Kamakura

Kamakura, la station balnéaire de Tokyo

Kamakura est une ville située dans la préfecture de Kanagawa, au bord de la mer, à une heure seulement en train de Tokyo au Japon. Cette ville au fort patrimoine historique est surtout connue pour son daibutsu, l’immense bouddha de bronze que l’on voit dans de nombreux guides. Lors de notre passage au Japon au mois d’avril-mai, c’est à Kamakura qu’on a vu le plus de monde. Cette ville est très prisée pour de nombreux Tokyoïtes qui peuvent venir profiter, le temps d’un week-end, de cette station balnéaire toute proche.

Kamakura possède aussi son Gozan, les 5 temples montagnes ou 5 monastère bouddhiste, comme beaucoup d’autres villes au Japon. Ces temples bouddhistes sont Kenchô-ji, Engaku-ji, Jufuku-ji, Jôchi-ji et Jômyô-ji. Éparpillés aléatoirement dans la ville, ils peuvent constituer en soi une idée d’itinéraire. Les temples sont très nombreux à Kamakura et il semble difficile voire impossible de tous les voir en un ou deux jours. Ceux situés près de Kita-Kamakura sont immenses, beaucoup plus grands que ce qu’on imagine en voyant une simple carte. Comme la majorité d’entre eux sont regroupés par zone (les temples de Kita Kamakura, ceux autour de la gare, ceux proche de la gare de Hase etc..) il est préférable de choisir une zone bien définie, ou quelques temples par zone, afin de profiter au maximum du séjour sur place.

En arrivant depuis Tokyo le matin, et en repartant le soir, vous aurez le temps de voir 4 à 6 temples grand maximum. En haute-saison, la foule pourra vous faire perdre plusieurs heures dans la journée  et lors de la Golden week notamment, le nombre de visiteurs/touristes pourra vous donner envie de fuir : les routes principales ressemblent à des files d’attente géantes et on avance au compte goutte. En voiture, beaucoup de routes sont saturées.

Il y a un site vraiment excellent qui nous a aidé à imaginer un itinéraire, c’est le site city.kamakura.kanagawa.jp . Sur cette page  le site montre les différents itinéraires possibles, avec les temps de parcours à pied entre chaque étape. Bien évidemment, une fois sur place, on a du mal à tenir l’itinéraire prévu, tant il y a du monde, et tant certains temples sont gigantesques. On pense pouvoir visiter un temple en 20-30 minutes après avoir vu des photos sur internet, et en fait il faut plutôt compter le double voire le triple du temps.

Kita Kamakura et ses environs

En venant depuis Tokyo, la station avant celle de Kamakura c’est Kita-Kamakura. On peut déjà trouver là une dizaine de temples, dont certains assez importants comme le Engaku-ji, Jôchi-ji et Kenchô-ji. Du côté de Kita Kamakura, la petite ruelle qui suit les rails et celle plus au sud qui longe un des cours d’eau de la rivière Kashiogawa sont très agréables, avec des temples tout le long et de nombreux petits commerces. Kamakura étant très boisée, la visite de cette ville est particulièrement agréable.

Les ruelles de Kamakura

Komachi dôri

Une fois à la gare de Kamakura, Komachi dôri est sans doute la rue la plus empruntée pour aller au temple Tsurugaoka Hachimangu, le principal sanctuaire shinto de la ville. Cette rue commerçante qui démarre juste en face de la gare de Kamakura est bordée tout le long par des dizaines de magasins souvenirs et de restaurants.

Kamakurai Hachiman-gû

Dans la dernière rue à droite de Komachi dôri, une petite voie sans issue mène à un joli lotissement résidentiel.

Les résidences de Ogigayatsu

Si la Komachi dôri vous paraît trop bondée, on peut plutôt prendre la petite ruelle qui longe les rails, la rivière, et nous fait visiter tout un quartier résidentiel calme et typique dans le quartier de Ogigayatsu. Tout au bout de ce dédale de ruelles, on tourne à droite et on retrouve l’entrée du temple.

Kamakura

Autrement, on peut également emprunter la grande avenue Wakanomiya Oji dôri et son allée centrale bordée de lanterne et de cerisiers, l’allée Dankazura.

Onarimachi dôri

Pour rejoindre les temples du grand bouddha et Hasedera du côté de la gare de Hase, on peut y aller à pied via la rue piétonne Onarimachi. La marche prend 20-30 minutes environ. Tout de suite en sortant de la gare, il faut emprunter la rue avec sa grande porte verte où l’on peut lire Onarimachi dôri. La rue devient vite noire de monde une fois la matinée passée.

La Onarimachi dôri débouche sur une grande avenue, la nationale 311,  qui tombe tout au bout pile poile entre le site du Grand bouddha et le temple de Hase-dera.

Kamakura

Le quartiers résidentiels de Yuigahama

Encore une fois si la rue vous paraît trop chargée, sachez qu’on trouve quelques rues parallèles qui permettent d’éviter un peu la foule et visiter au passage les quartiers résidentiels très sympa de Yuigahama.

