Quebrada las Gachas et la cascade secrète, Guadalupe

Quebrada las Gachas

La quebrada ou rivière Las Gachas est l’attraction principale dans la municipalité de Guadalupe en Colombie. C’est une rivière atypique dont la caractéristique est d’être parsemée de centaines de trous circulaires plus ou moins grands, formés par l’érosion, le courant et apparemment la lave à une certaine époque. Certains les comparent à des jacuzzis puisqu’on peut s’immerger parfois entièrement à l’intérieur ! C’est un phénomène qu’on retrouve dans d’autres endroits de la région, comme à  Las Pilas et el pozo del Indio près d’Oiba, ou,  plus près du village,  aux balnearios La Gloria et El Salitre.
Dans le genre, le plus bel endroit reste sans aucun doute Cano Cristales.

L’aller retour à las Gachas prend au moins 2h, plutôt 2h30 si vous revenez par la route et vous arrêtez en chemin. Sur place, on peut facilement rester4 heures. Donc si vous partez tôt le matin, vous pouvez prévoir un retour vers 15-16h.
A Guadalupe, si vous comptez voir les deux piscines naturelles la Gloria et El Salitre, le village et las Gachas, il faut donc prévoir au moins deux jours pleins.

Le chemin pour las Gachas

Las Gachas se trouve à 4km du village de Guadalupe. On peut y aller à pied en empruntant un sentier qui se faufile entre les petites collines ou bien par la route. Le chemin monte à l’aller et descend au retour. Pour accéder au sentier pédestre, il suffit d’emprunter une des parallèles à l’église, la carrera 4 par exemple, et de la suivre jusqu’à la sortie du village. Juste après la station essence, la route tourne à gauche, et le chemin s’enfonce vers la droite. Il faut prendre la petite allée bétonnée (voir photo ci-dessous), et très vite on se retrouve au milieu de la nature.
La marche jusqu’à las Gachas met environ 1 heure et on alterne entre chemin de terre et piste dallée avec un paysage de campagne typique.

las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

L’arrivée à las Gachas

On sait qu’on est presqu’arrivé lorsqu’on atteint le haut d’une butte avec un beau panorama sur la vallée est un bras de la rivière. Ce premier cours d’eau que l’on voit de loin est inaccessible, il appartient à une finca privée. Il faut continuer encore quelques minutes avant d’arriver à las Gachas.

Las gachas

Las Gachas et ses trous

Le lit de la rivière Las Gachas forme comme un couloir d’eau sur lequel on peut marcher, il n’y a de la profondeur qu’au niveau des trous et des crevasses. C’est la même configuration qu’à El Salitre sauf que la rivière est plus large et que les trous sont plus nombreux et plus profonds.
En arrivant par le petit chemin on se retrouve tout en bas de la rivière, il faut donc remonter le cours d’eau. Dès le début on voit les trous, notamment les deux les plus profonds dans lesquels il est d’ailleurs interdit de descendre !
Le lit de la rivière à las Gachas est très glissant, et tous les locaux recommandent de marcher en chaussettes. Bizarrement, ça accroche beaucoup mieux que pieds nus ou en chaussures. Ne vous étonnez pas si vous voyez tous les locaux en chaussettes !
A peu près au milieu de la rivière, il y a des locaux sous un espèce de pré-haut qui en vendent, avec aussi de la nourriture. Les empanadas au poulet super bons sont à 2000 COP l’unité, la boisson à 2200 COP et les chips à 2000 COP.  Ils font aussi à manger pour 10 000 COP apparemment. On peut donc rester là un bon moment sans avoir de provision !

