Le Mont Fuji et la région des 5 lacs Fujigoko

Les 5 lacs du Mont Fuji

Lors de notre voyage au Japon, nous avons visité la région des cinq lacs entourant le Mont Fuji, à moins de 150 kilomètres à l’ouest de Tokyo.

La priorité de notre visite ici était le Arakura Fuji Sengen, mais nous avons poussé plus loin nos recherches pour savoir ce qu’il y avait à faire dans la région et nous vous partageons donc ici des indications sur les attractions touristiques de la région et sur les transports pour vous y rendre.

Le trajet en train qui mène aux différents endroits de la face Nord du volcan n’est pas prise en charge par le JR Pass. Aussi, il semble à première vue difficile d’imaginer un itinéraire dans la zone : les attractions autour du Mont Fuji sont nombreuses mais éloignées les unes des autres. Au début, on ne sait pas trop dans quel sens visiter les 5 grands lacs qui entourent le volcan, s’il y a des endroits mieux que d’autres etc.

La visite du Mont Fuji et ses 5 lacs : lequel  choisir ?

Les 5 grands lacs autour du Mont Fuji sont, Kawaguchiko, Saiko, Yamanakako, Shojiko et Motosuko. Ces 5 lacs entourent en demi cercle toute la face nord du volcan. La réalité c’est que si on veut tout voir, la région nord du Mont Fuji et ses 5 lacs nécessitent déjà plusieurs jours de visite. Pour faire simple, le lac Kawaguchiko est le mieux desservi, donc le plus touristique et le plus connu. A partir de la gare de Kawaguchiko, plusieurs lignes de bus permettent de voir toutes les attractions du coin : villages traditionnels, des sources pures, des Onsen, monter dans un téléphérique pour voir le Mont fuji depuis le sommet d’une montagne, des grottes et plusieurs temples.

Chaque « circuit » sur les différentes lignes de bus nécessite une journée pour pouvoir bien profiter de chaque arrêt. Une ligne seulement part jusqu’au dernier lac tout à l’ouest. La plupart des bus tournent autour du lac Kawaguchiko. En arrivant à Kawaguchiko, il faudra donc déjà avoir en tête ce que vous souhaitez voir. On vous décrit plus bas le détail et le trajet de chaque ligne de bus.

Les autres lacs plus éloignés vers l’ouest sont beaucoup moins touristiques, donc moins fourni en matière d’infrastructures et transports. D’après les informations relevées sur internet, les lacs Shojiko et Saiko sont à éviter car déjà ils sont plus éloignés donc difficiles d’accès, et surtout parce qu’aucun chemin pédestre ne permet de se balader. On marche apparemment le long des routes. Le lac Yamanakako qui est techniquement le plus à l’est donc plus proche de Tokyo, est moins développé que Kawaguchiko. En transport en commun, comme on est obligé de passer par Kawaguchiko, autant rester dans les alentours si on n’a qu’une seule journée.

Pour un aperçu de toute la face Nord du Mont Fuji, le lac Kawaguchiko est donc la meilleure solution.

En provenance de Tokyo ou d’ailleurs, on doit s’arrêter à Otsuki et de là prendre le train local Fujikyu, une ligne non prise en charge par le JR Pass. Ce train s’arrête entre autre à Fujisan, puis fait marche arrière pour aller à Fuji Q Highlands où se trouve un des plus grands parcs d’attraction du Japon. Enfin il termine sa course au terminus Kawaguchiko.

La ligne Fujikyu sen pour Kawaguchiko

La gare de Otsuki

Pour se rendre dans la région des cinq lacs, on doit d’abord se rendre à la gare de Otsuki pour prendre la ligne locale. Si vous devez faire une halte à cette gare, il y a sur place plein de commerces. Nous n’avons pas eu le temps de la visiter en profondeur, mais à première vue, étant un point de passage obligé, la gare et ses alentours ont l’air très vivants !

