Le temple et cimetière Chozenji, Kôfu

 

Chozenji, le temple à pagodes à Kofu

Un des cinq temples majeurs de Kôfu

Le temple et cimetière Chozenji fait partie des cinq temples majeurs de la ville de Kôfu, dans la préfecture de Yamanashi au Japon. Situé à quelques minutes à pied de la gare, il se visite librement, et on peut découvrir ici de magnifiques pagodes, dont la troisième a été construite récemment. Ce temple est important dans l’histoire de la ville car il abrite la tombe de la mère de Takeda Shingen, le célèbre personnage historique emblématique du Japon.

Les cinq temples de Kofu dit, « Kôfu Gozan » sont Toko-ji, Hosen-ji, Chozen-ji, Nojo-ji, et Enko-in. C’est le père de Takeda Shingen qui est à l’origine de cette ville, et c’est son fils qui fit rentrer la ville dans l’histoire du pays. Chacun de ces temple était sous la protection du général,  et le temple Chozen-ji à l’époque Sengoku (Milieu du XV siècle – Fin du XVI siècle) aurait servi un temps de siège administratif au guerrier.

À l’origine, le temple était situé à Ayuzawa dans les Alpes japonaises et c’était le temple familial de la mère de Shingen. Après la mort de celle-ci, il aurait déplacé le temple dans la ville du clan, Kôfu, à son emplacement actuel. Il y a deux cimetières dans le temple, et la tombe de la mère de Shingen se trouve dans le cimetière de gauche, près de la nouvelle pagode.

Description du temple Chozenji

A l’entrée de cet ensemble de temples, on trouve un premier petit étang, deux grandes pagodes en bois vraiment belles. La faible fréquentation des lieux permet d’approcher les pagodes de très près, d’en observer chaque détail. Au milieu on trouve les bâtiments principaux du temple et la maison du directeur des lieux (jishu). D’ailleurs, connaissant le personnage pour l’avoir vu plusieurs fois lorsque j’étais petit, il illustre parfaitement la vie que mènent ces moines directeurs de cimetières dans une grande ville comme Kôfu, chargé des gérer à la fois le temple et le cimetière : le moine vit sur place, dans une partie du temple qui est immense, et dès l’entrée on aperçoit ses deux grosses berlines qui traduisent un certain niveau de vie, plutôt très aisé.

A l’arrière il y a un autre étang, plus grand et décoré de nombreux nénuphars. C’est là, entre l’étang et le deuxième cimetière que se trouve la troisième pagode, tout fraîche (2018) et très belle, là encore tout en bois.

La visite de ce temple est particulièrement agréable puisque les seuls visiteurs sont des locaux qui viennent pour nettoyer leur tombe familiale. Il n’y a pas de touristes. On peut donc prendre le temps d’apprécier le calme, le silence et profiter d’un temple seul, ce qui est plutôt rare au Japon lorsqu’on a un itinéraire plutôt classique (Kyoto, Tokyo etc).

Comment se rendre au temple Chozenji ?

Le temple Chozenji se trouve à 900 mètres à l’est de la gare, en suivant les rails. La porte principale du temple se trouve juste en face du troisième passage à niveau. Une fois dans l’enceinte du temple, si l’accès principal est fermé, il suffit de le contourner par la droite et on rentre dans l’enceinte du temple

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Chozenji

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top