Murô-ji, Nara

Le temple Murô-ji ou le Nyonin Kôya, le mont Kôya des femmes

Un temple unique

Le temple Murô-ji est un temple bouddhiste situé dans la préfecture de Nara au Japon. Connu également sous le nom de Nyonin Kôya (« le mont Kôya de femmes« ), il serait un des rares temples de l’époque a avoir ouvert ses portes aux femmes. Fondé au VIIe siècle, reconstruit deux siècles plus tard et rénové à la période Edo, ce temple perdu dans la montagne Muro-yama est un des nombreux bijoux architectural et culturel de la région.

C’est pour notre part un des plus bel ensemble de temples sinon  le plus beau qu’on ai vu dans la région du Kansai au Japon.

Les trésors nationaux de Murô-ji

Le Murô-ji renferme pas moins de 4 trésors nationaux :

  • La  statue en bois de Shaka-Nyorai,  représentant le fondateur du bouddhisme, Shakyamuni. Cette statue aurait plus de 1000 ans.
  • La statue de Nyoirin-Kannon, tout aussi vieille, représentant la déesse de la compassion.
  • Le Kondo, qui est le bâtiment principal des lieux.
  • Enfin, la pagode à 5 étages, Murô-ji Gojû-no-tô, qui est la plus petite du genre au Japon. Cette dernière a été en grande partie rénovée suite à un typhon. Dans un des cafés dans la rue menant au temple, le propriétaire a exposé un cliché de la pagode juste après le passage du typhon. On peut voir à quel point elle a été endommagée, tout le toit était arraché et les arbres lui sont tombés dessus.

Un temple accessible

Ce temple très isolé est selon nous absolument à visiter, surtout si l’on est dans la région du Kansai. A moins d’une heure de Nara, et près de deux heures au total de Kyoto, la visite de ce temple peut constituer une excursion à la journée, avec Hase-dera, Tanzan Jinja ou encore Imaicho, le village traditionnel. Ces points se situent tous dans un rayon de 30 km et avec un peu d’organisation, on peut tout à fait les cumuler pour une journée de découverte « hors des sentiers battus », en tout cas loin des touristes !

L’arrivée à Murô-ji : le Taiko-bashi

A la sortie du bus en provenance de Muroguchiono, on est tout de suite sur la route qui mène tout droit au temple.  Celui-ci se trouve dans une petite vallée encaissée, entourée de montagnes, avec quelques petits villages éparpillés dont Murô au centre. La route longe la rivière Muro-gawa, avec pas mal de commerces, de magasins et de restaurants où l’on peut goûter les spécialités locales et des glaces, les fameuses soft cream japonaises délicieuses !  L’entrée dans le sanctuaire de Murô-ji est signalé par un pont rouge typique, le Taiko bashi. Vous l’apercevrez très vite après l’arrêt de bus.

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Le plan du site

Voici les photos des plans visibles à l’entrée du site et sur le prospectus remis à l’entrée.

Muro-ji

Muro-ji

La porte Niōmon, une entrée magistrale

Une fois qu’on rentre dans le site, on doit comme d’habitude pénétrer les lieux sacrés en passant par la grande porte, la Niômon. A l’intérieur on retrouve les statues rouges et bleue des deux gardiens des lieux (Ni-ō), à l’expression un peu agressive. Au pied du grand escalier qui mène au premier temple, les photographes pourront s’amuser à prendre les reflets de la porte Niômon et des érables dans l’étang. L’une des particularités de ce temple, c »est l’abondance des rhododendrons roses qui entourent les escaliers, et des cèdres géants tout autour.

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Muro-ji kondō

Le Kondô, considéré comme Trésor National, est le premier temple qu’on visite. Tout en bois, ce bâtiment abrite des statues millénaires dont celles de Shaka-Nyorai. C’est apparemment le plus ancien bâtiment de Murō-ji ( IXème siècle).

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Mirokudō

Au même niveau, sur la gauche du Kondô, il y a un petit temple, le Mirokudō. Il renferme une statue en bois du bouddha Mahābodhisattva. Réalisée à l’époque Nara (710 et 794), cette statue est considérée comme un bien culturel important.

