Kôfu, Yamanashi

Kôfu, capitale du vignoble et ville chargée d’histoire

Kôfu est la capitale de la préfecture de Yamanashi au Japon, située à 1h30 environ  à l’ouest de Tokyo. C’est une des villes réputée dans le pays pour son vin, célèbre même à l’international puisqu’il a remporté de nombreux prix.  La ville de Kôfu se trouve dans une vallée encaissée, entourée par les Alpes japonaises et la chaîne de montagne Oku-chichibu. Un des atouts de la ville, c’est sa proximité avec le Mont Fuji : le volcan et les autres sommets sont visibles depuis n’importe quel point dégagé ou en hauteur dans la ville.

Kôfu n’est pas vraiment une ville touristique, en tout cas peu de touristes occidentaux s’y arrêtent. Lors de notre passage nous avons surtout vu des touristes chinois, mais bizarrement nous ne les avons jamais croisé en dehors de l’hôtel. Kôfu est en fait une bonne alternative à Mastumoto ou d’autres villes pour faire une halte entre Tokyo et Kyoto.
Mais même si la ville se trouve en dehors des circuits touristiques classiques, Kôfu reste très importante car son histoire est liée à celle d’un personnage historique très important au Japon : Takeda Shingen, le célèbre général du XVIe siècle ayant œuvré à l’unification du pays. C’est le père du guerrier qui a fondé la ville et tout le clan Takeda a régné sur la région depuis Kôfu. La ville fête d’ailleurs ses 500 ans en 2019. Plusieurs monuments dans la ville rendent hommage à cette famille célèbre et on trouve les tombes de la famille dans différents endroits de la ville. Kôfu n’est donc pas inconnue des japonais, loin de là.

Cette faible fréquentation touristique rend la ville de Kôfu particulièrement agréable à visiter : on y trouve beaucoup d’espaces, des commerces en tout genre, de bons restaurants, des espaces verts, et une très bonne qualité de vie. La  ville gagnerait à être connue, même s’il n’y a pas dans la ville elle-même de choses spectaculaires à voir . Kôfu n’a pas réellement changé depuis quelques décennies, à part quelques devantures de magasins bien sûr du côté de la gare. A 10 minutes à pied du centre, dans n’importe quelle direction, on découvre le Kôfu résidentiel, avec parfois des petits temples, des maisons et des ruelles tranquilles.

Que voir que faire à Kôfu ?

Si vous passez quelques jours dans la région,  voici quelques lieux à voir :

Le quartier commerçant

A quelques minutes à pied de la gare, il y a tout un quartier commerçant, notamment autour du grande magasin Okajima, et dans les allées Orion East. On trouve là tout type de magasins et quelques ruelles sympathique ou des passages couverts pour se balader. Les grands magasin par contre sont plutôt orientés luxe, et ils ne sont pas forcément intéressants si on est pas fan de shopping. En tout cas, c’est pas là qu’on trouve des affaires à petits prix ou une mode avant-gardiste, c’est plutôt très classique. Pour tout ce qui est souvenirs, il vaut mieux viser les magasins de la gare.

Kofu

Kofu

Kofu

Kofu

Kofu

Kofu

Kofu

Kofu

La gare et la statue de Takeda Shingen

La gare en elle-même est remplie de magasins avec un grand supermarché au sous-sol. Le bâtiment de la gare est entouré par deux grands magasins : Celeo, le plus gros, dont on voit tout de suite le nom en sortant de la gare et le Yamako Department Store.  Sur la place centrale aussi, en sortant de la gare il y a là pas mal de commerces et quelques restaurants, comme le Yoshinoya, sorte de fast-food japonais assez bon et typique. (prix moins chers qu’ailleurs). Il y a sinon d’ autres restaurants avec les spécialités locales. Sur cette grande place centrale, à droite quand on sort de la gare, on peut voir la statue du célèbre personnage historique Takeda Shingen, dont le destin est lié à celui de Kôfu.

Kofu

Kofu

Kofu

Heiwa Dori

L’avenue principale de Kôfu, la Heiwa dori,  part pile poile face à la gare et va jusqu’à la rivière Arakawa : on y trouve les principaux restaurants du centre, de chaque côté de l’avenue. Les grands trottoirs et les voies pour vélos permettent de marcher tranquillement et de rejoindre le quartier d’Orion East par exemple.

