Hiro-o, le quartier des ambassades à Tokyo

Hiro-o, le Tokyo des expatriés

La gare de Hiro-o à Tokyo au Japon se situe à côté de celle de Roppongi, dans le district de Shibuya. C’est l’endroit où l’on trouve le plus d’ambassades à Tokyo, notamment l’ambassade de France. C’est d’ailleurs l’un des trois quartiers français de la capitale, avec celui de Kagurazaka et Ebisu. On est ici dans une zone résidentielle et très calme, même si on trouve tout ce qu’il faut en matière de restaurants, de bars ou de magasins. Vous croiserez ici beaucoup d’expatriés et de diplomates et forcément, on voit ici des maisons et des appartements sans doute parmi les plus chers de la capitale.  Si votre temps est compté à Tokyo, et à part si vous avez des attaches ou des connaissances dans ce quartier, ce n’est pas une étape incontournable, loin de là. Si vous passez en revanche par Roppongi, vous pourrez toujours venir au parc de Hiro-o pour une petite balade au vert !

Voici un itinéraire en photo pour vous faire découvrir le quartier de Hiro-o.

Hiroo 5-chome Shotengai et les ruelles secrètes

En prenant la première sur la droite à la sortie du métro, on tombe tout de suite sur une rue souvent piétonne, c’est la Hiroo sampo dôri, une petite rue bordée de plusieurs magasins, restaurants et bars, comme on en trouve plein à Tokyo. C’est au début de cette rue, sur le trottoir de gauche après le starbucks, que l’on a mangé le meilleur ramen de notre séjour au Japon ! C’est le petit restaurant Tenshin. Tout au bout de cette rue on tombe sur un petit temple bouddhiste, le Rinzaishîdaitokujiha Zuisen-san Kôbayashi-in, et derrière mais inaccessible par là, le Shounji.

Hiroo

Les passages secrets de Sampo dôri

Sur la droite de la rue, il y a un petit lotissement discret fait de petites maisons collées les unes aux autres, avec plein de petits passages étroits. C’est là tout le charme d’une ville comme Tokyo : quelque soit le quartier, à côté de la foule, du bruit et de la démesure, on trouve toujours des passages secrets, hors du temps et tellement charmants ! On y accède par de quelques passages larges d’un mètre à peine entre les magasins. (Voir la vidéo)

Vers le parc Arisugawa Miya Kinen

En prenant la sampo dôri dans l’autre sens, on traverse la route Gaien Nishi dôri  (celle de la sortie de métro) et on entre dans la zone des expatriés. Dans la rue on longe toute une série de bars et restaurants plutôt chics avec essentiellement des étrangers.

Hiroo

Au bout, si on poursuit sur la gauche, on tombe sur le parc.

Arisugawa Miya Kinen Kōen

Le très beau parc de quartier Arisugawa Miya Kinen Kôen mêle des styles de jardins japonais et européens. Il y a de jolies vues dans ce parc, notamment grâce à son étang et ses petits ruisseaux.  Le parc est bâti sur une petite colline, donc il se visite par paliers. Au premier niveau peut voir une lanterne de pierre à trois pieds dans l’étang, comme dans le célèbre parc Kenrokuen de Kanazawa, il y a aussi de très beaux arbres dont des érables rouges, une petite cascade, et tout en haut du parc il y a des terrains de jeux pour les enfants. Le parc est assez vaste, et c’est surtout un petit havre de paix et un endroit idéal pour marquer une pause dans le quartier. Ce parc en vaut beaucoup d’autres plus connus, car il est vraiment joli et il est gratuit. C’est notamment là que vont jouer tous les enfants d’expatriés, on croise donc pas mal de familles occidentales et des nounous étrangères.

Hiroo

Si on prend la sortie située tout en haut du parc, on tombe directement dans les quartiers des ambassades.

Le petit temple Hiroo no kôjintô  de Hiro-o

Sinon on peut revenir sur nos pas, et au lieu de tourner à droite et retourner vers le métro, on poursuit tout droit. Le long de cette rue, on passe devant un monument historique ou un temple: Hiroo no kôjintô  (voir la vidéo).

Les petites maisons de Hiro-o

On commence alors à rentrer dans la zone résidentielle de Hiro-o, avec au début pas mal de petites maisons dont certaines d’apparence anciennes. Il y a là quelques maisons en bois, au pied de grands buildings. A mesure qu’on avance, les habitations deviennent de plus en plus luxueuses

Le quartier des ambassades

Si on va tout droit jusqu’au bout, on tombe sur l’ambassade de France. Sinon, on peut prendre une des ruelles qui montent sur la gauche dans les hauteurs de Hiro-o : c’est là que se cachent plusieurs ambassades et surtout les résidences des expat. Toute la zone est incroyablement propre, calme et sécurisée. On est loin du fourmillement des quartiers plus connus de Tokyo !

Hiroo

Comment se rendre à Hiro-o ?

Hiro-o est facilement accessible : depuis Shinjuku, Harajuku ou Shibuya, on doit faire un changement à Ebisu sur la ligne JR Yamanote, et prendre ensuite le métro de la ligne Hibyia. Le trajet pour les porteurs de la carte JR Pass coûte 170 yens.

A l’opposé, depuis Ueno ou la gare de Tokyo, il faut faire un changement à Yurakuchô et Hibiya. Sinon on peut prendre la  Marunouchi Line jusqu’à Ginza et ensuite le métro Hibiya. Dans ce dernier cas le trajet coûte 200 yens.

Hiroo

Hiroo

Hiroo

Une carte pour mieux vous repérer à Tokyo

N »hésitez pas à consulter notre carte My Maps sur laquelle on a listé tous les endroits cités dans nos articles et bien d’autres qu’on n’a pas eu le temps de visiter.

Pour pouvoir l’utiliser ensuite hors ligne sur son téléphone, reportez vous à notre petit tutoriel sur le sujet.

Walking in Hiro-o

Et voici une petite vidéo d’immersion dans le quartier de Hiro-o avec la GoPro

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top