Le temple Muro-ji hondō Kanjô-dô

On monte encore des escaliers et on arrive au deuxième temple important du site. A mesure que vous monterez dans le sanctuaire, vous verrez le paysage devenir de plus en plus vert, de plus en plus beau ! A ce deuxième niveau, on pourra admirer un petit plan d’eau  qui reflète l’image du temple Murôji Hondô et des érables. Ce temple tout en bois a lui aussi été bâti au XIVe siècle.

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

La pagode à 5 étages : Murô-ji gojū-no-tō

Juste au dessus, la fameuse « plus petite pagode à cinq étages du Japon« . Véritable bijou, blanche et rouge, elle se dresse tel un pic au dessus de l’escalier, et la vue ici est sublime. Tous les visiteurs font une pause pour la prendre en photo sous le meilleur angle. Cette image de l’escalier avec la pagode tout en haut figure dans tous les guides sur la région. Elle est particulièrement représentative du Japon.

La pagode est semblable à celles qu’on peut voir un peu partout dans le pays, mais ici c’est surtout le cadre qui est exceptionnel. Entourée de fleurs, de pins centenaires et de verdure, elle invite à la contemplation !

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Yoroizaka, les 700 marches

Le chemin et l’escalier appelé Yoroizaka se poursuit après la pagode sur une centaine de mètres. On arrive enfin devant un petit ponton rouge. C’est dans le tournant, après le pont qu’on voit la suite de l’escalier : c’est le plus long escalier qu’on ait vu de tout notre séjour au Japon ! C’est simple, d’en bas, on n’en voit pas le bout !!. Pour atteindre le dernier temple, ce sont environ 700 marches qu’il faut gravir, et rien que la vue dissuade pas mal de monde. Lors de notre passage, plusieurs groupes se sont arrêtés net au tournant en voyant ce qui les attendait. Certains seniors en revanche n’hésitent pas à s’engager et on les retrouve là haut, à peine essoufflés !

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Le temple Muro-ji okunoin

Le dernier ensemble de temples du Murô-ji , le Okunoin, est composé de trois petits édifices dont l’un est dédié à Kûkai, le fondateur de l’école bouddhiste Shingon. La statue qui le représente est cachée dans un petit temple et n’est montrée au public que le 21 de chaque mois.  C’est un « Bien Culturel Important » et elle date de l’époque Kamakura (1185-1333). Surplombant la forêt, le plus grand des temples, le Jyô-tô-dô Ihaidô est maintenu au dessus du vide par de grands piliers de bois.  Il y a un balcon qui en fait tout le tour avec une vue sur la forêt, mais la végétation étant très dense on n’a malheureusement pas de point de vue panoramique.

Murô-ji

Murô-ji

Murô-ji

Les autres temples du site

En repartant vers la sortie, on croise plusieurs petits temples discrets comme le Gomadô ci-dessous. On peut les voir sur le plan. Cette partie du site est peut-être moins intéressante que le reste, on suit le sentier en longeant quelques structures et on ressort juste devant le pont rouge.

Murô-ji

Un plan pour vous repérer autour de Sakurai

Pour plus de commodités, voici un plan My Maps regroupant tous les points qui nous semblent intéressants. Les temples, les ruelles à visiter, tout est dans ce plan. Vous pouvez évidemment télécharger ce plan au format KML. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez sur votre site, merci d’indiquer sa provenance !! Pour l’exporter sur son téléphone et s’en servir en voyage, on vous invite à consulter notre petit tutoriel sur le sujet.

Transport depuis / vers Hasedera et idées d’itinéraire dans la région

Idées d’itinéraires dans la région

Si vous prévoyez de passer la journée dans la région, on vous recommande vivement la visite d’autres lieux qui nous semblent vraiment incontournables.

Notre itinéraire a consisté en trois étapes :

  • Départ de Kyoto à Yagi Nishiguchi pour rejoindre le village historique d’Imaicho.
  • On reprend le train à Yagi Nishiguchi jusqu’à la station voisine de Yamato Yagi. De là on reprend un autre train pour rejoindre la station et le temple Hasedera.
  • Ensuite, on reprend la même ligne jusqu’à la station Muroguchiono. De là on prend un bus pour aller au temple Murō-ji.

