Pakse, porte d’entrée au Laos

Paksé, une entrée discrète au pays des éléphants

Paksé est la capitale de la province de Champassak, située au confluents du Mékong et de la rivière Done, dans le sud du Laos. Peuplée d’environ 80 000 habitants, elle est la troisième plus grande ville du pays. Paksé est un point de chute idéal pour découvrir le plateau des Bolovens et ses nombreuses cascades, toute la région de Champassak, et plus au sud, Si Phan Don et ses 4000 îles.

Paksé, une ville touristique à taille humaine

La ville se visite à pied facilement, avec quelques temples dont le Vat Luang ou le Wat Phabat, l’immense marché Dao Heuang Market, et le fleuve. Pour le reste, et c’est aussi pour ça que la ville est connue : tout se fait en scooter. Le plateau des Bolovens et ses nombreuses cascades, le grand Bouddha et son panorama, sans oublier les grandes boucles à travers la campagne du sud laotien.

A Paksé les gérants d’hôtels parlent l’anglais, mais la plupart des habitants que nous avons croisé ne le parlent pas, et il faut donc se débrouiller pour se faire comprendre, notamment si vous comptez manger dans des restaurants locaux.

A Paksé vous atterrirez sûrement dans le quartier touristique, la grande avenue N° 13 S Road. C’est là qu’on trouve la majorité des hôtels, des loueurs de scooter et des restaurants à destination des touristes.

Paksé

Que faire et que voir à Pakse ?

Voici une carte montrant les points cités dans cet article

Visiter le Wat Luang

Ce petit temple sur le bord du fleuve Xe Dong est idéal pour commencer la visite de la ville. Il y a un monastère, plusieurs structures à visiter, et de nombreuses statues à admirer. C’est un temple typique de ceux qu’on peut trouver dans les villes laotiennes, richement décoré et très coloré. On peut y croiser de jeunes moines qui déambulent, d’autres travaillant la terre sur le bord de la rivière. Le temple en soi n’est pas d’une exceptionnelle beauté, mais le cadre est plutôt agréable et vous pourrez y admirer de beaux couchers de soleil.

Aller au marché local : le champarsak shopping center

De là on peut rejoindre à pied le champarsak plaza, un centre commercial avec un petit marché couvert. Lieu de rendez-vous des familles, on trouve là beaucoup de jeux pour enfant. Tout autour on peut déambuler dans les rues adjacentes pour voir à quoi ressemble la vie locale à Paksé. Il y a aussi quelques restaurants locaux tout autour

Visiter le marché de Dao Heuang Market

En revenant de vos excursions au sud de Paksé, vous pourrez faire un détour par l’immense marché couvert Dao Heuang Market. On y trouve surtout de la nourriture, des tonnes de légumes et des fruits, mais aussi tout type de produit du quotidien. Le marché est traversé par un ballet incessant de tuk tuk et de mini bus, le bruit et la foule sont omniprésents.

pakse

pakse

pakse

Finalement, la visite de la ville est plutôt rapide, on peut maintenant louer un scooter et partir à la découverte de la région de Paksé.

Le Plateau des Bolovens

Il faut absolument faire un tour en scooter pour aller voir la campagne et les magnifiques cascades du Plateau des Bolovens.
Soit on choisit la boucle qui part dans les campagnes, on fait plusieurs centaines de kilomètres, on dort chez l’habitant et on revient 3 ou 4 jours après.
Soit on rayonne à la journée autour de Paksé, pour aller voir au total 4 ou 5 cascades magnifiques, toutes situées entre 30 et 50 kilomètres de la ville.
Consultez notre article sur les Bolovens pour en savoir plus.

