voir certaines parties de ce quartier dans la vidéo ci-dessus.

Le temple Kiyomizudera

Bâti au VIIIe siècle, Kiyomizudera surplombe une partie de la ville depuis la colline de Higashiyama. La célèbre terrasse en bois, soutenue par une centaine de piliers figurent sur de nombreux guides. Ce temple est particulièrement visité par les touristes, certains passages se font donc à la queue leu-leu. Lors de notre passage, le temple était en maintenance, entièrement caché par une bâche géante.

Higashiyama

Higashiyama

Higashiyama

 Le temple est ouvert de 6:00 à 18:00.
 L’entrée coûte 400 ¥.
 Pour atteindre le temple, vous pourrez prendre la JR Nara Line de Kyoto Station jusqu’à Tofukuji. Ensuite un train de la Keihan Line de Tofukuji à Kyomizu Gojo. De là il faut marcher tout droit jusqu’à la colline boisée pendant environ 20 minutes. Le temple est indiqué à la sortie de la gare.
On peut prendre sinon le Kyoto City Bus 100 ou 26 de Kyoto Station jusqu’à Gojozaka. De l’arrêt de bus Gojozaka il y en a ensuite pour 1 ou 2 minute de marche.

Les ruelles piétonnes San Nen Zaka, Ni Nen Zaka , Ishibei Koji et Nene no Michi

San nen Zaka

En sortant de Kyomizudera, vous ferez face à trois petites ruelles. Prenez celle du milieu, la plus bondée. Au bout d’une centaine de mètres, vous verrez tout le monde s’agglutiner et une pancarte indiquant sur la droite « san nen zaka« . On descend le petit escalier et on arpente une petite ruelle typique avec des maisons basses traditionnelles, des boutiques et des restaurants.

Higashiyama

Higashiyama

Higashiyama

Higashiyama

Ni nen zaka

On descend jusqu’à un petit croisement avec une nouvelle pancarte qui indique sur la droite « ni nen zaka« . Ni nen zaka est également une ruelle typique jalonnée de part et d’autre par des boutiques et des restaurants.

Higashiyama

Higashiyama

Hokanji

Au croisement entre San nen Zka et Ni nen Zaka, on aperçoit une grande pagode que tout le monde prend en photo : la pagode Hokanji. Pour la voir de près, il faudra continuer la ruelle « san nen zaka » jusqu’à la pagode et revenir sur vos pas pour poursuivre sur la « ni nen zaka« .

Higashiyama

Higashiyama

Ryôzen Kannon: le grand bouddha de Kyoto

La ruelle Ni nen Zaka se termine, et à sa droite on voit une grande porte en pierre, c’est le temple qui abrite Ryôzen Kannon, le grand bouddha de Kyoto. Un détour vaut le coup car la statue est immense et elle est visible depuis l’extérieur de l’enceinte.

Higashiyama

Nene no michi

On revient sur nos pas, on dépasse donc « ni nen zaka » sur notre gauche et on prend la première droite. On s’engage alors dans la ruelle Nene no Michi, une ruelle pavée historique qui longe les temples. Dans cette rue, à un moment sur la gauche vous pourrez emprunter la minuscule ruelle Ishibei Koji dont l’entrée fait face à des escaliers menant au parc sur la droite. C’est encore une ruelle ancienne très intéressante à parcourir.

Higashiyama

Higashiyama

Le temple Daiunin et sa tour Gionkaku

Tout au bout de Nene no michi, on tombe sur un temple et sa pagode la plupart du temps fermés au public. Le temple Daiunin est apparemment ouvert de temps en temps, et certains ont pu profiter de la vue panoramique depuis les hauteurs de la tour Gionkaku  (36 mètres de hauteur). Cet ensemble est aussi le cimetière de grandes personnalités japonaises et date du XXe siècle.

Higashiyama

Higashiyama

 Lors de ses rares ouvertures au public, ce temple est ouvert de 10:00 à 16:00.
 L’entrée coûte 600¥.

Le temple Kennin-ji

A l’ouest de Nene no Michi, on peut aussi faire un tour au grand temple bouddhiste Kennin-ji et son jardin gratuit. Plusieurs entrées donnent sur ce temple et on peut se balader librement à l’intérieur de son enceinte et profiter du calme des lieux. Le temple est là depuis le XIIIe siècle.  C’est apparemment le temple principal de l’école zen Rinzai et aussi là où la philosophie zen fut enseignée la première fois au Japon. C’est l’un des cinq grand temples de Kyoto, avec Tenryûji, Shôkokuji, Tôfukuji et Manjuji.

 Ouvert tous les jours de 10h à 17h.
 L’entrée au temple principal et ses jardins zens coûte 500 yens.