Voici l’itinéraire avec des horaires précis. Il faut impérativement avoir une bonne organisation, car ce qui pose problème, ce sont les horaires de bus pour se rendre au temple Murô-ji depuis la gare de Muroguchiono. Le même problème se pose si vous souhaitez visiter Tanzan Jinja, près de Sakurai. De Sakurai à Tanzan Jinja il faut également prendre un bus qui passe une fois par heure ou moins.

1 – De Kyoto à Imaicho

Depuis Kyoto :

  • Prenez la Kintetsu Kyoto/Kashihara Line Exp. Le train va directement à Yagi Nishiguchi. Imaicho se trouve alors à 5 minutes à pied de la gare.
  • Ou prenez la Kintetsu Ltd. Exp jusqu’à YamatoYagi, marcher ensuite 10 minutes ou reprendre la Kintetsu Kashihara Line Local pour 1 minute de trajet jusqu’à Yagi Nishiguchi.

Si vous êtes porteur de la carte JR, le trajet est gratuit. Autrement, le trajet coûte 880 yens et dure 1 heure.

 Départ Kyoto : 6:41 /  Arrivée Yaginishiguchi 7:49

Temps de visite :1h30

Imaicho

2 – De Imaicho jusqu’à Hasedera

Depuis Yagi Nishiguchi, il faut rejoindre la station voisine de Yamatoyagi :

  • Soit on marche 5-10 minutes à pied jusqu’à Yamatoyagi.
  • soit on prend le train Kintetsu Kashihara Line Local et on s’arrête à la station suivante, Yamatoyagi. Le trajet dure exactement 1 minute!
  • Prenez ensuite un train sur la Kintetsu Osaka Line Exp.  jusqu’à Hasedera.

 Le trajet dure 15 minutes et coûte 300 yens.

 Départ Yagi Nishiguchi 9:48 ou 10:22 / Arrivée Hasedera 10:03 ou 10:43.

Temps de visite : prévoir 2h30

Pour info, si vous venez depuis Nara, vous passerez directement par Sakurai, et de là Hasedera est à 6 minutes en train sur la Kintetsu Osaka Line.

 Le trajet dure 10 minutes et coûte 210 yen.

hasedera

3 – De Hasedera à Murō-ji

A partir de Hasedera, il faut rejoindre la station Muroguchiono :

  • Reprenez le train sur la ligne Kintetsu Osaka Exp. jusqu’à Muroguchiono, deux stations plus loin. Il y en a pour 10 minutes de trajet.
  • Depuis cette dernière gare, il faudra prendre un bus qui vous emmène en 15-20 minutes à l’arrêt de bus Murō-ji mae, à 10 minutes à pied de l’entrée du temple.

Le ticket coûte 300 yens.

 Départ Hasedera 12:42 / Arrivée Muroguchiono 12h53

3bis – Bus de Muroguchiono au temple Murô-ji

 Horaires Aller : 9:20 / 10:20 / 11:20 / 13:00 / 14:00 /15:00 /16:00

 Horaires Retour : 09:50 / 10:50 / 11:50 / 13:30 / 14:30 / 15:30 / 16:30

En arrivant à 12:53, prenez sans attendre le bus de 13:00. Celui-ci part de la grande place juste en face de la gare.

 Le trajet dure 20 minutes et coûte 430 yens.

Le bus s’arrête le long de la rivière, avant le village Murô. On traverse le village en marchant 5-10 minutes jusqu’au temple. Si on ne monte pas jusqu’au dernier temple du sanctuaire, le Oku-No-in situé tout en haut de la colline, on peut repartir avec le bus de 14:30. Mais la visite sera courte. Sinon, ceux qui auront le courage de gravir les 700 marches devront prendre celui de 15:30, voire le dernier de 16:30. Au moins vous en profiterez un peu plus!

