Split et le Palais de Dioclétien

Split, deuxième plus grande ville de Croatie

Split est la deuxième plus grande ville de la Croatie en terme d’habitants et c’est la principale ville du comitat de Split-Dalmatie. Érigée sous l’impulsion de l’empereur romain Dioclétien au IVe siècle, elle passa sous l’influence Vénitienne au XVe siècle, et son centre historique est aujourd’hui inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. La ville possède un patrimoine historique impressionnant et les vestiges de la cité antique décorent toute la vieille ville.
Située à deux heures en voiture à l’est de Zadar et à 4 heures à l’ouest de Dubrovnik, Split est vraiment centrale en Croatie. Mais la ville étant un important port industriel, toute sa partie récente ainsi que sa banlieue, constituées d’immenses tours, sont en revanche très laids et pourront facilement vous donner envie de faire demi-tour ! De manière générale, on trouve que cette ville n’a pas le charme de Trogir ni la beauté de Dubrovnik. Elle reste néanmoins incontournable au vu de ses attraits historiques. Split est aussi le point de départ pour des îles comme Hvar, Brač ou encore Šolta. C’est donc un point névralgique du pays par lequel vous passerez sûrement ! Nous allons donc vous présenter ici les lieux à voir dans la ville.

Le tourisme de masse à Split

La vieille ville de Split est archi-touristique et ses petites ruelles sont souvent bondées. Mais il y a aussi beaucoup de rues plus larges et de grandes places, si bien que la visite reste tout de même agréable. Si vous avez prévu une visite de la ville, attendez vous donc à croiser du monde !  Lors de notre court séjour dans le pays, c’est à Plitvice et à Split qu’on a croisé le plus de touristes.

 

Split, ville piétonne

Tous les monuments et les places de la cité historique se visitent aisément à pied.
Bien que la cité ne soit pas très grande, on peut facilement se perdre et tourner en rond dans ce dédale interminable de ruelles et de passages ! Au hasard de la balade, on tombe facilement sur une jolie place, une des portes de la cité, ou sur une de ses façades. La visite peut donc facilement prendre une demi-journée. Avec un peu d’organisation, vous pourrez tout à fait visiter Split en une après midi ou une matinée depuis Trogir ou Sibenik par exemple, et dormir un peu plus à l’écart des touristes, dans un village voisin.

La Riviera Makarska, juste à l’est de Split est justement une très bonne option pour dormir loin de la foule.

Que voir à Split

Dans la vieille cité de Dioclétien et le vieux Split, plusieurs monuments centenaires aux styles variés attirent des flots continus de touristes. On peut déjà commencer par une balade sans but précis à travers ses ruelles pavées.

En chemin vers le Palais de Dioclétien

Le théâtre national croate

Le grand Théâtre de Split trône au milieu d’une jolie place, à deux pas du Palais. Sa programmation est assez éclectique, entre concerts et pièces de théâtre. Le bâtiment en tout cas est assez joli. En face, vous verrez des restes de l’ancienne muraille romaine, et de là part la rue de Marmont qui mène sur le front de mer.

Split

La rue de Marmont

La rue de Marmont, ou Marmontova ul. est l’une des allées commerçante importante de la ville. Partant du théâtre national croate, elle se termine en bord de mer au pied de la cité et de la grande place de la République.

La Place de la République

Cette place qui rappelle étrangement la Place St Marc de Venise. Les trois côtés de la place sont occupés par des bâtiments néo-Renaissance de couleurs vives. Elle s’ouvre sur le petit port du quartier Matejuška et le Quai de Split et mène directement à la riva.

Split

La Riva

La balade sur la Riva ou lungomare,  en front de mer, est l’occasion de se relaxer un peu en mangeant une glace. Tout le front de mer est occupé par de nombreuses terrasses de cafés et de restaurants, un peu comme dans toutes les stations balnéaires.

Split

La cité historique

Depuis la Riva, vous pouvez à présent pénétrer au cœur de la cité historique, avec ses ruelles étroites et ses bâtiments de pierre. Vous apercevrez la grande Tour Vénitienne, toute en pierre. Dirigez-vous vers la tour et prenez la petite allée sur le côté. Celle-ci mène directement à l’une des plus belles place de la vieille ville, la Place des Fruits.

La place des fruits

La place aux fruits porte bien son nom puisqu’on y trouve aujourd’hui quelques étals de fruits frais et de jus de fruits. Elle est entourée de belles bâtisses, dont une demeure patricienne de l’ancienne famille Milesi du XVIIe, avec une très belle façade de style baroque. Il y a en face la fameuse tour octogonale vénitienne, vestige d’une ancienne fortification bâtie au XVe s. Au milieu se dresse la statue de Marko Marulic, le père de la littérature Croate et un des penseurs les plus renommées du XV-XVIe siècle.

