Voyager en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud

L’Afrique du sud est étonnante. Comme son nom l’indique, le pays forme la pointe sud du continent africain, et il est entouré au nord par la Namibie, le Botswana et le Zimbabwe, au nord-est par le Mozambique et à l’est par le Swaziland. Dans les montagnes du centre-est se trouve le minuscule royaume du Lesotho. L’Afrique du Sud compte moins de 60 millions d’habitants pour un territoire deux fois plus vaste que la France. Partout en dehors des villes on traverse donc d’immenses plaines, des vallées interminables, des espaces montagneux, et partout les paysages sont grandioses.

Quelques recherches suffisent pour deviner l’incroyable richesse naturelle de cette nation « arc-en-ciel ». Le pays est l’un des plus avancés du continent africain, malgré qu’il soit selon certaines sources l’un des plus inégalitaire au monde. Pour le touriste de passage, le fossé est assez net et le clivage social peut se confondre avec le clivage ethnique. L’histoire du pays depuis l’arrivée des premiers colons blancs au XVIIe siècle est d’ailleurs marquée par ces politiques ségrégationnistes, par ces divisions raciales qui perdurent au delà des générations. La rancœur et la haine trouvent un écho dans les couches pauvres de la population et les efforts de Mandela n’auront pas suffit à unir durablement le peuple sud-africain. Les statistiques de criminalité de l’Afrique du Sud font froid dans le dos et ne font qu’empirer avec l’accroissement de la pauvreté.

Malgré ce côté sombre, l’Afrique du Sud continue d’attirer et constitue une destination de choix pour les amoureux des grands espaces, de nature et d’aventures! Tout comme le Kenya, l’Afrique du Sud est réputée pour ses parcs animaliers gigantesques où l’on peut croiser des animaux qui se font rares. En tant que touriste, on ne perçoit sans doute qu’une infime partie de la vie sud africaine, et comme partout ailleurs, on ne regarde que le bon côté.

Voyager en Afrique du Sud : Les prises électriques

Voltage: 230 V / Fréquence: 50 Hz

Le voltage et fréquence sont les mêmes qu’en France, on peut donc utiliser ses appareils sans problèmes (ordi, chargeur téléphone etc)

Voyager en Afrique du Sud : Les visas

Pour un séjour touristique allant jusqu’à 90 jours, les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour entrer sur le territoire sud-africain. Un permis de séjour de 90 jours est délivré aux frontières et à l’aéroport.

Voyager en Afrique du Sud : Le climat

Il est recommandé de partir pendant les mois de mai-juin et octobre novembre. Le pays est immense, et le climat varie d’une région à l’autre. Nous sommes partis au mois d’octobre,  et à cette période il fait plutôt doux. Nous avons eu des journées très chaudes et ensoleillées au Drakensberg, comme des nuits glaciales dans la région du Mpumalanga, à côté du parc Kruger. Il faut donc prévoir de quoi se couvrir, en prévision du froid, de l’humidité et de la pluie.

Voyager en Afrique du Sud : La sécurité

A Johannesbourg, même dans le quartier tranquille de Melville, on nous a déconseillé de sortir le soir seuls, et de rentrer dans le noir.

Nous avons pourtant roulé la nuit, on est sorti seuls à Melville dans le noir, on a été manger dans un quartier très local, on a roulé près d’une heure dans les quartiers sensibles de Johannesbourg de nuit comme de jour, il ne nous est jamais rien arrivé, même pire, la plupart du temps les locaux ne nous regardaient même pas. Une seule fois on s’est fait emmerder par des toxico à Bergville,(Drakensberg) , mais ils ne nous voulaient pas de mal, mais juste faire leur intéressant.

On pense qu’il se dit trop de choses au sujet de la sécurité dans ce pays, les blancs ont clairement peur des noirs, et ils mettent en garde tous les touristes, comme si les attaques, les rackets et les agressions étaient systématiques.Ils nous rendent complètement parano, et sont eux même clairement parano. Les statistiques leur donnent raison, mais encore une fois, en tant que touriste, il faut juste éviter d’aller dans des endroits malfamés.

La police en Afrique du Sud

D’après ce qu’on peut lire sur certains forums, beaucoup de gens semblent vouloir éviter à tout prix la police sud africaine. Pourtant, là encore, nous n’avons jamais eu de problèmes :

Arrêtés par trois fois sur la route, la police a toujours été conciliante avec nous.

En fait on a fait l’effort de s’écraser, de sourire, de rigoler, de s’excuser et on a pu repartir sans problème .Si on dit qu’on est touriste et français, ils laissent tout de suite tomber et deviennent plus sympa.

A savoir si vous avez une contravention en Afrique du Sud, en tant que touristes, vous avez un délai de deux mois pour payer. Il dressent donc un pv, mais ne donnent pas suite une fois qu’on quitte le territoire.

