Pre Rup à Angkor

Pre Rup: l’alternative pour le coucher de soleil

Pre Rup est un temple phare du site archéologique d’Angkor au Cambodge. C’est l’un des nombreux temples montagne, au même titre que le Bayon, le Baphûon ou le Phimeanakas.  Le Pre Rup est l’un des plus anciens puisqu’il a été érigé au Xe siècle, sous l’impulsion du roi Rajendravarman II.

Il est peut-être moins attrayant visuellement car il ne contient pas de bas-reliefs ou d’ornementations particulières. Largement ouvert et exposé aux vents, ses pierres sont largement rongées et usées par les siècles d’histoire. Tout le temple est d’ailleurs recouvert de cette poussière ocre caractéristique. Sa couleur n’est pas donc pas la même que le Bayon ou le Ta Prohm par exemple.  Il n’y a pas non plus de fromagers et de mousses recouvrant la pierre, pas de couloirs ou de grandes salles à visiter comme à Angkor Wat.

La plupart des touristes s’y rendent car c’est l’un des rares temples qui reste ouvert pour le coucher de soleil.
Il n’est pas selon nous un « incontournable », mais il reste néanmoins intéressant à visiter, surtout le matin lorsqu’il est encore désert.

Horaires: 5:00 à 19:00

La visite du temple

Si vous y allez à l’aube, le temple est dans le noir complet. Une lampe frontale ou le flash de votre téléphone peuvent être utiles pour éviter toutes les pierres qui jonchent le sol. La base du Pre Rup forme un grand carré d’environ 120 mètres de longueur de chaque côté et deux grandes enceintes de plusieurs mètres de hauteur protègent la structure centrale. La première donne accès aux « jardins » du Pre Rup, où l’on peut déambuler à travers deux anciennes salles oblongues, des bibliothèques, et voir de près de gros blocs de grès ou de latérite centenaires posés à même le sol.

La deuxième enceinte donne accès à l’édifice central, entouré de plusieurs petits gopuras, des petites tours en ruine. La plupart des murs et des colonnes forment les squelettes de structures qui ont aujourd’hui disparu ou se sont effondrées.

On passe par plusieurs portes restaurées ou soutenues par des poutres en bois, et plusieurs fenêtres ont gardé leurs balustres. De chaque côté du temple de grands escaliers en bois permettent d’atteindre ses différents niveaux. Il n’y a aucune rambarde aux extrémités, on peut donc aller un peu partout en restant prudent.

La plateforme au sommet est assez vaste, avec plusieurs gopuras fermés ou inaccessibles. De là haut, on a une vue sans fin sur toute la forêt. A la limite, le coucher de soleil est même plus beau au lac Srah Sang lorsqu’il se reflète dans l’eau. Ici on ne voit que la forêt et aucun autre temple à l’horizon.

Top