Kofu

Kofu

Kofu

Kofu

Le Kôfu résidentiel

A quelques centaines de mètres de la gare à peine, quelque soit la direction on retrouve les petites ruelles  résidentielles, avec parfois un petit parc, parfois un sanctuaire ou un temple. L’architecture a Kôfu est plutôt moderne. Ci-dessous ma maison familiale à Kôfu, dans laquelle j’ai passé de nombreuses vacances. Désormais vendue à d’autres. Les autres photos montrent d’autres temples des quartiers résidentiels de la ville.

Kofu

Kofu

Kofu

Le château de Kofu

Le château est à l’origine construit par le fondateur de la dynastie Tokugawa. Aujourd’hui il ne reste que quelques pans de murs, des portes, des tours et des restes de l’ancienne fortification. Le château est entouré d’un parc. Situé à 5 minutes de la gare, il est facilement accessible. L’entrée est gratuite et c’est ouvert de 09:00 à 16:30 ou 17:00. Le plus haut point du parc permet de voir Kôfu à 360°. Une des tours renferme un petit musée qui décrit l’histoire des lieux.

Kofu Castle

Temple Takeda Jinja

Le sanctuaire de Takeda, à 2,5 km au nord de la gare de kôfu, est dédié à Takeda Shingen. C’est le site historique du clan Tsutsujigasaki, à partir duquel trois génération régnèrent pendant 63 ans. Le sanctuaire de Takeda occupe une grande zone boisée. Le temple renferme des armes, des armures et des documents de la famille Takeda. Le festival du sanctuaire a lieu le premier week-end d’avril et c’est l’un des événements les plus importants de la ville. On peut s’y rendre à pied depuis la gare en moins de 30 minutes. Autrement, on peut prendre le bus Yamanashi Kotsu pour un trajet de 8 minutes jusqu’à l’arrêt « Takeda Jinja ».

Temple Kai-Zenkoji

Le temple Kai-Zenkoji est un temple bouddhiste situé à environ 2 km à l’est de la gare de Kôfu . Il a été fondé par Takeda Shingen en 1558, pour abriter et protéger les reliques d’un temple du même nom situé à Nagano, en zone de guerre à l’époque. Kai-Zenkoji se trouve à environ 10 minutes à pied de la gare de Zenkoji, sur la ligne de train Minobu, à deux arrêts de la gare de Kofu.

Kôfu Gozan

Takeda Shingen était apparemment un bouddhiste pieux, et il mit sous sa protection 5 grands temples de l’école bouddhiste zen Rinzai. Ces temples sont éparpillés entre la gare de Kôfu et celle de Zenkoji. Ce sont les temples de Toko-ji, Hosen-ji, Chozen-ji, Nojo-ji, et Enko-in. Pas loin de ce dernier se trouve la tombe de Takeda Shingen. Il y a donc de quoi faire en matière de temples à Kôfu et l’avantage ici est la faible présence de touristes ! Vous pourrez donc découvrir des temples japonais plus tranquillement qu’à Kyoto par exemple.

Chozenji

Le parc Furôen

Un grand parc situé à la station Sakaori, à trois stations de Kôfu, abrite 3200 arbres d’une vingtaine de variétés différentes. Un lieu de rendez-vous des habitants qui viennent en nombre lorsque les arbres sont en fleur, notamment les cerisiers.

Koshu Yume Kôji

Une reproduction de la ville historique de Kôfu à l’époque Meiji et Showa. A l’arrière de la tour « Toki no Kane » quelques petites ruelles un peu artificielles sont bordées de magasins vendant de l’artisanat local. Ce petit quartier sympathique se trouve juste derrière la gare, à la sortie nord. C’est l’endroit idéal pour se poser, manger ou prendre un verre.

Kofu

Kofu

Kofu

Kofu

Yumura Hot Spring

A 15 minutes en bus au nord de la gare de Kôfu se trouve une zone réputée pour ses sources chaudes. On y trouve une dizaine d’hôtels et de Ryokan spécialisés avec de très beaux onsen.

