Les ruines de Cobá

Les ruines mayas de Cobá

Les ruines de Coba sont  les plus importantes de la péninsule du Yucatán et sa grande pyramide de 42 mètres de hauteur, ‘Nohoch Mul‘,  est la plus haute de la région. L’heure de gloire de ce site maya semble avoir eu lieu entre les IIe et Xe siècle de notre ère.  Ce site est tout de même touristique, même s’il se situe entre les villes de Tulum et de Valladolid et qu’il n’est pas le plus simple d’accès. La grande place à l’entrée n’est constituée que de restaurants et d’échoppes à destination des touristes.

Cobá

Le village de Cobá

Le village de Cobá est coupé en deux par la laguna Cobá. Il y a la route principale par laquelle on arrive, puis 4 rues qui la croisent. Pareil de l’autre côté de la lagune. C’est donc un minuscule village mais les habitations sont très espacées, et les routes très longues, comme d’habitude au Mexique. On trouve à l’entrée du village deux guest house et tout le long du lac quelques petits restaurants locaux. Vous pourrez donc tout à fait manger sur place ou rester dormir la nuit.

Faire garder son sac à Cobá

Il est possible de faire garder ses sacs au plus grand restaurant à quelques mètres de l’entrée du site. A côté des toilettes également, il y a là deux locaux qui gèrent l’entretien des toilettes qui peuvent aussi garder le sac-à-dos dans un local ouvert. On leur a demandé et ils acceptent d’utiliser leur local mais celui-ci reste ouvert, et on a compris que par moment ils pouvaient s’absenter donc on a plutôt opté pour le restaurant. On a pris là un café avant la visite, puis un jus après, et on a laissé un pourboire en plus pour le sac(20 pesos). Ils ont d’abord refusé expliquant qu’un touriste qui avait laissé son sac s’était plaint de vol donc depuis ils n’acceptent pas systématiquement. Si comme nous vous n’avez aucun objet de valeur dans le sac, ils acceptent.

Un site immense

Le site est immense, situé en pleine jungle entre les laguna Coba et laguna Macanxoc. Les ruines sont disposées en Y : à environ 2km à gauche on atteint le « Grupo Nohoch Mul » avec la grande pyramide, et à 2km à droite le « grupo Macanxoc » avec  d’autres structures plus petites. Au total le parcours fait environ 5 à 6km. Le site étant vaste, la visite se fait dans le calme et on n’est pas dérangé par les autres touristes. L’inconvénient ici c’est qu’on est obligé de revenir à l’intersection pour voir le reste des ruines. Le vélo est donc une bonne option pour gagner du temps, même si la balade à travers les bois est dépaysante.

Cobá

Parcourir le site à vélo

Peu après l’entrée, on trouve un stand avec des dizaines de vélos pour 50 pesos et des vélos-taxis (2 place ) pour 125 pesos. Les paniers des vélos sont minuscules, trop petits pour un sac à dos. On trouve des taxis-vélos devant la grande pyramide ou sur le chemin, et on peut toujours négocier le prix pour ne faire qu’un bout de chemin.

Cobá Cobá

Un site sauvage

Comme de nombreux autres sites mayas, ici la nature est omniprésente. Tout le long du chemin on peut observer des arbres magnifiques, et surtout plein de bestioles comme des mygales ou des serpents.

Cobá Cobá Cobá

Vister les cenotes à Coba

A la sortie du site archéologique de Cobá, il y a des guichets blancs. Les gardiens derrière la vitre pourront vous proposer la location de vélo pour vous rendre par vos propres moyens aux 3 cenotes du coin. Ils sont situés à environ 6km du site. On peut visiter les Cenotes Multum-Ha,  Choo-Ha et Tamkah-Ha. Les cenotes sont au tarif de 165 pesos les 3 ou 55 pesos chacun par personne. Ces cenotes sont souterrains, perdus au milieu de la jungle. Des panneaux sur la route indiquent les cenotes dès la sortie du village de Cobá. Sur place, il n’y a malheureusement pas de casier (consigne) pour les sacs.