Mont Fuji

La fujikyu Line

Pour se rendre à Kawaguchiko, il y a plusieurs types de train qui opèrent depuis Otsuki. On peut prendre n’importe quel train normal sur la Fujikyu Line ou le train pour enfant, le Fuji Express (Fujisan Tokkyu), avec à l’avant une fausse cabine pour que les petits s’amusent à conduire le train. L’intérieur et tout le train est décoré comme un jouet. On passe en chemin par la gare Fuji-Q-Highland, avec la parc d’attraction monumental juste en face. Et tout le long de la route, on voit le Mont Fuji devenir de plus en plus proche. En fonction des horaires vous prendrez l’un des trains, le trajet prend entre 45 min et 1 heure et coûte 1140 yens.

Mont Fuji

Mont Fuji

Mont Fuji

Mont Fuji

Mont Fuji

Arakura Fuji Sengen Jinja

Mont Fuji

Mont Fuji

La gare de Kawaguchiko

En sortant de la petite gare de Kawaguchiko vous ferez d’un seul coup partie de ce qu’on appelle le tourisme de masse. Des centaines de touristes attendent en file indienne devant les arrêts de bus et sont agglutinés dans la gare et tout autour. Ça parle toutes les langues et on oublie un temps le calme et la sérénité à laquelle on s’habitue dans d’autres villes plus calmes.

Il y a divers points d’information pour renseigner le touriste, il y a même des guides bilingues japonais-chinois, car les chinois sont en masse ici !! On a croisé des thaïlandais, des français, des européens, américains, certains d’Amérique du Sud. Bref, c’est un endroit très très touristique !!

Mont Fuji

Arakura Fuji Sengen Jinja

Mont Fuji

Les casiers à bagage à Kawaguchiko

Il y a un service à bagages à l’intérieur de la gare, notamment pour ceux qui ont des gros sacs. Les tarifs sont de 700 yens par bagage. Sinon, en longeant le bâtiment de la gare par la gauche en sortant, vous trouverez une petite salle ouverte avec une bonne trentaine de casier de différentes tailles. De 300 à 700 yens en fonction de la taille de votre sac. S’il n’y a pas de place, en direction du 7 eleven vous en trouverez d’autres moins chers.

Mont Fuji

Les commerces et la ville de Kawaguchiko

Vous trouverez des commerces pour manger et acheter des souvenirs dans la gare, des restaurants et hôtels pas loin dans la ville, et à une centaine de mètres sur la gauche en sortant, un Seven Eleven et d’autres combinis. Dès que vous sortez du périmètre de la gare, il y a déjà beaucoup moins de monde, et on peut visiter tranquillement les quartiers résidentiels voisins.

Mont Fuji

De là, on peut prendre plusieurs lignes de bus qui vont à différents endroits de la région :

Les Omnibus

Le Omnibus Red Line : cette ligne fait un demi cercle autour du lac Kawaguchiko et sert surtout pour se rendre aux onsen du coin.  Sur la route,  on peut descendre pour aller au Kachi Kachi Ropeway, un téléphérique qui monte au sommet du Mont Tenjo pour jouir d’une des plus belles vues sur le Mont Fuji.

Le Omnibus Green Line : cette ligne fait une boucle en longeant le lac Kawaguchiko par le sud, puis fait tout le tour du lac Saiko. Le trajet permet d’aller voir la Bat Cave, (9:00 17:00 300 yens) et le village Iyashi no Sato (09:00 17:00 350 yens) . Ce village avec ses maisons aux toits de chaume est une reconstitution d’un village traditionnel.

Le Omnibus Blue Line : cette ligne part tout à l’ouest et passe au sud du lac Saiko et permet d’aller dans les grottes wind cave et Ice cave (09:00 17:00 350 yens) ainsi qu’au Onsen Yurari. Le bus va jusqu’aux lacs Shojiko et Motosuko.