Temps de visite : prévoir 2 heures.

muroji

Murô-ji

Murô-ji

4 – Retour de MuroGuchiOno à Kyoto

Voici quelques horaires de départ depuis la gare MuroGuchiono et les horaires d’arrivée à Kyoto.

 Départ  14:50 / 15:07 / 15:33  / 15:50/    16:12/  16:45

 arrivée 16:18 / 16:28. / 16:50 / 17 : 18 / 17:38 / 18:18

Le train passe par Sakurai. Le trajet entre Muroguchiono et Sakurai dure 20 minutes environ. Si on veut tenter la randonnée Yamanobe no Michi, prenez le bus retour de 15:30 à Muro-ji, puis le train de 16:12 à la gare Muroguchiono. Vous arriverez alors à Sakurai vers 16:30. Mais il faut garder en tête qu’au Japon le soleil se couche très tôt.
Si vous coupez le trajet pour faire la rando, il sera plus simple de prendre la JR Nara line, qui remonte jusqu’à Kyoto en passant par Nara.

Le trajet depuis/vers Nara

Le trajet de Nara à Sakurai dure 30 minutes à peine, sur une ligne JR. Ensuite, on reprend le train local comme expliqué plus haut, jusqu’à Muroguchiono.

On vous invite à consulter Hyperdia si possible la veille de votre excursion dans la région. On a constaté des changements d’horaires de quelques minutes la veille par rapport à ce qu’on avait relevé deux semaines avant de partir.

A faire en plus si on a le temps

Tanzan Jinja

En plus de ces trois lieux, si vous avez le temps, il y a aussi entre Hasedera et Murô-ji, le temple Tanzan Jinja. En une journée, compte tenu des horaires des bus, la visite cumulée de Imaicho, Tanzan Jinja, Hasedera et Murô-ji est techniquement possible, mais il faudra rester parfois 45 minutes dans un des temples, ce qui n’est pas du tout optimal. Prévoyez plutôt deux jours dans ce cas.

Yamanobe no michi

A partir de la gare centrale de Sakurai, on peut entamer une randonnée de plus en plus connue, la Yamanobe no michi, ou « chemin de Yamanobe« . Celle-ci nous mène à travers les villages, les temples et les rizières jusqu’à la station Tenri, environ 13km plus au nord. On peut faire la randonnée dans un sens ou dans l’autre, il n’y a pas de difficulté particulière. On peut visiter toute une série de temples  et écourter la rando si on est fatigué en rejoignant l’une des nombreuses gares en chemin.
Depuis Nara, Sakurai est accessible avec la JR Nara Line en 15 minutes. Si vous faites le combiné Imaicho, Hasedera et Murô-ji, vous serez de retour à Sakurai aux alentours de 15 – 16h. Il est donc techniquement possible de faire la randonnée ou au moins une partie le même jour, tout dépendra de votre forme.

Akame 48 Waterfalls

Au delà du temple Murô-ji, on peut poursuivre plus loin jusqu’aux « Akame 48 waterfalls« . Ce lieu semble magnifique à en juger par les photos qu’on peut trouver sur internet. Les cascades et la forêt se trouvent dans la préfecture de Mie et non plus de Nara. Il faut s’arrêter juste deux stations plus loin sur la même ligne, à la station Akameguchi.  De la gare jusqu’aux cascades il y a environ 5 kilomètres.

Comme vous pouvez le constater, la région de Nara recèle d’innombrables trésors. Vous pouvez facilement prévoir plusieurs jours sur place !

Le coût d’entrée au temple Murô-ji

 Le prix d’entrée de ce temple est de 600 Y.

Même si cela paraît un peu cher comparé aux temples de Kyoto, généralement entre 300 et 500 yens, la visite de ce temple en vaut largement la peine. On ne trouve sans doute pas beaucoup d’endroits aussi calme et aussi joli dans l’ancienne capitale ou même à Nara. Le ticket d’entrée est une sorte de carte de visite.

Muro-ji

Murô-ji

Les horaires du temple Murô-ji

 Le temple ouvre ses portes de 8:30 à 17:00 d’avril à novembre et de 9:00 à 16:0 de décembre à mars.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top