La visite des ruines de Coba

Comme on peut le voir sur cette image emprunté au site de l’Inah, Coba paraît immense sur la carte. L’attraction principale du site est la pyramide Nohuch Mul, sur laquelle on peut monter et au sommet de laquelle on jouit d’une vue jusqu’aux lagunes voisines. Pour aller directement à la pyramide, il faudra emprunter le chemin de gauche à l’intersection, comme indiqué ci-dessous.

Coba

Grupo Coba

Mais avant l’intersection, et face au loueur de vélo, on longe le Grupo Coba comprenant el Juego de Pelota, la Iglesia, et d’autres structures que l’on peut visiter librement.

Cobá Cobá

Templo de Frescos

Arrivé à l’intersection, on tourne à gauche en direction de la pyramide et on tombe tout de suite sur le Templo de Frescos. Non loin de là il y a encore quelques petites structures dont des restes d’un autre « juego de pelota« .

Cobá Cobá

Nohoch Mul

Quelques mètres plus loin, on arrive au grupo Nohoch Mul avec la grande pyramide, et plus loin la Gran Plataforma. On peut monter sur la structure en s’aidant d’une corde au milieu, la montée est certes fatigante mais pas si dure. Une fois là haut, la vue est sublime et assez vertigineuse.

Cobá Cobá Cobá

Grupo Macanxoc

Il faut ensuite revenir en arrière, repasser par le Templo de Frescos pour reprendre l’autre chemin qui mène au dernier groupe de ruines.
Cette portion du site étant moins visitée, et il se peut que vous soyez seul tout le long du chemin. Voici l’autre parcours pour atteindre le deuxième ensemble de ruines.

Coba

Ici on trouve pas mal de petites structures, dont les dernières tout au bout du chemin sont encore en réhabilitation et fermées au public( Sept. 2017). L’endroit est moins impressionnant, surtout si on est passé par la pyramide juste avant. Par contre, la faible fréquentation des lieux fait qu’on apprécie mieux les ruines. Par endroit, vous pourrez sentir la terre résonner sous vos pas, comme si elle était creuse : il y a peut-être encore des souterrains à découvrir à Coba !

Cobá Cobá

Comment se rendre aux ruines ?

Les ruines Cobá se situent sur l’avenida Cobá, en direction de Valladolid, à environ 45 min de route de Tulum. Il faut prendre un bus depuis le terminal Ado de Tulum en direction de Valladolid. Il faut compter environ 3 heures de visite, moins si on loue un vélo.

Les ruines peuvent donc faire l’objet d’une excursion depuis Tulum, cela prendra une matinée.

Autrement, pour gagner du temps si vous comptez aller à Valladolid, on peut tout à fait en faire une étape.
Un bus Mayab part toutes les heures pour Valladolid. Le tarif pour Valladolid est de 92 pesos par personne, et si on s’arrête à Cobá, il est de 50 pesos par personne. Le bus s’arrête à 200 mètres de l’entrée des ruines, à un tournant devant un grand lac, la laguna Cobá.  Il suffit de longer le lac, on aperçoit au loin une grande tour, c’est un belvédère d’où l’on peut faire du zip-line pour voler au dessus de la lagune. La tour indique l’entrée du parc. Il y a sur le chemin, comme à l’entrée du site plein de petits restaurants.
Pour le retour, il suffit de revenir à l’endroit ou le bus vous a déposé. Il y a un bus qui passe à 12h, et ensuite aux alentours de 15h,16h et 17h.

En reprenant un bus pour Valladolid à partir de Cobá, on paye à peine plus qu’en faisant le trajet direct depuis Tulum :49 pesos par personne. Jusqu’à Valladolid, le trajet dure encore 1 heure.

Nous avons pris le bus Mayab de 7 heures à Tulum, et on a donc pu prendre le bus Mayab de 12h direction Valladolid, après avoir visité les ruines de Cobá.

Combien coûte l’accès au site ?

Au guichet vous verrez affiché deux prix différents en fonction du temps que vous comptez passer sur le site. Le tarif normal est de 70 pesos par personne, auxquels il faut rajouter 45 pesos pour pouvoir filmer. Voici les tickets d’entrée, le premier avec le permis vidéo, et le second, le total pour deux personnes.

Cobá Cobá