Le Mont Fuji World Heritage Loop Bus

Enfin le Mont Fuji World Heritage Loop bus : cette ligne est la plus intéressante pour ceux qui font un passage éclair dans la région. Elle fait une boucle complète en longeant d’abord la face Est du lac Kawaguchiko, puis rentre dans les terres. Ce bus s’arrête aussi au Kachi Kachi Ropeway, le temple Kawaguchi Asama Jinja,  elle passe par le Arakura Sengen Jinja, le village Oshino Hakkai, le village Oshino Ninja, le temple Sengen Jinja, la gare Mont Fuji puis elle revient à la gare de Kawaguchiko.

Cette boucle nous paraît plus intéressante car on visite en chemin des villages traditionnels et des temples, et on peut également monter au sommet d’une montagne.

Le ticket illimité à la journée pour ce bus coûte 1030 yens, 310 pour les enfants. Si on a la journée complète et qu’on fait plusieurs arrêts, le pass peut être pratique, mais il n’est pas rentable. Autrement, pour deux ou trois arrêts seulement, on y perd, puisque le ticket pour un trajet simple, hors pass, coûte 100 yens. Voici le plan des bus de la ville, le « town sneaker route map » . Le tarif de 100 yens est marqué en haut à droite. Evidemment, on le découvre trop tard, car personne à la gare de Kawaguchiko ne vous dira combien coûte le bus local hors pass. Mais l’avantage avec ce passe c’est qu’on a directement les horaires de bus, et on sait où il s’arrête. Ça évite peut-être de perdre du temps.

Mont Fuji

Le boucle totale sans s’arrêter avec le World Heritage bus prend 1 heure exactement. Les bus partent de la gare de 9:00 à 17:00. Les horaires fournis avec le plan sont très clairs et permettent de se faire une idée du temps à passer à chaque endroit (voir ci-dessous). Par exemple, si on prend le bus de 9:30, on arrive à Chureito Pagoda à 9:47. On peut donc visiter le temple pendant 1 bonne heure, et reprendre le bus de 11:17. On arrive ensuite à Oshino Hakkai à 11:38. On visite jusqu’à 13:08 et ainsi de suite. En réalité, la faible fréquence des bus nous oblige à limiter le nombre d’arrêts.

Mont Fuji

La vue en bus autour du lac Kawaguchiko

En prenant ce bus, mais aussi certainement tous les autres, on a au bout de quelques minutes une très belle vue sur le Mont Fuji et le lac Kawaguchiko.

Arakura Fuji Sengen Jinja

Le Shibazakura Liner

Le Fuji Shibazakura Matsuri est une autre des attractions à faire depuis Kawaguchiko. A 3km au sud du lac Motosuko, le plus à l’ouest des 5 grands lacs, on peut visiter un grand parc ouvert seulement d’avril à juin, où 800 000 fleurs shibazakura de variétés différentes tapissent le sol, avec vue sur le Mont Fuji. Pour ‘y rendre on peut prendre le bus Shibazakura Liner qui propose le trajet de 30 minutes, l’aller, le retour et l’entrée au parc pour 2000 yens. Sinon un bus normal met 45 minutes et coûte 1230 yens. Si vous venez du sud, le trajet depuis Shin-Fuji coûte 1710 yens et met 1:15.
Depuis Tokyo, l’excursion à la journée est possible en prenant un bus depuis Shinjuku : le trajet met 2 heures et demi et coûte 2200 yens.
Le parc est ouvert de 8:00 à 17:00 et l’entrée seule coûte 600 yens.


Les alternatives pour voir le Mont Fuji

La visite du Sud et Sud-ouest du Mont Fuji

Sur la face Sud et Sud-Est du Mont Fuji, il y a également des choses à voir, comme les cascades Shiraito et Otodome, et le plus grand temple shinto de la région et porte d’entrée historique pour l’ascension du volcan, le Fujisan Sengen Shrine.