Après, il ne vous reste donc plus qu’à choisir votre petit jacuzzi et profiter de la vue ! Si vous avez lu notre article sur la Gloria et El Salitre, les deux pozos plus proches du village, vous avez lu qu’il y avait là bas énormément de Brachycentrus, ces petites bêtes qui s’accrochent à la roche. Ici il y en a aussi, mais en plus petite quantité. Les trous ont des profondeurs qui vont de quelques dizaines de centimètres à 2 ou trois mètres. Dans la plupart en tout cas on peut s’immerger au moins jusqu’au torse. Certains sont étroits, et dans d’autres on peut carrément se mettre à plusieurs dedans. Ceci dit, il faut faire attention, car on ne voit rien sous l’eau, et il y a souvent des grosses pierres à l’intérieur !

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

La cascade ‘secrète’ de las Gachas

Notre chance à las Gachas, est d’avoir sympathisé avec toute une famille de colombiens venus là en vacances. Ils nous ont proposé de les suivre pour aller voir une cascade cachée.
En fait lorsqu’on descend la rivière vraiment jusqu’à son extrémité, on arrive à un endroit où l’eau se faufile dans une crevasse. Là, en plein milieu, il y a un trou dans lequel on peut glisser pour ressortir de l’autre côté, un peu moins de 10 mètres plus loin.  On ressort devant un mini bassin et l’eau continue à se frayer un chemin dans la végétation. En continuant à marcher au delà du petit bassin, on monte une petite butée de terre, et de l’autre côté, on arrive à une falaise qui tombe à pic..on est alors au dessus de la cascade !

Il faut donc revenir sur ses pas, passer par des rondins de bois (qui indiquent l’entrée dans une finca privée normalement) et contourner la cascade. Au niveau des arbres il y a une ouverture qui permet de rentrer dans la forêt. De là, il suffit de suivre le sentier (à peine visible puisque recouvert de végétation), et descendre jusqu’en bas.
On se retrouve alors au pied d’une cascade d’une dizaine de mètres de hauteur, assez impressionnante car complètement sauvage. C’est un secret bien gardé des locaux que vraiment peu de touristes connaissent. (voir notre vidéo GoPro ) Il y aurait apparemment une grotte également à côté de la cascade, mais on ne l’a pas vue.

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Le view point sur las Gachas

De l’autre côté du pré-haut, il y a l’entrée plus officielle, celle par laquelle on arrive lorsqu’on vient en voiture. On peut remonter le petit chemin pour avoir une belle vue sur toute la rivière.  Pour le retour, soit vous reprenez exactement le même chemin qu’à l’aller, par la nature donc, soit vous rentrez par la route. Dans ce cas, il faut continuer ce petit chemin qui remonte sur presque 500m à travers les fincas avant d’atteindre la route. C’est ce qu’on a fait, et on a pas été déçu : il y a sur cette partie d’autres surprises !

Las gachas

Las gachas

La partie isolée de las Gachas

Le chemin remonte et passe au milieu de quelques arbres. On passe une ‘porte’ ( des rondins de bois), et après une petite maisonnette on voit que la rivière reprend de l’autre côté. Tout le long il y a des barbelés et des pics mais il y a plusieurs ouvertures pour passer. On est donc allé voir, et ici c’est comme plus bas à las Gachas, en plus petit et surtout sans personne ! Il y a là des dizaines de trous, dont les plus grands se trouvent au fond à gauche. L’eau ici est beaucoup plus froide : en fait entre cette petite extension et las Gachas, le cours d’eau devient plus profond, et l’eau a donc le temps de réchauffer avant d’arriver à las Gachas. Ici par contre, il y a beaucoup plus de Brachycentrus, comme à El Salitre.

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Le retour par les fincas

Une fois qu’on a profité une dernière fois des petit jacuzzis, on reprend le chemin. Celui-ci passe à travers une finca privée. Là on peut voir qu’il y a un panneau indiquant ‘entrada à las Gachas 1000 COP‘  . Il y a une petite maison mais la dame présente ne nous a rien demandé.

Le chemin se poursuit et monte à travers les arbres. On atterri devant un petit lotissement de maisons, avec en plein milieu une piscine municipale disproportionnée par rapport aux nombres d’habitants (voir la vidéo à la fin) . La piscine va être apparemment ouverte au public, ça peut donc être un bon plan pour terminer sa journée !  Il y a une petite case juste à côté où une famille vend à boire et à manger.

