Takayama, une perle du Japon

Takayama, une des perles du Japon

Takayama est une des villes touristiques situées dans la préfecture de Gifu au Japon. Réputée de longue date au Japon pour ses festivals et sa cuisine, elle fait partie depuis quelques années du circuit touristique classique emprunté par des visiteurs apparemment de plus en plus nombreux.
Surnommée la « petite Kyoto » en raison de sa configuration géographique et de son patrimoine historique, Takayama possède un charme indéniable qui n’a rien à envier à sa « grande soeur ».
A taille humaine, cette ville d’un peu moins de 100 000 habitants s’étale sur quelques kilomètres au cœur des Alpes japonaises. Le cadre montagneux confère donc à la ville un cachet supplémentaire, et de notre point de vue, Takayama fait parties des villes à visiter si on souhaite découvrir le Japon d’antan. Le revers de ce succès c’est évidemment l’afflux massif de touristes tout au long de l’année.

La rivière Miyagawa coupe littéralement la ville en deux parties distinctes. A l’ouest on trouve la ville nouvelle, et à l’est le quartier historique. Cela rappelle forcément le quartier Higashiyama et la rivière Kamo à Kyoto. Consultez notre section « recommandations » ci-dessous pour voir quelques unes des choses à voir ou à faire à Takyama.

La vidéo ci-dessus montre uniquement la partie la plus moderne de Takayama. Pour avoir un aperçu du quartier historique de Sanmachi-suji, reportez vous à notre autre article sur le sujet.

Une carte pour se repérer à Takayama

N’hésitez pas à télécharger cette carte au format KML pour pouvoir la consulter sur votre téléphone une fois sur place. On a relevé et indiqué sur la carte les zones à visiter. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez ensuite sur votre site, merci d’en indiquer la provenance ! Pour savoir comment utiliser la carte hors ligne sur votre téléphone, consultez notre petit tutoriel sur le sujet.

Que voir et que faire à Takayama ?

Voici quelques uns des lieux à visiter, tous sont faisables à pied en une journée.

Sanmachi suji, les ruelles historiques de Takayama

Sanmachi-suji, ce sont les trois ruelles historiques de la ville qui se trouvent à l’est de la rivière Miyagawa. Depuis la gare, il faut marcher environ 15 minutes et emprunter l’un des nombreux ponts qui enjambent la rivière. Ces ruelles sont désertes au petit matin, mais sont très vite bondées par un flot continu de touristes dès 8-9 heures.
Consultez notre article dédié à ce quartier pour en savoir plus.

Sanmachi-suji

Le sanctuaire de Sakurayama Hachimangû

A l’extrémité nord de Sanmachi, on tombe sur le sanctuaire Shinto Sakurayama Hachimangû, consacré à la divinité Hachiman. Ce temple se visite rapidement, avec ses deux petits musées dont l’un expose des maquettes très réalistes de temples. Dans le musée Yatai Kaikan, on peut voir de près quelques uns des chars réels utilisés lors de défilés. Le temple en lui-même est assez désert, vu qu’il est assez éloigné de la ville.

Takayama Hachimangu

 L’entrée à ce temple avec un audio-guide coûte 1000 yens. Par rapport aux autres temples de Kyoto par exemple, on a trouvé ce prix un peu exagéré par rapport à l’intérêt réel du temple.
 Le musée est ouvert tous les jours de 8h30 à 17h.

Les festivals de Takayama

Les festivals bi-annuels de Takayama sont réputés pour être parmi les 3 plus beaux du Japon. Le festival Sanno matsuri a lieu les 14 et 15 avril et le Yahata matsuri, les 9 et 10 octobre. Lors de ces festivals, on peut assister à des défilés de chars richement décorés et dorés, les yatai. Ceux-ci sont parqués dans des bâtiments assez haut dans San-machi, spécialement conçus pour pouvoir les accueillir. Il y  en a un peu partout dans la vieille ville.

Takayama Hachimangu

Le Higashiyama walking course

Une fois sorti du sanctuaire, on peut facilement rejoindre l’extrémité Est de la ville et tomber sur de nombreux panneaux qui indiquent le Higashiyama walking course. C’est un sentier long de 3.5km au pied de la montagne et qui permet de suivre toute une série de temples jusqu’aux ruines du château de Takayama dans le parc Shiroyama. La marche n’est pas de tout repos car certains temples sont en hauteur. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire en voyant certaines photos, la quasi totalité du sentier, du moins jusqu’au parc, se fait dans la partie urbaine.

