Nara Koen, le parc de Nara

Nara Koen, le parc des shikas

La ville de Nara au Japon est connue pour être la « ville des cerfs », une ville dans laquelle de nombreux shikas (cervidés) se baladent librement, entre les touristes et les temples. Les cerfs vivent dans le parc de Nara, dans la forêt et la montagne situés à l’est de la ville. Les clichés de ces daims ou cerfs devant les temples ont fait le tour du monde. D’ailleurs, pour certains touristes, ces animaux semblent même être la principale attraction et la raison même de leur venue à Nara. Même si bien sûr la ville ne se résume pas à ces animaux, il n’empêche que le parc de Nara reste une exception et mérite amplement son succès !

Nara koen

La configuration du parc : où voir des shikas ?

Il y a des stands dès l’entrée au parc et sur l’esplanade du temple Kōfuku-ji qui vendent des « osembei » à 150Y spécialement pour que les touristes puissent nourrir les cerfs. On peut donc très vite se retrouver entouré d’une dizaine de shikas affamés. Mais même sans ça, leur curiosité naturelle les poussent souvent à s’approcher du touriste en espérant de la nourriture. Certains posent tranquillement devant la pagode, permettant aux touristes de prendre leurs clichés! Dans cette première partie du parc et tant qu’il y a des gens pour les nourrir, ils sont assez actifs et très nombreux..

Au delà, sur le versant de la colline Wakakusa, ils nous ont semblé plus calmes. On en trouve beaucoup qui se reposent et dorment sur la colline. C’est sans doute au temple Kasuga Taisha que vous aurez vos plus beaux clichés : les shikas se baladent dans la forêt, à l’ombre des arbres et des lanternes de pierre centenaires. Le décor tout autour de ce temple est sans doute le plus beau de tout le parc. Si vous êtes photographe, c’est là qu’il faut aller !

Nara koen

Que voir dans le parc de Nara ?

Le parc fait en tout plus de 600 hectares et comprend trois des principaux temples de Nara : Tōdai-ji, Kōfuku-ji et Kasuga-taisha. De chaque côté du Tōdai-ji on trouve toute une série de temples plus petits comme le Nigatsu-dô, un petit temple qui offre une vue panoramique sur une bonne partie du parc et une partie de la ville. En plus de ces incontournables, il existe au sein du parc une foule de petits sanctuaires disséminés un peu partout. Le parc de Nara se termine à son extrémité Est par la forêt primitive de Kasugayama.

Le parc abrite le Musée National de Nara qui expose des collections d’art bouddhique dont certaines pièces sont considérés comme des trésors nationaux. Le musée est ouvert de 9:30 à 17:00 et jusque 19:00 de fin avril à fin octobre. L’entrée coûte 500 yens par personne.

Nara koen

On trouve trois étangs en bordure sud du parc, les uns derrière les autres : Sarusawa Pond, Ara Pond et en dernier le Sagi Ike avec son pavillon Ukimi-dō et son très joli cadre typiquement japonais (ou asiatique).

Nara

En direction du temple Tōdai-ji, on longe aussi d’autres étangs et de nombreux cours d’eau.

Nara koen

Le parc de Nara en soi n’est pas exceptionnel. Ce sont de grands espaces verts très aérés sans décoration végétale particulière. Il y a un arboretum près du temple Kasuga Taisha, mais ce qui le rend si unique, ce sont bien les animaux en liberté et les temples que l’on trouve à l’intérieur. Le début de forêt qui entoure le Kasuga Taisha et se poursuit à l’est est aussi à voir. Lorsque les sakuras sont en fleur,  tout le parc de Nara et la montagne Wakakusa sont embellis par près de 1700 sakuras ! Le mieux si possible est donc de venir à la période de floraison.

Nara koen

Où se trouve le parc de Nara?

Question un peu bête puisqu’en ouvrant une carte sur google map, on voit tout de suite à quoi correspond le parc dans la ville. Néanmoins,voici quelques indications.

A partir de la gare JR Nara, un peu sur la gauche quand on est dos à la sortie, on emprunte la grande avenue commerçante Sanjo-dôri sur environ 1km. Ne ratez pas cette rue aux grands trottoirs, on y trouve tout un tas de commerce avec des spécialités locales. Tout au bout, il y a le petit étang Sarusawa et sur la gauche un escalier mène à l’esplanade du premier temple, le Kōfuku-ji , visible de loin grâce à son immense pagode. C’est à partir de ce point que vous commencerez à voir des daims partout.

A partir de la gare Kintetsu Nara, on peut soit rejoindre la Sanjo-dôri en empruntant une galerie couverte comme sakura dori ou Higashimuki puis rentrer dans le parc par le sud du temple Kōfuku-ji Sinon en allant tout droit à l’est depuis cette gare on peut rentrer sur l’esplanade du Kōfuku-ji par le nord.

Nara koen

Nara koen

Nara koen

Nara koen

Nara koen

Nara koen

Nara koen

Nara koen

Un plan pour vous repérer à Nara

Pour plus de commodités, voici un plan My Maps regroupant tous les points qui nous semblent intéressants. Les temples, les ruelles à visiter, tout est dans ce plan. Vous pouvez évidemment télécharger ce plan au format KML. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez sur votre site, merci d’indiquer sa provenance !! Pour l’exporter sur son téléphone et s’en servir en voyage, on vous invite à consulter notre petit tutoriel sur le sujet.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top