L’hôtel le plus proche de las Gachas

On continue comme ça le chemin encore quelques centaines de mètres en montée, et tout en haut, c’est l’entrée et le parking pour ceux qui arrivent par la route. Tout de suite à gauche,  il y a l’hôtel Terrazas de Guadalupe où l’on peut prendre jus de mangue dans les 7 000 COP, et profiter de leur piscine pour 10 000 COP . Cet hôtel se trouve donc à quelques centaines de mètres de las Gachas, avec des petites maisonnettes et vue sur la montagne. Comme il y a un café à côté, des habitations qui proposent à manger et une supérette, on peut tout à fait séjourner ici plutôt qu’à Guadalupe!

Las gachas

A droite, il y a une école et plus loin le Café de mi Tierra qui fait du très bon café pour un prix standard. Ce dernier chemin part pour Oiba. La pancarte en face indique d’ailleurs les principales activités du coin : en plus de las Gachas, la Gloria et El Salitre, il y a la cueva de los aviones, la cueva el Berraco, un caminata ecologica, le cerro el Tepeyac. Il y a bien évidemment d’autres lieux à voir, on les liste dans notre article sur Guadalupe.

Las gachas

Le lotissement et l’hotel Cabañas la Herradura

En dépassant l’hôtel sur la gauche on rejoint au bout de quelques minutes la route qui descend vers Guadalupe, avec au coin l’hôtel la Herradura, un peu moins joli que le précédent. Il y a là un lotissement avec quelques maisons, une supérette et des habitants plutôt très accueillants !

Las gachas

Las gachas

Du café à profusion

Sur une bonne partie du chemin retour, le café pousse partout et déborde sur la route. Comme nous l’a indiqué un des habitants de ce petit lotissement, les Colombiens de cette région ont de la chance car quoiqu’ils sèment, ils se retrouvent rapidement avec une récolte abondante, grâce au climat! On peut donc prendre quelques graines pour le souvenir !

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Les derniers panoramas sur Guadalupe

La route du retour est la même qui mène plus bas à La Gloria et El Salitre, mais comme on est plus haut, on a vraiment de beaux panoramas sur toutes les montagnes et l’église de Guadalupe.

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Laguna del Tirano

Sur le chemin, une cycliste locale nous apprend qu’il y a une lagune « merveilleuse » cachée dans le collines en bord de route. C’est la laguna del Tirano. On coupe donc à travers les terrains privés en passant sous les clôtures, et on peine un peu à la trouver car elle est vraiment cachée de l’autre côté d’une petite colline. En fin de compte, on ne recommande pas forcément cette escapade car d’une part l’accès est officiellement payant depuis une finca située plus bas sur la route, et surtout elle ne vaut pas forcément le coup. C’est en fait un simple étang entièrement entouré d’herbes hautes, donc inaccessible. Par contre, depuis les hauteurs de la colline, les points de vue sont magnifiques sur toute la vallée et le village au loin.

Las gachas

Las gachas

Las gachas

Walking in Las Gachas!

Découvrez la rivière las Gachas dans son entiereté, ici on marche un peu partout du début à la fin de la rivière, on montre la petite grotte et la cascade cachée ! En regardant bien la vidéo, vous saurez comment les trouver !

  1. Oui, c’est vrai que ca doit dépendre de la période, mais les trous en tout cas sont biens remplis! et sinon on n’a vu qu’un seul plastique dans l’eau, comme partout ailleurs où on a été en Colombie, (cano crisales, cocora valley etc) tout est très propre, sans détritus.Les Colombiens ont apparemment conscience de leur patrimoine naturel et ils en prennent soin !

  2. Bonjour, Est ce que le ménage a été fait niveau ordure car j’avais lu que c’était devenu sale avec le temps ? J ai l’impression qu’ il y a moins d’eau qu’autrefois par rapport aux vidéos mais tout dépends du mois de visite.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top