Le village de Hsipaw

La ville de Hsipaw

Hsipaw est une petite bourgade de l’état de Shan en Birmanie, dont on peut faire le tour à pied.Elle est mentionnée dans les guides et les blogs comme une alternative à Kalaw pour les treks.Ici, pas de trajet particulier à faire, si ce n’est parcourir la nature environnante, les villages et montagnes de la région.Et ici encore, on peut aller partout, organiser son trek à la journée seul dans son coin, muni d’une carte fournie par votre guest house.

La ville ou plutot la bourgade est quadrillée autour de son marché couvert, le Central Market. Il y a la route principale, la nationale 3, où le bus vous dépose au sud de la ville; la route principale qui part au nord, le long de laquelle vous trouverez des guest house et hotels plus luxueux. Ensuite le marché au milieu, et enfin des routes qui partent à droite vers le fleuve, la Myitgne River, à gauche vers la gare férrovaire, ou vous pouvez également trouver des guest house et restaurants.

C’est au bord du fleuve que se trouvent les deux ou trois restaurants cités dans les guides, à la mode culinaire un peu plus occidentale (gateaux au chocolat etc) et le long duquel vous avez de nombreux bouis bouis locaux et le morning market.

La ville en comparaison à Kalaw est beaucoup plus agréable, le climat y est meilleur, le fleuve donne un charme certain aux ballades qu’on peut y faire, les gens sont souriants, les maisons en bois et le coté rustique du coin donne à la ville un aspect plus agréable.Ici point d’agences spécialisées pour des séjours en randonnées, on a pas eu le même sentiment qu’à Kalaw ou tout est organisé pour le touriste.Dans les magasins ou ils vendent des habits ou au marché, presque personne ne parle l’anglais.On y a croisé deux musulmans commercants, et il y a à Hsipaw une mosquée disproportionnée par rapport au nombre d’habitants. On peut se ballader un peu partout, passer de l’autre coté du fleuve par le pont du sud de la ville.En flanant dans les rues on peut être témoin de la très grande pauvreté des birmans, voir l’intérieur des maisons, notamment près du fleuve, ou certains sèchent leur linge à même le sol.On a gardé une bonne impression de ce passage à Hsipaw, et les randonnées qu’on a faite là ne nous ont pas fait regretter ce détour en bus. Aussi, c’est depuis Hsipaw et vers Mandalay, (ou dans l’autre sens) en train, qu’on peut rouler sur l’ancien plus grand aqueduc du monde, le Gokteik viaduct, vraiment impressionnant.

Hsipaw

Ou dormir à Hsipaw

Nous n’avons pas testé l’une des nombreuses guest houses de Mr Charles..car sa réputation est mauvaise, mais le NORTHERN LAND, à 18$ la chambre avec petit déjeuner..Chambre ultra propre, salle de bain avec baignoire, café gratuit etc..tout ce qu’il nous faut.On recommande largement cet hotel plutôt que ceux de Mr Charles dans lesquels on retrouve tous les backpackers plus jeunes.

Ou manger à Hsipaw

Dans la dernière rue au nord qui part vers le fleuve, juste au dessus du marché, vous tomberez sans doute sur un petit restaurant tout en longueur,le meilleur de tout le village.

Sinon il n’y a pas beaucoup de « restaurants » et vous les trouvrez facilement : Le blackhouse coffe shop en bord de rivière, la Résidence, Mrs Popcorn près du Little Bagan(plutot en journée car c’est dans la nature), Mr Shake, ou encore The club Terrace, autant d’adresses que vous pourrez retrouver sur Trip Advisor ou en vous balladant tranquillement dans Hsipaw.
Il y a des restaurants tenus par des chinois, Mr Wang ou d’autres, ou les prix sont plus modestes.
Enfin, on peut tout aussi bien manger local dans les nombreux restaurants de la rue principale, pour encore moins cher.

Tilt Shift Hsipaw

Hsipaw en Birmanie, en miniature.