Shinjuku Gyoen, Tokyo

Le parc de Shinjuku, un des poumons verts de Tokyo

L’immense parc de Shinjuku se trouve à quelques minutes à pied de la gare de Shinjuku à Tokyo au Japon. C’est un immense terrain aujourd’hui occupé par un jardin japonais, français et anglais. Il a appartenu à la famille impériale avant d’être rasé pendant les bombardements de la guerre. Il a été ensuite réaménagé et ouvert au public en 1949.
Le parc est un des poumons de la ville, véritable havre de paix au pied des grattes-ciels du quartier d’affaires.
A l’inverse de Ueno qui reste malgré tout assez urbain, avec ses nombreuses allées asphaltées et tous ses bâtiments imposants, le parc de Shinjuku est un véritable parc où la verdure domine. Plusieurs grands espaces verts permettent de se poser et même de faire la sieste car le parc est très calme et invite au repos, avec ses nombreux bancs à l’ombre des arbres ou son jardin japonais. On trouve à l »intérieur du parc une serre tropicale, une ou deux maisons de thé payantes (700 yens). Lors de la floraison de sakuras, le parc de Shinjuku est un lieu prisé pour le Hanami, l’observation des sakura qui fleurissent un peu partout.

Non loin de là on trouve le parc de Yoyogi, plus grand et plus boisé. Le parc de Shinjuku est parfait pour les familles et les couples, celui de Yoyogi est plus pour se balader et se croire en forêt.

Depuis la station Shinjuku, on peut prendre la sortie sud et entrer par la porte « Shinjuku ».
Depuis la station Shinjukugyoenmae on peut prendre la porte « Shinjuku » ou « Okido ».
Enfin, il y a une troisième porte « Sendagaya » proche du métro du même nom.

 Le parc est ouvert de 9:00 à 16:30.
 L’entrée coûte 200 yens.

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Shinjulu gyôen

Une carte pour mieux vous repérer à Tokyo

N »hésitez pas à consulter notre carte My Maps sur laquelle on a listé tous les endroits cités dans nos articles et bien d’autres qu’on n’a pas eu le temps de visiter.

Pour pouvoir l’utiliser ensuite hors ligne sur son téléphone, reportez vous à notre petit tutoriel sur le sujet.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top