Plateau des Bolovens Paksé

Le Wat Phou

Le temple historique et de style Angkorien Wat Phou se situe à une quarantaine de kilomètres au sud de Paksé. C’est de notre point de vue, un site incontournable de la région. Il est accessible en scooter, et c’est l’occasion de découvrir des rizières, les temples et les villages établis le long du Mékong. Si on a le temps, on peut choisir de s’y rendre de manière plus touristique, avec un tuk-tuk et un bateau. Le site fait aussi partie des arrêts de la Wat Phou Mekong Cruise qui traverse le Laos par le Mékong.

Ce site est à la hauteur des temples d’Angkor, avec les mêmes pierres et une vue magnifique sur la campagne environnante. Le temple principal est perché sur les hauteurs de la colline Phu Kao. Des marches en pierre centenaires permettent d’y accéder, le décor est vraiment intemporel.

 On paye un droit d’entrée assez élevé, aux alentours de 50 000 kips, mais on peut y rester la journée.

Consultez notre article complet sur le temple pour avoir toutes les infos pratiques.

wat phou Paksé

Le Phu Salao, Golden Buddha

Enfin, il y a le Golden buddha sur la rive opposée, à quelques kilomètres à peine du centre.

Si vous êtes en scooter et que vous prenez la route, vous arrivez directement derrière le golden buddha, tout en haut de la colline.
A pied, une fois sur la nationale 16w, on peut prendre l’entrée directement au pied de la colline. Tout de suite après le pont, on monte des centaines de marches en bois en très mauvais état, et on atteint le bouddha par le bas.
La colline offre une vue imprenable sur la ville et le Mékong, avec dans le cadre, un bouddha assis immense. Il y a plusieurs petits temples le long de ce sommet, avec différents points de vue sur la ville, la campagne et le fleuve en contrebas. On peut ici se balader au milieu de dizaines de statues dorées, parfaitement alignées. Situé pas trop loin de la ville, le golden Bouddha est donc l’endroit idéal pour terminer sa journée.

Les visages et les sourires de Paksé

On profite de cet article pour faire un petit constat : le Laos, tout comme la Thailande ou l’Indonésie, est souvent qualifié de « pays du sourire« . Certains sur les forums disent avoir détesté le Laos. Notamment à cause de l’accueil des locaux, les laotiens n’étant pas toujours agréables avec le visiteur. Notre impression est plutôt positive, et on a de manière générale apprécié les laotiens. Par contre il est vrai que par rapport à l’idée véhiculée par les routards des années 60 et 70, comme quoi le Laos est « un paradis sur terre« , les choses ont semble-t-il beaucoup changé.

Voici des clichés de visages pris sur le vif, ici au marché Dao Heuang de Paksé. Une expression de visage très loin de leur sourire légendaire. Evidemment ce constat pourrait être transposé pour n’importe quel autre pays sur terre. Ce jour là, ils n’avaient pas l’air content!

Les transports vers / depuis Paksé

De l’aéroport au centre de Paksé

Arriver au Laos en avion et par Paksé est une expérience assez déroutante. Si l’avion fait une escale, la plupart des passagers repartent vers Vientiane directement. Dans notre cas, nous étions les seuls dans  le hall d’arrivée. On doit passer tour à tour dans 4 petits stands pour s’enregistrer et faire tamponner son visa. L’affaire est bouclée en même pas 5 minutes. On a rarement connu un aéroport aussi calme, aussi désert. Il n’y a pas de bus public qui mène à la ville, seulement des taxis privés.

 Tarif : De 8 dollars on peut négocier la course à 5, pour faire les 3 kilomètres qui séparent l’aéroport de la ville.

Pakse airport

Où louer un scooter à Pakse ?

Miss Noy

Toujours sur la Road13, il y a plusieurs loueurs en concurrence directe avec le fameux Yves de chez Miss Noy (Noy étant le nom de sa femme).
C’est un belge qui vit la depuis des années et s’est fait sa petite réputation via Trip Advisor. On peut assister à des réunions quotidiennes gratuites pour les touristes pour savoir où aller, comment éviter certains coins et certaines arnaques. Il ne nous a pas demandé de permis de conduire pour le type de scooter/ moto qu’il louait. Il réclame en revanche un passeport, et non une copie.
Ses prix ne sont pas forcément moins chers qu’ailleurs. Il n’applique pas non plus de tarif dégressif, alors que ses concurrents le font. Il est possible de louer un scooter pour plusieurs jours.

