Hase-dera, Nara

Hase-dera, honorable temple des fleurs

Au Japon, la région du Kansai est surtout connue pour ses grandes villes emblématiques telles que Kyoto, Nara ou encore Osaka. Mais à en juger par les photos que l’on peut trouver sur internet, toute la région au sud de Nara semble incroyablement riche en patrimoine historique et culturel. Il suffit de consulter le site officiel de la ville de Nara pour voir qu’il y a déjà dans cette région de quoi faire plusieurs voyages. A une heure seulement de Kyoto, et à une demi heure de Nara, toute la zone autour de la ville de Sakurai cache des temples hors du commun et des villages typiques qui méritent vraiment le détour : Hase-dera est l’un de ces temples.

Hase-dera, un village typique

Hase-dera est un temple mais aussi le nom du village qu’il surplombe depuis sa colline. Hase-dera est situé à environ 30 kilomètres au sud de Nara, à quelques minutes seulement de la gare de Sakurai. Un petit village vraiment charmant dans les hauteurs de la gare, redescend dans la vallée et se transforme en une route commerçante qui mène tout droit jusqu’au temple. On traverse en chemin la rivière Kamigawa. Ensuite, sur quelques centaines de mètres on longe des commerces typiques, avec des commerçants gentils et chaleureux, qui n’hésitent pas à traverser la rue pour venir vous faire goûter leurs spécialités, à base d’omochi. Cet endroit est vraiment agréable, comme l’est d’ailleurs toute la région. Sur le côté vous apercevrez une forêt de bambou et le petit pont rouge kamigawa bashi qui mène au petit sanctuaire Haseyama-guchi-imasu. Si vous montez voir ce petit temple, vous pourrez redescendre plus loin, un escalier redescend vers l’allée commerçante en empruntant un deuxième petit pont. C’est sur ce chemin du retour que vous longerez la bambouseraie. Le chemin est bordé de bambous géants, comme à Kyoto, sauf que vous serez seuls sur les lieux !

Après le Kamigawa bashi, la route principale tourne à 90° à gauche. Dans le tournant, on une torii rouge et un grand escalier monte dans la forêt jusqu’au petit temple en bois, le Hachiōji-sha to sanjin yōhaijo.

Voici quelques images du village, des ses belles maisons et des quelques lieux cités plus haut.

Hase-dera, un temple modèle

Bâti au VIIe siècle sur une colline, le temple Hase-dera est apparemment la maison mère de tous les temples du même nom au Japon, et des Hase-dera il y en a un paquet ! C’est dire l’importance des lieux! La statue du kannon à l’intérieur du temple, sculptée en 727, aurait servi de modèle à tous les autres  kannon du Japon, notamment au temple Hase-dera de Kamakura.
Hase-dera est en fait le principal temple de l’école Bunzan du bouddhisme Shingon. Il se trouve sur la route de pèlerinages célèbres au Japon, le Saigoku Kannon, et le sentier d’Ise qui relie Kumano Sanzan à Ise. Même si tout ça ne veut pas dire grand chose pour le touriste de passage, on sent tout de suite en venant ici qu’un soin particulier a été apporté à la construction de ce temple. Même s’il a été reconstruit apparemment une dizaine de fois suite à des ravages et incendies, son temple principal date du XVIIe siècle. L’ensemble dégage de notre point de vue une atmosphère vraiment apaisante qu’on ne trouve pas à Kyoto ni à Nara. Même si le lieu est très prisé des japonais, et ils sont nombreux ici, on est loin de la foule des deux anciennes capitales. Nous étions là encore les seuls touristes.

La configuration du site de Hase-dera

Hase-dera est composé de plusieurs dizaines de structures.

Niomon

Juste après l’achat du billet on entame la visite en passant sous une grande porte de bois, la Niomon gate, majestueuse.

hasedera

hasedera

hasedera

Noborirô

Après la très belle entrée en bois, on gravit un escalier de près de 400 marches sous un corridor de bois entouré de centaines de fleurs d’une couleur éclatante et dans la deuxième partie de très belles lanternes de pierre..l’escalier appellé noborirô nous mène 200 mètres plus loin vers le Daihikaku, le temple principal de Hase-dera.

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

Les petits temples cachés

Il y a plusieurs ouvertures et escaliers depuis l’escalier qui mènent à différents petits temples : il y a le petit temple Konrenin ou encore le Zaodo, mais ils sont surtout petits et n’ont rien d’exceptionnel. Tout à la fin des escaliers, une espèce de tour, le Shoro, sous laquelle on passe pour rentrer dans le temple. Avant d’y pénétrer, on peut prendre le petit chemin qui s’enfonce sur la droite entre deux temples et on rejoint une dernière structure en hauteur où l’on peut acheter des portes bonheur, avec une belle vue sur les montagnes et des centaines de statuettes miniatures avec leur petit bonnet rouge. A la bonne période, il y a là de beaux cerisiers à observer.

