Las Terrenas

Las Terrenas est une petite ville côtière, située dans la province de Samaná, en République Dominicaine. La région est l’une des plus belles du pays, avec des plages magnifiques et facilement accessibles. C’est la destination préférée des voyageurs se rendant dans le pays, il y a même sur place une communauté d’occidentaux, dont de nombreux français et d’Italiens !

Las Terrenas, la perle de la Rep Dom !

Lorsqu’on débarque pour a première fois à Las Terrenas, surtout si l’on vient de Punta Cana, le changement est radical !

La ville est un ancien village de pêcheurs, et sa forme actuelle remonterait aux années 50. A taille humaine, Las Terrenas s’étale sur quelques centaines de mètres à peine, et les 10 000 habitants ou plus se répartissent dans les différents quartiers de la ville. C’est constamment animé, entre les bruits des motos, le son omniprésent dans les commerces, les habitants qui vont et viennent. Ce qui frappe surtout, c’est que la mer bleu turquoise est directement accessible depuis la ville. La Playa las Terrenas, bien qu’en bord de route, est vraiment magnifique ! Contrairement à Punta Cana, ici, quelque soit votre lieu d’hébergement, la plage est accessible à pied en quelques minutes à peine. C’est vraiment une destination qui peut se suffire à elle-même.

Consultez toutes les activités à faire autour de las Terrenas.

Où se trouve Las Terrenas ?

Depuis Punta Cana, il faut compter plus ou moins 3-4 heures de route. L’autoroute est déserte sur l’ensemble du trajet. On passe par La Romana, San Pedro de Macorís, et on bifurque à droite juste avant la capitale Santo Domingo. Puis on monte tout droit jusqu’à las Terrenas. Le paysage devient de plus en plus vert et rural à mesure qu’on s’en approche. Comptez deux heures minimum depuis Santo Domingo.

Regardez notre vidéo qui retrace une partie du trajet entre Punta Cana et las Terrenas. Vous pourrez y voir l’état des routes et la conduite des dominicains, ce qui vous déstressera par rapport à la « conduite en République Dominicaine » !

Mirador carretera Las Terrenas

Si vous arrivez par la route 133, vous passerez par le fameux mirador carrereta, avec sa vue sur toute la baie. Les milliers de palmiers que l’on voit sont ceux de Playa Coson. On aperçoit la pointe de Punta Bonita et Las Terrenas se trouve derrière. Après une longue descente, on arrive enfin à Las Terrenas, et on sent tout de suite la différence avec Punta Cana. On arrive par une rue étroite, avec des commerces tout en couleur de chaque côté, avec du monde partout. La musique à fond dans la rue nous plonge directement dans l’ambiance !

Poser ses valises à Las Terrenas

Venir jusqu’à las Terrenas, c’est l’occasion de découvrir une vraie ville dominicaine, avec une vraie vie de village, et une ambiance typiquement caribéenne !

La chaleur ambiante, les palmiers, et surtout cette mer bleu turquoise tout autour sont une invitation permanente à la détente ! On comprend vite pourquoi il y a autant d’étrangers qui vivent sur place ! Les français représenteraient jusqu’à 30 % de la population et beaucoup tiennent des commerces. Malgré cette forte présence occidentale, le dépaysement est quand même bien présent. C’est certainement l’un des endroits les plus agréables de la Rep Dom pour un touriste de passage. Il y a toutes les commodités et infrastructures nécessaires pour passer un bon séjour, et les plages sont vraiment magnifiques !

Le plan de la ville est simple, et l’essentiel de ce grand village est faisable à pied. La rue principale file tout droit jusqu’à la plage et les différents quartiers s’étalent de chaque côté. Il y a des commerces partout, du boui-boui local à la pizzeria italienne, de la boulangerie française au grand supermarché. Vous n’aurez pas forcément besoin de voiture sur place, sauf comme on va le voir après, pour rejoindre les plus belles plages de la baie.

Les Plages de Las Terrenas

La baie de Samaná est surtout connue pour ses paysages et ses plages incroyables. Rien que depuis Las Terrenas, on peut rejoindre à pied plusieurs plages, et pas des moindres ! Nous y étions à cheval sur les mois de juillet et août, et on était très souvent les seuls dans l’eau !

Toute la côte nord de Samaná est un banc de sable sans fin. Il y aurait environ 16 km de plages !

A las Terrenas même, il y a un trottoir qui longe la plage sur près de 4 km. Plutôt sympa pour les balades matinales ou en fin de journée ! Si vous êtes à mobilité réduite (poussette, personne âgée), c’est idéal.

Las Bellenas

On commence par la plage la plus à l’ouest : Las Bellenas. Elle a une apparence un peu sauvage, avec la route directement collée au sable, beaucoup de palmiers et d’immenses maisons face à la mer. Il y a pas mal hébergements de ce côté-ci, mais à part deux ou trois restaurants les pieds dans le sable, il n’y a pas trop de commerces,. Si vous choisissez votre hébergement là, vous n’aurez que la rue à traverser pour marcher dans le sable. Vous devrez par contre marcher plusieurs centaines de mètres pour rejoindre l’animation du centre. La plage se termine par las Bellenas River, une rivière transparente qui serpente et plonge dans la mer.

Playa Las Terrenas

La playa las Terrenas, principale plage de la ville, part du cimetière et rejoint Punta Poppy tout au bout. Le banc de sable est plus étroit, mais le cadre est vraiment magnifique ! Malgré la présence de la rue et des habitations juste derrière, le décor est digne d’une carte postale. En journée, en plein été, la plage est totalement déserte. En fait, on pourrait facilement se contenter de cette seule plage, tellement c’est beau !