Voyager en Afrique du Sud : backpacking ?

Le moyen de transport local, pour qui voudrait se la jouer roots est le Baz bus .

En réalité cette solution n’est absolument pas pratique : nous avons rencontré un allemand qui voyageait comme ça : non seulement il dépendait des horaires aléatoires du bus, mais aussi forcément des gens qu’ils rencontrait pour se déplacer dans le pays.On devient vite un paria à la recherche d’amis, on va voir les gens de manière intéressée, et on ne choisit souvent pas son itinéraire.De plus, comme on peut le voir sur le site, les prix sont loin d’être des prix de Backpackers. Le passage du Baz Bus ne se fait pas dans tout le pays, et pas tous les jours non plus.

Il reste les minibus locaux, mais lors de notre séjour, on n’a jamais vu de voyageurs monter dans ces minibus.

Voyager en Afrique du Sud : Le stop

Une des choses étonnantes dans ce pays est le nombre de locaux faisant du stop, du matin au soir, en ville comme en rase campagne, sur les petits chemins ou sur les autoroutes.Ils ne lèvent pas le pouce, mais l’index, comme pour montrer le ciel. Dans certaines régions, ils pointent le doigt vers la route.

Les seuls blancs qu’on a vu faire du stop avaient des allures de junkies ou de sdf.

Beaucoup d’enfants marchent des kilomètres à pied matin et soir pour aller à l’école.Il est utile de s’arrêter pour les emmener et leur épargner toute la route.Des mamans avec enfants, des grands-mères, des grands-pères, des jeunes, tout le monde fait du stop.Ils dépendent des gens pour aller au travail, à l’école, au village d’à coté. C’est assez triste à voir mais ça prouve en un sens leur courage. Plusieurs fois, on a remarqué que les locaux qui faisaient du stop baissaient les bras dès qu’ils voyaient des blancs dans une voiture, comme si c’était inutile d’espérer. Les seuls blancs à prendre des locaux en stop sont sans doute les touristes comme nous.

Les paysages d’Afrique du Sud

Nous avons voyagé que sur la partie Est du pays, et hormis le Kruger, les paysages nous ont rappelé ceux de la Suisse, de la Normandie, de l’Ecosse, du Canada, des Etats Unis. Le pays est riche, les routes sont impeccables, et il faut faire du hors piste pour découvrir les villages africains typiques.

Voyager en Afrique du Sud : L’hebergement

Il y a en Afrique du Sud une offre conséquente en matière d’hébergements: des guest houses aux hôtels dans les grandes villes, en passant par les « self catering » en campagne ou dans les plus petites villes.(chambres chez l’habitant)

Voici quelques sites pour vous aider à trouver vos hebergements : outre Booking, Agoda, Hostel on peut trouver des sites locaux souvent mieux fournis.

 

Le site Coasttocoast répertorie toutes les guest house pas trop chères de l’Afrique du Sud mais aussi des autres pays frontaliers.

En Afrique du Sud, prends ton GPS !

Le meilleur moyen pour se déplacer en Afrique du Sud est la voiture.La location coute en moyenne 20 euros par jour.L’essence est à peine moins chère qu’en Europe (à près de 1 euros le litre ).Sans connaître le pays, s’orienter n’est pas une mince affaire, et il peut arriver qu’on se perde, qu’on tourne en rond, qu’on aille dans la mauvaise direction.On en a fait l’amère expérience au sortir de l’aéroport : on s’est dirigé tout droit dans les quartiers sensibles de la ville.

Un GPS est donc obligatoire en Afrique du Sud.Ce n’est pas la peine d’investir dans un GPS dernier cri et de télécharger des cartes payantes. Une application qui nous a bien servi est : Offline Maps, qui s’utilise comme un vrai GPS, et dispose d’une voix pour vous guider sur la route.L’application est efficace, mais gourmande en ressource, il vaut donc mieux naviguer avec le téléphone branché sur prise usb.La plupart des voitures louées disposent d’une prise USB intégrée, même les modèles de première catégorie.

La location de voiture

Oui il vaut mieux réserver depuis la France, sur Avis notamment ou d’autres compagnies si vous avez lu de bons retours sur les forums.Les accidents sont vite arrivés, donc une visa premier est la seule garantie pour un remboursement total.Sinon, la franchise à payer pour une petite catégorie, quelque soit les dommages, est d’un peu plus de 1000 euros.Comme il est dit dans le contrat de location, en cas d’accident on paye la franchise.L’assurance n’est pas obligatoire en Afrique du Sud, donc au moment de la confirmation de la réservation à l’aéroport, (vous  trouverez toute les agences dans le building en face des arrivées, 5min à pied) , ils vous envoient prendre la voiture sans vous accompagner.Ils disent que la voiture est nickel, c’est à vous de signaler la moindre marque si vous en voyez une.Au moment de la restitution, des agents passent et repassent autour de la voiture et signalent tous les dommages: il y a donc qu’un seul état des lieux, celui de la restitution.Vous signez, vous donnez les clefs et vous pouvez aller dans l’aéroport.C’est bien sûr eux qui décident, en votre absence, si les dommages coûtent moins de la franchise ou non.