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

Le Daihaku

Le Daihikaku, le bâtiment principal dans lequel les moines prient à l’unisson, abrite la célèbre statue de Kannon à onze têtes. Le temple possède une grande terrasse en bois qui offre une vue panoramique sur les collines et un bout du village. Sur le côté droit de la plateforme, on peut déjà observer la pagode Hase-dera gojūnotō derrière les arbres. La vue mérite qu’on s’arrête là quelques instants. Le Daihikaku est un Trésor National du Japon.

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

Honganin

On poursuit donc le chemin, et une fois le temple principal contourné, on peut redescendre des escalier pour voir le temple Honganin. Autant continuer à monter, puisqu’on pourra voir ce dernier tout à la fin.

hasedera

Motohasedera

Quelques pas seulement nous mènent ensuite à la pagode à cinq étages gojūnotō. Juste avant et dans le champs de la pagode on tombe sur une petite maison de bois, le Motohasedera.

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

La Pagode Gojūnotō

La pagode se fond parfaitement dans le paysage. Elle semble plutôt neuve, en tout cas elle très bien entretenue, et les couleurs dans ce décor naturel sont magnifiques.
Juste sous la pagode, on peut se poser et manger son sandwich sur les bancs du petit espace appelé Sanjūnotō ato.

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

Le Nokotsudo

Le sentier se poursuit derrière la pagode jusqu’à d’autres petites structures comme le temple Nokotsudo, un temple ou plutôt une maison de bois ou lieu de culte. Plus loin derrière, quelques pierres tombales discrètes, puis le chemin se termine là. On sait qu’il y a encore un autre temple derrière, mais le chemin est barré lors de notre passage.

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

hasedera

Un plan pour vous repérer autour de Sakurai

Pour plus de commodités, voici un plan My Maps regroupant tous les points qui nous semblent intéressants. Les temples, les ruelles à visiter, tout est dans ce plan. Vous pouvez évidemment télécharger ce plan au format KML. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez sur votre site, merci d’indiquer sa provenance !! Pour l’exporter sur son téléphone et s’en servir en voyage, on vous invite à consulter notre petit tutoriel sur le sujet.

Transport depuis /vers Hase-dera et idées d’itinéraires dans la région

Si vous prévoyez de passer la journée dans la région, on recommande vivement la visite d’autres coins qui une fois visités nous semblent vraiment incontournables.

Notre itinéraire a consisté en trois étapes : Départ de Kyoto pour rejoindre Imaicho (station Yagi Nishiguchi). On reprend le train à Yagi Nishiguchi jusqu’à la station voisine de Yamato Yagi. De là on reprend un autre train pour Hase-dera. Ensuite, on reprend la même ligne jusqu’à la station Muroguchiono. De là on prend un bus pour aller au temple Murō-ji.

Voici l’itinéraire avec les horaires précis. Il faut impérativement tout prévoir à l’avance car ce qui bloque, ce sont les horaires de bus au temple Murô-ji; le même problème se pose si vous souhaitez visiter Tanzan Jinja, près de Sakurai. De Sakurai à Tanzan Jinja il faut également prendre un bus qui passe une fois par heure ou moins.

De Kyoto à Imaicho

Depuis Kyoto, on peut prendre la Kintetsu Kyoto/Kashihara Line Exp, le train va directement à Yagi Nishiguchi. De là on peut marcher même pas 5 minutes pour rejoindre tout le quartier historique d’Imaicho. On peut également prendre la Kintetsu Ltd. Exp jusqu’à YamatoYagi, marcher 10 minutes ou reprendre la Kintetsu Kashihara Line Local pour 1 minute de trajet jusqu’à Yagi Nishiguchi.

Si vous êtes porteur de la carte JR, le trajet est gratuit. Autrement, le trajet coûte 880 yens et dure 1 heure.

Départ Kyoto : 6:41 Arrivée Yaginishiguchi 7:49

Temps de visite :1h30

De Imaicho jusqu’à Hase-dera

Depuis Yagi Nishiguchi, soit on marche jusqu’à Yamatoyagi, soit on prend le train Kintetsu Kashihara Line Local  et on s’arrête à la station suivante, Yamatoyagi. De là on prend un train sur la Kintetsu Osaka Line Exp.  jusqu’à Hase-dera. Le trajet dure 15 minutes et coûte 300 yens. Le Pass JR n’est plus valable avec ce train local.

Depuis Sakurai, Hase-dera est à 6 minutes en train sur la Kintetsu Osaka Line. Le trajet dure 10 minutes et coûte 210 yen.

Départ Yagi Nishiguchi 9:48, arrivée Hase-dera 10:03 (trains suivants :10:22 arrivée à Hase-dera à 10:43)

Temps de visite 2h30

De Hase-dera à Murō-ji

Si vous prévoyez de visiter le temple Murō-ji, : A partir de Hase-dera, il faut reprendre le train sur la ligne Kintetsu Osaka Exp. jusqu’à Muroguchiono, deux stations plus loin.
Il y en a pour 10 minutes de trajet. Le ticket coûte 300 yens.
Depuis cette dernière gare, il faudra prendre un bus qui vous emmène en 15-20 minutes à l’arrêt de bus Murō-ji mae, à 10 minutes à pied de l’entrée du temple.

