Santa Bárbara de Samaná

Santa Bárbara de Samaná est une ville côtière située au sud de la péninsule de Samana, en République Dominicaine. C’est la capitale de la province éponyme, et elle compte un peu plus de 50 000 habitants.

Que voir à Samaná ?

Santa Bárbara de Samaná se trouve à une heure de route environ de las Terrenas. Même si la ville reste à taille humaine, il est vrai que le trafic est plus dense qu’à las Terrenas, surtout à l’entrée de la ville.

Une fois dans le centre, il est très facile de se déplacer à pied, les rues sont larges, et le « centre » en lui-même est très petit. En plus de notre vidéo, voici une brève description des lieux à voir dans la ville.

Les maisons colorées de Samaná

Le cliché le plus connu de Santa Bárbara de Samaná est sans doute celui de ses maisons colorées, de type colonial et victorien. Ces maisons en bois ne sont en réalité que des boutiques pour touristes. On y vend des cigares et des souvenirs. À l’arrière des boutiques, on peut déambuler dans une grande cour vide où se dresse une jolie tour en bois (regarder la vidéo).

Si vous voulez déjeuner à un tarif local, dirigez-vous plutôt vers la cathédrale, il y a plusieurs petits restaurants pas chers juste au coin de la rue.

Catedral De Santa Barbara Samaná

La cathédrale est l’autre emblème de la ville. Datant du XIXe, c’est de loin le plus beau bâtiment de Samaná. Depuis la rue, on aperçoit d’ailleurs ce qui semble être une autre église, mais qui bizarrement n’est pas répertoriée sur Google map. Derrière la cathédrale, on découvre des ruelles résidentielles tranquilles. Quelques graffitis, des maisons colorées, Samaná a finalement un certain charme !

Du Malecón jusqu’au Bahia Principe

Depuis le Malecón de Samaná, on peut facilement rejoindre le Puente de Samaná, le fameux pont qui débouche sur..rien ! Le paysage n’est pas des plus jolis au niveau du Malecón, avec de la ferraille rouillée qui jonche dans une eau presque marron ! Il y a même un bateau à moitié immergé dans l’eau, le Guarionex fishing boat wreck, et visiblement, ils le gardent comme attraction touristique !

Le Bahia Principe Grand Cayacoa et la Playa Cayacoa

Tout au bout de l’avenida la Marina, on arrive au pied de l’immense Bahia Principe Grand Cayacoa, un hôtel 5 étoiles avec un grand ascenseur extérieur qui donne directement sur la plage. Au pied du bâtiment, on trouve les deux trois bancs de sable de la ville, dont la Playa Cayacoa. Même si elle semble privée, cette plage aménagée est accessible à tout public.

On est loin ici des cartes postales de las Terrenas : Il n’y a pas de palmiers, et l’eau est verdâtre. En fait, toute la côte sud de Samana est beaucoup moins paradisiaque qu’au nord, avec une eau foncée et des vagues parfois hyper violentes.

Le Puente de Samaná

L’escalier qui mène au Puente de Samaná se trouve juste à côté. La balade sur le pont est agréable, c’est même selon nous le seul vrai intérêt de la ville. On a une vue à 360° sur la mer et une superbe panorama sur tout le village. Le pont traverse deux ilots : le Cayo Linares et le Cayo Viga. La deuxième île est plus grande, il y a même une petite plage sauvage, la playa Muelle cayo Vigia. On peut s’y baigner, mais il y a pas mal de déchets, et l’eau assez opaque ne donne pas trop envie d’y rester des heures !

Impressions sur Santa Bárbara de Samaná

Si vous comptez aller jusqu’à las Galeras, vous passerez forcément par là, puisqu’il n’y a qu’une seule route. Dans ce cas-là, une pause s’impose ! Santa Bárbara de Samaná mérite bien un petit arrêt de quelques heures avant de reprendre la route ! Mais ne faites pas l’erreur de prendre un hébergement là, car même en dehors de la ville, toutes les plages du sud de la péninsule ne sont pas très attrayantes. A une heure de Santa Bárbara de Samaná, vous avez le choix entre las Terrenas ou las Galeras où les plages sont incontestablement plus belles !

Si vous souhaitez visiter la région en tour organisé, suivez ce lien.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.