C’est souvent plusieurs semaines voire quelques mois après qu’on voit son compte débité, et c’est impossible de récupérer l’argent ou de négocier le tarif après coup.

Road Trip en Afrique du Sud

Une vidéo en voiture en Afrique du Sud pour vous donner une idée des paysages que l’on traverse.

Voyager en Afrique du Sud : le budget

La monnaie locale est le Rand, on a entre 12 et 14 rands pour 1 euro.
La plupart des aliments, l’essence aussi coûtent pratiquement le même prix qu’en France.
Une bouteille d’eau coûte entre 10 et 14 rands selon le supermarché,
un sachet de pain de mie coûte aussi environ 1 euro.

On peut manger dans des fast food locaux, le Chesa Nyama par exemple, pour un prix allant de 60 à 100 rands pour deux.Il y a des KFC partout dans le pays.Dans les restaurants un peu plus standing, on mange en moyenne à partir de 8 -10 euros par personne.Manger local semble un peu difficile en Afrique du Sud, sauf quand on vous recommande un endroit en particulier.

Nous avons testé un restaurant local près de Phuthaditjhaba, pas très rassurant au début, car situé dans une zone locale derrière une fourrière, en réalité personne ne nous a prêté attention, on a eu absolument aucun problème.Nous étions les seuls européens à des kilomètres à la ronde.

Dans toutes les villes de taille moyenne vous trouverez les Spar, les supermarché locaux, mais on n’y trouve pas forcément des chose à son goût.

Voyager en Afrique du Sud : que voir et que faire ?

Voici une petite liste non exhaustive des lieux à connaître avant de préparer un voyage en Afrique du Sud

Le parc Kruger

Ce parc animalier est le plus grand et le plus connu d’Afrique du Sud. On vous en dit plus dans un autre article. C’est vraiment un lieu à voir, et vraiment accessible même pour ceux qui voyagent à petit budget.

Kruger Park Voyager en Afrique du Sud

Le Drakensberg

Le Drakensberg est la chaîne montagneuse qui entoure le nord et l’est du Lesotho, cette petite enclave surélevée au centre de l’Afrique du Sud. On peut y faire de très belles randonnées, avec des points de vue parmi les plus beaux du pays.

Drakensberg Monk's Cowl Voyager en Afrique du Sud

Les cascades du Mpumalanga

Cette région qui longe tout le parc Kruger par l’ouest est un incontournable. On y trouve d’innombrables cascades caractéristiques d’Afrique.

Berlin & Lisbon Falls Voyager en Afrique du Sud

Le Blyde River Canyon et les Three Rondavels

Dans le Mpumalanga, tout au nord, on peut visiter par le haut ou par le bas le troisième plus grand canyon au monde, le Blyde River Canyon. La rivière serpente et se faufile au milieu d’un couloir de pierre au pied des Three Rondavels, trois gigantesques massifs rocheux qui culminent à 600 mètres de hauteur.

Blyde River Canyon Voyager en Afrique du Sud

God’ Window et ses points de vue

Juste au dessous du Blyde River Canyon, on longe la crète et on tombe sur le God’s Window, un point de vue aérien, au dessus-des nuages.

God's Window Voyager en Afrique du Sud

Bourke’s Luck Potholes

Toujours sur la même route, on tombe sur une curiosité naturelle, des cavités circulaires creusées par les courants de deux rivières, la Treur et la Blyde River. Un endroit très touristique mais qui vaut le détour.

Bourke's Luck Potholes Voyager en Afrique du Sud

Swaziland

Un état dans l’état, le Swaziland se traverse en quelques heures, et peut faire l’objet d’un détour sur votre route. On y vient entre autre pour ses parcs naturels et animaliers.

Swaziland Afrique du Sud Voyager en Afrique du Sud

Le Lesotho

Au centre du pays, on peut également faire un détour par le royaume du Lesotho pour y découvrir un mode encore différent. Plusieurs excursions sont organisée à la journée depuis le Drakensberg.

Après avoir visité toute la partie est du pays, il restera alors à visiter St Lucie et Durban plus au sud, et bien sûr la ville de Cape Town .

Time Lapse, South Africa

Un petite vidéo time lapse, des quelques régions d’Afrique du Sud visitées : Kruger, Mpumalanga, Drakensberg

Laissez un commentaire