Playa Punta Popy

La playa las Terrena dessine un croissant de lune sur une distance d’environ 900 mètres. Tout au bout, on atteint Punta Poppy. Celle-ci forme une pointe et marque l’extrémité est de la ville. Cette pointe de sable est recouverte de grands palmiers et il y a des dizaines de transats où l’on peut se poser gratuitement. Les locaux sont nombreux en fin de journée, certains ramènent leur barbecue, d’autres leur musique, et l’ambiance est garantie ! L’eau de ce côté-ci est plus profonde et plus claire qu’à la playa las Terrenas.

Playa mar gorda

Depuis Punta Poppy, on peut voir la plage se poursuivre de l’autre côté, c’est la Playa Mar Gorda. De loin, cette plage bordée de palmiers est vraiment typique des paysages insulaires caribéens. Une grande étendue de sable jaune, bordée de centaines de palmiers. La route principale s’écarte un peu de la plage après Punta Poppy, du coup toute une partie de Playa Mar Gorda n’est accessible qu’à pied.

El Portillo

On continue ainsi sur près de deux kilomètres, avant d’arriver au bar nommé Porto by Mosquito, et sa plage El Portillo. Les tarifs du bar sont assez élevés, mais l’ambiance et le décor valent le détour. On peut y siroter son jus les pieds dans le sable, sur un transat, ou à l’intérieur dans un décor sorti d’un magazine de mode. La plage est la même qu’à playa las Terrenas, avec les palmiers en plus !

Playa Poncho

Plusieurs centaines de mètres plus loin, la plage prend le nom de Playa Poncho. Le décor est le même, palmier et sable fin !

Playa Calolima

Playa Calolima est plus éloignée, mais si vous avez votre véhicule, ne la ratez surtout pas ! Cette plage est une pépite. Il y a une petite rivière transparente et glacée qui se déverse dans la mer, créant à marée basse une sorte de piscine naturelle géante. Les nuances de bleu sont vraiment belles du fait de ce mélange d’eaux douces et salées. Le courant de la rivière creuse le sable et crée comme des baignoires d’eau douce dans la mer ! C’est assez étonnant car une fois au bord de l’eau, le sable tombe directement à la verticale à 1 mètre de profondeur environ. Et là encore, en plein mois de juillet-aout, il n’y a absolument personne ! A marée basse, on peut rejoindre à pied des mangroves sur la droite.
Ne manquez pas la rivière de l’autre côté de la route, il y a des moustiques, des déchets dans l’eau, mais les couleurs sont magnifiques ! (voir la photo ci-dessous).

Au delà de Playa Calolima, il faut un véhicule pour rejoindre Playa El Anclón et Playa Lutz. Ces deux dernières plages sont plus sauvages et moins fréquentées. La route qui jusque là longeait la plage repart dans les terres, il faut donc s’y rendre à pied ou en deux roues.

Les lieux à voir à proximité de las Terrenas

Playa Bonita

A une vingtaine de minutes en voiture on peut rejoindre Playa Bonita, réputée être l’une des plus belles de la région. L’eau ici est d’une clarté incroyable ! Consultez notre article dédié pour en savoir un peu plus !

Playa Sublime

La Playa Sublime, c’est une longue plage située entre Playa Bonita et la fameuse Playa Coson. A l’abri du vent avec une eau presque plate, de grands palmiers et d’immenses demeures juste derrière, cette plage est clairement l’une des plus belles de toute la péninsule. Consultez notre article dédié pour en savoir plus !

Playa Coson

La Playa Coson est la plus longue de cette série de plages, et c’est aussi la plus sauvage. Le banc de sable est très large, les palmiers se comptent ici par milliers ! On y accède par différents petits sentiers, ou sinon directement depuis les hôtels.

El Rio Coson

Le plus bel endroit de Coson selon nous est toute la zone située près de la Coson River, entre le restaurant Punta Rufi et le Valerio. Ces deux bouis-bouis sont des petites installations en bois et on y mange d’excellents plats les pieds dans le sable.

El Rio Coson c’est un canal qui longe la mer, bordé par les palmiers et une végétation dense. C’est vraiment un bel endroit à ne pas rater ! Depuis cette zone, on peut voir l’immense étendue de sable qui se prolonge à perte de vue.

Salto El Limón

A une quinzaine de kilomètres de las Terrenas, en chemin vers Santa Bárbara de Samaná ou las Galeras, ne manquez pas l’une des plus belles cascades du pays : el Salto El Limón. C’est l’occasion de découvrir la flore locale et de randonner sans danger !

Santa Bárbara de Samaná

Si vous êtes à las Terrenas, vous pourrez rejoindre Santa Bárbara de Samaná en une heure environ. Cette ville est assez atypique, avec son fameux Puente de Samaná, son port à moitié désaffecté, et son enfilade de maisons colorées ! La Catedral De Santa Barbara Samaná est assez emblématique et on la retrouve sur tous les clichés de la ville.

Las Galeras

Bien sûr depuis las Terrenas, vous ne serez qu’à 1h30 de las Galeras. Il serait donc dommage de ne pas y faire un tour. On y consacre un article entier, car il y a beaucoup à voir. C’est la version « roots » de las Terrenas, avec un aspect beaucoup plus rural. Les plages y sont magnifiques, notamment la Playa Rincon qui selon certains magazines ( pas du tout objectifs ), est l’une des dix plus belles plages du monde.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.