Si vous souhaitez visiter le sud du Mont Fuji, l’arrêt conseillé est la gare de Fujinomiya : pour cela il y a deux solutions. Si on vient depuis Tokyo, on peut prendre la ligne JR Tokaido Shinkansen ou JR Tokaido Main Line, et on s’arrête à Shin-fuji. De là on change de train et on prend la ligne JR Minobu Line jusqu’à Fujinomiya.
Si on vient du nord, on peut prendre un bus Fujikyu depuis Kawaguchiko jusqu’à Shin Fuji . Celui ci s’arrête en chemin aux cascades Shiraito et à Fujinomiya. Le trajet dure 1:30 et coûte 2100 yens.
Ensuite, depuis la station de Fujinomiya, on peut se rendre à pied au Fujisan Sengen Shrine.
Un bus passe toutes les  30 minutes à la gare de Fujinomiya et se rend aux cascades Shiraito pour 620 yens. En bus également, on peut pousser jusqu’à l’arrêt  Fujinomiya 5th Station, un arrêt qui permet de raccourcir la randonnée jusqu’au sommet, si jamais on veut faire l’ascension.
Depuis Tokyo, il est possible d’aller directement aux cascades Shiraito avec un bus Kanto ou Fujikyu depuis la gare de Tokyo (tarif environ 3000 yens).
Pour tous ces trajets dans la zone du Mont Fuji, il existe un pass valide deux journées, le Mount Fuji West Side Story Passport, qui donne accès à toutes ces lignes de bus autour de Kawaguchiko et de Kawaguchiko à Fujinomiya.

La visite des plantations de thé à côté du Mont Fuji

Les plantations de thé Obuchi Sasaba sont situées dans la préfecture Shizuoka, donc au sud-ouest du Mont Fuji. Il faut se rendre à la gare JR de Fuji Station et de là prendre un bus à destination de ‘So Bina’. Il faut descendre à ‘So Bina Shita’. L’arrêt de bus se trouve à 10-20 minutes à pied des plantations. Plusieurs Shinkansen accessibles avec le JR Pass font le trajet Tokyo-Shizuoka en 1 heure environ. Dans l’autre sens, depuis Kyoto, il existe des Shinkansen direct qui font le trajet en 1h30 jusqu’à Shizuoka.

Le trajet sur la ligne JR Tokaido entre les gares de Shizuoka et de Fuji prend 35 mins et coute 580 yens.

La visite de Hakone

La photo du lac avec sa torii rouge et le Mont Fuji au fond du décor est aussi très connue.
Depuis Tokyo, Hakone est accessible en train ou en bus : sur les lignes JR Tokaido Shinkansen,  JR Tokaido Main Line,   avec entre autre les shinkansen Kodama et Hikari. Le trajet est gratuit pour les porteurs de la carte JR Pass jusqu’à Odawara. De là il faut ensuite prendre un train local jusqu’à Hakone.
Sans le JR Pass, il y a des trains qui font le trajet direct jusqu’à Hakone-Yumoto avec des prix aux alentours de 2000 yens.
Autrement, depuis Shinjuku il y a des « highway bus » qui font le trajet en plus de 2 heures et vont directement jusqu’au Lac Ashi, où l’on peut voir le célèbre point de vue. Le trajet en bus n’est pas pris en charge par le JR Pass, il coûte 2000 yens.
La vue semble belle sur les photos, mais on est là beaucoup plus loin du Mont Fuji qu’aux 5 lacs. On n’en voit que le sommet, alors qu’à Kawaguchiko par exemple, on voit la montagne en entier.


Voilà, pour résumer, on peut dire que la visite du Mont Fuji se fait essentiellement par trois points: Kawaguchiko, Fujinomiya et Fuji Station, et Hakone. Chacune de ces trois entrées nécessite un jour au moins de visite. Il faudra donc étaler votre séjour ou alors choisir vos priorités !

Voici un plan google map pour mieux visualiser tous ces points:

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top