Split

Split

Split

La place du Peuple

Depuis la Place des Fruits, remontez l’étroite Ul. Pavla Šubića. Vous tombez alors sur l’autre place emblématique, la Piazza ou Place du Peuple. C’est là qu’on trouve l’ancien Hôtel de ville et la Tour de l’Horloge. Cette grande place peut faire penser celles de Dubrovnik. Elle est entourée de terrasses de cafés, de restaurants ou de quelques commerces. On y trouve aussi de magnifiques demeures d’anciennes riches familles, et la plus ancienne librairie du monde, du nom de Morpurgo. L’horloge est remarquable notamment pour son cadrant sur lequel on peut lire les 24 heures en chiffres romains.

Split

Split

Les Portes du vieux Palais

Tout au bout de la place du Peuple se trouve une porte en vieille pierre tout en hauteur. Dissimulée entre les bâtiments au coin du Cyrpian’s Palace, c’est l’une des quatre portes de la cité antique, la Porte de Fer. On pénètre alors dans l’enceinte de la cité impériale, les murs du Palais du Dioclétien.

La Porte de Fer

La Porte de Fer ou Porta occidentalis est celle qui a subi le moins de changements, en 18 siècles d’histoire. Elle donne sur la rue Kresimirova, étroite et charmante avec de belles demeures dont celle de la famille Cipriani Benedetti. On retrouve dès l’entrée dans la cité l’architecture typique des villes médiévales croates, sauf qu’à Split, les bâtiments sont bien plus grands !

Split

Si vous venez par un autre endroit de la ville, vous rentrerez alors par l’une des trois autres portes monumentales.

La porte d’Or

La porte d’Or ou Porta septemtrionalis est sûrement la plus imposante des 4 portes. C’est par là que l’empereur Dioclétien est entré dans son Palais en l’an 305. Le passage était uniquement réservé à lui et sa famille. A cette porte, vous croiserez sans doute deux gardes, déguisés en soldats romains. En haut des escaliers qui descendent vers la porte d’or, on peut voir l’immense statue de l’évêque Grégoire de Nin.

La porte d’ Argent

La porte d’ Argent ou Porta orientalis a été longtemps inutilisée. Ce n’est qu’au milieu du XXe siècle qu’elle fut réhabilitée puis entièrement reconstruite. Derrière la porte, on peut aujourd’hui encore marcher sur le dallage antique d’origine du decumanus. Elle se trouve juste à côté du Palais et de la cathédrale.

Split

La porte de Bronze

La porte de Bronze est la plus petite des portes, mais une des plus fréquentées puisque les tours guidés démarrent là. L’emplacement donne accès aux souterrains et mène au centre du Palais.

La statue d’Ivan Meštrović

Juste devant la Porte d’Or, vous trouverez la statue monumentale d’Ivan Meštrović représentant l’évêque Grégoire de Nin. Les touristes ont coutume de toucher son orteil pour se porter chance.

Split

Split

Le Palais de Dioclétien et la cité antique

Le Palais de Dioclétien est l’un des monuments les mieux conservés de la cité antique. En plein cœur de la vieille ville, il réunit en son sein les anciens appartements impériaux, un mausolée et un temple dynastique. L’édifice était de forme rectangulaire avec une longueur et une largeur d’environ 200 mètres de chaque côté. Il était divisé en deux parties distinctes, entre les habitations de l’empereur et les garnisons de son armée. Délimité par les portes monumentales citées plus haut et entrecoupé d’innombrables ruelles, on a du mal aujourd’hui à percevoir les limites et la configuration même du Palais. C’est encore plus vrai lorsqu’on est un simple touriste de passage et qu’on n’a pas consulté un plan avant la visite ! La place du Palais est en tout cas l’une des plus belles de la cité, au pied de l’immense tour de la cathédrale St Domnius.

Split

Le péristyle

La célèbre cour ou « péristyle » avec ses nombreuses colonnes et son sphynx vieux de 3500 ans était la place centrale du Palais. L’empereur Dioclétien y faisait des apparitions devant le peuple, tel un dieu. L’agrandissement de la place au XIIIe siècle en a fait le principal centre religieux de la ville. Aujourd’hui, on trouve sur le côté du péristyle les demeures patriciennes de riches familles dans un style gothique et Renaissance. Les colonnes du péristyle bordent la cathédrale.

Split

Split

La cathédrale St Domnius

Monumentale, elle se trouve comme on vient de le signaler sur la même place. Cette église a été bâtie à partir du mausolée de l’empereur Dioclétien. Elle a donc des racines millénaires qui font la fierté des Splitois. Son clocher accessible fait 57 mètres de hauteur et offre une vue panoramique sur toute la cité.