Départ Hase-dera 12:42 Arrivée Muroguchiono 12h53

Horaires de bus de la gare Muroguchiono jusqu’au temple Murô-ji

Horaires Aller : 9:20 / 10:20 / 11:20 / 13:00 / 14:00 /15:00 /16:00

Horaires Retour : 09:50 / 10:50 / 11:50 / 13:30 / 14:30 / 15:30 / 16:30

En arrivant à 12:53, on a le temps de prendre le bus de 13:00. Celui ci part de la grande place juste en face de la gare. Le trajet dure 20 minutes et coûte 430 yens.

Le bus s’arrête le long de la rivière, avant le village Murô. On traverse le village en marchant 5-10 minutes jusqu’au temple. Si on ne monte pas jusqu’au dernier temple du sanctuaire, le Oku-No-in situé tout en haut de la colline, on peut repartir avec le bus de 14:30. Sinon, ceux qui auront le courage de gravir les 700 marches devront prendre celui de 15:30 ou même le dernier à 16:30.

Temps de visite : 2 heures.

Retour de MuroGuchiOno à Kyoto

Voici quelques horaires de départ depuis la gare MuroGuchiono et les horaires d’arrivée à Kyoto

Départ  14:50 / 15:07 / 15:33  / 15:50/    16:12/  16:45

arrivée 16:18 / 16:28. / 16:50 / 17 : 18 / 17:38 / 18:18

Le train passe par Sakurai, le trajet entre Muroguchiono et Sakurai dure 20 minutes environ. Si on veut tenter la randonnée Yamanobe no Michi, en prenant le bus de 15:30, et le train de 16:12, on peut être à Sakurai vers 16:30.  Il faut garder en tête qu’au Japon le soleil se couche très tôt, donc vous ne pourrez pas sans doute pas terminer la randonnée.

A faire en plus si on a le temps

Tanzan Jinja

En plus de ces trois lieux, si vous avez le temps, il y a aussi entre Hase-dera et Murô-ji, le temple Tanzan Jinja. En une journée, compte tenu des horaires des bus, la visite cumulée de Imaicho, Tanzan Jinja, Hase-dera et Murô-ji est techniquement possible, mais il faudra rester parfois 45 minutes dans un des temples, ce qui n’est pas du tout optimal.

Yamanobe no michi

A partir de la gare centrale de Sakurai, on peut entamer une randonnée connue, Yamanobe no michi, le chemin de Yamanobe. Celui ci nous mène à travers les villages, temples et rizières jusqu’à la station Tenri, environ 13km plus au nord. On peut faire la randonnée dans un sens ou dans l’autre, il n’y a pas de difficulté particulière. Le sentier de randonnée est parallèle aux chemins de fer, si bien qu’on peut écourter la rando en rejoignant l’une des gares en chemin.
Depuis Nara, Sakurai est accessible avec la JR Nara Line en 15minutes. Si vous faites le combiné Imaicho, Hase-dera et Murô-ji, vous serez de retour à Sakurai aux alentours de 15- 16h. Il est donc techniquement possible de faire la randonnée ou au moins une partie le même jour, tout dépendra de votre forme.

Akame 48 Waterfalls

Au délà du temple Murô-ji, on peut poursuivre plus loin jusqu’au « Akame 48 waterfalls« , un lieu qui semble magnifique à en juger par les photos qu’on peut trouver sur internet. Les lieux se trouvent dans la préfecture de Mie et non plus de Nara. Il faut s’arrêter juste deux stations plus loin sur la même ligne, à la station Akameguchi.  De la gare jusqu’aux cascades il y a environ 5 kilomètres.

Comme vous pouvez le constater sur le très beau site officiel de Nara, il y a encore plein d’autres lieux à voir dans la région.

Le coût d’entrée au temple Hase-dera

Le ticket est à 500 Y par personne.

hasedera

Les horaires de Hase-dera

Les horaires comme partout ailleurs dépendent de la période :

de 8:30 à 17:00 D’avril à septembre.
de 9:00 à 17:00 d’Octobre à Novembre et également au mois de mars.
De 9:00 à 16:30 de décembre à février.

Combien de temps pour visiter Hase-dera ?

Depuis la gare, il faut compter une bonne vingtaine de minutes, sachant que vous pourrez faire des pauses tout le long de la route commerçante.

La visite de ce temple n’est pas longue, deux heures nous semblent suffisantes. Pour le retour, comptez aussi une vingtaine de minutes jusqu’à la gare, sachant qu’après le pont, c’est que de la montée jusqu’au quai.

hasedera

Walking in Hase-dera

Voici une petite balade depuis la sortie du temple Hase-dera jusqu’à la station de train.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top