Engakuji le temple de l’esprit, Kamakura

Le temple Engaku-ji

Le Zuirokuzan Engaku Kōshō Zenji, ou Engaku-ji, est l’un des principaux temples zen du Japon et c’est le deuxième grand temple de Kamakura dans la liste des Gozan.
Fondé au XIIIe siècle, de nombreuses structures ont agrandi le temple au fil du temps. On en compte une vingtaine aujourd’hui à l’intérieur du sanctuaire sur la quarantaine qu’il comptait à l’époque: Engaku-ji a subi de nombreux incendies et dégradations à cause de tremblements de terre, et les bâtiments ont été plusieurs fois restaurés. Aujourd’hui, le temple accueille des laïcs pour des sessions de zen le matin et le week-end, notamment dans les temples Butsuden, Hojo et Kojirin.

Depuis la rue qui longe les rails au nord de la gare de Kita-Kamakura, on accède au temple très rapidement. On rentre dans le site par l’un des deux portes, Somon ou Uramon.

 Le temple est ouvert de 8:00 à 16:30.
 L’entrée coûte 300 yens.

Description rapide du temple Engaku-ji

La porte Sanmon

La porte Sanmon est le premier bâtiment que l’on voit tout de suite après le premier escalier. C’est une structure en bois monumentale datant de l’époque Edo, et à l’intérieur de laquelle on trouve des statues du bouddha. Le public n’y a malheureusement pas accès.

Engakuji

Les temples Shoreiin et son cimetière

En pénétrant dans l’enceinte du Engaku-ji, juste après le Sanmon, sur la gauche une entrée discrète donne accès à tout un ensemble de temples. Un escalier mène à un cimetière en hauteur d’où l’on a une jolie vue sur toute l’entrée, notamment le Sanmon.

Engakuji

Le Butsuden

Au centre de Engaku-ji se trouve le temple principal : le Butsuden. On peut le visiter, marcher dans la salle principale et admirer quelques statues dont le Hokan Shaka Nyorai (voir la vidéo). Le temple actuel date de 1964.

Le temple Kojirin

Ce petit temple situé juste à gauche du Butsuden accueille les pratiquants laïcs pour des séances de méditation le samedi.

Le Ogane, Trésor National

Le Ogane (grosse cloche) devant laquelle prie un moine (voir la vidéo) est un Trésor National, et c’est apparemment la plus importante de toute la région. Celle-ci se trouve sur la droite du Sanmon.

Les temples annexes

Tout le long de l’allée centrale, on peut bifurquer pour visiter de petits temples discrets

Les jardins de mousse de Engaku-ji

Parmi ces petits temples, certains sont inaccessibles au public. On peut quand même admirer leurs entrées avec de très jolis par terre de mousse.

Le temple Daihojo

Cette bâtisse, l’une des principales de l’ensemble des temples du Engaku-ji, était la résidence du moine principal et sert aujourd’hui pour les cérémonies, les expositions du temple, les séances de méditation. On peut visiter l’intérieur dont le sol est en tatami et se balader dans la cours, au milieu des statuettes. Il y a là un tronc d’arbre étonnant dont on peut voir l’intérieur tout rose.

Engakuji

Engakuji

Les temples du nord et le Shariden

Depuis l’allée principale, une fois passé le Daihojo et l’étang Myokochi, on aperçoit tout un ensemble de temples un peu en hauteur derrière la végétation, dont certains sont inaccessibles. C’est par là que vous trouverez le Shariden, un temple fait uniquement en bois et classé Trésor National. Il est censé abriter une dent de bouddha offerte par le temple chinois Noninji à Minamoto no Sanetomo. Il est représentatif du style appelé Kara introduit par la Chine à la période Kamakura. L’entrée au Shariden est payante, en plus de l’entrée au Engaku-ji.

Engakuji

Le temple Kaikibyo

Cet édifice du XIXe siècle au toit de chaume est situé tout au bout du Engaku-ji. Plusieurs bancs permettent aux visiteurs de se poser pour prendre un petit thé.

Prévoir du temps pour visiter les temples de Kamakura

Situé à deux pas de la gare de Kita-Kamakura, le temple Engaku-ji est accessible en deux minutes à pied. Plusieurs sous-temples à l’intérieur de l’enceinte sont en hauteur, et la visite de tous les bâtiments du temple prend pas mal de temps finalement. Si vous avez prévu un itinéraire précis à Kamakura, restez modeste sur le nombre de temples à visiter car de ce qu’on en a vu, ils sont vraiment très beaux, à la hauteur de ceux qu’on peut voir à Kyoto par exemple (moins imposants peut-être mais tout aussi beaux), et Engaku-ji est typiquement le genre de temple qu’on pense visiter en moins d’une heure, mais qui en fait prend plus de temps. Si on compte 1h30 ou 2 heures par temple en prenant en compte le temps de déplacement entre chaque site,  en une journée on n’a pas le temps d’en voir beaucoup.

Un plan pour mieux vous repérer à Kamakura

N’hésitez pas à télécharger cette carte au format KML pour pouvoir la consulter sur votre téléphone une fois sur place. On a relevé et indiqué sur la carte les temples et les rues cités dans nos articles. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez ensuite sur votre site, merci d’en indiquer la provenance ! Pour savoir comment utiliser la carte hors ligne sur votre téléphone, consultez notre petit tutoriel sur le sujet.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top