La ville de Kalaw en Birmanie

Kalaw le rendez vous des randonneurs

Kalaw est une petite bourgade de montagne située dans le nord-est de la Birmanie, dans l’Etat Shan. Kalaw est surtout connue des voyageurs car de là partent de nombreuses randonnées en montagne en direction du lac Inle. Pendant ces trois jours de marche, les marcheurs rejoignent à pied le lac, situé à 70 km de là,  passent par les montagnes et dorment chez l’habitant dans des villages isolés. Il est également possible de faire des randonnées plus courtes, à la journée. Ancienne villégiature anglaise, la ville se trouve à quelques 1300 mètres d’altitude et la température moyenne annuelle y est plus fraîche qu’ailleurs. Il y a de fortes précipitations entre les mois de mai et octobre. Il est donc recommandé de bien vérifier le climat avant de s’y rendre, car visiter le village et partir en randonnée sous la pluie ne vous laissera pas la meilleure des impressions. La bourgade de Kalaw peut vite se retrouver dans la brume et on baigne alors dans l’humidité.

Voici quelques image du village au mois d’octobre

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw, une population variée

La population de Kalaw est dans l’ensemble très pauvre, et on remarque tout de suite la différence avec les birmans des grandes villes comme Yangon ou Mandalay. Les tenues vestimentaires ne sont pas les mêmes. Il y a à Kalaw une minorité musulmane indienne, et des immigrés népalais. Il y a donc différents type de visages à Kalaw, mais aussi une forte disparité de niveau social. Les gérants d’hôtels et organisateurs de treks parlent de manière générale un anglais parfait, au contraire de la majorité des habitants qui ne parlent presque pas. De ce qu’on en a vu, cette partie aisée de la population est plutôt favorable au parti d’Aung San Suu Kyi  (ancien parti NLD) alors que la majorité de la population est plutôt d’obédience USDP (ancien parti de la junte militaire).

Lors de notre passage, en pleines élections législatives, nous avons ainsi assisté à des scènes de liesses, lors d’un concert où la moitié de la population jeune était bourrée. La centaine de birmans présents, parés du T-shirt à l’effigie de l’USDP dansait au son d’une pop chantée par une birmane « moderne » (maquillage, mini jupe en cuir très courte). Dans cette bourgade proche de l’armée, on croise en permanence des jeeps de militaires, et le vert ou le kaki est la couleur dominante. Les choses ont dû changer depuis.

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Les restaurants et hôtels à Kalaw

Les quelques cafés indiqués dans les guide ou les blogs affichent des menus assez chers pour l’endroit, les hébergements, réservés à l’avance sur Booking en tout cas, sont tous à 20-25 dollars. Le golden Kalaw Inn dans lequel on a séjourné était apparemment en travaux en 2014, complètement refait à neuf, et en 2015 il se parait d’une nouvelle terrasse et s’agrandissait encore. La gérante qui nous accueille ce matin là, ne nous laisse même pas prendre notre première gorgée de café qu’elle nous propose déjà toutes ses excursions avec les prix qui vont avec : chaque guest house ou hôtel proposera les mêmes excursions que les agences de trek du coin, avec une commission en plus, donc souvent avec un prix plus élevé.
La wifi ici est très lente, comme presque partout en Birmanie, mais chaque café dispose de sa wifi gratuite.

 

Le trajet de Yangon à Kalaw

Pour rejoindre Kalaw depuis Yangon, il y a certainement des agences dans la ville, nous avons pour notre part demandé au gérant de notre guest house, le T Venus situé dans le quartier de Kamayut. Le billet pour un bus VIP nous a couté 22 500 Kyats par personne (20 $), pour 9h30 de trajet : départ à 18 heures, arrivée prévue au petit matin à l’aube. En réalité, et nous ne sommes pas les seuls dans ce cas, nous sommes arrivés à 3h30 du matin, dans la pénombre complète, et dans le froid, puisqu’à Kalaw, située à 1300 mètres d’altitude,  il fait bien plus froid que dans le Sud du pays. Il faut alors se débrouiller pour trouver son hôtel, car il n’y a personne dehors.

Kalaw

Que voir et que faire à Kalaw ?

Kalaw, un grande diversité religieuse

Dans le village de Kalaw et tout autour, on trouve de nombreux lieux de culte. Dans le village même, on trouve facilement la Aung Chang Tha stupa. Au nord du village, après avoir gravi des centaines de marches sur la colline, on peut visiter le Thein Taung Monastery, et profiter de la belle vue sur tout le village en contrebas.

Plus au sud, on tombe sur une église chrétienne étonnamment grande, la Christ the King Church. Dans le même genre, il y a une église baptiste, la Kayin Baptist Church, et une église anglicane, la St Catherine’s Church. A 2 km environ au sud du centre, on peut visiter la Hnee Pagoda, qui renferme un bambou bouddha vieux de 500 ans, et à 3km à l’ouest du village, la Shwe U Min Pagoda, un ensemble de stupas et une grotte contenant des statuettes de bouddha.

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Voici l’emplacement de ces différents lieux de culte

Kalaw Myoma Market

Kalaw est un petit village très vivant, en partie grâce à son marché quotidien, le Myoma Market,  qui se tient au nord du village, au bord de la nationale Pyi Taung Su Road. C’est là l’occasion d’acheter des fruits et des produits artisanaux locaux. La négociation est très facile, le moindre objet s’achète à la moitié du prix annoncé en même pas 1 minute.

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Kalaw

Les Trekkings

Nous ne participerons à aucun trekking dans cette région. On vous invite donc à vous renseigner sur Trip Advisor. Les agences sont nombreuses et le centre de la bourgade vraiment minuscule, donc elles sont très faciles à trouver : l’agence et restaurant de Sam, l’agence A1 trekking, l’ Ever Smile etc..Les prix débutent en général à 25 dollars par jour puis descendent à 15-17 selon le nombre de participants. Ils partent de Kalaw pour arriver 3 jours plus tard aux environs du lac Inle, et les bagages sont acheminés par la route séparément pour votre commodité.

Les avis sont mitigés, entre ceux qui y voient un attrape touriste, sans réel échange avec les tribus des montagnes, et ceux pour qui la randonnée représente leur plus beau souvenir de voyage. La qualité du guide est aléatoire, il faut donc bien se renseigner sur les forums.

Kalaw

Une alternative aux Treks : le Green Hill Valley

Si vous séjournez à Kalaw et que vous n’envisagez pas les treks en montagne, ne ratez pas le Green Hill Valley, un camp d »éléphant situé à une trentaine de minutes en voiture de là. Un budget est à prévoir car le prix d’entrée est de 100 dollars (en 2015), mais l’excursion vaut largement le coup. Dans une nature luxuriante, avec très peu de touristes, et des locaux adorables, vous pourrez vivre une journée entière entouré d’éléphants à la retraite.

Green Hill Valley

Laissez un commentaire