 Tarif : 50 000 kips les 24 heures

Les déboires en scooter

Il fournit le casque et le cadenas. Ils sont indispensable au Laos, car il y a beaucoup de vols. Il y a aussi beaucoup de crevaison de pneus, on en a été victime.
Parfois elles ont lieu du fait de la route, mais très souvent, ce sont des laotiens qui pendant la visite d’un temple par exemple, vont vous crever le pneu arrière et ensuite vous indiquer où vous faire réparer votre roue. Cela arrive très fréquemment au Wat Phou, près de Champassak, au sud de Pakse.
Le remplacement de la chambre à air coûte environ 25 -30 000 kips et prend une dizaine de minutes. Étrangement il y a toujours des réparateurs là où on vous crèvera votre pneu.

Il faut donc faire très attention au sud du Laos quand vous garez votre scooter. Vérifiez qui est dans les parages, et ne le laissez pas sans surveillance longtemps.

Pour repartir de Pakse vers le Sud et les 4000 iles,

Par ses propres moyens, il faut prendre :

  • un tuk tuk jusqu’à la gare routière sud située à 8km: on a payé 50 000 kips pour deux (grosse arnaque).
  • De là on prend un songthaew (bus local) jusqu’au port Ban Nakasang pour 40 000 kips par personne  Les départ se font une fois le van rempli

 Horaires : 08:00, 09:30, 10:00, 11:00, 12:00, 13:00, 14:00, 15:00, 16:00. Le trajet dure 3h30.

  • Enfin on termine par la barque pour Don Det ou Don Khon ( environ 20 min de trajet) pour 15000-20 000 kips par personne.

Le principal avantage de cette formule est qu’on est mélangé à la population locale et qu’on visite des petits villages complètement perdus. Le bus local dépose les passagers un à un sur la route.

Pour repartir par le biais d’une agence, il faut :

  • Prendre un billet à environ 60 000 kips dans une agence ou sa guest house.
  • Les départ sont en général avant 9h00, ca prend 2h30-3h00,
  • Certains billets comprennent le trajet en bateau (barque) jusqu’à Dont Det ou Don Khon.

C’est donc plus avantageux, plus rapide et moins cher. L’inconvénient de cette formule et qu’on embarque avec d’autres touristes, dans des bus à touristes.

Pakse

Les excursions depuis Paksé

Voici le genre d’affiches sur lesquelles on tombe à Paksé, dans les hôtels ou les agences qui proposent des transports. En premier les excursions, en deuxième les différentes destinations  en bus depuis Paksé avec les horaires.

Pakse

L’hébergement à Pakse

De manière générale, tous les hôtels se valent dans le coin et les prix sont sensiblement les mêmes. Nous avons atterri au LANKHAM sur la rue principale. La chambre est à 60 000 LAK, avec de l’eau chaude, une wifi très lente à la réception. L’avantage des hôtels dans le quartier c’est que beaucoup disposent de balcons aux étages.

Pakse

Pakse

Manger à Pakse

Sur toute la portion de l’avenue 13 où se trouvent les hôtels, on trouve des restaurants plus ou moins bon marché. On peut aussi prendre n’importe quelle rue perpendiculaire vers le sud pour en trouver d »autres. Dans les restaurants locaux, les gens ne parlent pas l’anglais et certains, comme ça nous est arrivé, n’hésiteront pas à vous montrer leur menu sur des photos via leur téléphone portable! On y mange pour environ 10 -15 000 kips.

Tilt Shift Pakse

Et voici pour finir la petite ville de Pakse en miniature!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top