Pulau Ketam, l’ile aux crabes

Pulau Ketam, l’ile aux Crabes en Malaisie

L’île aux crabes, une enclave chinoise

Pulau Ketam est une petite île de 23 km2 située au large de la côte de Port Klang, dans le détroit de Malacca en Malaisie. Il y a pas mal d’îles de ce côté-ci et on se trouve seulement à deux heures du centre de Kuala Lumpur. Connue pour ses crabes, de nombreux locaux viennent visiter l’île à la journée.

Pulau Ketam est une véritable enclave chinoise en territoire Malaisien. Des pêcheurs venus de Chine ont commencé à peupler l’île à la fin du XIXe siècle et ont construit les deux villages de Pulau Ketam et Sungai Lima. Le bateau vous déposera dans le village principal de Pulau Ketam, mais il est tout à fait possible d’aller visiter l’autre face de l’île en bateau pour 1 ringgit. Aujourd’hui l’île compte moins de 10 000 habitants et dans les restaurants, les rares temples et sur le devant des habitations, tout est écrit en caractères chinois.

Une île pas comme les autres

A l’arrivée sur l’île on découvre un décor tout à fait unique. A Pulau Ketam, il ne faut pas s’attendre à un décor paradisiaque : la mer est marron et on ne voit que des mangroves et de la vase à marée basse. L’atmosphère est donc humide et plutôt triste. Les centaines de piliers sortent de la vase et les maisons en pilotis semblent fragilement tenir en équilibre. Par endroit, on a l’impression d’arriver sur un immense terrain vague. On est ici très loin de l’image paradisiaque véhiculée par les îles Perhentian !

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Le village de Pulau Ketam

Le village est par contre très coloré, toutes les maisons sont peintes avec des couleurs vives, et on pourrait facilement imaginer des palmiers et une mer bleue turquoise tout autour. Mais les maisons sont majoritairement faites en béton, avec de grandes grilles métalliques à chaque porte d’entrée. L’endroit est surtout intéressant à visiter pour le mode de vie de ses habitants. Ces maisons sur pilotis sont reliées entre elles par un système de passerelles en béton, tout le village est ainsi suspendu à quelques mètres au-dessus de la mer. Dans le village on trouve une école, un poste de police, des restaurants, des hôtels et d’innombrables petites ruelles qui partent un peu dans tous les sens au milieu des habitations.

 Vous pourrez louer un vélo sur place pour 5 ringgits.

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Les temples à Pulau Ketam

Dans le village, on trouve quelques temples ou petits édifices religieux typiquement chinois, comme le Chuan Eng Bio Temple, le Nan Tian Gong Temple, ou le Jalan Tok Muda. Devant chaque petite maison on peut voir également des statuettes de divinités et des pots à encens.

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Une pollution omniprésente

A port Klang déjà, on a un aperçu de la manière dont les habitants traitent la mer : des déchets en abondance flottent sur l’eau.

A Pulau Ketam, c’est la même chose : l’ile est une déchetterie à ciel ouvert. Ici les habitants jettent tout par dessus porte, fenêtre et autre ouverture qui donne directement sur la vase, deux ou trois mètres plus bas. Bouteilles en plastique par centaines, des peluches recouverts de vase, des brosses à dents, vraiment tout et n’importe quoi, le tout dans une vase visqueuse vraiment dégueulasse. Les crabes vivent donc dans cette boue, au milieu des déchets. A la marée haute, une partie de ces ordures repart en mer.

Une fois sur place, vous n’aurez peut-être plus du tout envie de manger ni poisson, ni crabe. Au cas où, vous pourrez toujours vous rabattre sur un bon vieux fried rice ou un fried noodle !

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Pulau Ketam

Le transport depuis / vers Pulau Ketam

Le train KTM

Depuis le centre de Kuala Lumpur, il faut prendre le train KTM n°2 à KL Sentral jusqu’à la dernière station Port Klang ( Pelabuhan Klang) . C’est la ligne rouge qui traverse la capitale du nord au sud, de Tanjung Malung à Port Klang.  Si vous séjournez dans une guest house à china Town, Kl Sentral se trouve juste derrière la station Pasar Seni, en traversant le pont au dessus de la rivière.

 Le ticket de train coûte dans les 7 ringgits.
 Le trajet dure près d’une heure et demi.

Le Ferry

Le jetty (port) se trouve à quelques minutes à pied de la gare.

Vous aurez plusieurs choix pour vous rendre sur l’île de Pulau Ketam.

 Le ferry coûte 7 ringgit pour un aller, et pour une personne, soit 28  pour deux l’aller-retour.
 Le trajet du ferry dure 45 min environ. Il y a un départ toutes les 45 minutes de 7h00 à 18h30.

Une nouvelle compagnie plus moderne, la Ali Baba Pulau Ketam Cruise, fait également le trajet.

 Le ferry coûte 10 ringgits.
 Il y a un départ toutes les deux heures pour 10 ringgits entre 7h30 et 18h30. Le trajet dure 35 minutes. Le dernier ferry retourne sur le continent à 19h30 en semaine et 18h30 le week-end.

Pulau Ketam

Dormir à Pulau Ketam

Il y a au niveau du port deux ou trois gros Hôtels, comme le Pulau Ketam Inn, ou le Sea Lion Hotel. On y trouve des chambres à partir de 25 ringgits, et les prix peuvent monter jusqu’à 100 ringgits. Tout dépend bien sûr de votre itinéraire, mais il n’y a pas d’intérêt majeur à rester dormir sur place. Quelques heures suffisent en principe pour visiter Pulau Ketam.

Pulau Ketam

Top