Le temple Kodaiji

En remontant la ruelle Nene no Michi, vous verrez un peu plus loin sur la droite de longs escaliers montant vers le temple Kodaiji. Ce dernier temple mérite un détour pour sa bambouseraie, bien cachée.

Higashiyama

 Le temple est ouvert de 9:00 à 17:00.
 L’entrée coûte 600¥.
 Le temple et le quartier sont accessibles en bus avec la ligne 100 ou 206. L’arrêt est Higashiyama-Yasui.

Le quartier historique de Gion

Gion est le quartier historique très prisé de Kyoto, là où on retrouve le Kyoto d’antan, avec ses nombreuses petites ruelles sinueuses, bordées de maisons traditionnelles en bois, les machiyas et les ochaya. En général on s’arrête à la station Gion-Shijo sur la Keihan Line, et on débouche directement en plein coeur du quartier de Gion. Mais si vous vous arrêtez à la station précédente, Kyomizu-Gojo, vous aurez l’occasion de voir d’autres ruelles historiques très intéressantes. La rue Miyakawa-cho Dori et sa parallèle notamment sont d’étroites ruelles piétonnes qui mènent tout droit à Gion, et on longe sur des centaines de mètres d’innombrables petites machiya. Plusieurs petites ruelles perpendiculaires à celle-ci sont aussi remplies de maisons traditionnelles, et l’avantage c’est qu’il y a ici beaucoup moins de monde.

Une fois dans le quartier de Gion à proprement parler, on peut emprunter la Hanamikoji dori et visiter toutes les ruelles autour. On débouche facilement sur le pont Gion tatsumi, et les deux ruelles connues Shirakawa dori et Shimbashi dori qui la longent de part et d’autre et se rejoignent au petit sanctuaire shinto Tatsumi Daimyōjin. C’est sans doute là un des plus jolis coins du quartier, avec la petite rivière Shirakawa qui délimite le quartier. Consultez notre carte MyMaps en lien en bas de page pour connaître les rues à visiter dans le quartier.

Voici quelques photos de toutes ces rues, dans le quartier de Gion.

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

Le sanctuaire Yasaka Jinja

Le sanctuaire Yasaka Jinja est le point de départ du festival de Gion qui a lieu chaque été à Kyoto. Il se trouve à l’extrémité Est de la grande avenue commerçante Shijo-dori. Ce sanctaire se visite assez rapidement, on peut le traverser pour rejoindre le parc Maruyama puis l’immense Chion-In plus à l’est.

Higashiyama

 Le temple est accessible depuis la station Gion-Shijo de la Keihan Line,  la station Kawaramachi de la Hankyu Line ( à l’ouest de Kamo-gawa) ou encore l’arrêt de bus Gion. (lignes de bus 12, 46, 100, 201, 202, 203, 206, 207).

Le sanctuaire Chion-In

Ce sanctuaire est tout simplement immense, et ses temples sont monumentaux. Plusieurs escaliers et au total plusieurs centaines de marches mènent aux différents paliers du sanctuaire, avec à chaque fois un temple immense!

Higashiyama

Higashiyama

HIgashiyama

 Le temple est ouvert de 9:00 à 16:30 et se visite au moins en 45 minutes.
 L’entrée au temple est gratuite, mis à part les jardins Yuzen et Hojo que l’on peut visiter pour 500 ¥.
 On peut s’y rendre à pied depuis les ruelles de Gion, ou en bus avec le Kyoto City Bus n°206, et s’arrêter à Chionin-mae. Le trajet en bus depuis la gare centrale de Kyoto met environ 20 minutes et coûte 230¥.

Keage Incline

Nous n’avons pas eu le temps de nous balader sur les rails désaffectés de Keage Incline. Cet endroit en hauteur semble surtout appréciable lors de la floraison des cerisiers. C’est en tout cas, d’après toutes nos recherches un lieu très prisé des kyotoïtes. Le sentier relie le canal du lac Biwa à la rivière Kamo à Kyoto et il est décoré par une petite centaine de somei yoshino sakura (une des nombreuses espèces de cerisier). Les rails se trouvent en chemin vers le temple Nanzen-ji. On peut y observer des illuminations à la période des cerisiers, c’est donc surtout à cette période qu’il faut y aller !

 On peut rejoindre Keage Incline en bus avec les bus N°5 ou 57, et s’arrêter à Nanzenji Eikando-michi ou Kyoto Bijutsukan-mae.

Le temple Nanzenji

Le temple Nanzenji est un autre temple très connu de Higashiyama. Vous verrez souvent des photos de son aqueduc Suirokaku, qui rappelle un peu l’architecture européenne et dénote un peu par rapport au reste des monuments. Nanzenji se trouve au coeur d’un sanctuaire composé d’une multitude de temples, et sa visite peut facilement prendre plusieurs heures.

