Que voir que faire autour de Kalaw : Green Hill Valley

Green Hill Valley ou L’Elephant Camp de Kalaw

Le Green Hill Valley est un camp d’éléphant situé à une vingtaine de kilomètres de Kalaw en Birmanie. Ce village est surtout réputé pour ses treks en montagne. Mais si vous recherchez une alternative, allez faire un tour au Green Hill Valley, ce parc à éléphant rendra votre séjour inoubliable !

Green Hill Valley

Le trajet jusqu’au Green Hill Valley

Le camp d’éléphants Green Hill Valley ou Shan Yoe Ma Elephant Camp, est situé à une trentaine de minutes en voiture (taxi) de la bourgade de Kalaw.

 L’entrée au camp coûte 100$ depuis 2015.
 La course en taxi pour s’y rendre coûte 35 000 Kyats.

Vous trouverez des taxis sur la grande artère principale Piy Taung Su Road, au nord du village. Il faut demander quelque chose comme « chizu camp » (prononciation approximative) au chauffeur. Sinon les guest house peuvent aussi organiser le transport pour vous, moyennant une commission.

Le paysage sur la route est vraiment beau, les décors de montagnes sont saisissants.
On descend au total plus de 700 mètres en altitude par rapport au village, le climat est donc tout de suite plus doux.
Avec sa propre voiture, c’est très facile d’accès depuis Kalaw car c’est toujours tout droit en direction du nord. L’entrée au Green Hill Valley est plutôt discrète, c’est juste un petit chemin de terre qui part sur la droite. Prévoyez un GPS histoire de ne pas le rater !

Les deux formules du Green Hill Valley

Afin de réserver votre place au camp, vous pouvez envoyer votre demande en avance par email à ghv.elephant@gmail.com ou  info@ghvelephant.com.

Vous trouverez les informations sur le site officiel : www.ghvelephant.com.

Le Green Hill Valley  propose deux formules :

  • La première comprend un tour à dos d’éléphant, le repas, le nourrissage des bêtes et la baignade avec eux. Puis, clou du spectacle, en arrivant le matin, on a ensuite toute l’après midi pour randonner dans les montagnes avoisinantes, le long de la rivière ou aux cotés des éléphants. C’est donc réellement une journée entière que l’on passe ici dans un décor naturel et préservé.
  • Pour la deuxième formule, un guide donne rendez-vous aux visiteurs au point de jonction Wet Pyu Ye, à une heure et demi à pied du camp,  et les visiteurs arrivent au camp après une randonnée matinale à travers la forêt.

La présentation du Green Hill Valley

On vous demandera d’arriver entre 9 h et 10 heures pour passer la journée jusqu’à environ 15h30 -16h00.

A votre arrivée, vous serez accueilli au petit soin par les guides et la fondatrice Tin Win Maw. Les mahouts (les gardiens des éléphants)  se présentent et expliquent aux visiteurs le déroulement de la journée. S’ensuit une petite randonnée de quelques minutes jusqu’au « village des éléphants« . Le guide en profite pour donner des explications sur les plantes locales, dans un anglais parfois incompréhensible. On sent qu’ils font de gros efforts pour les touristes.
Arrivés sur les lieux et en voyant les éléphants au loin, on ne peut que tomber sous le charme de l’endroit. Il y a une espèce d’atmosphère hors du temps qui apaise et rassure : le prix de 100$ est une fortune en Birmanie, et une grosse dépense en voyage. Mais au final on en ressort vraiment satisfait.

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Un camp au petit soin pour ses éléphants

De ce qu’on en a vu, les éléphants ont l’air d’être bien traités ici. Les mahouts ou le vétérinaire en personne prennent d’ailleurs le temps de vous montrer les carnets de santé des éléphants. On a droit à un petit cours d’anatomie, et à une petite exposition des accessoires utilisés pour les soigner. Ils font un bilan de santé tous les 15 jours/1 mois à chaque éléphant, et tout est reporté dans leur petit carnet.

Green Hill Valley

Le nourrissage des éléphants

Les mahouts réunissent ensuite les visiteurs autour des éléphants pour qu’on les nourrisse. On ne leur donne que des fruits, essentiellement de la papaye, mais aussi un mélange de végétaux enroulés en boule. Chacun son tour on se sert dans un panier bien rempli, on tend la nourriture et ils viennent picorer dans nos mains avec leur trompes. On tourne ainsi autour des pachydermes pendant un long moment, le temps de faire connaissance !

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Green Hill Valley

La baignade dans la rivière

De retour au village des éléphants, les guides vous donneront des pantalons typiques de Birmanie pour être plus libre de vos mouvements dans l’eau et à dos d’éléphant.
C’est le départ pour la rivière.
On rejoint donc les pachydermes qui pataugent dans l’eau à une cinquantaine de mètres de là. On les nettoie avec un savon naturel, et comme ils sont à moitié enfoncés, on peut croiser leur regard de très près.
Une petite dizaine de minutes plus tard, on monte avec le mahout sur leur dos. La petite balade nous mène le long de la rivière jusqu’au village des éléphants. Ils marchent vraiment lentement, donc même si la distance est courte vous pourrez bien en profiter !

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Un déjeuner royal au Green Hill Valley

Comme signalé plus haut, le repas est compris dans la formule. A l’heure du déjeuner on retourne donc tous à l’entrée, on choisit sa table sur la très belle terrasse en bois et on se fait servir un excellent repas  ! C’est un peu la surprise car on ne s’attend pas forcément à un tel service dans un trou perdu comme celui-là!

Green Hill Valley

Le projet de reforestation du Green Hill Valley

Toujours dans l’optique de sensibiliser les visiteurs à la cause écologique, les guides nous invitent à aller planter un arbre dans la montagne! Après manger on part donc à flanc de colline pour placer une petite pousse dans la terre. Petit projet de reforestation auquel participent tous les visiteurs.

Green Hill Valley

Profiter à sa guise du Green Hill Valley

Quand la journée avec les éléphants est terminée, vous pourrez librement vous balader tout autour. On peut se baigner dans la rivière ou accompagner les éléphants qui repartent avec leur mahout dans la forêt. Il faudra bien sûr demander l’autorisation aux guides, et vous arranger pour quitter les lieux à une certaine heure.

Green Hill Valley

Green Hill Valley

Conclusion sur le Green Hill Valley

Pour le retour à Kalaw, vous pourrez faire appeler un taxi à la réception. Si jamais vous prévoyez quelques jours dans la vallée, et que votre budget vous le permet, ne manquez pas le Green Hill Valley, ca vaut le coup. C’est en tout cas une très bonne alternative aux treks !

Top