Kamakura

Kamakura

Les plages de Kamakura

Du côté de la station Hase, à la sortie de la gare sur la droite on va vers les temples, sinon on peut tourner à gauche pour aller aux plages Yugahama et Zaimokuza tout au bout de l’avenue. En chemin on peut s’arrêter prendre un café ou une glace dans l’un des nombreux petits cafés charmants du coin.

Les temples de Kamakura

Voici une petite liste, loin d’être exhaustive, de quelques temples de Kamakura. Ayant tout fait à pied de la gare de Kita Kamakura à Hase en passant par la gare de Kamakura, ce sont les seuls temples qu’on a eu le temps de visiter en une journée complète depuis Tokyo. Etant là à la mauvaise période (début de la golden-week), les quais des gares sont inaccessibles tellement il y a du monde, et les agents en gare encouragent fortement les gens à opter pour la marche (voir la photo ci-dessous). En venant à Kamakura à une autre période, vous devriez pouvoir voir un ou deux temples supplémentaires. La marche nous a cependant permis de découvrir les quartiers résidentiels de Kamakura ainsi que la plage.

Le temple Engaku-ji

Le Zuirokuzan Engaku Kōshō Zenji, ou Engaku-ji, est apparemment un des principaux temples zen du Japon, et c’est le deuxième grand temple de Kamakura dans la liste des Gozan. Fondé au XIIIe siècle, de nombreuses structures ont agrandi le temple au fil du temps. Situé à deux pas de la gare de Kita-Kamakura il est facilement accessible et sa visite prend au moins une heure.

 Le temple est ouvert de 8:00 à 16:30.
 L’entrée coûte 300 yens.

Engakuji

Le temple Jôchi-ji

Le temple Jôchi-ji est le quatrième temple faisant partie des Gozan. Il se situe de l’autre côté des rails, juste après le Engaku-ji. Ce temple, plus petit que le précédent mérite vraiment une visite, autant pour ses différentes bâtisses que pour son jardin et le petit sentier qui le traverse. Pas loin du temple on peut trouver une entrée à la randonnée qui mène au Daibutsu (grand bouddha).

 Le temple est ouvert de 9:00 à 16:30.
 Le billet d’entrée coûte 200 yens.

Jôchi-ji

Le temple Kôtoku-in Daibutsu

Ce temple est sans doute la principale attraction touristique de la ville. Le grand bouddha date lui aussi du XIIIe siècle. Le site est relativement petit : la visite consiste donc seulement à tourner en rond autour de la statue et à le prendre en photo sous tous les angles ! Situé près de la station Hase et du temple Hasedera, à quelques minutes en train de Kamakura, sa visite semble quasi obligatoire pour tous les touristes.

 Le bouddha est accessible de 8:00à 17:30
 L’entrée coûte 200 yens.

Kôtoku-in Daibutsu Kamakura

Le temple Tsurugaoka Hachiman-gû

Le Hachiman-gû est le plus important sanctuaire de Kamakura. D’une grande superficie, il regroupe une bonne dizaine de structures et le bâtiment principal offre une vue sur la ville. Il se trouve à 10-15 minutes à pied de la gare.

 Le temple est gratuit et il ouvre de 5:00 à 21:00

Hachiman-gû

Les randonnées à Kamakura

Nous ne pouvons malheureusement vous décrire les randonnées à faire dans la ville, car pour une question de temps on a dû cibler nos visites.  A titre d’information, voici les principaux chemins de randonnées qu’on peut faire à Kamakura

  • Entre le temple Jochi-ji et le grand bouddha. Comptez 1h30 de marche. Celle-ci passe par le parc Geniyama, le sanctuaire Zeniarai Benten et permet aussi d’aller au temple Jufukuji.
  • Entre le temple Kenchoji et Zuisenji. Comptez 1h30 de marche
  • Entre le temple  Myohonji et la grotte Harakiri Yagura, en passant par le sanctuaire  Yagumo. Comptez 30 minutes de marche

 

Comment se rendre à Kamakura ?

Kamakura se trouve à une heure seulement de Tokyo. Pour s’y rendre on passe par la gare de Tokyo, et on change soit à Ofuna ou Totsuka. Les trains sont JR donc le trajet est gratuit pour les porteurs de la carte JR Pass. Kita-kamakura et ses nombreux temples se trouvent juste avant Kamakura. On peut donc s’arrêter à Kita Kamakura d’abord et rejoindre le centre à pied ou en 5 minutes en train.

Kamakura

Un plan pour mieux vous repérer à Kamakura

N’hésitez pas à télécharger cette carte au format KML pour pouvoir la consulter sur votre téléphone une fois sur place. On a relevé et indiqué sur la carte les temples et les rues cités dans nos articles. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez ensuite sur votre site, merci d’en indiquer la provenance ! Pour savoir comment utiliser la carte hors ligne sur votre téléphone, consultez notre petit tutoriel sur le sujet.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top