Higashiyama walking course

Hida Minzokumura : le village traditionnel

Au sud-ouest de la ville, à 4km environ, on peut visiter la reconstitution d’un ancien village de style gassho-zukuri. Une trentaine de maisons au toit de chaume constituent le village de Hida no Sato ou Hida Minzokumura. On retrouve ce village sur google map sous le nom de Hida Folk village. On n’a malheureusement pas eu le temps de le visiter, mais comme il est proche de la ville, on pense que c’est une très bonne alternative aux autres villages traditionnels du même type au Japon,comme le village Shirakawa-gô.

  La visite coûte 700 yens pour les adultes
  Le village est à environ 30 minutes de marche depuis la gare. Autrement, on peut prendre un bus à la gare jusqu’à l’arrêt de bus Hida no Sato. Le trajet coûte 200 yens.
  C’est ouvert de 8 heures 30 à 17 heures

Les onsen des pieds à Takayama

Près de la gare, on trouve un onsen pour les pieds, public et gratuit. C’est le sakura no ashiyu à 10 min au sud de la gare  (A droite quand on sort de la gare). Sur place on peut obtenir des serviettes pour 200 yens.  Une petite pause idéale pour se reposer après les longues marches dans la ville!

Une bonne option, qu’on a découvert trop tard évidemment, est de prendre une ou plusieurs nuit à l’hôtel Hida Hanasato no Yu Takayama Oan, pour avoir droit à un onsen privatif avec vue sur la ville ! Regardez les photos sur leur site, ça donne envie! Devant l’hôtel on trouve le onsen des pieds Hida Hanasato, là aussi gratuit.

Les rues commerçantes de Takayama

Eki mae Chuo dori

Depuis la gare, on peut facilement trouver les deux rues commerçantes de Takayama. La rue centrale qui démarre pile poile en face de la gare, la Eki mae Chuo dori est intéressante sur les 100 premiers mètres, notamment pour trouver des restaurants à des prix intéressants.

Takayama

Kokubunji Dori

La Kokubunji Dori est une grosse artère qui démarre au nord de la gare (à gauche en sortant de la gare) . Cette avenue commerçante est couverte sur toute sa longueur jusqu’au delà de Sanmachi-suji. Elle prend alors le nom de Yasugawa dôri.

Sanmachi-suji

Sanmachi-suji

Honmachidôri

Ces deux rues animées rejoignent la Honmachidôri qui longe la rivière Miyagawa. Cette avenue est également couverte sur plusieurs centaines de mètres et on y trouve tout type de commerces.

Takayama

Takayama

Autour de la rivière Miyagawa

La rivière Miyagawa constitue une halte idéale pour se poser. On peut descendre à plusieurs endroits sur les berges et tremper ses pieds. Le niveau de l’eau est très bas, si bien qu’on peut même marcher dans le lit de la rivière. L’eau en avril-mai est glacée par contre!

Sanmachi-suji

Le marché du matin asaichi

Tous les matins, sur les bords de la rivière, on peut déambuler à travers de nombreux étals vendant fruits et légumes, ainsi que des produits typiques de la région. Il y a deux marchés principaux le matin, celui de Miyagawa au bord de la rivière, et celui de Takyama Jinya devant le temple du même nom.

Sanmachi-suji

Sanmachi-suji

Le parc Nakabashi

Juste en face du pont rouge Nakahashi se trouve un minuscule petit parc avec une petite maison de bois et sa lanterne de pierre.

Takayama

Le fameux pont Nakahashi

Le pont Nakahashi marque l’extrémité sud de Sanmachi-suji. C’est un excellent point pour démarrer la visite du quartier historique de San-machi suji. Un cerisier est encore en fleur à cet endroit fin avril. Sur la droite du pont, on peut rejoindre un petit parc discret, et descendre sur les berges de la rivière.

Takayama

Quelques rues animées de Takayama

Voici quelques clichés de la partie urbaine et commerçante de Takayama.

