Taman Negara ou la forêt primaire de Malaisie

Taman Negara ou la foret primaire de Malaisie.

Taman Negara c’est un parc naturel national situé en Malaisie péninsulaire. Selon les chercheurs il s’agit de l’une des plus anciennes forêts tropicales du monde. On estime qu’elle existe depuis 130 millions d’années. C’est donc quelque chose d’unique et cette forêt mérite le détour si vous êtes en Malaisie.

Taman Negara

Les randos dans le parc

Le parc du Taman Negara est en face sur l’autre rive. Un taxi boat est là pour faire la petite traversée pour une somme modique. L’entrée au parc du Taman Negara, en 2012, est à 5 ringgits par personne. Il est interdit d’avoir plus d’un appareil photo sur soi..Si vous avez plusieurs appareils, gardez les dans votre sac, ils ne vérifient pas..Ensuite on découvre le parc, balisé de bout en bout avec une palissade en bois, surélevée de 50 cm, 1 m du sol, avec des escaliers pour les montées et descentes.

Taman Negara

Le chemin court sur des dizaines de kilomètres dans la foret, et plusieurs chemins sont possibles.Les circuits officiels proposent des randonnées de plusieurs jours dans la foret. Vous trouverez rapidement les indications pour le canopy walkway, un chemin suspendu à 20 metres du sol!!! L’entrée du canopy est là encore à 5 ringgits en 2012.On monte à la cime des arbres qui font 20-30 metres de haut..Ne ratez donc pas ce canopy qui est le plus grand du pays.

Taman Negara

Si vous venez en Malaisie, ce passage par le Taman Negara est donc un must, à faire absolument pour découvrir la nature encore sauvage du pays !!

Ou dormir au Taman Negara ?

A la sortie de l’embarcadère,  il n’y a qu’un chemin qui longe le fleuve et sur lequel on trouve toutes les guest house bon marché.

Les prix en 2012 étaient au minimum de 40 ringgits soit 8 euros la nuit.

Toutes les guest house sur ce chemin sont sommaires, et bon marché, comparé à ce qu’on peut voir sur Booking par exemple, qui liste plutôt les hotels plus confortables situé dans la ville juste derrière.

Vous trouverez des restaurants flottants sur le bord du fleuveOn y mange pour 10-15 ringgits en moyenne.

Taman Negara

Comment se rendre au Taman Negara?

Pour se rendre au Taman Negara depuis les Cameron Highlands deux choix s’offrent à vous: faire tout le trajet en bus ou mini van, ou la moitié seulement, puis le reste en bateau..On recommande vivement d’opter pour l’option avec le bateau. Le bus (mini van) part des Cameron et arrive directement à Jerantut devant l’agence qui gère le trajet en bateau, un trajet qui dure 3h30.Les routes pour arriver jusque la sont  sinueuses et certains pourront mal le vivre.Vous pouvez consulter ce site pour plus d’informations sur les shuttles, et une fois sur place, comparer avec ce que vous proposera votre guest house ou les agences locales, toutes situées sur la rue principale de Tanah Rata aux Cameron.

Arrivés à Jerantut, vous aurez sans doute du temps à perdre avant d’embarquer. La ville en soi n’a rien de particulier, mais il y a des coins sympas autour de la rivière.

Taman Negara

Depuis Jerantut, il faut s’inscrire dans l’agence devant laquelle on vous dépose. L’heure venue, vous prendrez un bus pendant 30 minutes au milieu des forets de palmiers puis vous arriverez à un mini port. (jetty).On embarque avec une quinzaine de touristes.

Le trajet en bateau

De la s’ensuivent 3 heures – 3h30 de trajet, assis sur une longue barque en bois (cf photos ci dessus)..Ce trajet a été un des plus beaux moments de notre voyage en Malaisie.
Un calme absolu, un paysage digne des plus grands documentaires, quelques singes au loin dans les cimes des arbres, quelques buffles au bord de l’eau, et le calme..la tranquillité..C’est dirons nous l’endroit le plus sauvage d’un circuit touristique classique en Malaisie péninsulaire et le dépaysement est garanti.

Taman Negara

L’arrivée à Kuala Tahan

Enfin on arrive au village principal du parc, Kuala Tahan..

Taman Negara

Dans l’embarcadère à l’arrivée, des rabatteurs organisent déjà des circuits ou randonnées pour qui veut, et il faut bien insister pour signifier son refus et expliquer qu’on veut randonner seul sans guide, dans la foret.