Kôenji, Tokyo

Koenji, un quartier incontournable de Tokyo

Kôenji est l’un des quartiers de l’arrondissement de Suginami dans l’ouest de Tokyo au Japon. Suginami et Setagaya plus au sud sont les arrondissements parmi les plus agréables à vivre dans la capitale. On retrouve en réalité beaucoup d’endroits du même genre, quelque soit la direction, dès qu’on sort de la ceinture de la Yamanote Line. Celle-ci marque un peu la limite du Tokyo ultra moderne avec son urbanisme vertical si caractéristique. En dehors, les communes et anciens villages se sont urbanisés plus lentement,  le rythme de vie est y est donc plus lent, et ils ont été malgré eux englobés dans l’expansion sans limite de la ville. On reste dans Tokyo mais l’ambiance est plutôt celle d’une banlieue proche.

Kôenji se situe à environ 5km au nord-ouest de Shinjuku, accessible en moins de 10 minutes en train. C’est donc un crochet à faire si on veut découvrir tout le charme de Tokyo et de son architecture : derrière les gratte-ciels de Shinjuku, place aux petites ruelles commerçantes d’après-guerre !

Une balade à Kôenji

Kôenji est réputé pour être l’un des trois principaux quartiers de friperies à Tokyo avec Harajuku et Shimokitazawa. Mais Kôenji ne se limite pas aux fringues. Tout comme à Shimokitazawa ou tous les autres quartiers similaires de proche banlieue, on y trouve de tout.

Nakadori Shotengai, Junjo Shotengai et Kôshin Shotengai

Pour une question de logique, on peut commencer la balade par Junjo Shôtengai. Cette rue commerçante est visible dès la sortie de la gare, grâce à sa grande insigne typique des rues commerçantes de Tokyo. Une fois arrivé au bout de la rue, on peut prendre deux fois à gauche, et on revient vers les rails en prenant la Kôshin Shotengai. Celle-ci mène tout droit à Nakadori Shôtengai , la troisième ruelle commerçante de la zone, sinueuse et charmante, avec son lot de magasins et de restaurants. Une fois qu’on l’a visité, on peut passer sous les rails et rentrer dans la Kôenji Street.

Tout comme à Shimokitazawa on trouve autour de la gare plein de petits restaurants, des bars yakitoris et des ramenya, on peut donc facilement y passer la soirée et manger sur place.

Koenji

Kôenji Street

La Kôenji Street a plusieurs entrées qui donnent sur la partie nord et sud des rails. C’est un long couloir presque interminable, qui suit les rails de Kôenji jusqu’à la station suivante Asagaya. C’est un des endroits charmants du quartier qu’on ne peut pas rater. On y trouve des librairies, quelques autres petits artisans discrets, des petits restos et des bars qui ouvrent en soirée. On peut l’emprunter sur une centaine de mètres.
Une fois qu’on a arpenté la Kôenji street, on peut revenir vers la gare en prenant la parallèle au sud des rails, pour déambuler cette fois dans la zone sud du quartier, le long de la galerie commerçante «PAL»  Juste avant, on peut se poser dans l’un des izakayas reconnaissables à leurs lanternes rouges ou autres décorations colorées et bien sûr leur terrasse.

La galerie marchande Pal et Look Shotengai

Dans la galerie PAL, on trouve sur environ 200 mètres une succession de magasins en tout genre : nourriture, vêtements, chaussures, pharmacie, restaurants etc.  Après la galerie la rue prend le nom de  « look Shotengai »  (Shotengai signifiant « quartier commerçant ») ou « look shopping street » en anglais, et la rue descend jusqu’à la station Shin-Koenji, 800 mètres plus au sud. Avec son couloir qui passe sous les rails et cette galerie marchande, Kôenji est donc un bon plan même lorsqu’il pleut ! Cette petite balade vous permettra de voir déjà une bonne partie du quartier et peut vous prendre la matinée. Sinon, comme on le signalait plus haut, c’est aussi un excellent endroit pour terminer sa soirée.

Koenji

Kôenji en fête

Tous les ans au mois d’août (période ultra chaude et humide au Japon), se tient le festival Kôenji Awa Odori. Plus de 10 000 danseurs répartis en plusieurs groupes et provenant de diverses écoles ou quartiers viennent pour ce festival qui est l’une des plus importantes représentations de danse Awa au Japon et l’un des trois plus grands festivals de Tokyo.

Venir à Kôenji

Pour venir à Kôenji, le plus simple est d’aller d’abord à Shinjuku, et de là prendre la ligne JR Chuo/Sobu. Le trajet dure 5 minutes.

Une carte pour mieux vous repérer à Tokyo

N »hésitez pas à consulter notre carte My Maps sur laquelle on a listé tous les endroits cités dans nos articles et bien d’autres qu’on n’a pas eu le temps de visiter.

Pour pouvoir l’utiliser ensuite hors ligne sur son téléphone, reportez vous à notre petit tutoriel sur le sujet.

Walking in Kôenji

Découvrez le quartier de Kôenji comme si vous y étiez avec notre vidéo d’immersion au plus près de la vie locale!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top