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

HIgashiyama

Higashiyama

Higashiyama

Higashiyama

Higashiyama

 Le temple est ouvert de 8h40 à 17h00
 L’entrée au temple Nanzenji coûte 300¥.
 On peut atteindre la zone du temple en bus  depuis la gare de Kyoto avec le bus N°5  et s’arrêter à Nanzenji Eikando-michi : durée du trajet, environ 35 minutes pour 230¥.

Eikan-dō Zenrin-ji

Le sanctuaire Eikan-dô est constitué d’une quinzaine de temples que l’on visite en suivant un long sentier dans un décor typique des temples bouddhiste japonais. Le jardin surtout est très réputé, et les érables en nombre qui prennent différentes teintes tout au long de l’année font de ce paysage un véritable tableau.

HIgashiyama

 Le temple est ouvert de 9:00 à 17:00.
 Le temple est cher, 600¥ et même 1000¥ en novembre lorsque les érables ou momiji sont rouges (période Kōyō ).
 Eikan-dô est accessible avec le bus N°5 en depuis la gare de Kyoto. Il faut s’arrêter à Nanzenji Eikando-michi.

Le sanctuaire Heian Jingu

Le sanctuaire Heian Jingu est apparemment une reproduction du premier Palais impérial datant du VIIIe siècle. Une immense torri d’une vingtaine de mètres de hauteur annonce l’entrée dans ce sanctuaire. Le temple est réputé pour son architecture, son jardin, ses cerisiers nombreux et son ponton couvert qui enjambe l’étang.

Higashiyama

 Le temples ouvre tôt, de 6:30 à 17:00.
 Le temple ets gratuit, par contre son jardin intérieur se visite pour 600¥.
 On peut atteindre ce temple en prenant les bus n°5, 32, 46, 57 ou 100 jusqu’à l’arrêt « Kyoto kaikan Bijutsukan-mae ».

Tetsugaku no michi : Le chemin de la philosophie

Ce long chemin de 2km permet de s’isoler un peu de la foule qui rôde à Higashiyama. Démarrant au nord du temple Eikan-dō Zenrin-ji, il permet de rejoindre le célèbre Ginkakuji à l’ombre des arbres, le long d’un petit canal. On traverse ainsi tout un quartier résidentiel discret, on peut en chemin bifurquer pour visiter plusieurs temples: Kumanonyakuōji Shrine, Kounji, Otoyo, et dans un même périmètre Ennaruyama Reikan, Anrakuji et Honen-in. Tout à la fin bien sûr on tombe sur  le célèbre Gingakuji.
Vous trouverez en chemin plusieurs petits restaurants et petites boutiques pour faire des pauses. A la moitié du parcours, ne manquez pas le très beau restaurant tout en bois, le Yojiya Cafe Ginkakuji, assez discret finalement, mais qui renferme un jardin japonais splendide !

Higashiyama

Higashiyama

HIgashiyama

Higashiyama

Le temple Ginkakuji

Le temple Ginkakuji, le « Pavillon d’Argent », est une petite réplique du pavillon d’or, le Kinkakuji. Ce temple célèbre marque la fin de cet itinéraire long d’une journée. Si vous venez en bus, il se trouve à quelque pas de l’arrêt d’autobus Ginkakuji-mae.

 Le temple ouvre de 8h30 à 17h entre mars à novembre, et de 9h à 16h30 entre décembre à février.
 L’entrée au temple coûte 500 ¥.
 On peut se rendre en bus au Ginkakuji avec les bus n°5, 17 ou 100 : il faut compter une quarantaine de minutes depuis la gare de Kyoto. Le trajet coûte 230¥ . Autrement, dans le cadre d’une balade à pied depuis Gion, on peut emprunter le chemin de la philosophie jusqu’au bout.

Le meilleur moment pour visiter Higahiyama

Evidemment, comme tout le Japon, le meilleur moment est le mois de mars-avril, lorsqu’a lieu la floraison des sakura. C’est aussi à cette période, entre le 9 et le 18 mars qu’a lieu le festival des lumières Hanatouro (ou Hanatôro). Pendant plus d’une semaine, de 18:00 à 21:30, plusieurs animations (défilé d’enfants, danse de geisha, illuminations) ont lieu tout le long d’un parcours unique. Voici le plan, relevé sur le site officiel de cette fête. Comme on peut le voir, la randonnée fait plusieurs kilomètres ! C’est donc une fête à ne pas manquer si vous y êtes à cette période !

higashiyma

Un plan pour vous repérer à Kyoto

Pour plus de commodités, voici un plan My Maps regroupant tous les points qui nous semblent intéressants. Les temples, les ruelles à visiter, tout est dans ce plan. Vous pouvez évidemment télécharger ce plan au format KML. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez sur votre site, merci d’indiquer sa provenance !! Pour l’exporter sur son téléphone et s’en servir en voyage, on vous invite à consulter notre petit tutoriel sur le sujet.

Top