Les musées de Kôfu

Kôfu n’est pas en reste en matière de musée. On peut citer par exemple le musée d’art de la préfecture de Yamanashi, le musée de la littérature et le musée du cristal. Tous les trois sont alignés le long de la Museum street  à l’ouest de la gare de Kôfu. Près de la gare on trouve le musée de pierres précieuses Chiisana kurano, et au sud de la gare le musée de la joaillerie etc. Il y en a plein !

Kofu

Les vues panoramiques sur la ville

Le mont Atago Children’s Park ou Atago Tengu Koen est un parc pour enfant situé à 305 mètres en hauteur sur la colline Atago, accessible en 30 minutes au moins à pied de la gare de Kôfu. Les photos ci-dessous sont prises au retour d’une balade à Shosenkyo. Le point de vue se trouve sur la route juste au dessus du Atago Children’s park. Les autres points de vue sur la ville sont ceux du Wada-toge Pass, celui du lac Chiyodako sur le Mont Hakussan. Les points de vue panoramiques sur la ville depuis l’un de ces trois points, avec le magnifique Mont Fuji en arrière plan vaut vraiment le détour. Le plus accessible reste évidemment celui du château.

Kofu

Kofu

Les gorges de Shosenkyo

Les gorges de Shosenkyo (ou Mitake Shosenkyo),  sont considérées par certains comme les plus belles du Japon. Elles se trouvent au sein du parc national de Chichibu-Tama-Kai à 30 minutes en bus de Kofu. Traversées tout le long par la rivière Arakawa, la vallée forme un étroit couloir de plusieurs kilomètres entouré de rochers de granit immenses.  L’image la plus célèbre de ces gorges c’est une pic rocheux de 180m de hauteur, la falaise Kakuenpo. On trouve en chemin à l’entrée et à la sortie de la gorge de nombreux restaurants en plein air avec des spécialités locales comme des nouilles soba. Shosenkyo est surtout réputé pour ses pierres précieuses, et le village à la sortie de la gorge est spécialisé dans la vente de ces pierres multicolores. On peut acheter des petites pierres polies porte-bonheur pour 50 yens.

Shosenkyo

Les transports depuis / vers Kôfu

Ci-dessus une petite vidéo du train entre Shiojiri et Kôfu. Si vous venez depuis la vallée de Kiso, c’est ce genre de paysage que vous verrez en route.

  • Depuis Tokyo, des directs sont possibles avec les LTD Express. le trajet dure 1h30 et il est gratuit pour les porteurs de la carte JR.
  • Depuis Kyoto, il faut prévoir des changements à Nagoya, Shiojiri ou encore Shizuoka. Le trajet dure dans les 4 heures!
  • Depuis Narai, il y a un changement à Shiojiri, comme sur la vidéo ci-dessus. Il faut prévoir 2 heures de trajet.

 

Consultez le site Hyperdia pour en savoir plus. Mais comme d’habitude, il faut faire des recherches poussées en choisissant plusieurs villes étapes différentes et voir s’il n’y a pas de directs plus rapides. Tous ces trajets peuvent être gratuits avec le JR Pass.

Manger et boire à Kôfu

Sur l’avenue près de la gare, notamment la Heiwa dori,  on trouve tout un tas de restaurant où l’on peut goûter les spécialités locales, comme les soba de kôfu, le Mitake soba, les nouilles Ozara, et le plat typique de Kôfu ayant gagné de nombreux prix en gastronomie, le Kôfu Torimotsuni, à base de poulet.

Le vin de Kôfu

Le vin de Kôfu est réputé dans tout le pays et de plus en plus à l’international. Il est cultivé depuis 1870 et il y a 5 cavistes à Kôfu. Vous trouverez de nombreux magasins dans la ville qui vendent des bouteilles du cru local.

Le label Kofu noAkashi

Les meilleurs produits de Kôfu ont le label « Kôfu no Akashi » décerné par la ville pour leur qualité de fabrication. Cela concerne surtout des boissons comme le sake Junmai Ginjo Obina, des pâtisseries comme les Shunka roll, le Budoya Kofu Raisin Sand, ou le gâteau de riz Kimihime Daifuku.

Les grands magasins

A l’intérieur de la gare, il y a également beaucoup de restaurants, un supermarché, et tous les magasins du grand magasin Celeo. Il y a beaucoup d’autres grands magasins dans la ville comme le Okajima Department store, ou le Yamako Department Store à côté de la gare.

Kofu

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top