 Tarif: de 25kn à 45kn selon le nombre de lieu visités ( la cathédrale, la Bell Tower, la crypte etc. )

Split

Les Sous-sol du Palais

Les Sous-sol du Palais possèdent une entrée au niveau du péristyle et l’autre au niveau de la Porte de Bronze. Ce sont quelques couloirs dans lesquels on trouve aujourd’hui des étalages de cadeaux souvenirs. Il y a aussi des expositions temporaires, et les plus grandes salles souterraines se visitent comme un musée. Ce passage antique conservé aurait joué un rôle dans l’inscription du noyau historique de Split sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO.

 Tarif : le passage payant est à 40kn, les allées marchandes sont gratuites.

Split

Les ruines du Palais

Les Ruines du Palais au Sud-Est de la vieille ville sont une des zones où l’on peut le mieux observer les vestiges du passé antique de la cité. Au milieu de ces ruines se trouve le musée d’ethnographie.

Split

Split

Split

Les Eglises de Split

On trouve dans la cité quelques églises, dont la curieuse chapelle St Martin, large d’à peine 1,64 m et longue de 10 m. Il y en a un peu partout dans la ville.

Le Temple de Jupiter

Dans le méandre des ruelles qui s’entrecroisent, vous tomberez peut-être sur le petit temple de Jupiter. Ce petit temple servait à la glorification du culte de Jupiter.

Les ruelles de la cité de Split

En tant que ville antique et médiévale, la cité regorge de petits détails et de curiosités à observer. Il y a aussi quelques décorations amusantes que l’on découvre en levant la tête ! De manière générale, bien que souvent bondées, tous ces chemins dallés dans la cité sont une vraie invitation au voyage !

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Un petit itinéraire dans la cité

Voici un petit itinéraire à l’intérieur de la vieille ville, pour voir tous les monuments cités

La colline de Marjan

Le quartier de Veli Varoš

Véritable poumon d’oxygène de Split, la colline de Marjan peut se rejoindre à pied depuis le centre. On se repère assez facilement à travers les quartiers résidentiels de l’ouest de la ville, on peut entre autre emprunter la rue Sperun puis la rue Senjska. On traverse alors le quartier historique de Veli Varoš et ses vieux faubourgs.

La balade dans la colline peut prendre plusieurs heures, car il y a plusieurs sentiers de randonnées. Dès l’entrée du sentier principal, un mirador permet d’observer toute la ville de Split.

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Split

Les églises et chapelles de la colline Marjan

Sur la colline on peut voir de nombreuses églises dont l’église Saint George, la chapelle Saint Nicolas, Notre-dame des 7 douleurs, Notre-dame de Bethleem. Il y aurait 12 chapelles sur la colline. L’édifice le plus original selon nous est L’ermitage Saint-Jérôme, construit à même la roche. Plus bas vers l’ouest, on peut voir une deuxième bâtisse troglodyte mais inaccessible car aucun chemin ne semble y mener.

Split

Split

Split

Split

Split

L’ermitage St Jérôme

Tout à l’ouest de la colline Marjan, en restant toujours sur le même chemin jusqu’au bout, on tombe sur le fameux ermitage st Jérôme, une bâtisse troglodyte avec une très belle façade.

Split

Split

Un petit plan pour vous repérer

Sur la carte ci dessous, on montre le chemin qui mène tout droit à travers le sentier vers l’Ermitage.
On peut aussi passer par le sud, le long de la mer, en passant par la splendide petite plage Plaza Kašjuni.

Les plages de Split

On en a trouvé une belle et déserte, tout au bout de la colline Marjan : la Plaza Kašjuni.

Split

Dormir à Split

Nous avons fait le choix de rester dormir à Split, mais on peut très bien dormir dans un village voisin, loin de la foule. Le quartier autour de la rue Slaviceva, à même pas 500 mètres de la vieille ville est populaire et c’est un bon point d’attache. A partir de là, il suffit de descendre la rue à pied et on est tout de suite dans le murs du Palais.

Attention cependant, à Split on s’est fait avoir et il semblerait qu’on ne soit pas les seuls. Des propriétaires laissent une annonce en ligne et des dispo pour une location, alors qu’il n’y a plus de places. Et une fois sur place, ils vous redirigent vers un autre appart souvent moins bien.

Split

Un bon plan pour vous garer à Split

Pour votre information, il existe ( mai 2017) un parking gratuit juste à coté de ce quartier. Il s’agit d’un espace un peu abandonné (en terre), mais très facile à trouver puisqu’il donne sur une des avenues principales. Voici le plan, il s’agit du grand espace à côté de la rue Vukovarska Ul

Visite guidée de Split !

Et voici pour finir, notre vidéo d’immersion au cœur de Split, pour vous donner l’impression d’y être ! Ouvrez en grand la vidéo et promenez-vous dans les ruelles de la vieille ville de Split.

Top