La Macarena

Le village de la Macarena

Le petit village de la Macarena, situé dans le département de la Méta, est le point de départ pour visiter la célèbre rivière Caño Cristales. Ce village qui dispose de sa propre piste atterrissage, se trouve à environ 250km au sud de Bogota. On peut donc s’y rendre en avion depuis la capitale et les villes de Medellin, Cali ou encore Villavicencio. On vous explique en détail comment venir jusque là dans notre préambule sur Caño Cristales.

A l’origine habitée par les indigènes Guayaberos, la Serranía de la Macarena fut investie par des colombiens venant de Caquetá dans les années 50, une région plus au sud. Ces derniers fondèrent El Refugio qui deviendra La Macarena par la suite. Le village et toute sa région a été ensuite occupée par les FARCS. Avec le départ progressif des guerilleros, les habitants ont peu à peu retrouvé une vie normale et aujourd’hui la Macarena est en plein essor grâce à l’écotourisme. La municipalité de la Macarena, qui comprend le village et toutes les fincas aux alentours, compte environ 4000 habitants.

La Macarena

Un village accueillant

A la Macarena vous trouverez une grande quantité d’hospedajes ou hôtels, du plus rustique à l’hôtel avec piscine (Punta Verde notamment). On peut voir des images de ces hôtels sur le site des agences qui organisent l’excursion à Caño Cristales. L’agence Ecoturismo Macarena en propose trois sur son site.

On trouve également beaucoup de restaurants, des panaderias et des petites supérettes. Il y a apparemment un distributeur dans le village, nous ne l’avons pas vu. Et si l’on vient jusqu’ici c’est qu’on a prévu un séjour d’au moins deux jours sur place pour aller voir la célèbre rivière arc-en-ciel. Dans ce cas, tout est pris en charge par l’agence, du petit déjeuner au repas du soir en passant par l’hébergement et toutes les dépenses liées à l’excursion. Vous n’aurez besoin que de quelques centaines de milliers de COP afin d’être assurés d’avoir suffisamment d’argent pour payer les taxes diverses (voir notre article à ce sujet),  la nourriture ou les boissons additionnelles. Il y a des distributeurs et des banques à Villavicencio.

Un petit village exceptionnel

Le village est sûr, il n’y a pas d’insécurité, bien au contraire. Nous avons traversé des dizaines de villages en Colombie, et c’est à la Macarena que nous avons rencontré la population la plus accueillante, la plus souriante, et la plus chaleureuse de tout notre séjour. De l’enfant au vieillard, tout le monde dans le village n’a pas hésité à nous parler, et nous n’avons croisé que des gens gentils. A cet égard, La Macarena est une exception. Les femmes de l’hôtel Punta Verde sont d’une gentillesse incroyable. De manière générale les Colombiens sont accessibles, mais ici c’était assez exceptionnel. C’est là bien sûr notre point de vue et notre expérience.
Si vous venez avec une agence, vous assisterez très certainement à l’un des concerts de la ville où des danseurs vous apprendront à danser le Joropo, la danse locale héritée de la culture llanera, propre à la Colombie de l’est et au Venezuela.

Cano Cristales La Macarena

Que faire à La Macarena ?

On vous invite à consulter notre guide de référence, contenant toutes les informations pratiques à connaître au sujet de Caño Cristales, la principale attraction du coin.

On a détaillé le déroulement de chaque journée dans des articles distincts :

Mis à part  Caño Cristales, il n’y a pas grand chose à faire sur place.

Le village est constitué d’une dizaine de rues. On peut visiter les magasins de souvenirs (habits et décorations traditionnels ou t-shirt à l »effigie de Caño Cristales), boire une bière dans l’un des nombreux bars, jouer au billard dans l’une des grandes salles du village. L’aéroport est à 5 minutes à pied de n’importe quel endroit du village. Le parc central et l’église se visitent rapidement aussi. On vous encourage vivement à vous balader en fin de journée après vos balades au Caño Cristales, il y a une ambiance familiale très agréable. Du même côté que le village, on peut se rendre en moto-taxi au Caño de Piedras, qui est une sorte de rivière et piscine naturelle apparemment très appréciée des locaux. Si vous avez My Maps, vous pourrez facilement la trouver.
Nous avons repéré trois endroits où l’on peut descendre au niveau de la rivière. On recommande celui qui se trouve au bas de la place de l’église. Là vous pourrez vous asseoir sur les marches pour admirer le coucher de soleil sur le Guayabero. Les couleurs sont magnifiques !

Cano Cristales La Macarena

Cano Cristales La Macarena

La Macarena

La Macarena

Cano Cristales La Macarena

La Macarena

La Macarena

La Macarena

Cano Cristales La Macarena

La Macarena

Cano Cristales La Macarena

La Macarena

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top