Sanmachi-suji

Sanmachi-suji

Sanmachi-suji

Sanmachi-suji

Takayama

Takayama

Le plus gros édifice de la ville : le siège de la religion Sūkyō Mahikari

Le plus gros bâtiment de la ville, visible de très loin, n’est pas un temple bouddhiste, mais celui d’une religion quasi inconnue en occident. Cette religion japonaise dont le siège se trouve à Takayama a selon certaines sources près de 500 000 adeptes à travers le monde. L’immense toit pouvant faire penser à un temple bouddhiste moderne est visible depuis les hauteurs de Higashiyama.

Takayama

Les musées de Takayama

Takayama compte des dizaines de petits musées, parmi lesquels ce musée d’histoire et d’art de la ville. Ici, dans deux maisons ayant appartenu à de grandes familles de marchands sont exposées près de 1000 pièces retraçant l’histoire de la ville. On peut notamment visiter le grenier à riz, la cave à vin, la bibliothèque et un entrepôt. Plusieurs expositions d’art et d’artisanat sont accessibles dans différentes salles des bâtiments. A l’arrière, un petit chemin sympathique permet d’observer d’anciennes fortifications.

  Le jardin arrière est ouvert de 7:00 à 21:00 et le musée jusqu’à 19:00 ou 21:00 selon les expositions.

Takayama

Ou manger le soir ? Un lieu secret

Il existe un quartier à Takayama vraiment étonnant et totalement inconnu puisqu’on ne trouve pratiquement aucune photo, ce sont quelques ruelles piétonnes cachées et qui regroupe des dizaines de petites maisonnettes en bois qui sont en fait des restaurants typiquement japonais : Gyozas, sushis, ramens, grillades etc, le tout dans une ambiance complètement décalée par rapport au reste de la ville : on se croirait dans un quartier animé de Tokyo. Cet endroit se trouve à deux pas du pont Kajibashi.

Lorsque vous êtes face au pont, sur l’avenue commerçante Honmachi, prenez à gauche puis prenez encore la première à gauche. Vous rentrez dans le quartier de Asahi machi. Vous trouverez sur votre droite au bout d’une dizaine de mètre des allées discrètes avec tout le long des restaurants vraiment typiques où l’on mange presque collé à son voisin dans une ambiance typiquement japonaise ! Cet endroit est un peu le coin caché de Takayama dont on entend pas trop parler et sur place, on croise surtout des japonais. C’est vraiment le lieu idéal pour manger à des prix classiques!! Une pancarte rouge avec des kanji indique l’entrée dans a zone : il s’agit du petit quartier Ichiban gai.

Les transports depuis / vers Takayama

  • Depuis Kanazawa : vous aurez sûrement un changement à la gare de Toyama. Selon les trains et les horaires que vous choisirez, ce trajet pourra être entièrement gratuit si vous êtes porteur de la carte JR. (Shinkansen, JR Takayama Line, Ltd Express etc). Le trajet depuis Kanazawa met au minimum 2 heures.
  • Depuis Tokyo, on peut prendre des trains JR (Shinkansen, Ltd Express etc) avec changement à Toyama également, pour un trajet d’environ 4 heures et gratuit avec le JR Pass .
  • Depuis Kyoto, le trajet dure entre 3 et 4 heures en fonction du nombre de correspondances. Là encore, le trajet est gratuit pour les porteurs de la carte JR Pass.

Takayama

Takayama

L’hébergement à Takayama

Takayama est une petite ville avec sa partie historique, et il n’est pas rare de trouver sur booking ou ailleurs des offres d’hébergements dans des maisons traditionnelles ou typiquement japonaises.

Nous avons atterri au Takayama Hanzansha, d’un très bon rapport qualité prix. C’est une maison typique japonaise, qui fait office de guest house. Les chambres ont des futons (matelas japonais), des tatamis et des portes coulissantes. La douche est commune, mais tout est super propre. Le thé est le café sont gratuits et à volonté. Le seul inconvénient, étant donné qu’il n’y a que des portes coulissantes (avec clés) entre les chambres, c’est la proximité avec les voisins. Les chambres ont soit la vue sur la colline, soit sur la ville.

L’autre surprise en arrivant ici, c’est que le couple de gérant n’est pas japonais mais…chinois !

Cette maison se trouve sur la colline Shiroyama à deux pas du temple Shounji. Depuis la gare, il faut donc traverser toute la ville (25min à pied).

Sanmachi-suji

Takayama

Takayama

Takayama

Takayama

Walking in Takayama

Voici une longue vidéo d’une marche à travers la ville de Takayama. La vidéo montre aussi le quartier de Sanmachi-suji.

Top